Discussion:
La dégradation du facteur de charge des éoliennes dans le temps
Add Reply
Paul Aubrin
2017-11-16 18:00:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.

Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23% la
première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A la fin
de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait être réduite
de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%) après
10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres britanniques
ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie utile de 25 ans
sans être remplacées.

http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
Sisyphe
2017-11-17 10:05:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23% la
première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A la fin
de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait être réduite
de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%) après
10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres britanniques
ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie utile de 25 ans
sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des
écolos-bobo-gauchos de merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher
et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de
richesse, de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les
générations futures !

... Bon, je passe où pour toucher mon petit chèque?
Shaking your ass
2017-11-17 11:20:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23% la
première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A la fin
de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait être réduite
de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%) après
10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres britanniques
ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie utile de 25 ans
sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des écolos-bobo-gauchos de
merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de richesse,
de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les générations futures !
Et vive le glyphosate sacrebleu !
... Bon, je passe où pour toucher mon petit chèque?
A la caisse mon sieur
olivier B.
2017-11-17 15:11:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Shaking your ass
Post by Sisyphe
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des
écolos-bobo-gauchos de
merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de richesse,
de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les générations futures !
Et vive le glyphosate sacrebleu !
Je le connais pas celui-là, il va falloir que je m'en fasse des réserves
avant qu'il soit interdit©
Shaking your ass
2017-11-17 16:02:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Shaking your ass
Post by Sisyphe
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des
écolos-bobo-gauchos de
merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de richesse,
de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les générations futures !
Et vive le glyphosate sacrebleu !
Je le connais pas celui-là, il va falloir que je m'en fasse des réserves
avant qu'il soit interdit©
c'est le meilleur, apres lui rien ne repousse !
François Guillet
2017-11-17 17:39:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Shaking your ass
Post by olivier B.
Post by Shaking your ass
Post by Sisyphe
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des
écolos-bobo-gauchos de merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher et
sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de
richesse, de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les générations
futures !
Et vive le glyphosate sacrebleu !
Je le connais pas celui-là, il va falloir que je m'en fasse des réserves
avant qu'il soit interdit©
c'est le meilleur, apres lui rien ne repousse !
C'est ce qu'il me faut alors. Le glyphosate que je passe, je trouve
qu'il ne tient jamais assez longtemps.
Paul Aubrin
2017-11-17 19:03:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Shaking your ass
Post by olivier B.
Post by Shaking your ass
Post by Sisyphe
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des
écolos-bobo-gauchos de merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas
cher et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de richesse,
de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les générations futures !
Et vive le glyphosate sacrebleu !
Je le connais pas celui-là, il va falloir que je m'en fasse des
réserves avant qu'il soit interdit©
c'est le meilleur, apres lui rien ne repousse !
Le glyphosate est visiblement un produit efficace. Mais l'année suivante,
les herbes repoussent comme avant. Les agriculteurs peuvent l'utiliser
pour éliminer les mauvaises herbes à l'automne et semer au printemps.

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Regions/Estrie/J_info_documents/Desherbageensemisdirect.pdf
"Brûlage:
Habituellement fait au glyphosate
 Bon et pas cher
 Autres molécules, mais moins intéressantes et
surtout moins polyvalentes (Aim, Amitrol, Éragon
etc.)
Le brûlage
 La dose de glyphosate varie un peu en fonction du couvert
végétal, des mauvaises herbes qui sont présentes et de la
concentration de matière active.
 Si c’est une vieille prairie ou un champs avec des mauvaises
herbes problématiques, prendre la dose médiane à
supérieure.
 Au printemps, on est pressé que ça meure. Prendre la dose
médiane à supérieure."
Paul Aubrin
2017-11-17 12:15:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23%
la première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A
la fin de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait
être réduite de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%)
après 10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres
britanniques ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie
utile de 25 ans sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des
écolos-bobo-gauchos de merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher
et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de
richesse, de bonheur et de félicité ! Vive nous, et à bas les
générations futures !
... Bon, je passe où pour toucher mon petit chèque?
Ah bon? Le lobby des éolienne paie bien?
NB: Dénigrer les auteurs des études sur la durée de vie effective des
éoliennes ne change pas leur dégradation progressive. Cette étude montre
qu'elle est très rapide et remet en cause la durée de 25 ans nécessaire à
leur amortissement.
l***@wanadoo.fr
2017-11-17 14:21:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Ah bon? Le lobby des éolienne paie bien?
bien sûr parce que pour un kw de puissance installée en éolien il faut créer une puissance nucléaire de 4 kw pour tenir
a) la fréquence,
b) la puissance de court-circuit,
c) la fourniture de réactif aux éoliennes (toutes avec des alternateurs asynchrones)
d) la continuité du service en cas de panne de vent

Donc l'éolien paye bien ....
--
L.C.
François Guillet
2017-11-17 17:53:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23% la
première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A la fin
de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait être réduite
de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%) après
10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres britanniques
ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie utile de 25 ans
sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des écolos-bobo-gauchos de
merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de richesse,
de bonheur et de félicité !
Vive nous, et à bas les générations futures !
Notre prospérité et le progrès dont nous bénéficions est la conséquence
des efforts et des risques pris par nos aïeux.

"Vive nous, et à bas les générations futures !" est le slogan des
écologistes. Ils veulent vivre pépère dans leur cocon, faire du durable
parce que ces timorés craignent le changement, refuser d'innover parce
que l'inconnu les terrorise, ils ont peur de leur ombre, et au final,
ces lâches ne laisseront rien aux "générations futures".

L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
kw
2017-11-17 18:46:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23% la
première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A la fin
de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait être réduite
de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%) après
10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres britanniques
ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie utile de 25 ans
sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
Ouais !!! A bas les éoliennes, ces filles bâtardes des écolos-bobo-gauchos de
merde !!! Et vive le nucléaire propre, pas cher et sûr.
A bas l'écologie et vive le consumérisme porteur de croissance, de richesse,
de bonheur et de félicité !
Vive nous, et à bas les générations futures !
Notre prospérité et le progrès dont nous bénéficions est la conséquence
des efforts et des risques pris par nos aïeux.
"Vive nous, et à bas les générations futures !" est le slogan des
écologistes. Ils veulent vivre pépère dans leur cocon, faire du durable
parce que ces timorés craignent le changement, refuser d'innover parce
que l'inconnu les terrorise, ils ont peur de leur ombre, et au final,
ces lâches ne laisseront rien aux "générations futures".
Tout à fait faisons l'effort et prenons le risque du développement des
énergies renouvelable et des modes de transports alternatifs. N'ayons
pas peur de ces changements, innovons pour ne pas laisser aux
générations futures les déchets et la pollution que nous laisserions
autrement.

Encore un acquis à notre cause ! Bienvenue François Guillet, bravo de
n'avoir pas succombé à la peur qu'essaye de faire naitre Paul Aubrin.

--
François Guillet
2017-11-17 20:41:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
kw a exprimé avec précision :
...
Post by kw
Tout à fait faisons l'effort et prenons le risque du développement des
énergies renouvelable et des modes de transports alternatifs. N'ayons
pas peur de ces changements, innovons pour ne pas laisser aux
générations futures les déchets et la pollution que nous laisserions
autrement.
"innovons pour ne pas laisser aux générations futures les déchets et la
pollution" : typiquement un message négatif. En tout cas merci d'avoir
étayer mon propos, c'est exactement ça que j'appelle l'idéal de chiotte :
"veuillez laisser l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en
entrant".

