Discussion:
Australie champion de l'éolien
(trop ancien pour répondre)
Paul Aubrin
2018-01-18 21:55:30 UTC
Permalink
Raw Message
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien pour
faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard

Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
François Guillet
2018-01-18 22:07:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien pour
faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
siger nous dira qu'ils n'ont qu'à tirer une ligne à haute-tension avec
le continent voisin, et qu'ils feront de l'entre-aide entre parcs
éoliens. S'il n'y a pas de vent en Australie, il y en aura sûrement en
Chine, ou alors de s'éclairer à la lampe à pétrole et de prier les
divinités arborigènes...
l***@wanadoo.fr
2018-01-19 12:13:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
siger nous dira qu'ils n'ont qu'à tirer une ligne à haute-tension avec
le continent voisin, et qu'ils feront de l'entre-aide entre parcs
éoliens. S'il n'y a pas de vent en Australie, il y en aura sûrement en
Chine, ou alors de s'éclairer à la lampe à pétrole et de prier les
divinités arborigènes...
Ah que c'est une bonne idée ... Avec à peu près 5 mégavolt entre phases parce que de géniaux petits inventeurs opprimés par les forces électromagnétiques rétrogrades (en partie de Fortescue en pleine décomposition évidemment.... ) au service du capitalisme d'Etat de la Chine communiste et du capitalisme sauvage de l'Australie
--
L.C.
oscar nügel
2018-01-19 08:45:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien pour
faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
et 16 centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on
n'était pas obligé de subventionner ces absurdités.

oscar nügel
Paul Aubrin
2018-01-19 08:57:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france. et 16
centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on n'était pas
obligé de subventionner ces absurdités.
oscar nügel
La priorité donnée à l'éolien combinée avec les pénalités que les
producteurs thermiques doivent payer pour chaque MWh produit (environ 90
$) a réduit la rentabilité des centrales thermiques. Leurs propriétaires
ne les ont pas entretenues, puis les ont fermées. C'est particulièrement
le cas des centrales les plus efficaces, mais aussi les plus longues à
mettre en route et à arrêter. Pendant les périodes de vents faibles, les
centrales thermiques restantes se retrouvent en limite de capacité, dans
le besoin de couvrir leurs frais fixes sur une période limitée et sans
concurrence.
oscar nügel
2018-01-19 21:13:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france. et 16
centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on n'était pas
obligé de subventionner ces absurdités.
oscar nügel
La priorité donnée à l'éolien combinée avec les pénalités que les
producteurs thermiques doivent payer pour chaque MWh produit (environ 90
$) a réduit la rentabilité des centrales thermiques. Leurs propriétaires
ne les ont pas entretenues, puis les ont fermées. C'est particulièrement
le cas des centrales les plus efficaces, mais aussi les plus longues à
mettre en route et à arrêter. Pendant les périodes de vents faibles, les
centrales thermiques restantes se retrouvent en limite de capacité, dans
le besoin de couvrir leurs frais fixes sur une période limitée et sans
concurrence.
oui, mais à la base, le problème vient bien de l'éolien. c'est de la
faute des lois stupides qui faussent la concurrence qu'on en arrive là.
la centrale thermique au lieu de produire 8 000 heures par an, si on le
lui interdit pour ne produire que 1 000 heures par an à pleine
puissance, c'est sûr que le modèle économique est remis en cause.

oscar nügel
Harp
2018-01-19 09:40:34 UTC
Permalink
Raw Message
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien pour
faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une
moyenne.

Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans
les prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul
Aubrin avec son anecdotique 13000-14000$...

https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-dashboard#average-price-table
Post by oscar nügel
et 16 centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on n'était
pas obligé de subventionner ces absurdités.
Si tu connaissais le vrai prix que coûte le nucléaire français, tu
serais content de tes 16 centimes. Pour faire croire au mythe du kWh
nucléaire pas cher, l'Etat français a usé pendant plus de 40 ans de
subterfuges: report des coûts de recherches faramineux vers la feuille
d'impôts ou vers la dette publique, sous-estimation notoire des coûts
de démantèlements et de traitements de déchets, prise en charge de la
quasi-faillite d'AREVA, assurance dérisoire du risque d'accident
majeur, etc.

