Discussion:
ENVIRONNEMENT LE SALVADOR INTERDIT LES MINES DE MÉTAUX
(trop ancien pour répondre)
Paul Aubrin
2017-04-28 07:33:35 UTC
Permalink
Raw Message
Un article intéressant pour l'environnement publié par ci-git sur
fr.soc.politique
C'est une première mondiale : le Salvador a interdit, jeudi, les mines
de métaux sur son territoire, par souci environnemental.
Le Salvador est devenu officiellement jeudi le premier pays au monde à
interdire les mines de métaux sur son territoire, estimant qu'il s'agit
d'une activité nuisible pour l'environnement et la santé publique.
«Aucune institution, norme, acte administratif ou résolution ne pourra
autoriser la prospection, l'exploration, l'extraction ou le traitement
de produits miniers métalliques au Salvador», selon cette loi votée le
29 mars, par l'ensemble des partis au parlement, et publiée jeudi au
Journal officiel.
Ce texte fait du petit pays d'Amérique centrale un pionner dans la lutte
contre l'activité minière et ses effets néfastes sur l'environnement et
la population. Le Salvador «a fait quelque chose d'historique», avait
alors salué l'ONG MiningWatch Canada.
«C'est une loi innovante mais surtout nécessaire face à une industrie
qui n'apporte aucun bénéfice aux communautés mais plutôt une grave
pollution aux sources d'eau, à l'environnement. Il faut célébrer cette
loi», a réagi auprès de l'AFP le président de l'Unité écologique
salvadorienne (UNES), Mauricio Sermeño.
«Très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois
En octobre 2016, le Salvador avait remporté un arbitrage face à Pacific
Rim Cayman, filiale d'OceanaGold, qui réclamait au pays d'Amérique
centrale 250 millions de dollars pour lui avoir refusé un permis
d'exploitation pour raisons environnementales.
Au Guatemala voisin, les communautés rurales se battent contre les
projets miniers des groupes canadien Goldcorp et américains Tahoe
Resources et Kappes, Cassidy & Associates (KCA).
Le Nicaragua a lui rejeté des projets d'exploitation minière du Canadien
B2 Gold. Les pays d'Amérique centrale sont parmi les plus pauvres du
continent américain, mais l'activité minière sur leur territoire ne leur
apporte qu'une «très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois,
selon une étude récente menée par plusieurs ONG. (afp/nxp)
Créé: 28.04.2017, 01h27
l***@wanadoo.fr
2017-04-29 10:16:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Un article intéressant pour l'environnement publié par ci-git sur
fr.soc.politique
C'est une première mondiale : le Salvador a interdit, jeudi, les mines
de métaux sur son territoire, par souci environnemental.
Le Salvador est devenu officiellement jeudi le premier pays au monde à
interdire les mines de métaux sur son territoire, estimant qu'il s'agit
d'une activité nuisible pour l'environnement et la santé publique.
«Aucune institution, norme, acte administratif ou résolution ne pourra
autoriser la prospection, l'exploration, l'extraction ou le traitement
de produits miniers métalliques au Salvador», selon cette loi votée le
29 mars, par l'ensemble des partis au parlement, et publiée jeudi au
Journal officiel.
Ce texte fait du petit pays d'Amérique centrale un pionner dans la lutte
contre l'activité minière et ses effets néfastes sur l'environnement et
la population. Le Salvador «a fait quelque chose d'historique», avait
alors salué l'ONG MiningWatch Canada.
«C'est une loi innovante mais surtout nécessaire face à une industrie
qui n'apporte aucun bénéfice aux communautés mais plutôt une grave
pollution aux sources d'eau, à l'environnement. Il faut célébrer cette
loi», a réagi auprès de l'AFP le président de l'Unité écologique
salvadorienne (UNES), Mauricio Sermeño.
«Très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois
En octobre 2016, le Salvador avait remporté un arbitrage face à Pacific
Rim Cayman, filiale d'OceanaGold, qui réclamait au pays d'Amérique
centrale 250 millions de dollars pour lui avoir refusé un permis
d'exploitation pour raisons environnementales.
Au Guatemala voisin, les communautés rurales se battent contre les
projets miniers des groupes canadien Goldcorp et américains Tahoe
Resources et Kappes, Cassidy & Associates (KCA).
Le Nicaragua a lui rejeté des projets d'exploitation minière du Canadien
B2 Gold. Les pays d'Amérique centrale sont parmi les plus pauvres du
continent américain, mais l'activité minière sur leur territoire ne leur
apporte qu'une «très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois,
selon une étude récente menée par plusieurs ONG. (afp/nxp)
Créé: 28.04.2017, 01h27
je suis balancé entre deux sentiments ....

1) parce qu'on connaît les dégâts miniers, rien qu'en France pour le côté charbon ou mines de fer cela existe .... Et de plus chez nous ils relèvent de la loi sur les catastrophes naturelles ..... ( autrement dit adieu la responsabilité directe des anciens concessionnaires ....voir aussi sur fr.sci.geosciences la polémique que le dénommé nugel a mise en œuvre à mon égard ...)

j'ajoute aussi que les fuites des égouts, c'est pas mal en matière de pollution
2) le sentiment inverse est celui du profiteur qui ne voulant prendre ni responsabilités ni mesures chez lui est bien heureux d'aller polluer chez les autres ou de profiter de la pollution chez les autres ... dans cet ordre d'idées et en généralisant on note la fermeture d'usines en France pour les déplacer de la Pologne au Bengladesh ....

Trop facile ....
Que la finance y fût impliquée qui en douterait ? que la préoccupation environnementale fût un prétexte et non un motif ... qui en douterait ?
--
L.C.
Loading...