Comme le mot "innover" l'indique, on innove pour faire du nouveau et du
mieux, pas pour éviter d'hypothétique fins du monde alléguées dans des
prédictions apocalyptiques délirantes.
Des dizaines de milliers de morts par cancer tous les ans, des
handicapés ou des personnes agées cantonnées à longueur d'année dans
leur logement, des millions de pauvres, de gens qui n'ont pas de
logements décents, et l'écologiste nous sort que son idéal est de ne
pas laisser de déchets... Si on ne laisse pas de déchets, c'est qu'on
n'a rien fait.
On croit rêver quand on lit les priorités des bobos.
siger
2017-11-17 21:51:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Si on ne laisse pas de déchets, c'est qu'on n'a rien fait.
Énorme !

Je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aller aussi proche
du niveau zéro d'une connaissance basique.
--
siger
François Guillet
2017-11-18 16:58:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Si on ne laisse pas de déchets, c'est qu'on n'a rien fait.
Énorme !
Je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aller aussi proche
du niveau zéro d'une connaissance basique.
Si tu es trop stupide pour comprendre que toute activité impacte
l'environnement, c'est que tu es bien doté de l'incompétence de
l'écologiste de base.
siger
2017-11-18 17:50:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by siger
Si on ne laisse pas de déchets, c'est qu'on n'a rien fait.
Énorme !
Je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aller aussi
proche du niveau zéro d'une connaissance basique.
Si tu es trop stupide pour comprendre que toute activité impacte
l'environnement, c'est que tu es bien doté de l'incompétence de
l'écologiste de base.
C'est juste que je ne fais pas partie de ta secte, dont il est question
dans une discussion voisine.
Dans la mienne, on sait qu'un impact ne produit pas forcément de
déchets, et que si on s'y prend bien, les déchets font partie de
l'environnement.

Mais bien sûr, dans ton monde capitaliste, impact = destruction, et
déchet = irréversible et nuisible.
--
siger
François Guillet
2017-11-19 17:13:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
siger avait écrit le 18/11/2017 :
...
Post by siger
C'est juste que je ne fais pas partie de ta secte, dont il est question
dans une discussion voisine.
Dans la mienne, on sait qu'un impact ne produit pas forcément de
déchets,
C'est bien là le comble de votre ignorance, en plus d'être un déni de
réalité, puisqu'il n'existe aucune "solution verte" qui n'ait pas
d'impact en matière de déchet !
Ceci dit, tu reconnais faire partie d'une secte, c'est déjà un premier
pas.
siger
2017-11-19 20:24:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by siger
C'est juste que je ne fais pas partie de ta secte, dont il est
question dans une discussion voisine.
Dans la mienne, on sait qu'un impact ne produit pas forcément de
déchets,
C'est bien là le comble de votre ignorance, en plus d'être un déni
de réalité, puisqu'il n'existe aucune "solution verte" qui n'ait
pas d'impact en matière de déchet !
Pffff... là au au niveau 1re année de maternelle...

Tu n'as pas cité ma 2e phrase, c'est parce que tu es d'accord ?
--
siger
François Guillet
2017-11-20 17:21:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by François Guillet
...
Post by siger
C'est juste que je ne fais pas partie de ta secte, dont il est
question dans une discussion voisine.
Dans la mienne, on sait qu'un impact ne produit pas forcément de
déchets,
C'est bien là le comble de votre ignorance, en plus d'être un déni
de réalité, puisqu'il n'existe aucune "solution verte" qui n'ait
pas d'impact en matière de déchet !
Pffff... là au au niveau 1re année de maternelle...
Tu n'as pas cité ma 2e phrase, c'est parce que tu es d'accord ?
Tes affirmations péremptoires sont tellement stupides et partiales...
l***@wanadoo.fr
2017-11-19 08:19:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by siger
Si on ne laisse pas de déchets, c'est qu'on n'a rien fait.
Énorme !
Je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aller aussi proche
du niveau zéro d'une connaissance basique.
Si tu es trop stupide pour comprendre que toute activité impacte
l'environnement, c'est que tu es bien doté de l'incompétence de
l'écologiste de base.
+1
--
L.C.
Sisyphe
2017-11-18 17:51:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aller aussi proche
du niveau zéro d'une connaissance basique.
Je n'arrive pas à le croire non plus ! Il fait de la provoc? C'est un
troll? Au secours, j'espère que c'est du second degré, car sinon...
kw
2017-11-18 17:26:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by kw
Tout à fait faisons l'effort et prenons le risque du développement des
énergies renouvelable et des modes de transports alternatifs. N'ayons
pas peur de ces changements, innovons pour ne pas laisser aux
générations futures les déchets et la pollution que nous laisserions
autrement.
"innovons pour ne pas laisser aux générations futures les déchets et la
pollution" : typiquement un message négatif. En tout cas merci d'avoir
"veuillez laisser l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en
entrant".
Comme le mot "innover" l'indique, on innove pour faire du nouveau et du
mieux, pas pour éviter d'hypothétique fins du monde alléguées dans des
prédictions apocalyptiques délirantes.
Tu parles toujours du danger du développement des énergies renouvelables
et des transports alternatifs là ?
Post by François Guillet
Si on ne laisse pas de déchets, c'est qu'on n'a rien fait.
On croit rêver quand on lit les priorités des bobos.
J'avais effectivement oublié qu'en face de mauvaise foi il ne faut pas
oublier de préciser ce qu'on entends par déchets et pollution pour ceux
qui ne verraient pas de différence entre du compostage et des déchets
nucléaires par ex.


--
olivier B.
2017-11-18 10:14:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by kw
Tout à fait faisons l'effort et prenons le risque du développement des
énergies renouvelable et des modes de transports alternatifs. N'ayons
pas peur de ces changements, innovons pour ne pas laisser aux
générations futures les déchets et la pollution que nous laisserions
autrement.
Quant on voit que certains éludent le problème des coûts du
démantèlement des centrales nucléaires, sous prétexte d'hypothétiques
progrès techniques supposés les réduire, ça illustre parfaitement la
politique de l'autruche, l'irresponsabilité totale dans l'absence de
gestion du lendemain, et en conséquence une rentabilité gonflée, mais
aussi et surtout le lègue pourrit que les dirigeants du même acabit font
au générations futures, ceci en connaissance de cause car en terme de
surcout de démantèlement du nucléaire civil la France a déjà un peu
d'expérience.

Par contre, lorsqu'il s'agit d'intégrer au réseau un maximum d'énergie
verte, l'optimisme débordant des progrès techniques s'efface au profit
d'un pessimisme sur-gonflé, générateur de peurs vicérales à l'image
des pratiques de certains partis politiques, ainsi qu'une surdité
chronique quant aux travaux faits par la communauté scientifique mondiale,
dont on oubliera pas cependant de tourner en dérision le signal d'alarme
histoire de vite passer à autre chose, on est pas là pour parler
d'environnement après tout.