Mais ça commence à se savoir.


http://www.novethic.fr/actualite/energie/energie-nucleaire/isr-rse/le-vrai-cout-du-nucleaire-selon-la-cour-des-comptes-136635.html


https://www.capital.fr/economie-politique/les-derives-dedf-dans-le-nucleaire-vont-faire-exploser-notre-facture-1248876
any.one
2018-01-19 10:10:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien pour
faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans les
prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul Aubrin
avec son anecdotique 13000-14000$...
tout dépend des quantités, neuneu!!!
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-dasboard#average-price-table
Post by oscar nügel
et 16 centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on
n'était pas obligé de subventionner ces absurdités.
Si tu connaissais le vrai prix que coûte le nucléaire français, tu
serais content de tes 16 centimes. Pour faire croire au mythe du kWh
nucléaire pas cher, l'Etat français a usé pendant plus de 40 ans de
subterfuges: report des coûts de recherches faramineux vers la feuille
d'impôts ou vers la dette publique, sous-estimation notoire des coûts de
démantèlements et de traitements de déchets, prise en charge de la
quasi-faillite d'AREVA, assurance dérisoire du risque d'accident majeur,
etc.
Mice, fallait pas le rebrancher là-dessus.
Mais ça commence à se savoir.
http://www.novethic.fr/actualite/energie/energie-nucleaire/isr-rse/le-vrai-cout-du-nucleaire-selon-la-cour-des-comptes-136635.html
Article de propagande. Si le kwh etait plus cher qu'il n'est vendu, EDF
aurait fermé fait faillite depuis au moins 20 ans.
Paul Aubrin
2018-01-19 11:00:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain. Dans
l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans les
prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul Aubrin
avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/
Data-dashboard#average-price-table

Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
Harp
2018-01-19 11:27:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain. Dans
l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans les
prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul Aubrin
avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/
Data-dashboard#average-price-table
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie.
Ah ? Dites-nous de combien il était, histoire de voir ce que ça donne
compte tenu d'un "13000-14000$ entre 13H et 18H"...
Post by Harp
Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
Comme d'habitude, vous sélectionnez les faits à votre guise, et vous
les interprétrez seulement dans le sens de vos croyances
obsessionnelles.
Paul Aubrin
2018-01-19 11:46:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur
de prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans
les prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul
Aubrin avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/
Data-dashboard#average-price-table
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie.
Ah ? Dites-nous de combien il était, histoire de voir ce que ça donne
compte tenu d'un "13000-14000$ entre 13H et 18H"...
Pour avoir le prix moyen de la journée, le mieux est d'attendre minuit.
Ensuite, utilisez le site de l'AEMO.
Post by Harp
Post by Harp
Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas nécessairement
un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique
est au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en
tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
Comme d'habitude, vous sélectionnez les faits à votre guise, et vous les
interprétrez seulement dans le sens de vos croyances obsessionnelles.
Non. Il y a dix-sept ans l'Australie a décidé de mettre en place des
mécanismes exemplaires pour développer les énergies vertes. Les
gouvernants de l'époque ont motivé leur décision en disant que l'économie
verte ferait diminuer les prix de l'électricité. Ce n'est pas ce qui est
arrivé. Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Harp
2018-01-19 12:05:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Harp
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur
de prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans
les prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul
Aubrin avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/
Data-dashboard#average-price-table
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie.
Ah ? Dites-nous de combien il était, histoire de voir ce que ça donne
compte tenu d'un "13000-14000$ entre 13H et 18H"...
Pour avoir le prix moyen de la journée, le mieux est d'attendre minuit.
Ensuite, utilisez le site de l'AEMO.
Voilà, il se débine. Parce qu'évidemment, ça démolit son "13000-14000$
entre 13H et 18H".
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Harp
Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas nécessairement
un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique
est au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en
tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
Comme d'habitude, vous sélectionnez les faits à votre guise, et vous les
interprétrez seulement dans le sens de vos croyances obsessionnelles.
Non. Il y a dix-sept ans l'Australie a décidé de mettre en place des
mécanismes exemplaires pour développer les énergies vertes. Les
gouvernants de l'époque ont motivé leur décision en disant que l'économie
verte ferait diminuer les prix de l'électricité. Ce n'est pas ce qui est
arrivé. Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Et revoilà le truand qui ne prend en compte que le prix sur une journée
exceptionnelle dans l'Etat qui a connu le tarif le plus élevé.

