Discussion:
Thinkerview : Jean-Marc Jancovici
(trop ancien pour répondre)
Yannix
2017-12-15 00:28:20 UTC
Permalink
Raw Message
C'est ici :
https://www.youtube.com/watch?v=Fp6aJZQldFs

Vous voudrez bien noter que ce lobbyiste du nucléaire ne s'emmerde pas
trop avec la morale en n'hésitant pas à accuser le "réchauffement
climatique" de provoquer des morts et des réfugiés en Syrie... Ainsi que
sûrement les déplacements de populations japonaises suite à Fukushima ?

Ca vous situe le bonhomme quoi !

Bon courage pour le visionnage...

X.

PS: https://www.youtube.com/watch?v=iM8cNR94Dgc
--
>>> Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
>> Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
anyone
2017-12-15 08:37:47 UTC
Permalink
Raw Message
Le 15/12/2017 à 01:28, Yannix a écrit :
> Ainsi que sûrement les déplacements de populations japonaises suite à
> Fukushima ?
Même sans l'accident nucléaire ces populations auraient été déplacées à
cause du tsunami.

Toujours dans l'intox?


---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Paul Aubrin
2017-12-15 09:47:14 UTC
Permalink
Raw Message
Le Fri, 15 Dec 2017 01:28:20 +0100, Yannix a écrit :

> C'est ici :
> https://www.youtube.com/watch?v=Fp6aJZQldFs
>
> Vous voudrez bien noter que ce lobbyiste du nucléaire ne s'emmerde pas
> trop avec la morale en n'hésitant pas à accuser le "réchauffement
> climatique" de provoquer des morts et des réfugiés en Syrie... Ainsi que
> sûrement les déplacements de populations japonaises suite à Fukushima ?
>
> Ca vous situe le bonhomme quoi !
>
> Bon courage pour le visionnage...
>
> X.
>
> PS: https://www.youtube.com/watch?v=iM8cNR94Dgc

Jancovici croit que le réchauffement observé un peu avant la fin du 20ème
siècle est nuisible et induit par le CO2 émis par l'homme. C'est une
opinion assez répandue même d'autres avis solidement construits mettent
en doute ces hypothèses sur plusieurs points.
Ayant admis son hypothèse, et compte tenu de ses connaissances
scientifiques et techniques, il est rationnel qu'il considère l'énergie
nucléaire la solution la plus adaptée.

Je n'ai pas regardé la vidéo. Mais les arguments de M. Jancovici sont
aussi résumés sur son site web:

https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/pourrait-on-
alimenter-la-france-en-electricite-uniquement-avec-de-leolien/

Contester ses dix /idées reçues/ et la réponse qu'il y donne pourrait
être la base d'une discussion constructive (ça nous changerait des
échanges d'anathèmes).

https://jancovici.com/transition-energetique/nucleaire/quelques-idees-
recues-nucleaire-civil/

Nous pourrions commencer, toujours sous la condition de son hypothèse sur
les conséquences nuisibles du changement climatique, par ce point-ci:
"*Q:* On peut remplacer le nucléaire par des énergies renouvelables et
des économies d’énergie?
*R:* Cette affirmation est qualitativement parfaitement exacte, même si
ce remplacement serait essentiellement fait par des économies
d’électricité, et marginalement par des énergies renouvelables.
Toutefois, avant d’en tirer des conclusions pratiques, elle demande à
être complétée par la réponse à ces deux questions :

pourquoi affecter en priorité d’éventuelles économies d’énergie –
dont je suis un fervent partisan – à la « sortie du nucléaire », et non à
la « sortie du fossile » ? Supposer que la sortie du nucléaire est
prioritaire implique que le changement climatique ou la dépendance de
l’extérieur sont des facteurs de trouble de deuxième ordre devant le
nucléaire civil. Est-ce si évident ?

les renouvelables sont-elles plus écologiques que le nucléaire ?

Cette deuxième question surprendra peut-être, mais finalement sa réponse
est loin d’être évidente. En effet, les énergies renouvelables ne sont
pas uniquement vertueuses, ne serait-ce que parce qu’elles requièrent
souvent une très grande occupation des sols pour fournir des quantités
significatives d’énergie. Par exemple, remplacer une centrale nucléaire
par de l’hydroélectricité (renouvelable) impose de noyer une vallée (le
potentiel de ce que l’on appelle les « micro-centrales » est très
faible). Est-ce souhaitable ?

La construction du barrage des Trois Gorges (Chine) a nécessité d’évacuer
un million de personnes, qui sont assurées de ne jamais revenir chez
elles, alors que Tchernobyl comme Fukushima ont engendré l’évacuation de
5 à 10 fois moins, et il y a déjà ou il y aura de la réversibilité. Les
Trois Gorges ont détruit de manière planifiée toute vie terrestre à
l’emplacement du futur lac de barrage, comme c’est le cas avec tout
nouveau lac de barrage, ce qui n’est pas le cas, loin s’en faut, pour les
zones ayant subi des retombées radioactives (voir plus bas).

Remplacer une centrale nucléaire par l’énergie du vent impose de
construire quelques milliers d’éoliennes ET de construire des centrales à
énergie fossile ou des barrages pour les jours ou les heures sans vent
(voir détails sur l’éolien). Est-ce un bon arbitrage ? Même remplacer le
nucléaire par des panneaux photovoltaïques conduirait aujourd’hui à une
augmentation des émissions de gaz à effet de serre car la fabrication
desdits panneaux est encore une industrie assez consommatrice d’énergie
et assez polluante. Si le potentiel du solaire à moyen terme est
cependant très important, est-ce vraiment pour remplacer le nucléaire
qu’il faut y recourir ?

Enfin, comme le potentiel des renouvelables ne permettrait absolument pas
de remplacer la totalité du nucléaire, « remplacer les centrales
nucléaires par des renouvelables et des économies d’énergie » signifie,
en pratique, une diminution rapide de 50% à 75% de la consommation
d’électricité en France. Question : pouvons nous avoir la description de
telles économies, avec quelles hypothèses, à quel coût, et en agissant
avec quels dispositifs pratiques ?
Graphique de la consommation électrique par secteur en France
https://jancovici.com/wp-content/uploads/2016/04/ideenuc_graph6.png
Et surtout l’essentiel est dans la hiérarchie : certes « on peut »
remplacer le nucléaire par des renouvelables et des économies d’énergie.
Mais la bonne question est : ne vaut-il pas mieux remplacer d’abord le
pétrole, le gaz et le charbon, dont les dangers sont autrement plus
importants, par ces énergies et ces économies indispensables ?"
"
Loading...