Vous avez dit environnement ? ils s'en cognent, ils sont là pour dire que
s'il est pollue, c'est juste le revers de la compétitivité, tout es dit.
siger
2017-11-18 10:43:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by kw
Tout à fait faisons l'effort et prenons le risque du
développement des énergies renouvelable et des modes de
transports alternatifs. N'ayons pas peur de ces changements,
innovons pour ne pas laisser aux générations futures les déchets
et la pollution que nous laisserions autrement.
Quant on voit que certains éludent le problème des coûts du
démantèlement des centrales nucléaires, sous prétexte
d'hypothétiques progrès techniques supposés les réduire, ça
illustre parfaitement la politique de l'autruche,
l'irresponsabilité totale dans l'absence de gestion du lendemain,
et en conséquence une rentabilité gonflée, mais aussi et surtout
le lègue pourrit que les dirigeants du même acabit font au
générations futures, ceci en connaissance de cause car en terme de
surcout de démantèlement du nucléaire civil la France a déjà un
peu d'expérience.
Ce n'est pas "certains", c'est la base. Dès le début, il a été dit
qu'on s'occuperait des déchets et autres plus tard, quand on saurait
faire, ou nos descendants.
Post by olivier B.
Par contre, lorsqu'il s'agit d'intégrer au réseau un maximum
d'énergie verte, l'optimisme débordant des progrès techniques
s'efface au profit d'un pessimisme sur-gonflé, générateur de peurs
vicérales à l'image des pratiques de certains partis politiques,
ainsi qu'une surdité chronique quant aux travaux faits par la
communauté scientifique mondiale, dont on oubliera pas cependant
de tourner en dérision le signal d'alarme histoire de vite passer
à autre chose, on est pas là pour parler d'environnement après
tout.
Vous avez dit environnement ? ils s'en cognent, ils sont là pour
dire que s'il est pollue, c'est juste le revers de la
compétitivité, tout es dit.
Les critiqueurs s'offusquent d'un verre de pétrole dans la mer en
tournant le dos aux marées noires.

C'est un réflexe protexionniste, qui fonctionne ainsi :

- ce qui existe aujourd'hui est bon (les marées noires, par exemple) ;
- hier c'était mal et les réformes pour arriver à aujourd'huio étaient
des bonnes réformes ;
- les réformes futures (le verre de pétrole qui remplace la marée
noire) c'est mal.

Et donc : aujourd'hui tout ce qui se passe est normal, naturel,
logique, sain et souhaitable.

C'est le principe réac' des "avantages acquis" chers à la CGT, à nombre
de fachos et à tous les gens de droite (PS inclu, bien entendu). Même
si on s'est trompé de route, même si on marche dans la merde, même si
on la mange, même si nos gossent en crèvent. Et si quelqu'un propose de
marcher sur le chemin voisin et propre, ces abrutis le traitent de
facho, de privateur de liberté et autres absurdités.

Et ça donne des anyone, Aubrin ou Guillet, qui vantent les mérites des
inventeurs et inovateurs du passé, alors qu'ils étaient à l'opposé
d'eux : ouverture d'esprit, curiosité, envie d'aller de l'avant. Et
maintenant ils conspuent les inventeurs d'aujourd'hui. S'ils étaient
nés 50 ans plus tard, ils venteraient les mérites de ces derniers et se
moqueraient de ceux qui les critiquent.

Et après ils se gargarisent à donner des leçons de démocratie, de
liberté, de science, tout en tenant un discours opposé à tout ça.
--
siger
François Guillet
2017-11-18 17:32:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
olivier B. a pensé très fort :
...
Post by olivier B.
Par contre, lorsqu'il s'agit d'intégrer au réseau un maximum d'énergie
verte, l'optimisme débordant des progrès techniques s'efface au profit
d'un pessimisme sur-gonflé,
...

L'optimisme doit être modéré par le réalisme de la connaissance
scientifique.
L'énergie dite "verte" n'est pas verte. Un panneau solaire, ce sont des
matériaux polluants et qui coûtent aussi en pollution, à produire. Une
éolienne ce sont des tonnes de béton, de plastique, et de
l'électronique décentralisée pour laquelle on ne peut pas faire
d'économie d'échelle contrairement à celle des centrales de grande
puissance.
Ensuite il y a le problème du réseau, de la production irrégulière qui
n'a pas de solution technique satisfaisante, et de la fiabilité
médiocre de ces solutions soi-disantes vertes notamment les éoliennes.
Enfin il y a des solutions déjà existantes qui ont fait leur preuve,
qui peuvent toujours être mises en oeuvre avec des moyens plus modernes
qu'à leur début, en attendant une rupture technologique réaliste, comme
la fusion. Ces solutions classique sont à évaluer et à comparer, et pas
à condamner bêtement a priori par idéologie.

L'écologiste ne voit que midi à sa porte : l'environnement. Mais les
besoins d'énergie dans une société s'inscrivent dans des considérations
bien plus vastes que la seule écologie. L'écologiste moyen n'a donc
aucune légitimité sur la question de l'énergie, il ne voit qu'un aspect
d'un problème multiple, ou traite les autres avec une partialité
grotesque.
La décision politique n'a nul besoin de ces petits agitateurs
politiques aux oeillères vertes et aux compétences étriquées (s'il en
est). Elle a besoin de généralistes aux idées larges et non arrêtées,
s'appuyant sur des expertises.
kw
2017-11-18 18:20:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
L'optimisme doit être modéré par le réalisme de la connaissance
scientifique.
On suppose qu'il parle du nucléaire là.
Post by François Guillet
on ne peut pas faire d'économie d'échelle
Toujours le nucléaire, il parle d'EPR
Post by François Guillet
Ensuite il y a le problème du réseau, de la production irrégulière qui
Toujours dans le nucléaire...
https://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/prod/indisponibilites.jsp
Post by François Guillet
n'a pas de solution technique satisfaisante,
Il parle des déchets nucléaires
Post by François Guillet
Ces solutions classique sont à évaluer et à comparer, et pas
à condamner bêtement a priori par idéologie.
La il doit parler du charbon je pense
Post by François Guillet
il ne voit qu'un aspect d'un problème multiple, ou traite les autres
avec une partialité grotesque.
Il parle d'Anyone
Post by François Guillet
La décision politique n'a nul besoin de ces petits agitateurs
Là c'est Paul Aubrin
Post by François Guillet
compétences étriquées (s'il en est). Elle a besoin de généralistes aux
idées larges et non arrêtées, s'appuyant sur des expertises.
Ha, enfin il se range aux modes de déplacements et de productions
d'énergie alternatifs.


--
bilou
2017-11-18 23:17:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"Fran�ois Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote in message news:5a106ec0$0$10202$***@news.free.fr...
.
La décision politique n'a nul besoin de ces petits agitateurs politiques
aux oeillères vertes et aux compétences étriquées (s'il en est). Elle a
besoin de généralistes aux idées larges et non arrêtées, s'appuyant sur
des expertises.
+1
Et quand on reçoit des représentants étrangers par temps de pluie
en disant "sorry for the time " ou qu'on accorde des crédits a des
"avions renifleurs" il reste du chemin a faire :-)
François Guillet
2017-11-19 17:18:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by bilou
.
La décision politique n'a nul besoin de ces petits agitateurs politiques
aux oeillères vertes et aux compétences étriquées (s'il en est). Elle a
besoin de généralistes aux idées larges et non arrêtées, s'appuyant sur des
expertises.
+1
Et quand on reçoit des représentants étrangers par temps de pluie
en disant "sorry for the time "
lol
Post by bilou
ou qu'on accorde des crédits a des
"avions renifleurs" il reste du chemin a faire :-)
Oui. Je vois deux raisons à cela, le comble de la bêtise (ne même pas
savoir sur qui s'appuyer pour avoir des avis compétents) et le comble
de la complaisance (faire rédiger des projets de loi pour le compte de
députés, par des lobbies !).
olivier B.
2017-11-19 10:55:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by olivier B.
Par contre, lorsqu'il s'agit d'intégrer au réseau un maximum d'énergie
verte, l'optimisme débordant des progrès techniques s'efface au profit
d'un pessimisme sur-gonflé,
...
L'optimisme doit être modéré par le réalisme de la connaissance
scientifique.
Tout comme le pessimisme
Post by François Guillet
L'énergie dite "verte" n'est pas verte. Un panneau solaire, ce sont des
matériaux polluants et qui coûtent aussi en pollution, à produire.
Tu confond l’énergie et son exploitation, contrairement à ce que tu
pense l’énergie verte existe, c'est celle naturellement en jeu dans
l'environnement et dont le puisage ne représente pas un manque pour ce
dernier, le moyen quant à lui, doit être le plus respectueux possible.
Post by François Guillet
Une éolienne ce sont des tonnes de béton, de plastique, et de
l'électronique décentralisée
Comme il en existe bien plus massivement pour nombre de réalisations
humaines, mais qui pour autant ne sont pas source d'inquiétude
environnementale.
Post by François Guillet
pour laquelle on ne peut pas faire
d'économie d'échelle contrairement à celle des centrales de grande
puissance.
c'est parce que tu ne sais pas ce qu'est une économie d'échelle, je
t'invite à t'instruire sur le sujet:
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_d%27%C3%A9chelle
https://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/economie-d-echelle.html

