Discussion:
CLOUD ou la baffe sur le groin des réchauffistes
(trop ancien pour répondre)
Cardinal de Hère
2017-07-28 19:11:22 UTC
Permalink
Raw Message
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à celui
attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre. Et cerise
sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par leurs
émanations la formation des nuages et par conséquent influent sur le
climat dans le sens du rafraichissement.

https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/

Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques

28 juillet 2017 / Usbek

Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l’expérimentation CLOUD menée au CERN pour évaluer
le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages. Que l’activité
solaire puisse avoir une influence quelconque sur le climat est
présentée comme un thèse hérétique par la presse main stream (Hoax
climatique N° 2 estime Le Monde). C’est pourquoi nous croyons utile de
revenir sur cette expérimentation à propos de laquelle la presse s’est
montrée étrangement silencieuse.

Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de
serre.

Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique de
la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse un
nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon expert
auprès de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et ancien
directeur de l’École Nationale de la Météorologie estime que l’impact
des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre
enregistré au cours de ces dix dernières années.

L’influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages

Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l’hypothèse qu’une partie des nuages s’expliquerait par l’incidence de
l’activité solaire sur l’arrivée sur Terre de rayons cosmiques. Les
données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et 1992,
l’activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons cosmiques a
baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les rayons cosmiques
sont des particules chargées qui bombardent l’atmosphère de la terre
depuis l’espace. la thèse d’Henrik Svensmark est qu’ils exercent une
influence sur la formation des aérosols minuscules particules en
suspension dans l’air qui agissant comme des noyaux de condensation
nécessaires à la formation des nuages. Cette théorie a paru assez solide
pour justifier le lancement d’une expérimentation dénommée CLOUD
(Cosmics Leaving Outdoor Droplets). Menée par une équipe
interdisciplinaire de scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays,
cette expérience utilise le synchrotron à protons du CERN comme source
artificielle de rayons cosmiques.

Les résultats de l’expérience ont été publiés dans Science en mai 2014;
un communiqué de presse du CERN en fournit un bon résumé en français :
les ions produits dans l’atmosphère par les rayons cosmiques galactiques
font augmenter le taux de formation des vapeurs biogènes émises par les
arbres. On pensait l’acide sulfurique indispensable à la formation des
nuages mais ce n’est pas la cas car même en son absence l’ennuagement
est stimulé par la présence d’aérosols provenant des forêts,
principalement des arbres résineux.

Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation

On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l’expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par certaines
espèces végétales jouent un rôle important dans la formation des nuages.
Une politique de reforestation appropriée, avec les bonnes espèces
serait donc de nature à produire des aérosols indispensables à la
formation des nuages bas, lesquels augmentent l’albédo et rafraîchissent
globalement ou régionalement les températures.
Sam Gratt
2017-07-28 19:18:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation
On sent une réelle volonté écologique.
"René Groumal
2017-07-28 21:44:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à celui
attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre. Et cerise
sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par leurs
émanations la formation des nuages et par conséquent influent sur le
climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l’expérimentation CLOUD menée au CERN pour évaluer
le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages. Que l’activité
solaire puisse avoir une influence quelconque sur le climat est
présentée comme un thèse hérétique par la presse main stream (Hoax
climatique N° 2 estime Le Monde). C’est pourquoi nous croyons utile de
revenir sur cette expérimentation à propos de laquelle la presse s’est
montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de
serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique de
la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse un
nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon expert
auprès de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et ancien
directeur de l’École Nationale de la Météorologie estime que l’impact
des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre
enregistré au cours de ces dix dernières années.
L’influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l’hypothèse qu’une partie des nuages s’expliquerait par l’incidence de
l’activité solaire sur l’arrivée sur Terre de rayons cosmiques. Les
données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et 1992,
l’activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons cosmiques a
baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les rayons cosmiques
sont des particules chargées qui bombardent l’atmosphère de la terre
depuis l’espace. la thèse d’Henrik Svensmark est qu’ils exercent une
influence sur la formation des aérosols minuscules particules en
suspension dans l’air qui agissant comme des noyaux de condensation
nécessaires à la formation des nuages. Cette théorie a paru assez solide
pour justifier le lancement d’une expérimentation dénommée CLOUD
(Cosmics Leaving Outdoor Droplets). Menée par une équipe
interdisciplinaire de scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays,
cette expérience utilise le synchrotron à protons du CERN comme source
artificielle de rayons cosmiques.
Les résultats de l’expérience ont été publiés dans Science en mai 2014;
les ions produits dans l’atmosphère par les rayons cosmiques galactiques
font augmenter le taux de formation des vapeurs biogènes émises par les
arbres. On pensait l’acide sulfurique indispensable à la formation des
nuages mais ce n’est pas la cas car même en son absence l’ennuagement
est stimulé par la présence d’aérosols provenant des forêts,
principalement des arbres résineux.
Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l’expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par certaines
espèces végétales jouent un rôle important dans la formation des nuages.
Une politique de reforestation appropriée, avec les bonnes espèces
serait donc de nature à produire des aérosols indispensables à la
formation des nuages bas, lesquels augmentent l’albédo et rafraîchissent
globalement ou régionalement les températures.
Et bien sûr dixit le Bourricot: continuons à bruler des combustibles
fossile. Ça fait du bien …………à la végétation et aux dividendes des
pétroliers américains.