Voilà les tarifs $/MWh pour l'Australie du sud depuis le début du mois:

01/01/2018 77.17
02/01/2018 69.46
03/01/2018 70.35
04/01/2018 84.61
05/01/2018 101.68
06/01/2018 75.33
07/01/2018 84.61
08/01/2018 95.13
09/01/2018 78.16
10/01/2018 79.96
11/01/2018 91.41
12/01/2018 92.02
13/01/2018 73.66
14/01/2018 43.47
15/01/2018 85.69
16/01/2018 92.76
17/01/2018 117.67

Mais Aubrin choisit délibérément une valeur exceptionnelle pour faire
sa cuisine idéologique:

18/01/2018 1074,12


Il choisit ensuite délibérébement un tarif moyenné sur UNE ANNEE (tant
qu'à faire, l'un des plus bas: année 2002) pour le comparer avec un
tarif moyenné sur une JOURNEE (la journée exceptionnelle du
18/01/2018).

Aubrin, c'est une incompétence rare doublée d'une profonde
malhonnêteté.
Harp
2018-01-19 12:12:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Paul Aubrin
2018-01-19 12:20:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Harp
2018-01-19 12:40:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
any.one
2018-01-19 13:09:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
On sent l'intello :-)
Paul Aubrin
2018-01-19 15:58:34 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le prix
du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous la forme
d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était une
diminution.
Harp
2018-01-19 16:58:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le prix
du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous la forme
d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était une
diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
Paul Aubrin
2018-01-19 17:14:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le
prix du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous la
forme d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était une
diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
Tout dépend si on dit 3400% ou +3300%. L'un et l'autre se dit, ou se
disent.
Harp
2018-01-19 18:48:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le
prix du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous la
forme d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était une
diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
Tout dépend si on dit 3400% ou +3300%. L'un et l'autre se dit, ou se
disent.
Non, bouffon. Vous aviez écrit "diminution de", et une diminution de 3%
n'est pas une diminution de 103%, que vous mettiez des +, des - ou rien
du tout.
Paul Aubrin
2018-01-19 19:21:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une
augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le
prix du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous
la forme d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était
une diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
Tout dépend si on dit 3400% ou +3300%. L'un et l'autre se dit, ou se
disent.
Non, bouffon. Vous aviez écrit "diminution de", et une diminution de 3%
n'est pas une diminution de 103%, que vous mettiez des +, des - ou rien
du tout.
Pauvre clown, on s'en fout de tes pinaillages sur les décimales. Hier, le
prix moyen auquel s'échangeait l’électricité en Australie du Sud était de
deux ordres de grandeur supérieur à ce qu'il était il y a une quinzaine
d'années. Pourquoi? A la suite de la politique exemplaire de "dé-
carbonification" menée avec persévérance par le gouvernement. Et il y a
deux ans, nous leur avons emboîté le pas. La débâcle est pour dans une
douzaine d'années et tu me discute les décimales et voudrais m'imposer de
parler en addition plutôt qu'en quotient? Tu pinailles sur la façon de
s'exprimer et sur les détails parce que tu ne veux surtout pas examiner
le fond: le prix moyen les jours de forte consommation ont été multipliés
par 34 en 15-16 ans à la suite d'une politique désastreuse menée par des
politiciens aussi imbus d'eux-même qu'ignares. Et tu voudrais que l'on
suive leur exemple? Tu es un bouffon.
Harp
2018-01-19 19:52:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une
augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le
prix du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous
la forme d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était
une diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
Tout dépend si on dit 3400% ou +3300%. L'un et l'autre se dit, ou se
disent.
Non, bouffon. Vous aviez écrit "diminution de", et une diminution de 3%
n'est pas une diminution de 103%, que vous mettiez des +, des - ou rien
du tout.
Pauvre clown, on s'en fout de tes pinaillages sur les décimales.
C'est fou comme tu t'en fous...
Tu as tort et tu le sais très bien. Rien ne t'obligeait à t'enfoncer.
Post by Paul Aubrin
Hier, le
prix moyen auquel s'échangeait l’électricité en Australie du Sud était de
deux ordres de grandeur supérieur à ce qu'il était il y a une quinzaine
d'années. Pourquoi? A la suite de la politique exemplaire de "dé-
carbonification" menée avec persévérance par le gouvernement. Et il y a
deux ans, nous leur avons emboîté le pas. La débâcle est pour dans une
douzaine d'années et tu me discute les décimales et voudrais m'imposer de
parler en addition plutôt qu'en quotient? Tu pinailles sur la façon de
s'exprimer et sur les détails parce que tu ne veux surtout pas examiner
le fond: le prix moyen les jours de forte consommation ont été multipliés
par 34 en 15-16 ans à la suite d'une politique désastreuse menée par des
politiciens aussi imbus d'eux-même qu'ignares. Et tu voudrais que l'on
suive leur exemple? Tu es un bouffon.
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris l'ampleur
de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une année avec la
moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et d'intelligence
normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul Aubrin.