donc plus on construit d'éoliennes, plus on réalise une économie
d'échelle.
Post by François Guillet
Ensuite il y a le problème du réseau, de la production irrégulière qui
n'a pas de solution technique satisfaisante,
Cela a été maintes fois évoqué ici, les solutions existent déjà,
maximiser les énergies vertes permet simplement de les mettre *de plus en
plus au repos*.
Post by François Guillet
et de la fiabilité médiocre de ces solutions soi-disantes vertes notamment
les éoliennes.
Gageons que l'on fera les même "progrès techniques" avec les éoliennes
que ceux attendus pour réduire les coûts de démantèlement des centrales
nucléaires.
Post by François Guillet
Enfin il y a des solutions déjà existantes qui ont fait leur preuve,
qui peuvent toujours être mises en oeuvre avec des moyens plus modernes
qu'à leur début, en attendant une rupture technologique réaliste, comme
la fusion. Ces solutions classique sont à évaluer et à comparer, et pas
à condamner bêtement a priori par idéologie.
bien évidement, l'idéologie on s'en tape, ce qui compte sont les
*risques* pour l'environnement (et donc pour l'homme), et tirer les leçons
du passé en al matière.
Post by François Guillet
L'écologiste ne voit que midi à sa porte : l'environnement. Mais les
besoins d'énergie dans une société s'inscrivent dans des considérations
bien plus vastes que la seule écologie.
Il n'y a rien de plus vaste que l'environnement dans lequel on vit, les
considérations d'économie et compétitivité ne sont que des artifices
humaines et n'ont de sens que si on peut vivre dans cet environnement.
Post by François Guillet
La décision politique n'a nul besoin de ces petits agitateurs
politiques aux oeillères vertes et aux compétences étriquées (s'il en
est). Elle a besoin de généralistes aux idées larges et non arrêtées,
s'appuyant sur des expertises.
Je me contrefout totalement que l'on puisse taxer des gens d'agitateurs si
le travail qu'ils font oriente la politique vers une démarche positive
pour l'environnement et équitable dans les conséquences qu'elle a entre
les différents protagonistes, en la matière des gens comme Trump sont une
véritable catastrophe.
François Guillet
2017-11-19 17:22:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
olivier B. a exprimé avec précision :
...

Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
olivier B.
2017-11-19 21:36:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Dès lors que les arguments anti énergie verte sont mis à mal, l'ad
hominem prend le relais, classique au point d'en devenir prévisible.
François Guillet
2017-11-20 17:23:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Dès lors que les arguments anti énergie verte sont mis à mal, l'ad
hominem prend le relais, classique au point d'en devenir prévisible.
Absolument aucun ad hominem de ma part.

Je critique uniquement ta méthode de réponse faite d'un saucissonnage
laborieux, de généralités floues parce que non directement reliées aux
réalités, et de réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit. Cela ne
m'intéressent pas. Si tu t'identifies à cette bouillie pour chat pour
en faire une affaire personnelle, c'est ton problème, pas le mien.
olivier B.
2017-11-20 18:41:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Dès lors que les arguments anti énergie verte sont mis à mal, l'ad
hominem prend le relais, classique au point d'en devenir prévisible.
Absolument aucun ad hominem de ma part.
Je critique uniquement ta méthode de réponse faite d'un saucissonnage
laborieux, de généralités floues parce que non directement reliées aux
réalités, et de réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit. Cela ne
m'intéressent pas. Si tu t'identifies à cette bouillie pour chat pour
en faire une affaire personnelle, c'est ton problème, pas le mien.
Ne pas s'identifier à un écrit dont on est l'auteur, voilà un belle
idée, et surtout une très jolie digression pour fuir le fond du sujet.
Paul Aubrin
2017-11-20 18:49:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Dès lors que les arguments anti énergie verte sont mis à mal, l'ad
hominem prend le relais, classique au point d'en devenir prévisible.
Absolument aucun ad hominem de ma part.
Je critique uniquement ta méthode de réponse faite d'un saucissonnage
laborieux, de généralités floues parce que non directement reliées aux
réalités, et de réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit. Cela ne
m'intéressent pas. Si tu t'identifies à cette bouillie pour chat pour
en faire une affaire personnelle, c'est ton problème, pas le mien.
Ne pas s'identifier à un écrit dont on est l'auteur, voilà un belle
idée, et surtout une très jolie digression pour fuir le fond du sujet.
Il est totalement normal de critiquer les arguments d'un interlocuteur,
que ce soit sur la fond, ou sur la forme. Il faut d'ailleurs reconnaître
que, sur la forme, Siger est si flou que ce qu'il veut dire, au fond, est
rarement compréhensible. La preuve, à chaque fois, il rétorque qu'on l'a
mal compris. Quand on n'est pas compris d'une façon répétitive, on peut
se demander si l'on a été clair. Personnellement, j'ai renoncé à faire
l'exégèse de ses réponses. C'est du temps perdu.
François Guillet
2017-11-21 17:23:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Dès lors que les arguments anti énergie verte sont mis à mal, l'ad
hominem prend le relais, classique au point d'en devenir prévisible.
Absolument aucun ad hominem de ma part.
Je critique uniquement ta méthode de réponse faite d'un saucissonnage
laborieux, de généralités floues parce que non directement reliées aux
réalités, et de réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit. Cela ne
m'intéressent pas. Si tu t'identifies à cette bouillie pour chat pour
en faire une affaire personnelle, c'est ton problème, pas le mien.
Ne pas s'identifier à un écrit dont on est l'auteur, voilà un belle
idée
Très belle en effet, l'essence même de la démocratie, idée refusée par
exemple par les islamistes parce que justement, ils s'identifient à
leur religion.
Toute critique, moquerie ou caricature de leur religion est prétendue
par eux être une attaque personnelle. Là où ils ont le pouvoir, le
résultat l'est l'interdiction de toute critique de leur religion, et là
où ils ne l'ont pas, le résultat est l'assassinat (typiquement les
dessinateurs de Charlie) ou la sponsorisation de l'assassinat (fatwa
contre Salman Rushdie, par ex.).
La critique des propos des autres n'est pas la critique des personnes,
et son expression est un droit universel qui fait partie de la
déclaration des droits de l'homme. Il est indispensable qu'on puisse
s'exprimer librement sur tout sujet. La vexation parce que ce qu'on a
dit a été critiqué ne peut justifier l'accusation gratuite d'argumentum
ad hominem, c'est un problème psy dans les deux cas.
olivier B.
2017-11-22 10:34:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Le saucissonnage laborieux, les généralités floues parce que non
directement reliées aux réalités, et les réponses à la lettre plutôt
qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Dès lors que les arguments anti énergie verte sont mis à mal, l'ad
hominem prend le relais, classique au point d'en devenir prévisible.
Absolument aucun ad hominem de ma part.
Je critique uniquement ta méthode de réponse faite d'un saucissonnage
laborieux, de généralités floues parce que non directement reliées aux
réalités, et de réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit. Cela ne
m'intéressent pas. Si tu t'identifies à cette bouillie pour chat pour
en faire une affaire personnelle, c'est ton problème, pas le mien.
Ne pas s'identifier à un écrit dont on est l'auteur, voilà un belle
idée
Très belle en effet, l'essence même de la démocratie,
Ne pas s'identifier aux propos dont on es l'auteur relève de la pathologie
mentale, que vous trouviez cela très beau a de quoi surprendre.
Post by François Guillet
idée refusée par exemple par les islamistes parce que justement, ils
s'identifient à leur religion.
Parler de religion est incongru, soyez responsables, assumez vos ad
hominems.
François Guillet
2017-11-24 19:04:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Après mûre réflexion, olivier B. a écrit :
...
Post by olivier B.
Ne pas s'identifier aux propos dont on es l'auteur relève de la pathologie
mentale, que vous trouviez cela très beau a de quoi surprendre.
...