--
anyone
2017-07-29 14:57:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à celui
attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre. Et cerise
sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par leurs
émanations la formation des nuages et par conséquent influent sur le
climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l’expérimentation CLOUD menée au CERN pour évaluer
le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages. Que
l’activité solaire puisse avoir une influence quelconque sur le climat
est présentée comme un thèse hérétique par la presse main stream (Hoax
climatique N° 2 estime Le Monde). C’est pourquoi nous croyons utile de
revenir sur cette expérimentation à propos de laquelle la presse s’est
montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique de
la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse un
nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon expert
auprès de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et ancien
directeur de l’École Nationale de la Météorologie estime que l’impact
des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre
enregistré au cours de ces dix dernières années.
L’influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l’hypothèse qu’une partie des nuages s’expliquerait par l’incidence de
l’activité solaire sur l’arrivée sur Terre de rayons cosmiques. Les
données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et 1992,
l’activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons cosmiques
a baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les rayons cosmiques
sont des particules chargées qui bombardent l’atmosphère de la terre
depuis l’espace. la thèse d’Henrik Svensmark est qu’ils exercent une
influence sur la formation des aérosols minuscules particules en
suspension dans l’air qui agissant comme des noyaux de condensation
nécessaires à la formation des nuages. Cette théorie a paru assez
solide pour justifier le lancement d’une expérimentation dénommée
CLOUD (Cosmics Leaving Outdoor Droplets). Menée par une équipe
interdisciplinaire de scientifiques provenant de 18 instituts de 9
pays, cette expérience utilise le synchrotron à protons du CERN comme
source artificielle de rayons cosmiques.
Les résultats de l’expérience ont été publiés dans Science en mai
2014; un communiqué de presse du CERN en fournit un bon résumé en
français : les ions produits dans l’atmosphère par les rayons
cosmiques galactiques font augmenter le taux de formation des vapeurs
biogènes émises par les arbres. On pensait l’acide sulfurique
indispensable à la formation des nuages mais ce n’est pas la cas car
même en son absence l’ennuagement est stimulé par la présence
d’aérosols provenant des forêts, principalement des arbres résineux.
Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l’expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par
certaines espèces végétales jouent un rôle important dans la formation
des nuages. Une politique de reforestation appropriée, avec les bonnes
espèces serait donc de nature à produire des aérosols indispensables à
la formation des nuages bas, lesquels augmentent l’albédo et
rafraîchissent globalement ou régionalement les températures.
Et bien sûr dixit le Bourricot: continuons à bruler des combustibles
fossile. Ça fait du bien …………à la végétation et aux dividendes des
pétroliers américains.
Je ne voudrais pas faire le rabat joie, mais il me semble que
l'information intéressante dans ce texte est:
"Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre."

C'est exact ou pas?
Cardinal de Hère
2017-07-29 15:54:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre. Et
cerise sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par leurs
émanations la formation des nuages et par conséquent influent sur le
climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l’expérimentation CLOUD menée au CERN pour
évaluer le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages. Que
l’activité solaire puisse avoir une influence quelconque sur le
climat est présentée comme un thèse hérétique par la presse main
stream (Hoax climatique N° 2 estime Le Monde). C’est pourquoi nous
croyons utile de revenir sur cette expérimentation à propos de
laquelle la presse s’est montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique
de la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse
un nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon
expert auprès de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et
ancien directeur de l’École Nationale de la Météorologie estime que
l’impact des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre enregistré au cours de ces dix dernières années.
L’influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l’hypothèse qu’une partie des nuages s’expliquerait par l’incidence
de l’activité solaire sur l’arrivée sur Terre de rayons cosmiques.
Les données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et
1992, l’activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons
cosmiques a baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les
rayons cosmiques sont des particules chargées qui bombardent
l’atmosphère de la terre depuis l’espace. la thèse d’Henrik
Svensmark est qu’ils exercent une influence sur la formation des
aérosols minuscules particules en suspension dans l’air qui agissant
comme des noyaux de condensation nécessaires à la formation des
nuages. Cette théorie a paru assez solide pour justifier le lancement
d’une expérimentation dénommée CLOUD (Cosmics Leaving Outdoor
Droplets). Menée par une équipe interdisciplinaire de scientifiques
provenant de 18 instituts de 9 pays, cette expérience utilise le
synchrotron à protons du CERN comme source artificielle de rayons
cosmiques.
Les résultats de l’expérience ont été publiés dans Science en mai
2014; un communiqué de presse du CERN en fournit un bon résumé en
français : les ions produits dans l’atmosphère par les rayons
cosmiques galactiques font augmenter le taux de formation des vapeurs
biogènes émises par les arbres. On pensait l’acide sulfurique
indispensable à la formation des nuages mais ce n’est pas la cas car
même en son absence l’ennuagement est stimulé par la présence
d’aérosols provenant des forêts, principalement des arbres résineux.
Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l’expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par
certaines espèces végétales jouent un rôle important dans la
formation des nuages. Une politique de reforestation appropriée, avec
les bonnes espèces serait donc de nature à produire des aérosols
indispensables à la formation des nuages bas, lesquels augmentent
l’albédo et rafraîchissent globalement ou régionalement les
températures.
Et bien sûr dixit le Bourricot: continuons à bruler des combustibles
fossile. Ça fait du bien …………à la végétation et aux dividendes des
pétroliers américains.
Je ne voudrais pas faire le rabat joie, mais il me semble que
"Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre."
C'est exact ou pas?
L'hystérie du malGrou relève de la psychiatrie. Je suis partisan du
passage au véhicule électrique partout : en ville, dans les champs, sur
les routes. Je soutiens le nucléaire des MSFR pour de nombreuses raisons
dont la sûreté, les déchets dont la toxicité ne dépasse pas 300 ans,
l'utilisation du thorium, de l'uranium et des *actinides* autrement dit
des déchets les plus dangereux des centrales à eau pressurisée. Je n'ai
fait que rendre compte d'une expérience menée au CERN, expérience dont
l'excellent Jacques Duran s'était d'ailleurs fait l'écho sur son site et
c'était son avant-dernier texte voici un peu plus d'un an :