Et puis ce mec qui se mêle d'expertise énergétique en Australie alors
qu'il ne sait même pas ce qu'est un EPR en France, c'est hilarant.
Paul Aubrin
2018-01-19 20:24:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris l'ampleur
de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une année avec la
moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et d'intelligence
normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul Aubrin.
Mais, mon pauvre ami, il y a quinze ans, la moyenne de l'année et la
moyenne du jour de forte consommation n'étaient pas très différentes: les
capacités appelables étaient largement suffisantes et parmi les meilleurs
marché du monde. Il n'y avait pas de facteur 34 entre le jour creux et le
jour de pointe. Si cela a lieu maintenant, c'est le résultat de
l'aveuglement des politiciens qui ont cru à l'énergie verte au point de
proclamer que leur action allait faire baisser les prix. Ils n'ont pas
baissé, ils ont été multipliés par trois, et même par 34 les jours de
pointe. Et les fermetures des installations qui produisent du courant bon
marché vont se poursuivre. Elles sont déjà planifiées. Cette année l'AEMO
a des marges de fonctionnement déraisonnablement limitées, dans un proche
avenir l'AEMO n'aura plus rien sous la main pour maintenir les lumières
allumées.

Spot the difference.
https://tinyurl.com/ycf8mgge
Harp
2018-01-19 20:39:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris l'ampleur
de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une année avec la
moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et d'intelligence
normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul Aubrin.
Mais, mon pauvre ami, il y a quinze ans, la moyenne de l'année et la
moyenne du jour de forte consommation n'étaient pas très différentes
De source sûre.
Post by Paul Aubrin
les
capacités appelables étaient largement suffisantes et parmi les meilleurs
marché du monde. Il n'y avait pas de facteur 34 entre le jour creux et le
jour de pointe. Si cela a lieu maintenant c'est le résultat de
l'aveuglement des politiciens qui ont cru à l'énergie verte au point de
proclamer que leur action allait faire baisser les prix. Ils n'ont pas
baissé, ils ont été multipliés par trois, et même par 34 les jours de
pointe.
Vous avez déjà oublié les données qui vous ont servi à trouver ce
facteur 34, pauvre imbécile.
Paul Aubrin
2018-01-19 20:54:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris
l'ampleur de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une année
avec la moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et
d'intelligence normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul
Aubrin.
Mais, mon pauvre ami, il y a quinze ans, la moyenne de l'année et la
moyenne du jour de forte consommation n'étaient pas très différentes
De source sûre.
L'AEMO.
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
les capacités appelables étaient largement suffisantes et parmi les
meilleurs marché du monde. Il n'y avait pas de facteur 34 entre le jour
creux et le jour de pointe. Si cela a lieu maintenant c'est le résultat
de l'aveuglement des politiciens qui ont cru à l'énergie verte au point
de proclamer que leur action allait faire baisser les prix. Ils n'ont
pas baissé, ils ont été multipliés par trois, et même par 34 les jours
de pointe.
Vous avez déjà oublié les données qui vous ont servi à trouver ce
facteur 34, pauvre imbécile.
L'AEMO encore. Hier, le prix *moyen* du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12$ en 2002 c'était 31,61$. Si on compare des prix maxi
dans la journée, alors ce n'est plus 34 fois, c'est 443 fois (environ,
hein, je sers pas la salade de décimale que fournit n'importe quelle
calculette).
Harp
2018-01-20 06:25:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris
l'ampleur de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une année