C'est débile.

Tiens, lis donc ça, si ça peut t'éveiller :
https://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/se-facher-pour-des-croyances/
olivier B.
2017-11-25 12:57:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by olivier B.
Ne pas s'identifier aux propos dont on es l'auteur relève de la pathologie
mentale, que vous trouviez cela très beau a de quoi surprendre.
...
C'est débile.
Absolument pas, être l'auteur de propos signifie manifester sa
personnalité, c'est une identification forte, de fait:
- si l'auteur en personne ne s'y identifie plus quelques heures après
c'est qu'il présente une pathologie.
- une critique émise sur la forme comme "bouillie pour chat" constitue un
ad hominem pur et simple, ce que tu as fais.
Post by François Guillet
https://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/se-facher-pour-des-croyances/
Ca n'a strictement rien à voir avec le fait de s'identifier à ses propres
propos, mais ta digression est intéressante car les croyances sont
parfaitement identifiables ici, comme par exemple l'idée que le béton
utilisé pour les éolienne constituerait un problème environnemental,
mais l'absence d'alertes scientifique sur l'utilisation de ce matériaux à
grande échelle dessert les croyants au point qu'ils éludent la science
pour se réfugier dans l'ad hominem.

Et il en est de même concernant les autres matériaux ...
François Guillet
2017-11-25 17:33:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Post by olivier B.
Ne pas s'identifier aux propos dont on es l'auteur relève de la pathologie
mentale, que vous trouviez cela très beau a de quoi surprendre.
...
C'est débile.
Absolument pas, être l'auteur de propos signifie manifester sa
- si l'auteur en personne ne s'y identifie plus quelques heures après
c'est qu'il présente une pathologie.
- une critique émise sur la forme comme "bouillie pour chat" constitue un
ad hominem pur et simple, ce que tu as fais.
Mais c'est crétinerie sur crétinerie que tu nous sors.

Tu es en train de me dire que je dois respecter tes croyances sous
prétexte que tu y crois, sinon tu le vois comme une attaque
personnelle.
Si un néo-nazi me dit qu'il croit à la supériorité de la race aryenne,
je n'aurais pas le droit d'affirmer que c'est une connerie, qu'il n'y a
pas de supériorité de race, que son discours est de la "bouillie pour
chat" ?!
Ou alors c'est que ce serait une "attaque ad hominem" ?
Mais tu deviens de plus en plus con mon pauvre ami (ça c'est une
attaque ad hominem, tu comprends la nuance ? Non bien sûr).

Au lien que je t'ai indiqué, les paroles d'un sage :
"Pour remédier à cet état de fait et faire preuve d’un peu plus de
tolérance, il faudrait donc commencer par ne pas s’identifier à ses
croyances. Si quelqu’un critique ce que je crois, ce n’est pas moi
qu’il critique ; si quelqu’un me dit que je pense mal, il ne me dit pas
que c’est moi qui suis mauvais."
https://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/se-facher-pour-des-croyances/
Toujours pas compris ?
olivier B.
2017-11-25 19:01:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Post by olivier B.
Ne pas s'identifier aux propos dont on es l'auteur relève de la pathologie
mentale, que vous trouviez cela très beau a de quoi surprendre.
...
C'est débile.
Absolument pas, être l'auteur de propos signifie manifester sa
- si l'auteur en personne ne s'y identifie plus quelques heures après
c'est qu'il présente une pathologie.
- une critique émise sur la forme comme "bouillie pour chat" constitue un
ad hominem pur et simple, ce que tu as fais.
Mais c'est crétinerie sur crétinerie que tu nous sors.
Monsieur Guillet, le plaisir de ne plus vous lire n'aura d'égal que le
temps économisé.

PLONK.
François Guillet
2017-11-26 18:03:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by François Guillet
Post by olivier B.
Post by François Guillet
...
Post by olivier B.
Ne pas s'identifier aux propos dont on es l'auteur relève de la pathologie
mentale, que vous trouviez cela très beau a de quoi surprendre.
...
C'est débile.
Absolument pas, être l'auteur de propos signifie manifester sa
- si l'auteur en personne ne s'y identifie plus quelques heures après
c'est qu'il présente une pathologie.
- une critique émise sur la forme comme "bouillie pour chat" constitue un
ad hominem pur et simple, ce que tu as fais.
Mais c'est crétinerie sur crétinerie que tu nous sors.
Monsieur Guillet, le plaisir de ne plus vous lire n'aura d'égal que le
temps économisé.
PLONK.
Un soulagement pour moi.
Merci
lol

"Pour remédier à cet état de fait et faire preuve d’un peu plus de
tolérance, il faudrait donc commencer par ne pas s’identifier à ses
croyances. Si quelqu’un critique ce que je crois, ce n’est pas moi
qu’il critique ; si quelqu’un me dit que je pense mal, il ne me dit pas
que c’est moi qui suis mauvais."
https://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/se-facher-pour-des-croyances/

J'aurais essayé de lui faire comprendre le minimum de ce qui permet le
dialogue, mais à l'impossible nul n'est tenu.

Sisyphe
2017-11-25 16:20:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
...les réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Ho lui !!! C'est ce que vous faites systématiquement ! Je vous l'ai
souvent fait remarquer. Vous ne voyez même plus l'énorme poutre que vous
avez à l'oeil !
Paul Aubrin
2017-11-25 16:51:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
...les réponses à la lettre plutôt qu'à l'esprit ne m'intéressent pas.
Ho lui !!! C'est ce que vous faites systématiquement ! Je vous l'ai
souvent fait remarquer. Vous ne voyez même plus l'énorme poutre que vous
avez à l'oeil !
pourrions nous en revenir au facteur de charge des éoliennes, ou à tout
autres sujet en rapport avec l'environnement?
Sisyphe
2017-11-25 17:09:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
pourrions nous en revenir au facteur de charge des éoliennes, ou à tout
autres sujet en rapport avec l'environnement?
Tout à fait. Vous n'avez qu'a demander à M. Guillet. Dès qu'il aura fini
de couper une touffe de cheveux en quatre, il sera à votre disposition
pour répondre à toutes vos questions sur les éoliennes.
Paul Aubrin
2017-11-25 17:15:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by Paul Aubrin
pourrions nous en revenir au facteur de charge des éoliennes, ou à tout
autres sujet en rapport avec l'environnement?
Tout à fait. Vous n'avez qu'a demander à M. Guillet. Dès qu'il aura fini
de couper une touffe de cheveux en quatre, il sera à votre disposition
pour répondre à toutes vos questions sur les éoliennes.
C'est ce que je pensais. Vous êtes un troll qui n'a rien à dire sur le
facteur de charge des éoliennes, ni sur les sujets environnementaux
voisins.
Sisyphe
2017-11-18 17:47:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
Je suppose que vous, vous en mettez partout, vous pétez la lunette, vous
jetez le rouleau de papier dans la cuvette et vous taguez l'endroit,
comme vous le faites ici, avec des slogans débiles.
Et vous dites très littéralement merde à celui qui passera derrière.
François Guillet
2017-11-19 17:23:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
Je suppose que vous, vous en mettez partout, vous pétez la lunette, vous
jetez le rouleau de papier dans la cuvette et vous taguez l'endroit, comme
vous le faites ici, avec des slogans débiles.
https://tinyurl.com/hjaav8o
Sisyphe
2017-11-21 17:19:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
Je suppose que vous, vous en mettez partout, vous pétez la lunette,
vous jetez le rouleau de papier dans la cuvette et vous taguez
l'endroit, comme vous le faites ici, avec des slogans débiles.
https://tinyurl.com/hjaav8o
Et les trous-du-cul parlent de chiottes. Normal...
François Guillet
2017-11-21 17:26:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
Je suppose que vous, vous en mettez partout, vous pétez la lunette, vous
jetez le rouleau de papier dans la cuvette et vous taguez l'endroit, comme
vous le faites ici, avec des slogans débiles.
https://tinyurl.com/hjaav8o
Et les trous-du-cul parlent de chiottes. Normal...
ceux qui ont de l'esprit, aussi :
"Tu balanceras (mes cendres) aux chiottes, comme ça, chaque fois que tu
t'assoiras sur ma tombe, je verrai ton cul."
Wolinski.