http://www.pensee-unique.fr/news.html#sven
Yannix
2017-07-29 16:04:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre.
Et cerise sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par
leurs émanations la formation des nuages et par conséquent influent
sur le climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l’expérimentation CLOUD menée au CERN pour
évaluer le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages.
Que l’activité solaire puisse avoir une influence quelconque sur le
climat est présentée comme un thèse hérétique par la presse main
stream (Hoax climatique N° 2 estime Le Monde). C’est pourquoi nous
croyons utile de revenir sur cette expérimentation à propos de
laquelle la presse s’est montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique
de la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse
un nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon
expert auprès de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et
ancien directeur de l’École Nationale de la Météorologie estime que
l’impact des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre enregistré au cours de ces dix dernières années.
L’influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l’hypothèse qu’une partie des nuages s’expliquerait par l’incidence
de l’activité solaire sur l’arrivée sur Terre de rayons cosmiques.
Les données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et
1992, l’activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons
cosmiques a baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les
rayons cosmiques sont des particules chargées qui bombardent
l’atmosphère de la terre depuis l’espace. la thèse d’Henrik
Svensmark est qu’ils exercent une influence sur la formation des
aérosols minuscules particules en suspension dans l’air qui agissant
comme des noyaux de condensation nécessaires à la formation des
nuages. Cette théorie a paru assez solide pour justifier le
lancement d’une expérimentation dénommée CLOUD (Cosmics Leaving
Outdoor Droplets). Menée par une équipe interdisciplinaire de
scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays, cette expérience
utilise le synchrotron à protons du CERN comme source artificielle
de rayons cosmiques.
Les résultats de l’expérience ont été publiés dans Science en mai
2014; un communiqué de presse du CERN en fournit un bon résumé en
français : les ions produits dans l’atmosphère par les rayons
cosmiques galactiques font augmenter le taux de formation des
vapeurs biogènes émises par les arbres. On pensait l’acide
sulfurique indispensable à la formation des nuages mais ce n’est pas
la cas car même en son absence l’ennuagement est stimulé par la
présence d’aérosols provenant des forêts, principalement des arbres
résineux.
Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l’expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par
certaines espèces végétales jouent un rôle important dans la
formation des nuages. Une politique de reforestation appropriée,
avec les bonnes espèces serait donc de nature à produire des
aérosols indispensables à la formation des nuages bas, lesquels
augmentent l’albédo et rafraîchissent globalement ou régionalement
les températures.
Et bien sûr dixit le Bourricot: continuons à bruler des combustibles
fossile. Ça fait du bien …………à la végétation et aux dividendes des
pétroliers américains.
Je ne voudrais pas faire le rabat joie, mais il me semble que
"Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre."
C'est exact ou pas?
L'hystérie du malGrou relève de la psychiatrie. Je suis partisan du
passage au véhicule électrique partout : en ville, dans les champs, sur
les routes. Je soutiens le nucléaire des MSFR pour de nombreuses raisons
dont la sûreté, les déchets dont la toxicité ne dépasse pas 300 ans,
l'utilisation du thorium, de l'uranium et des *actinides* autrement dit
des déchets les plus dangereux des centrales à eau pressurisée. Je n'ai
fait que rendre compte d'une expérience menée au CERN, expérience dont
l'excellent Jacques Duran s'était d'ailleurs fait l'écho sur son site et
http://www.pensee-unique.fr/news.html#sven
C'est bien.

Vous êtes un cinglé.

X.
--
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Erasme Corrin
2017-07-29 16:06:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Vous êtes un cinglé.
On disait de Vergès qu'il était un salaud
lumineux, de même Hère est un cinglé lumineux ; à
ce titre il ne saurait être entièrement
antipathique.
Cardinal de Hère
2017-07-29 16:47:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erasme Corrin
Post by Yannix
Vous êtes un cinglé.
On disait de Vergès qu'il était un salaud
lumineux, de même Hère est un cinglé lumineux ; à
ce titre il ne saurait être entièrement
antipathique.
Je suis logique et la logique montre que :
- Yannix est un fou furieux délirant,
- le MSFR est l'avenir de l'humanité,
- Xharkin est à nouveau possédé de ses vieux démons mondialistes.
ici içi-git
2017-07-29 23:33:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erasme Corrin
Post by Yannix
Vous êtes un cinglé.
On disait de Vergès qu'il était un salaud
lumineux, de même Hère est un cinglé lumineux ; à
ce titre il ne saurait être entièrement
antipathique.
Les cinglés j'aprécie, n'en suis-je pas un?
Par contre lorsq'ils se mettent a vouloir illuminer, je me sauve en
courant.
--
Loading Image...
anyone
2017-07-29 16:45:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Cardinal de Hère
2017-07-29 16:49:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Le problème ? Yannix est un esprit irrationnel parce que profondément
épris de religiosité écologiste.
Yannix
2017-07-29 17:24:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Le problème ? Yannix est un esprit irrationnel parce que profondément
épris de religiosité écologiste.
Mouarfff !

