Discussion:
Question à melanchon et a tous ceux qui veulent interdire le glyphosate
Add Reply
Sylvain
2017-12-01 12:13:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les
autres produits toxiques ?

Par exemple :

Les produits anti-cochenilles qui sont franchement toxiques avérés,
pas comme le glyphosate qui est supposé, et pourtant on les trouve en
vente en jardinerie


Le Temik et apparentés qui eux sont vraiement très très très toxiques en
vente dans les jardineries. C'est un produit pour tuer les insectes du
sol qui bouffent les racines. Je peux vous dire que si vous en appliquez
vous avez interets a mettre des gants et a ne pas respirer au dessus
Et même entreposé dans le garage c'est dangereux. Je préfére avoir de
1000 fois un litre de glyphosate dans mon garage que ce genre de produit.


Les huiles blanches carrément toxique, pour les traitement d'hivers sur
les arbres fruitiers, tellement toxique que il faut attendre que les
feuilles de l'arbre tombent pour traiter si non vous griller les
feuille, bien que ce soit un insecticide.

Les produits contre ma mouche de l'Olivier, qui puent et qui sont
franchements toxiques et on bouffe les olives


Les tronçonneuses qui font plus de 120 décibels, un casque antibruit ça
baisse le son de 30 décibels, ça reste encore trop fort. Celui qui
travail avec ça, aura des problèmes d'oreilles c'est sûr et ce n'est pas
supposé comme le glyphosate, là c'est sûr. Et seulement certaine
machines dépassent les 120 décibels et sont parfaitement autorisées.
Alors pourquoi ce n'est pas interdit les machines de plus 120 db ?
Ca n'affecterait même le marché des tronçonneuses parce que beaucoup
font moins ?

(..............................)


Autre question a melanchon


Comment on fait dans le batiment ou en parcs et jardins quand une racine
de quelque chose de très coriace vient se foutre dans la fissure d'une
fondation, ou sous une terrasse ?

On utilise 50 ml de glyphosate ou on pête tout et on reconstruit tout

Faite le calcule de l'impacte envirronemental


Autre détail,

L'interdiction du glyphosate va couté 500 millions à la SNCF =>
désherbage manuel

Et sans doute aussi pour les aéroports, et toutes infrastructures


Encore autre chose,

Ce qui a fait basculer la décision de l'Europe, c'est une étude sérieuse
qui a démontré qu'entre les utilisateurs de glyphosate et les
non-utilisateur, il n'y avait absolument aucune différence dans le
risque d'attraper un cancer.


Ceux qui nous gouvernent sont soit des manipulateurs qui surfent sur les
vagues médiatiques, ou des cons
Paul Aubrin
2017-12-01 13:43:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sylvain
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les
autres produits toxiques ?
On entend les ministres et les journaux que le CIRC a classé le glyphosate
dans les carcinogènes probables et que c'est la raison pour laquelle il
faut en bannir l'usage. Le CIRC a classé dans la même catégorie la viande
rouge et les boissons chaudes. Mais, pour le moment, la côte de boeuf et
le thé ne sont visés par aucune interdiction.
kw
2017-12-01 14:46:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sylvain
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les
autres produits toxiques ?
Et inversement, ça donne quoi ?

--
Ascadix
2017-12-01 17:12:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les autres
produits toxiques ?
Simple question, je n'ai pas les chiffres, mais si tu les a ça sera
interessant :

Quels volumes des différents produits sont diffusés chaque année ?
parceque si d'une coté c'est qq centaines/milliers de litres vs des
dizaines/centaines de milliers de litres, ça peux justifier de
s'attaquer au produit qui représente uen écrasante majorité des
toxiques diffusés.

2° question, quid de la persistance ?
Entre un produit rapidement dégradé/éliminé aprés épandage et ne vient
pas jusqu'a dans l'assiette, et un qui s'accumule et fini par pénétrer
et s'accumuler dans le corp humain, là aussi ça fait des motifs valable
pour gérer en priorité le plus nocif à l'échelle de qq années et pas de
qq minutes.
--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
Paul Aubrin
2017-12-01 17:21:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by Sylvain
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les
autres produits toxiques ?
Simple question, je n'ai pas les chiffres, mais si tu les a ça sera
Quels volumes des différents produits sont diffusés chaque année ?
parceque si d'une coté c'est qq centaines/milliers de litres vs des
dizaines/centaines de milliers de litres, ça peux justifier de
s'attaquer au produit qui représente uen écrasante majorité des toxiques
diffusés.
2° question, quid de la persistance ?
Entre un produit rapidement dégradé/éliminé aprés épandage et ne vient
pas jusqu'a dans l'assiette, et un qui s'accumule et fini par pénétrer
et s'accumuler dans le corp humain, là aussi ça fait des motifs valable
pour gérer en priorité le plus nocif à l'échelle de qq années et pas de
qq minutes.
Les suisses semblent avoir étudié la question avec une certaine précision.

https://www.blv.admin.ch/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/stoffe-im-fokus/glyphosat.html