Vous avez choisi le mauvais camp.
Sisyphe
2017-11-22 10:36:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Vous avez choisi le mauvais camp.
Non, j'ai juste dépassé le stade anal.
François Guillet
2017-11-22 17:48:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
Vous avez choisi le mauvais camp.
Non, j'ai juste dépassé le stade anal.
Les faits démontrent le contraire. Vous vous y complaisez. Vous n'avez
cessé de me relancer en invoquant des "pétez la lunette", des "vous
jetez le rouleau de papier dans la cuvette", des "trous du cul". Votre
vulgarité récurrente en réponse à ma formule cinglante mais correcte
est la démonstration que vous y êtes en plein, dans le stade anal.
Sisyphe
2017-11-23 18:36:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Les faits démontrent le contraire. Vous vous y complaisez. Vous n'avez
cessé de me relancer en invoquant des "pétez la lunette", des "vous
jetez le rouleau de papier dans la cuvette", des "trous du cul". Votre
vulgarité récurrente en réponse à ma formule cinglante mais correcte est
la démonstration que vous y êtes en plein, dans le stade anal.
Ca ne prend pas !!! La mauvaise foi et la déformation des faits
connaissent des limites mon gars !
Je vous cite :
"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".

C'est VOUS qui avez introduit la notion de chiottes !!!
Trop facile d'essayer de retourner la situation.
Allez vous rhabiller, va....
François Guillet
2017-11-23 20:49:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Les faits démontrent le contraire. Vous vous y complaisez. Vous n'avez
cessé de me relancer en invoquant des "pétez la lunette", des "vous jetez
le rouleau de papier dans la cuvette", des "trous du cul". Votre vulgarité
récurrente en réponse à ma formule cinglante mais correcte est la
démonstration que vous y êtes en plein, dans le stade anal.
Ca ne prend pas !!! La mauvaise foi et la déformation des faits connaissent
des limites mon gars !
"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
C'est VOUS qui avez introduit la notion de chiottes !!!
Exact, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais c'est vous qui vous en
êtes repu, et en avez rajouté à de plusieurs reprises dans la
vulgarité, évitant bien sûr répondre sur le sujet, signe que vous vous
complaisiez dans ce stade anal. Ma forumule ne laissait pourtant aucun
doute sur je sujet : l'absence total d'idéal positif et constructif de
l'écologisme, qui n'est qu'un appel à la stagnation.
l***@wanadoo.fr
2017-11-24 08:10:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by François Guillet
Les faits démontrent le contraire. Vous vous y complaisez. Vous n'avez
cessé de me relancer en invoquant des "pétez la lunette", des "vous jetez
le rouleau de papier dans la cuvette", des "trous du cul". Votre vulgarité
récurrente en réponse à ma formule cinglante mais correcte est la
démonstration que vous y êtes en plein, dans le stade anal.
Ca ne prend pas !!! La mauvaise foi et la déformation des faits connaissent
des limites mon gars !
"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
C'est VOUS qui avez introduit la notion de chiottes !!!
Exact, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais c'est vous qui vous en
êtes repu, et en avez rajouté à de plusieurs reprises dans la
vulgarité, évitant bien sûr répondre sur le sujet, signe que vous vous
complaisiez dans ce stade anal. Ma forumule ne laissait pourtant aucun
doute sur je sujet : l'absence total d'idéal positif et constructif de
l'écologisme, qui n'est qu'un appel à la stagnation.
Mais bien sûr tu es coupable ... aurais-tu parlé de latrines , de petit coin, que ton interlocuteur interloqué et au demeurant complètement toqué (plusieurs étoiles au Michelin des cons)t(eusses tressé des couronnes de laurier nettement plus odorantes !
--
L.C.
Sisyphe
2017-11-24 08:47:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Exact, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais c'est vous qui vous en
êtes repu, et en avez rajouté à de plusieurs reprises dans la vulgarité,
évitant bien sûr répondre sur le sujet, signe que vous vous complaisiez
dans ce stade anal.
Et ceci :
"Tu balanceras (mes cendres) aux chiottes, comme ça, chaque fois que tu
t'assoiras sur ma tombe, je verrai ton cul."
Wolinski.

C'est de vous ou pas?

Ma forumule ne laissait pourtant aucun doute sur je
Post by François Guillet
sujet : l'absence total d'idéal positif et constructif de l'écologisme,
qui n'est qu'un appel à la stagnation.
"L'idéal de l'écologiste est un idéal *de chiotte* : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".

Primo, vous insultez vulgairement les écologistes en portant un jugement
sur leur idéal que vous ignorez certainement. La seule chose sensée, et
avec laquelle je suis d'accord, est cette idée de "laisser l'endroit
aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant" et qui évidemment
s'applique, au delà de vos chères chiottes, à la planète entière...