avec la moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et
d'intelligence normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul
Aubrin.
Mais, mon pauvre ami, il y a quinze ans, la moyenne de l'année et la
moyenne du jour de forte consommation n'étaient pas très différentes
De source sûre.
L'AEMO.
Mon oeil.
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
les capacités appelables étaient largement suffisantes et parmi les
meilleurs marché du monde. Il n'y avait pas de facteur 34 entre le jour
creux et le jour de pointe. Si cela a lieu maintenant c'est le résultat
de l'aveuglement des politiciens qui ont cru à l'énergie verte au point
de proclamer que leur action allait faire baisser les prix. Ils n'ont
pas baissé, ils ont été multipliés par trois, et même par 34 les jours
de pointe.
Vous avez déjà oublié les données qui vous ont servi à trouver ce
facteur 34, pauvre imbécile.
L'AEMO encore. Hier, le prix *moyen* du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12$ en 2002 c'était 31,61$.
Il n'a toujours pas compris son erreur monumentale, ce pauvre Aubrin.
Toujours aussi con.
Paul Aubrin
2018-01-20 08:00:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris
l'ampleur de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une
année avec la moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et
d'intelligence normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul
Aubrin.
Mais, mon pauvre ami, il y a quinze ans, la moyenne de l'année et la
moyenne du jour de forte consommation n'étaient pas très différentes
De source sûre.
L'AEMO.
Mon oeil.
Source l'AEMO, voir le premier message du fil.
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
les capacités appelables étaient largement suffisantes et parmi les
meilleurs marché du monde. Il n'y avait pas de facteur 34 entre le
jour creux et le jour de pointe. Si cela a lieu maintenant c'est le
résultat de l'aveuglement des politiciens qui ont cru à l'énergie
verte au point de proclamer que leur action allait faire baisser les
prix. Ils n'ont pas baissé, ils ont été multipliés par trois, et même
par 34 les jours de pointe.
Vous avez déjà oublié les données qui vous ont servi à trouver ce
facteur 34, pauvre imbécile.
L'AEMO encore. Hier, le prix *moyen* du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12$ en 2002 c'était 31,61$.
Il n'a toujours pas compris son erreur monumentale, ce pauvre Aubrin.
Toujours aussi con.
C'est pourtant comme ça. Il y a une quinzaine d'années, les marges de
fonctionnement étaient élevées et le prix ne fluctuait pas au gré des
conditions météorologiques. Puis la politique a été de faire
subventionner les sources non rentables et intermittentes par celles qui
étaient bon marché et assuraient la sécurité de l'approvisionnement. Ces
dernières ont fermé. Les marges de sécurité ont disparu. La concurrence,
déjà faussée, n'existe plus à certaines périodes. Les prix flambent: le
prix moyen annuel du kWh de l'Australie du Sud est le plus élevé du monde
(devant le Danemark et l'Allemagne), les prix moyens en janvier sont 34
fois ce qu'ils étaient avant la transition énergétique, et l'heure de
pointe 340 fois plus. Comme le vent est réputé gratuit, les politiques
avaient pourtant promis que les prix baisseraient. Maintenant, ces même
hommes politiques passent pour des pantins. Et si l'on considère tant
l'inefficacité de leurs réactions que les conséquences de leur politique
encore dans le tuyau, ce n'est pas près de changer.
any.one
2018-01-20 08:58:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Le "multiplié par 34" montre que tu n'as toujours pas compris
l'ampleur de ta principale bêtise: tu compares la moyenne d'une
année avec la moyenne d'un jour exceptionnel. Un gamin de 12 ans et
d'intelligence normale comprendrait l'entourloupe, mais pas Paul
Aubrin.
Mais, mon pauvre ami, il y a quinze ans, la moyenne de l'année et la