X.
--
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Yannix
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Cardinal de Hère
2017-07-29 17:30:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Le problème ? Yannix est un esprit irrationnel parce que profondément
épris de religiosité écologiste.
Mouarfff !
Comment expliquer autrement ce blocage sur les MSFR ?
Yannix
2017-07-29 17:41:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Le problème ? Yannix est un esprit irrationnel parce que profondément
épris de religiosité écologiste.
Mouarfff !
Comment expliquer autrement ce blocage sur les MSFR ?
Il n'y a aucun blocage mon pépère : Le problème est que seul l'U235 est
fissile et disponible dans la nature. Donc votre th232, vous pouvez vous
le rouler et vous le mettre sur l'oreille pour fumer plus tard...Tout
autant que l'U238 ! Comprendo ?

X.
--
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Cardinal de Hère
2017-07-29 18:14:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Le problème ? Yannix est un esprit irrationnel parce que
profondément épris de religiosité écologiste.
Mouarfff !
Comment expliquer autrement ce blocage sur les MSFR ?
Il n'y a aucun blocage mon pépère : Le problème est que seul l'U235 est
fissile et disponible dans la nature. Donc votre th232, vous pouvez vous
le rouler et vous le mettre sur l'oreille pour fumer plus tard...Tout
autant que l'U238 ! Comprendo ?
Les réactions nucléaires sont amorcées par de l'uranium 235. Le thorium
et l'uranium 238 sont fertiles. C'est expliqué en long, en large et en
travers. Donc tu n'as même pas écouté les explications nombreuses sur le
sujet, espèce de trollesque charlot !
Yannix
2017-07-29 17:28:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
Le troll du Monsieur est celui-ci :

"Je suis partisan du passage au véhicule électrique partout : en ville,
dans les champs, sur les routes. Je soutiens le nucléaire des MSFR pour
de nombreuses raisons dont la sûreté, les déchets dont la toxicité ne
dépasse pas 300 ans, l'utilisation du thorium, de l'uranium et des
*actinides* autrement dit des déchets les plus dangereux des centrales à
eau pressurisée. Je n'ai fait que rendre compte d'une expérience menée
au CERN"

X.
--
Post by anyone
Post by Yannix
Post by "René Groumal
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Cardinal de Hère
2017-07-29 17:37:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
"Je suis partisan du passage au véhicule électrique partout : en ville,
dans les champs, sur les routes. Je soutiens le nucléaire des MSFR pour
de nombreuses raisons dont la sûreté, les déchets dont la toxicité ne
dépasse pas 300 ans, l'utilisation du thorium, de l'uranium et des
*actinides* autrement dit des déchets les plus dangereux des centrales à
eau pressurisée. Je n'ai fait que rendre compte d'une expérience menée
au CERN"
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à Hulot
qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour allier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD je
ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô
trollesque charlot !
Yannix
2017-07-29 17:53:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by anyone
Post by Yannix
C'est bien.
Vous êtes un cinglé.
je n'ai pas bien compris: c'est quoi le problème?
"Je suis partisan du passage au véhicule électrique partout : en
ville, dans les champs, sur les routes. Je soutiens le nucléaire des
MSFR pour de nombreuses raisons dont la sûreté, les déchets dont la
toxicité ne dépasse pas 300 ans, l'utilisation du thorium, de
l'uranium et des *actinides* autrement dit des déchets les plus
dangereux des centrales à eau pressurisée. Je n'ai fait que rendre
compte d'une expérience menée au CERN"
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à Hulot
qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour allier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD je
ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô
trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire. Merci de le préciser, on est
cons, on avait déjà pas compris...

X.

PS:

--
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by anyone
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Cardinal de Hère
2017-07-29 18:28:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour pallier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD je
ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô
trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable et intelligente.
jmh
2017-07-29 18:34:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à Hulot
qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour pallier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD je ne
le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô trollesque
charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable et intelligente.
Dans mes bras, Cardinal
"René Groumal
2017-07-29 20:50:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour pallier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD
je ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô
trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable et intelligente.
--
"René Groumal
2017-07-29 20:51:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour pallier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD
je ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô
trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable (?) et intelligente (?).
qu n'a aucune connaissance en physique et en ingénierie atomiques .
Ça cause, ça cause...

--
anyone
2017-07-29 22:41:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "René Groumal
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour pallier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD
je ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures,
ô trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable (?) et intelligente (?).
qu n'a aucune connaissance en physique et en ingénierie atomiques .
Ça cause, ça cause...
Pourquoi faudrait les connaissances en physique de l'atome pour se
prononcer pour et pas le même niveau pour se prononcer contre?

je ne suis pas convaincu que ceux qui sont contre aient plus de
connaissance.
Cardinal de Hère
2017-07-29 23:41:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou
plus probablement au pétrole pour pallier les intermittences des
énergies intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats
de CLOUD je ne le fais pas pour inciter à la consommation des
hydrocarbures, ô trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable (?) et intelligente (?).
qu n'a aucune connaissance en physique et en ingénierie atomiques .
Ça cause, ça cause...
Pourquoi faudrait les connaissances en physique de l'atome pour se
prononcer pour et pas le même niveau pour se prononcer contre?
je ne suis pas convaincu que ceux qui sont contre aient plus de
connaissance.
Comme tout ceux qui n'ont absolument aucune formation scientifique le
malGrou ne se rend pas compte qu'il n'est pas besoin d'être un
spécialiste en chimie, en météorologie ou en physique des particules
pour comprendre la description et les résultats de l'expérience CLOUD.
"René Groumal
2017-07-30 07:30:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou
plus probablement au pétrole pour pallier les intermittences des
énergies intermittentes. Autrement dit quand j'expose les
résultats de CLOUD je ne le fais pas pour inciter à la
consommation des hydrocarbures, ô trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable (?) et intelligente (?).
qu n'a aucune connaissance en physique et en ingénierie atomiques .
Ça cause, ça cause...
Pourquoi faudrait les connaissances en physique de l'atome pour se
prononcer pour et pas le même niveau pour se prononcer contre?
Bien sûr que le même niveau est requis dans tous les cas.
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
je ne suis pas convaincu que ceux qui sont contre aient plus de
connaissance.
Comme tout ceux qui n'ont absolument aucune formation scientifique le
malGrou ne se rend pas compte qu'il n'est pas besoin d'être un
spécialiste en chimie, en météorologie ou en physique des particules
pour comprendre la description et les résultats de l'expérience CLOUD.
10 ans d'études post-bac, minus .
Et toi ?