Voili, voilou. Et mes amitiés à votre supporter Lulu...
olivier B.
2017-11-24 11:54:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Primo, vous insultez vulgairement les écologistes en portant un jugement
sur leur idéal que vous ignorez certainement. La seule chose sensée, et
avec laquelle je suis d'accord, est cette idée de "laisser l'endroit
aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant" et qui évidemment
s'applique, au delà de vos chères chiottes, à la planète entière...
exactement, mais ce n'est pas trop le principe des tonton pollueurs de ce
groupe, que d'appliquer les bonne idées en faveur d'un environnement
propre.
Paul Aubrin
2017-11-24 16:15:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Sisyphe
Primo, vous insultez vulgairement les écologistes en portant un
jugement sur leur idéal que vous ignorez certainement. La seule chose
sensée, et avec laquelle je suis d'accord, est cette idée de "laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant" et qui
évidemment s'applique, au delà de vos chères chiottes, à la planète
entière...
exactement, mais ce n'est pas trop le principe des tonton pollueurs de
ce groupe, que d'appliquer les bonne idées en faveur d'un environnement
propre.
Toute activité, humaine ou animale, génère des sous-produits plus ou
moins désirés et plus ou moins réutilisables. On appelle pollution ce que
l'on n'aime pas. Si on appelle CO2 pollution, alors tout ce qui est
vivant pollue. Pour ne pas polluer dans ce sens, il faut éliminer la vie
pour sauver le Planète.
Sisyphe
2017-11-25 14:17:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Toute activité, humaine ou animale, génère des sous-produits plus ou
moins désirés et plus ou moins réutilisables.
Je l'attendais celle là !
Post by Paul Aubrin
On appelle pollution ce que l'on n'aime pas.
Ca c'est frais et pimpant ! Ca vient de sortir ? C'est dans quel dico?
Post by Paul Aubrin
Si on appelle CO2 pollution, alors tout ce qui est
vivant pollue. Pour ne pas polluer dans ce sens, il faut éliminer la vie
pour sauver le Planète.
Bouuuouuu, faites moi peur ! Elle est usée celle là aussi. Un peu comme
"supprimez le nucléaire et on s'éclairera à la bougie dans des cavernes""...
Paul Aubrin
2017-11-25 15:43:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by Paul Aubrin
Toute activité, humaine ou animale, génère des sous-produits plus ou
moins désirés et plus ou moins réutilisables.
Je l'attendais celle là !
Post by Paul Aubrin
On appelle pollution ce que l'on n'aime pas.
Dégradation d'un milieu. Le contraire est amélioration d'un milieux.
Post by Sisyphe
Ca c'est frais et pimpant ! Ca vient de sortir ? C'est dans quel dico?
;
Post by Paul Aubrin
Si on appelle CO2 pollution, alors tout ce qui est vivant pollue. Pour
ne pas polluer dans ce sens, il faut éliminer la vie pour sauver le
Planète.
Bouuuouuu, faites moi peur ! Elle est usée celle là aussi. Un peu comme
"supprimez le nucléaire et on s'éclairera à la bougie dans des cavernes""...
Pourtant, elle est juste. Diminuez la teneur en CO2 dite pré-industrielle
était faible comparativement à celle de tout le phanezoique

https://econstudentlog.files.wordpress.com/2008/04/
phanerozoic_carbon_dioxide1.png
François Guillet
2017-11-24 18:51:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Exact, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais c'est vous qui vous en êtes
repu, et en avez rajouté à de plusieurs reprises dans la vulgarité, évitant
bien sûr répondre sur le sujet, signe que vous vous complaisiez dans ce
stade anal.
"Tu balanceras (mes cendres) aux chiottes, comme ça, chaque fois que tu
t'assoiras sur ma tombe, je verrai ton cul."
Wolinski.
C'est de vous ou pas?
C'est de Wolinski.

....
Post by François Guillet
"L'idéal de l'écologiste est un idéal *de chiotte* : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
Tout à fait. C'est copyrighté. Merci à l'avenir d'indiquer l'auteur.
Post by François Guillet
Primo, vous insultez vulgairement les écologistes
C'est faux. Vous êtes donc en train de me diffamer.

"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte" est une critique de
l'idéologie écologiste, pas des personnes.
L'expression d'une telle critique est un droit universel qui fait
partie de la déclaration des droits de l'homme. Il est indispensable
qu'on puisse s'exprimer librement sur tout sujet idéologique ou
politique.
Avec "l'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte", je remarque que
j'ai touché juste, vu les réactions viscérales qui n'ont rien à envier
à celles des islamistes devant les caricatures de Mahomet. Pathétique.
Sisyphe
2017-11-25 14:20:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by François Guillet
Post by François Guillet
Exact, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais c'est vous qui vous
en êtes repu, et en avez rajouté à de plusieurs reprises dans la
vulgarité, évitant bien sûr répondre sur le sujet, signe que vous
vous complaisiez dans ce stade anal.
"Tu balanceras (mes cendres) aux chiottes, comme ça, chaque fois que
tu t'assoiras sur ma tombe, je verrai ton cul."
Wolinski.
C'est de vous ou pas?
C'est de Wolinski.
....
Post by François Guillet
"L'idéal de l'écologiste est un idéal *de chiotte* : "veuillez laisser
l'endroit aussi propre que vous l'avez trouvé en entrant".
Tout à fait. C'est copyrighté. Merci à l'avenir d'indiquer l'auteur.
Post by François Guillet
Primo, vous insultez vulgairement les écologistes
C'est faux. Vous êtes donc en train de me diffamer.
"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte" est une critique de
l'idéologie écologiste, pas des personnes.
L'expression d'une telle critique est un droit universel qui fait partie
de la déclaration des droits de l'homme. Il est indispensable qu'on
puisse s'exprimer librement sur tout sujet idéologique ou politique.
Avec "l'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte", je remarque que
j'ai touché juste, vu les réactions viscérales qui n'ont rien à envier à
celles des islamistes devant les caricatures de Mahomet. Pathétique.
Pffff... que c'est laborieux tout ça....
olivier B.
2017-11-25 15:56:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte" est une critique de
l'idéologie écologiste, pas des personnes.
L'expression d'une telle critique est un droit universel qui fait partie
de la déclaration des droits de l'homme. Il est indispensable qu'on
puisse s'exprimer librement sur tout sujet idéologique ou politique.
Avec "l'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte", je remarque que
j'ai touché juste, vu les réactions viscérales qui n'ont rien à envier à
celles des islamistes devant les caricatures de Mahomet. Pathétique.
Pffff... que c'est laborieux tout ça....
tu n'as qu'à toi aussi réduire l'idéal des climatosceptiques à ce qui
te convient, et les déprécier comme il te plaira sous couvert du droit
universel.
Sisyphe
2017-11-25 16:12:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
tu n'as qu'à toi aussi réduire l'idéal des climatosceptiques à ce qui
te convient, et les déprécier comme il te plaira sous couvert du droit
universel.
Oui c'est ça. C'est leur système. Après ils joueront l'air de la
calomnie ou feront les vierges outragées. Classique.
François Guillet
2017-11-25 17:39:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Sisyphe
Post by François Guillet
"L'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte" est une critique de
l'idéologie écologiste, pas des personnes.
L'expression d'une telle critique est un droit universel qui fait partie
de la déclaration des droits de l'homme. Il est indispensable qu'on
puisse s'exprimer librement sur tout sujet idéologique ou politique.
Avec "l'idéal de l'écologiste est un idéal de chiotte", je remarque que
j'ai touché juste, vu les réactions viscérales qui n'ont rien à envier à
celles des islamistes devant les caricatures de Mahomet. Pathétique.
Pffff... que c'est laborieux tout ça....
tu n'as qu'à toi aussi réduire l'idéal des climatosceptiques à ce qui
te convient, et les déprécier comme il te plaira sous couvert du droit
universel.
Il l'a déjà fait, par exemple en identifiant les climato-sceptiques à
des asservis à Myron Ebell.
C'est son droit. Evidemment c'est aussi celui des climato-sceptiques de
lui répondre.
Ton intolérance à la discussion des croyances, des avis, des
idéologies, est sidérante.
bilou
2017-11-17 17:00:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23% la
première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A la fin
de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait être réduite
de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%) après
10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres britanniques
ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie utile de 25 ans
sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
BOF
Ce rapport pose plusieurs questions alors qu'il devrait apporter des
réponses.
1 Comment se fait il que l'auteur ait eu accès a assez de données pour
établir des statistiques valables.

2 Quand on lit:
"
This implies that the performance of large wind farms declines more
rapidly than that of smaller ones.
"
On est en droit de penser que:
des qu'on installe plusieurs éoliennes le vent prend un malin plaisir
a souffler ailleurs :-)
ou que :
le staff de maintenance est largement sous dimensionné.

La figure 2 page 12 tend a montrer que soit le rapport est faux
soit faut surtout pas acheter du matos Anglais :-)

Elle sort d'ou cette durée de vie utile de 25 ans ?
On est déja pas foutu de définir celle d'une centrale nucleaire.

Il semble sous entendu que non seulement les éoliennes doivent
polluer moins mais aussi fournir de l'énergie moins chère.