moyenne du jour de forte consommation n'étaient pas très différentes
De source sûre.
L'AEMO.
Mon oeil.
Source l'AEMO, voir le premier message du fil.
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
les capacités appelables étaient largement suffisantes et parmi les
meilleurs marché du monde. Il n'y avait pas de facteur 34 entre le
jour creux et le jour de pointe. Si cela a lieu maintenant c'est le
résultat de l'aveuglement des politiciens qui ont cru à l'énergie
verte au point de proclamer que leur action allait faire baisser les
prix. Ils n'ont pas baissé, ils ont été multipliés par trois, et même
par 34 les jours de pointe.
Vous avez déjà oublié les données qui vous ont servi à trouver ce
facteur 34, pauvre imbécile.
L'AEMO encore. Hier, le prix *moyen* du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12$ en 2002 c'était 31,61$.
Il n'a toujours pas compris son erreur monumentale, ce pauvre Aubrin.
Toujours aussi con.
C'est pourtant comme ça. Il y a une quinzaine d'années, les marges de
fonctionnement étaient élevées et le prix ne fluctuait pas au gré des
conditions météorologiques. Puis la politique a été de faire
subventionner les sources non rentables et intermittentes par celles qui
étaient bon marché et assuraient la sécurité de l'approvisionnement. Ces
dernières ont fermé. Les marges de sécurité ont disparu. La concurrence,
déjà faussée, n'existe plus à certaines périodes. Les prix flambent: le
prix moyen annuel du kWh de l'Australie du Sud est le plus élevé du monde
(devant le Danemark et l'Allemagne), les prix moyens en janvier sont 34
fois ce qu'ils étaient avant la transition énergétique, et l'heure de
pointe 340 fois plus. Comme le vent est réputé gratuit, les politiques
avaient pourtant promis que les prix baisseraient. Maintenant, ces même
hommes politiques passent pour des pantins. Et si l'on considère tant
l'inefficacité de leurs réactions que les conséquences de leur politique
encore dans le tuyau, ce n'est pas près de changer.
c'est compliqué de discuter avec les gens de mauvaise foi :-)
any.one
2018-01-19 22:59:03 UTC
Permalink
Raw Message
et puis ce mec qui se mêle d'expertise énergétique en Australie alors
qu'il ne sait même pas ce qu'est un EPR en France, c'est hilarant.
parce que tu le sais toi?
Paul Aubrin
2018-01-20 06:06:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
et puis ce mec qui se mêle d'expertise énergétique en Australie alors
qu'il ne sait même pas ce qu'est un EPR en France, c'est hilarant.
parce que tu le sais toi?
L'Australie n'ayant pas de centrales nucléaires, je ne vois pas très bien
en quoi les connaissances de ce type de technologie aiderait à comprendre
la crise politique et économique qui sévit là bas à la suite de leur
transition énergétique ratée. Mais si Harp défend celle-ci avec autant de
vigueur, c'est sans doute parce qu'il pense qu'elle a atteint ses
objectifs et qu'il est satisfait que nous ayons décidé de nous fixer les
mêmes en vue d'obtenir le même genre de résultats dans un proche avenir.
l***@wanadoo.fr
2018-01-20 08:05:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le
prix du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous la
forme d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était une
diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
Tout dépend si on dit 3400% ou +3300%. L'un et l'autre se dit, ou se
disent.
Non, bouffon. Vous aviez écrit "diminution de", et une diminution de 3%
n'est pas une diminution de 103%, que vous mettiez des +, des - ou rien
du tout.
TU ES UN CONNARD IGNARE ET ANONYME CE QUI AGGRAVE TON CAS
CE QUE JE REPROCHE A EDF C'EST DE NE PAS AVOIR POURSUIVI DES MECS COMME TOI POUR DIFFUSION DE FAUX RENSEIGNEMENTS AFIN DE FAVORISER DES INTERETS ETRANGERS .......
l***@wanadoo.fr
2018-01-20 08:04:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $
en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Une diminution de -3400% cela ressemble beaucoup à une augmentation.