--
Solanar
2017-07-30 10:42:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Yannix
Post by Cardinal de Hère
Je ne soutiens pas l'utilisation des hydrocarbures contrairement à
Hulot qui sera obligé de construire des centrales au charbon ou plus
probablement au pétrole pour pallier les intermittences des énergies
intermittentes. Autrement dit quand j'expose les résultats de CLOUD je
ne le fais pas pour inciter à la consommation des hydrocarbures, ô
trollesque charlot !
Oui, donc vous êtes partisan du nucléaire.
Comme toute personne raisonnable (?) et intelligente (?).
qu n'a aucune connaissance en physique et en ingénierie atomiques .
Ça cause, ça cause...
Pourquoi faudrait les connaissances en physique de l'atome pour se
prononcer pour et pas le même niveau pour se prononcer contre?
Bien sûr que le même niveau est requis dans tous les cas.
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
je ne suis pas convaincu que ceux qui sont contre aient plus de
connaissance.
Comme tout ceux qui n'ont absolument aucune formation scientifique le
malGrou ne se rend pas compte qu'il n'est pas besoin d'être un spécialiste
en chimie, en météorologie ou en physique des particules pour comprendre la
description et les résultats de l'expérience CLOUD.
10 ans d'études post-bac, minus .
Et toi ?
Moi, j'ai arrêté 5 ans avant le bac
Je ne comprends pas grand chose mais je vis et j'ai tres bien vécu.
J'ai decouvert que ce qui etait important, ce ne sont pas les etudes,
mais ce qu'on apprend
--
Solanar
"Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre"
"René Groumal
2017-07-29 16:56:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre.
Et cerise sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par
leurs émanations la formation des nuages et par conséquent influent
sur le climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l’expérimentation CLOUD menée au CERN pour
évaluer le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages.
Que l’activité solaire puisse avoir une influence quelconque sur le
climat est présentée comme un thèse hérétique par la presse main
stream (Hoax climatique N° 2 estime Le Monde). C’est pourquoi nous
croyons utile de revenir sur cette expérimentation à propos de
laquelle la presse s’est montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique
de la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse
un nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon
expert auprès de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et
ancien directeur de l’École Nationale de la Météorologie estime que
l’impact des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre enregistré au cours de ces dix dernières années.
L’influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l’hypothèse qu’une partie des nuages s’expliquerait par l’incidence
de l’activité solaire sur l’arrivée sur Terre de rayons cosmiques.
Les données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et
1992, l’activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons
cosmiques a baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les
rayons cosmiques sont des particules chargées qui bombardent
l’atmosphère de la terre depuis l’espace. la thèse d’Henrik
Svensmark est qu’ils exercent une influence sur la formation des
aérosols minuscules particules en suspension dans l’air qui agissant
comme des noyaux de condensation nécessaires à la formation des
nuages. Cette théorie a paru assez solide pour justifier le
lancement d’une expérimentation dénommée CLOUD (Cosmics Leaving
Outdoor Droplets). Menée par une équipe interdisciplinaire de
scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays, cette expérience
utilise le synchrotron à protons du CERN comme source artificielle
de rayons cosmiques.
Les résultats de l’expérience ont été publiés dans Science en mai
2014; un communiqué de presse du CERN en fournit un bon résumé en
français : les ions produits dans l’atmosphère par les rayons
cosmiques galactiques font augmenter le taux de formation des
vapeurs biogènes émises par les arbres. On pensait l’acide
sulfurique indispensable à la formation des nuages mais ce n’est pas
la cas car même en son absence l’ennuagement est stimulé par la
présence d’aérosols provenant des forêts, principalement des arbres
résineux.
Une raison supplémentaire d’encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l’expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par
certaines espèces végétales jouent un rôle important dans la
formation des nuages. Une politique de reforestation appropriée,
avec les bonnes espèces serait donc de nature à produire des
aérosols indispensables à la formation des nuages bas, lesquels
augmentent l’albédo et rafraîchissent globalement ou régionalement
les températures.
Et bien sûr dixit le Bourricot: continuons à bruler des combustibles
fossile. Ça fait du bien …………à la végétation et aux dividendes des
pétroliers américains.
Je ne voudrais pas faire le rabat joie, mais il me semble que
"Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre."
C'est exact ou pas?
L'hystérie du malGrou relève de la psychiatrie. Je suis partisan du
passage au véhicule électrique partout : en ville, dans les champs, sur
les routes. Je soutiens le nucléaire des MSFR pour de nombreuses raisons
dont la sûreté, les déchets dont la toxicité ne dépasse pas 300 ans,
l'utilisation du thorium, de l'uranium et des *actinides* autrement dit
des déchets les plus dangereux des centrales à eau pressurisée. Je n'ai
fait que rendre compte d'une expérience menée au CERN, expérience dont
l'excellent Jacques Duran s'était d'ailleurs fait l'écho sur son site et
http://www.pensee-unique.fr/news.html#sven
Hystérie, l'intégriste ? Vous en êtes un autre.
Tu ponds à jet continu avec un vrai acharnement hystérique des messages
prônant la promotion des centrales atomiques et combattant cahin-caha
la théorie anthropique du réchauffement climatique.
Regarde toi dans la glace , pépé.
anyone
2017-07-29 19:46:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "René Groumal
Tu ponds à jet continu avec un vrai acharnement hystérique des messages
prônant la promotion des centrales atomiques et combattant cahin-caha
la théorie anthropique du réchauffement climatique.
C'est interdit? On n'a plus le droit de ne pas être d'accord?
Il est vraiment obligé de dire comme l'idéologie dominante?
Cardinal de Hère
2017-07-29 20:28:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by "René Groumal
Tu ponds à jet continu avec un vrai acharnement hystérique des
messages prônant la promotion des centrales atomiques et combattant
cahin-caha la théorie anthropique du réchauffement climatique.
C'est interdit? On n'a plus le droit de ne pas être d'accord?
Il est vraiment obligé de dire comme l'idéologie dominante?
Le malGrou est un intolérant doublé d'un sectaire et d'un crétin. Il
n'argumente jamais, il éructe.
"René Groumal
2017-07-29 21:06:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Tu ponds à jet continu avec un vrai acharnement hystérique des
messages prônant la promotion des centrales atomiques et combattant
cahin-caha la théorie anthropique du réchauffement climatique.
C'est interdit? On n'a plus le droit de ne pas être d'accord?
Il est vraiment obligé de dire comme l'idéologie dominante?
Rien n'est interdit sur un forum par essence espace de liberté.
Encore faut-il accepter la critique et la contradiction et ne pas
multiplier les messages redondants et répétitifs sur un sujet ce qui
s'appelle en langage internet :etre un troll. Ce qu'est justement
Abourick dit Cardinal de Hère
Post by Cardinal de Hère
Le malGrou est un intolérant doublé d'un sectaire et d'un crétin. Il
n'argumente jamais, il éructe.
Ceux qui me lisent rigolent de tes insultes, Abourick car je ne cesse
justement de combattre ton intolérance politique et religieuse.
En tout cas je réponds dans le fil de mes contradicteurs sans me cacher
derrière les messages des autres comme tu le fais ce qui est un
comportement de trouillard.
Tu n'as aucune dignité.