C'est pas sans rappeler la limitation de vitesse a 90Km/h, initialement
instaurée pour réduire la consommation de carburant ,qui a ,en bonus,
diminué la pollution ,dont on voudrait aujourd'hui qu'elle diminue
aussi les embouteillages, la gravité et le nombre des accidents.
Paul Aubrin
2017-11-17 18:44:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Le facteur de charge est le rapport entre ce que pourrait produire
l'éolienne si le vent soufflait de telle sorte qu'elle fonctionne à sa
puissance nominale, et sa production effective.
Une étude de 2012 a étudié l'évolution du facteur de charge dans le temps.
Comme on pouvait s'y attendre il diminue avec l'âge de l'éolienne. Les
éoliennes à terre danoise voient leur facteur de charge baisser de 23%
la première année à 18% (-22%) au bout de 18 ans de fonctionnement. A
la fin de leur durée de vie prévue de 25 ans, leur capacité devrait
être réduite de 70%
La diminution est beaucoup plus rapide pour les éoliennes danoises en
mer. Leur facteur de charge passe de 40% initialement à 15% (-62%)
après 10 ans.
La diminution du facteur de charge des éoliennes terrestres au Royaume
Unis est de 25% initialement à 2-3% (-90%) au bout de 18 ans.
Ni les éoliennes en mer danoise, ni les éoliennes terrestres
britanniques ne semble être en mesure d'atteindre leur durée de vie
utile de 25 ans sans être remplacées.
http://www.ref.org.uk/attachments/article/280/ref.hughes.19.12.12.pdf
voir la figure 2 page 12.
BOF Ce rapport pose plusieurs questions alors qu'il devrait apporter des
réponses.
1 Comment se fait il que l'auteur ait eu accès a assez de données pour
établir des statistiques valables.
Je ne sais comment l'auteur a eu accès aux données en question. Comme il
est indiqué page 6, les données sont publiées avec l'étude. Ici:

http://www.ref.org.uk/publications/280-analysis-of-wind-farm-performance-
in-uk-and-denmark
"
This implies that the performance of large wind farms declines more
rapidly than that of smaller ones.
"
des qu'on installe plusieurs éoliennes le vent prend un malin plaisir a
souffler ailleurs :-)
le staff de maintenance est largement sous dimensionné.
L'explication suggérée par l'auteur est que des sites de moins en moins
favorable sont progressivement développés.
La figure 2 page 12 tend a montrer que soit le rapport est faux soit
faut surtout pas acheter du matos Anglais :-)
Elle sort d'ou cette durée de vie utile de 25 ans ?
Le rapport indique que les investisseurs qui attendent un retour sur
investissement sur une durée de 20-25 ans seront déçus. En France, les
subventions durent 15 ans. La rentabilité des investissements éoliens est
basée sur 20 ans d'exploitation, le plus souvent.
Il semble sous entendu que non seulement les éoliennes doivent polluer
moins mais aussi fournir de l'énergie moins chère.
Tout dépend de ce que l'on appelle polluer. En France, il n'existe aucune
obligation réglementaire pour les propriétaires d'éoliennes de faire des
provisions en vue de leur démantèlement. Les provisions sont très
faibles. Cela risque de donner ceci:

https://www.flickr.com/photos/elisfanclub/4676494637
C'est pas sans rappeler la limitation de vitesse a 90Km/h, initialement
instaurée pour réduire la consommation de carburant ,qui a ,en bonus,
diminué la pollution ,dont on voudrait aujourd'hui qu'elle diminue aussi
les embouteillages, la gravité et le nombre des accidents.
Yannix
2017-11-19 02:58:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by bilou
Elle sort d'ou cette durée de vie utile de 25 ans ?
On est déja pas foutu de définir celle d'une centrale nucleaire.
Sisi, mais on prolonge mon bon Monsieur, on fait durer le plaisir... :-/

X.
--
Post by bilou
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
anyone
2017-11-19 11:46:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by bilou
C'est pas sans rappeler la limitation de vitesse a 90Km/h, initialement
instaurée pour réduire la consommation de carburant ,
Certainement pas: ce n'est pas la consommation de carburant que les
limitations on été introduites mais pour tenter de limiter les nombre de
morts.

"Le nombre d’accidents continue inexorablement à augmenter pour
atteindre un pic en 1972 avec 16 612 tués sur la route. Un plan lourd de
lutte contre l’accidentologie est alors engagé. Dans le domaine de la
vitesse, il est décidé de généraliser des maxima sur l’ensemble du
territoire 23, la vitesse est limitée sur les routes hors agglomération,
hormis les autoroutes, à 100 km/h. Puis en décembre 197324 les seuils
sont ramenés à 90 km/h sur les routes et à 120 km/h sur les autoroutes."


https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_maximale_autoris%C3%A9e_sur_route_en_France#Ann.C3.A9es_1970_:_pic_de_tu.C3.A9s_en_1972.2C_g.C3.A9n.C3.A9ralisation_des_limitations_en_1973_et_1974

ou bien:

17.000 morts, c’est le nombre de tués sur les routes françaises en 1972
et c’est sous la présidence de Georges Pompidou que l’état décide
d’intervenir afin de limiter puis de réduire le nombre de morts dus à
des accidents de la route. Fort de ce triste chiffre, le gouvernement
d’alors dirigé par Pierre Mesmer décide que prendre des mesures
drastiques pour faire cesser cette hécatombe routière et en cette fin
d’année, le gouvernement sous l’impulsion de ministre de l’intérieur de
l’époque, Raymond Marcellin, met en place les premières vraies lois «
contraignantes » (du moins à l’époque car elles ont aujourd’hui normales
et peu contestées).

https://blogautomobile.fr/limitations-de-vitesses-quelques-elements-rappels-150252

Ce n'est pas bien de réécrire l'histoire.
anyone
2017-11-19 11:58:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by bilou
C'est pas sans rappeler la limitation de vitesse a 90Km/h, initialement
instaurée pour réduire la consommation de carburant ,
Certainement pas: ce n'est pas pour réduire la consommation de carburant
que les limitations on été introduites mais pour tenter de limiter les
nombre de morts.

"Le nombre d’accidents continue inexorablement à augmenter pour
atteindre un pic en 1972 avec 16 612 tués sur la route. Un plan lourd de
lutte contre l’accidentologie est alors engagé. Dans le domaine de la
vitesse, il est décidé de généraliser des maxima sur l’ensemble du
territoire 23, la vitesse est limitée sur les routes hors agglomération,
hormis les autoroutes, à 100 km/h. Puis en décembre 197324 les seuils
sont ramenés à 90 km/h sur les routes et à 120 km/h sur les autoroutes."


https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_maximale_autoris%C3%A9e_sur_route_en_France#Ann.C3.A9es_1970_:_pic_de_tu.C3.A9s_en_1972.2C_g.C3.A9n.C3.A9ralisation_des_limitations_en_1973_et_1974

ou bien:

17.000 morts, c’est le nombre de tués sur les routes françaises en 1972
et c’est sous la présidence de Georges Pompidou que l’état décide
d’intervenir afin de limiter puis de réduire le nombre de morts dus à
des accidents de la route. Fort de ce triste chiffre, le gouvernement
d’alors dirigé par Pierre Mesmer décide que prendre des mesures
drastiques pour faire cesser cette hécatombe routière et en cette fin
d’année, le gouvernement sous l’impulsion de ministre de l’intérieur de
l’époque, Raymond Marcellin, met en place les premières vraies lois «
contraignantes » (du moins à l’époque car elles ont aujourd’hui normales
et peu contestées).

https://blogautomobile.fr/limitations-de-vitesses-quelques-elements-rappels-150252

Ce n'est pas bien de réécrire l'histoire.
Loading...