Quantité négligeable de glyphosate dans les
denrées alimentaires
En réponse au postulat de la Commission de la science, de l’éducation et
de la culture du Conseil National, les laboratoires de l’OSAV ont initié
en 2016 un monitorage des denrées alimentaires afin de déterminer l’exposition
de la population à cet herbicide. Plus de 230 échantillons de denrées
alimentaires, réparties dans 19 catégories (p.ex. miel, vin, pain,
pommes de terre et légumes, aliments pour nourrissons etc.) ont été
analysées. Les premiers résultats montrent qu’environ 40% des denrées
alimentaires présentent des traces quantifiables de glyphosate.
Les teneurs du glyphosate ainsi que celles de son métabolite,
l’acide aminométhylphosponique (AMPA), sont toutes inférieures aux
limites fixées dans la réglementation. Même si ces valeurs sont basses,
les pâtes alimentaires, suivies par les céréales pour petit-déjeuner
et les légumineuses restent les principales sources d’exposition.
Sylvain
2017-12-01 19:02:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by Sylvain
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les
autres produits toxiques  ?
Simple question, je n'ai pas les chiffres, mais si tu les a ça sera
Quels volumes des différents produits sont diffusés chaque année ?
parceque si d'une coté c'est qq centaines/milliers de litres vs des
dizaines/centaines de milliers de litres, ça peux justifier de
s'attaquer au produit qui représente uen écrasante majorité des toxiques
diffusés.
2° question, quid de la persistance ?
Entre un produit rapidement dégradé/éliminé aprés épandage et ne vient
pas jusqu'a dans l'assiette, et un qui s'accumule et fini par pénétrer
et s'accumuler dans le corp humain, là aussi ça fait des motifs valable
pour gérer en priorité le plus nocif à l'échelle de qq années et pas de
qq minutes.

Le glyphosate est un des produits et peut être même le produit agricole
le plus utilisé, tout simplement parce c'est un des plus utile.

Alors si l'on fait le bilan bénéfice/risque pour chacun des produits, il
s’avère être totalement inopportun d'interdire le glyphosate, puisqu'il
existe d'autres produit moins utile tout en étant plus dangereux, alors
pourquoi ce n'est pas cela qui sont interdits ?



Le glyphosate est justement est justement un des produits les moins
rémanent. Et le glyphosate ne s'accumule pas dans les organismes
vivants, ce sont les métaux lourds qui s'accumulent dans les être vivants
Ascadix
2017-12-01 21:51:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by Sylvain
Pourquoi c'est le glyphosate que vous voulez interdire et non pas les
autres produits toxiques  ?
Simple question, je n'ai pas les chiffres, mais si tu les a ça sera
Quels volumes des différents produits sont diffusés chaque année ? parceque
si d'une coté c'est qq centaines/milliers de litres vs des
dizaines/centaines de milliers de litres, ça peux justifier de s'attaquer
au produit qui représente uen écrasante majorité des toxiques diffusés.
2° question, quid de la persistance ?
Entre un produit rapidement dégradé/éliminé aprés épandage et ne vient pas
jusqu'a dans l'assiette, et un qui s'accumule et fini par pénétrer et
s'accumuler dans le corp humain, là aussi ça fait des motifs valable pour
gérer en priorité le plus nocif à l'échelle de qq années et pas de qq
minutes.

Le glyphosate est un des produits et peut être même le produit agricole le
plus utilisé, tout simplement parce c'est un des plus utile.
Est-il réélement utile et nécessaire ? ou est-ce un faux-nécessaire ?
Alors si l'on fait le bilan bénéfice/risque pour chacun des produits, il
s’avère être totalement inopportun d'interdire le glyphosate, puisqu'il
existe d'autres produit moins utile tout en étant plus dangereux, alors
pourquoi ce n'est pas cela qui sont interdits ?

Le glyphosate est justement est justement un des produits les moins rémanent.
Et le glyphosate ne s'accumule pas dans les organismes vivants,
C'est toi qui le dit ...
ce sont les
métaux lourds qui s'accumulent dans les être vivants
Seulement les métaux lourds ? tu perd toute crédibilité vis-à-vis de ce
sujet en étant exclusif comme ça là ...
--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
Sylvain
2017-12-02 08:37:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
C'est toi qui le dit ...
Actuellement le glyphosate est interdit à un particulier dans son jardin
qui va l'utiliser pour détruire trois herbes qui on poussées dans les
joints de dalles impossible de ravoir autrement, et autorisé pour les
agriculteurs qui vont en épandre sur des dizaines d'hectares

Ca devrait être l'inverse !!!!

C'est du n'importe quoi !!!
MAIxxxx
2017-12-05 18:48:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sylvain
Post by Ascadix
C'est toi qui le dit ...
Actuellement le glyphosate est interdit à un particulier dans son jardin
qui va l'utiliser pour détruire trois herbes qui on poussées dans les
joints de dalles impossible de ravoir autrement, et autorisé pour les
agriculteurs qui vont en épandre sur des dizaines d'hectares
Ca devrait être l'inverse !!!!
C'est du n'importe quoi !!!
AMA, c'est une question de dose. Si le glyphosate a eu du succès c'est
sans doute à cause du prix et de l'existence de semences OGM maïs nk603
ou autres résistantes au produit. Avec des (très) gros sous à la clé
pour les vendeurs desdites semences évidemment brevetées. Ça irait déjà
mieux si on ne pouvait pas breveter le vivant.

Qu'en pensent les spécialistes de pédologie ?
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Loading...