--
anyone
2017-07-29 22:50:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Tu ponds à jet continu avec un vrai acharnement hystérique des
messages prônant la promotion des centrales atomiques et combattant
cahin-caha la théorie anthropique du réchauffement climatique.
C'est interdit? On n'a plus le droit de ne pas être d'accord?
Il est vraiment obligé de dire comme l'idéologie dominante?
Rien n'est interdit sur un forum par essence espace de liberté.
Ouf me voilà rassuré!
Post by "René Groumal
Encore faut-il accepter la critique et la contradiction et ne pas
multiplier les messages redondants et répétitifs sur un sujet ce qui
s'appelle en langage internet :etre un troll. Ce qu'est justement
Abourick dit Cardinal de Hère
Si effectivement il milite pour un maintien raisonnable du nucléaire, je
n'ai pas vu de répétions dans ses messages, du moins pour l'instant.

Le même sujet abordé sur différents aspects, oui. Le même aspect du
sujet abordé répétitivement, non.

Je me goure?
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
Le malGrou est un intolérant doublé d'un sectaire et d'un crétin. Il
n'argumente jamais, il éructe.
Ceux qui me lisent rigolent de tes insultes, Abourick car je ne cesse
justement de combattre ton intolérance politique et religieuse.
En tout cas je réponds dans le fil de mes contradicteurs sans me cacher
derrière les messages des autres comme tu le fais ce qui est un
comportement de trouillard.
Tu n'as aucune dignité.
Qui parlait d'insultes?
Cardinal de Hère
2017-07-29 23:45:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by "René Groumal
Encore faut-il accepter la critique et la contradiction et ne pas
multiplier les messages redondants et répétitifs sur un sujet ce qui
s'appelle en langage internet :etre un troll. Ce qu'est justement
Abourick dit Cardinal de Hère
Si effectivement il milite pour un maintien raisonnable du nucléaire, je
n'ai pas vu de répétions dans ses messages, du moins pour l'instant.
Le même sujet abordé sur différents aspects, oui. Le même aspect du
sujet abordé répétitivement, non.
Je me goure?
Il me voue une haine tellement délirante qu'il ne lit même pas ce que
j'écris. il se contente d'aboyer dès qu'il voit mon nom. C'est un cas de
folie particulièrement intéressante.
Post by anyone
Post by "René Groumal
Ceux qui me lisent rigolent de tes insultes, Abourick car je ne cesse
justement de combattre ton intolérance politique et religieuse.
En tout cas je réponds dans le fil de mes contradicteurs sans me
cacher derrière les messages des autres comme tu le fais ce qui est un
comportement de trouillard.
Tu n'as aucune dignité.
Qui parlait d'insultes?
C'est un fou furieux qui passe son temps à critiquer les autres pour des
choses qu'il ne cesse de pratiquer lui-même.
"René Groumal
2017-07-30 07:31:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Encore faut-il accepter la critique et la contradiction et ne pas
multiplier les messages redondants et répétitifs sur un sujet ce qui
s'appelle en langage internet :etre un troll. Ce qu'est justement
Abourick dit Cardinal de Hère
Si effectivement il milite pour un maintien raisonnable du nucléaire,
je n'ai pas vu de répétions dans ses messages, du moins pour l'instant.
Le même sujet abordé sur différents aspects, oui. Le même aspect du
sujet abordé répétitivement, non.
Je me goure?
Il me voue une haine tellement délirante qu'il ne lit même pas ce que
j'écris. il se contente d'aboyer dès qu'il voit mon nom. C'est un cas de
folie particulièrement intéressante.
Post by anyone
Post by "René Groumal
Ceux qui me lisent rigolent de tes insultes, Abourick car je ne cesse
justement de combattre ton intolérance politique et religieuse.
En tout cas je réponds dans le fil de mes contradicteurs sans me
cacher derrière les messages des autres comme tu le fais ce qui est
un comportement de trouillard.
Tu n'as aucune dignité.
Qui parlait d'insultes?
C'est un fou furieux qui passe son temps à critiquer les autres pour des
choses qu'il ne cesse de pratiquer lui-même.
Fou furieux ?
Tu t'es regardé ?
En tout cas moi je ne me cache pas derrière les autres pour répondre.

--
Solanar
2017-07-30 10:44:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Encore faut-il accepter la critique et la contradiction et ne pas
multiplier les messages redondants et répétitifs sur un sujet ce qui
s'appelle en langage internet :etre un troll. Ce qu'est justement Abourick
dit Cardinal de Hère
Si effectivement il milite pour un maintien raisonnable du nucléaire, je
n'ai pas vu de répétions dans ses messages, du moins pour l'instant.
Le même sujet abordé sur différents aspects, oui. Le même aspect du sujet
abordé répétitivement, non.
Je me goure?
Il me voue une haine tellement délirante qu'il ne lit même pas ce que
j'écris. il se contente d'aboyer dès qu'il voit mon nom. C'est un cas de
folie particulièrement intéressante.
Post by anyone
Post by "René Groumal
Ceux qui me lisent rigolent de tes insultes, Abourick car je ne cesse
justement de combattre ton intolérance politique et religieuse.
En tout cas je réponds dans le fil de mes contradicteurs sans me cacher
derrière les messages des autres comme tu le fais ce qui est un
comportement de trouillard.
Tu n'as aucune dignité.
Qui parlait d'insultes?
C'est un fou furieux qui passe son temps à critiquer les autres pour des
choses qu'il ne cesse de pratiquer lui-même.
Excatement comme toi, le chretien intégriste plus chretien que le
christ lui même
--
Solanar
"Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre"
Sisyphe
2017-08-06 06:28:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
C'est un fou furieux qui passe son temps à critiquer les autres pour des
choses qu'il ne cesse de pratiquer lui-même.
Tiens, ça me rappelle quelqu'un...

Philippe RAI
2017-07-30 12:33:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by "René Groumal
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre.
Et cerise sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par
leurs émanations la formation des nuages et par conséquent influent
sur le climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l'expérimentation CLOUD menée au CERN pour
évaluer le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages.
Que l'activité solaire puisse avoir une influence quelconque sur le
climat est présentée comme un thèse hérétique par la presse main
stream (Hoax climatique N° 2 estime Le Monde). C'est pourquoi nous
croyons utile de revenir sur cette expérimentation à propos de
laquelle la presse s'est montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l'équilibre énergétique
de la Terre ; des changements d'à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse
un nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon
expert auprès de l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et
ancien directeur de l'École Nationale de la Météorologie estime que
l'impact des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre enregistré au cours de ces dix dernières années.
L'influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l'hypothèse qu'une partie des nuages s'expliquerait par l'incidence
de l'activité solaire sur l'arrivée sur Terre de rayons cosmiques.
Les données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et
1992, l'activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons
cosmiques a baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les
rayons cosmiques sont des particules chargées qui bombardent
l'atmosphère de la terre depuis l'espace. la thèse d'Henrik
Svensmark est qu'ils exercent une influence sur la formation des
aérosols minuscules particules en suspension dans l'air qui agissant
comme des noyaux de condensation nécessaires à la formation des
nuages. Cette théorie a paru assez solide pour justifier le
lancement d'une expérimentation dénommée CLOUD (Cosmics Leaving
Outdoor Droplets). Menée par une équipe interdisciplinaire de
scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays, cette expérience
utilise le synchrotron à protons du CERN comme source artificielle
de rayons cosmiques.
Les résultats de l'expérience ont été publiés dans Science en mai
2014; un communiqué de presse du CERN en fournit un bon résumé en
français : les ions produits dans l'atmosphère par les rayons
cosmiques galactiques font augmenter le taux de formation des
vapeurs biogènes émises par les arbres. On pensait l'acide
sulfurique indispensable à la formation des nuages mais ce n'est pas
la cas car même en son absence l'ennuagement est stimulé par la
présence d'aérosols provenant des forêts, principalement des arbres
résineux.
Une raison supplémentaire d'encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l'expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par
certaines espèces végétales jouent un rôle important dans la
formation des nuages. Une politique de reforestation appropriée,
avec les bonnes espèces serait donc de nature à produire des
aérosols indispensables à la formation des nuages bas, lesquels
augmentent l'albédo et rafraîchissent globalement ou régionalement
les températures.
Et bien sûr dixit le Bourricot: continuons à bruler des combustibles
fossile. Ça fait du bien …………à la végétation et aux dividendes des
pétroliers américains.
Je ne voudrais pas faire le rabat joie, mais il me semble que
"Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet
de serre."
C'est exact ou pas?
L'hystérie du malGrou relève de la psychiatrie. Je suis partisan du
passage au véhicule électrique partout : en ville, dans les champs, sur
les routes. Je soutiens le nucléaire des MSFR pour de nombreuses raisons
dont la sûreté, les déchets dont la toxicité ne dépasse pas 300 ans,
l'utilisation du thorium, de l'uranium et des *actinides* autrement dit
des déchets les plus dangereux des centrales à eau pressurisée. Je n'ai
fait que rendre compte d'une expérience menée au CERN, expérience dont
l'excellent Jacques Duran s'était d'ailleurs fait l'écho sur son site et
http://www.pensee-unique.fr/news.html#sven
Hystérie, l'intégriste ? Vous en êtes un autre.
Tu ponds à jet continu avec un vrai acharnement hystérique des messages
prônant la promotion des centrales atomiques et combattant cahin-caha
la théorie anthropique du réchauffement climatique.
Regarde toi dans la glace , pépé.
Alors si cela c'est de l'hystérie, la propagande incessante dans les
médias sur le réchauffement / dérèglement climatique mis à toutes les
sauces, c'est quoi ?

Il faut bien un peu d'avis contraires de temps en temps, qui sont très
loin d'équilibrer la balance.

Et puis il faut arrêter de se raconter des histoires, aucune production
d'énergie n'est sans conséquence sur l'environnement, aucune production
d'énergie n'est exempte de danger, aucune production d'énergie n'est
gratuite.
Eric H
2017-07-29 20:35:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
CLOUD est une expérience menée au CERN dont le but est de tester
l'hypothèse de Svensmark sur le rôle du soleil dans la modulation du
climat via les rayons cosmiques. Conclusion de CLOUD : le rôle des
nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à celui
attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre. Et cerise
sur le gâteau, certaines espèces d'arbres favorisent par leurs
émanations la formation des nuages et par conséquent influent sur le
climat dans le sens du rafraichissement.
https://www.climato-realistes.fr/nuages-climat-projet-cloud-cern/
Formation des nuages : le rôle des rayons cosmiques
28 juillet 2017 / Usbek
Un article publié dans Les blogs (un partenariat de La Tribune de
Genève) revient sur l'expérimentation CLOUD menée au CERN pour évaluer
le rôle des rayons cosmiques sur la formation des nuages. Que l'activité
solaire puisse avoir une influence quelconque sur le climat est
présentée comme un thèse hérétique par la presse main stream (Hoax
climatique N° 2 estime Le Monde). C'est pourquoi nous croyons utile de
revenir sur cette expérimentation à propos de laquelle la presse s'est
montrée étrangement silencieuse.
Le rôle des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois
supérieur à celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de
serre.
Les nuages exercent une forte influence sur l'équilibre énergétique de
la Terre ; des changements d'à peine quelques pour-cent ont une
incidence considérable sur le climat. Dans son livre « Combien pèse un
nuage » » (paru en 2002 et réédité en 2014) Jean-Pierre Chalon expert
auprès de l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale) et ancien
directeur de l'École Nationale de la Météorologie estime que l'impact
des nuages sur le bilan radiatif de la Terre est 40 fois supérieur à
celui attribué aux variations des teneurs en gaz à effet de serre
enregistré au cours de ces dix dernières années.
L'influence des rayons cosmiques sur la formation des nuages
Dans les années 1990 le scientifique danois Henrik Svensmark fait
l'hypothèse qu'une partie des nuages s'expliquerait par l'incidence de
l'activité solaire sur l'arrivée sur Terre de rayons cosmiques. Les
données du terrain confirment cette hypothèse : entre 1979 et 1992,
l'activité solaire étant à son apogée, la quantité de rayons cosmiques a
baissé de 25%, et la couverture nuageuse de 3%. Les rayons cosmiques
sont des particules chargées qui bombardent l'atmosphère de la terre
depuis l'espace. la thèse d'Henrik Svensmark est qu'ils exercent une
influence sur la formation des aérosols minuscules particules en
suspension dans l'air qui agissant comme des noyaux de condensation
nécessaires à la formation des nuages. Cette théorie a paru assez solide
pour justifier le lancement d'une expérimentation dénommée CLOUD
(Cosmics Leaving Outdoor Droplets). Menée par une équipe
interdisciplinaire de scientifiques provenant de 18 instituts de 9 pays,
cette expérience utilise le synchrotron à protons du CERN comme source
artificielle de rayons cosmiques.
Les résultats de l'expérience ont été publiés dans Science en mai 2014;
les ions produits dans l'atmosphère par les rayons cosmiques galactiques
font augmenter le taux de formation des vapeurs biogènes émises par les
arbres. On pensait l'acide sulfurique indispensable à la formation des
nuages mais ce n'est pas la cas car même en son absence l'ennuagement
est stimulé par la présence d'aérosols provenant des forêts,
principalement des arbres résineux.
Une raison supplémentaire d'encourager la reforestation
On sait que la végétation participe à la transpiration planétaire;
l'expérience Cloud montre aussi que les aérosols produits par certaines
espèces végétales jouent un rôle important dans la formation des nuages.
Une politique de reforestation appropriée, avec les bonnes espèces
serait donc de nature à produire des aérosols indispensables à la
formation des nuages bas, lesquels augmentent l'albédo et rafraîchissent
globalement ou régionalement les températures.
excelent article, merci!!!!
--
\ / Croire, c'est le contraire de savoir,
-- o -- si j'y crois, je ne sais pas,
/ \ si je sais, pas la peine d'y croire.
--> je ne crois pas, car je sais que c'est Faux MalgRê TouT...
Loading...