Une diminution de -3400% n'est pas une augmentation de 3298%.
C'est effectivement (100%) +3298,038595381% ou 34 fois (3400%) le prix
du MWh de 2002 en chiffres ronds. J'ai exprimé le chiffre sous la forme
d'une diminution négative, puisque ce qui était promis était une
diminution.
Indépendamment du fait que vous mélangez les choux et les carottes,
apprenez qu'on n'ajoute pas le (100%) dans un taux d'évolution.
TU ES UN CONNARD IGNARE ET ANONYME CE QUI AGGRAVE TON CAS
CE QUE JE REPROCHE A EDF C'EST DE NE PAS AVOIR POURSUIVI DES MECS COMME TOI POUR DIFFUSION DE FAUX RENSEIGNEMENTS AFIN DE FAVORISER DES INTERETS ETRANGERS .......
any.one
2018-01-19 13:01:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
c'est niveau du collège, non?
Cardinal de Hère
2018-01-21 20:22:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Et une évolution de 1074,12 à 31,61 c'est une diminution de 97% environ.
Aubrin le donneur de leçon s'est fait un gros popo pas propre dessus !
Paul Aubrin
2018-01-21 21:07:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $ en
2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Et une évolution de 1074,12 à 31,61 c'est une diminution de 97% environ.
Aubrin le donneur de leçon s'est fait un gros popo pas propre dessus !
Mais ce qui est arrivé, dans les faits et contrairement aux promesses
vertes, est une évolution de 31,61 à 1074,12 et non pas le contraire.
Curieusement, les trois pays où le prix de détail du kWh est le plus
élevé au monde, sont l'Australie du Sud (médaille d'or), le Danemark
(médaille d'argent) et l'Allemagne (médaille de bronze), les 3 donneurs
de leçon en énergie verte.
l***@wanadoo.fr
2018-01-22 07:45:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Mais ce qui est arrivé, dans les faits et contrairement aux promesses
vertes, est une évolution de 31,61 à 1074,12 et non pas le contraire.
Curieusement, les trois pays où le prix de détail du kWh est le plus
élevé au monde, sont l'Australie du Sud (médaille d'or), le Danemark
(médaille d'argent) et l'Allemagne (médaille de bronze), les 3 donneurs
de leçon en énergie verte.
Sans oublier qu'en matière d'électricité l'Allemagne et le Danemark sont des importateurs d'électricité d'origine nucléaire .. et que par le référendum LOUPE en Alsace la merde MERKEL voulait s'approprier Fessenheim ....
La première mesure qui s'imposerait à un gouvernement français responsable (ce n'est pas demain la veille) serait d'interdire l'exportation de réactif ... on verrait comment les autres se débrouilleraient ....
A commencer par la Suisse .... avec ses groupes "lents" .... qui fait construire ses tranches nucléaires .... en France .....
--
L.C.
Harp
2018-01-22 10:02:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Cardinal de Hère
Post by Harp
Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12 $ en
2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
Même un calcul aussi basique, il ne sait pas faire.
Une évolution de 31,61 à 1074,12, c'est une augmentation de 3298%.
Et une évolution de 1074,12 à 31,61 c'est une diminution de 97% environ.
Aubrin le donneur de leçon s'est fait un gros popo pas propre dessus !
Mais ce qui est arrivé, dans les faits et contrairement aux promesses
vertes, est une évolution de 31,61 à 1074,12 et non pas le contraire.
Toujours aussi bête, ce Paul Aubrin.

Il comparerait volontiers la température moyenne du 14 juillet 2017 à
la température moyenne de l'année 2002, il n'y trouverait rien à
redire. Ce n'est pourtant pas faute de lui expliquer.
Post by Paul Aubrin
Curieusement, les trois pays où le prix de détail du kWh est le plus
élevé au monde, sont l'Australie du Sud (médaille d'or), le Danemark
(médaille d'argent) et l'Allemagne (médaille de bronze), les 3 donneurs
de leçon en énergie verte.
Un drôle de pays, "l'Australie du Sud". Mais comme il fallait
sélectionner les preuves...

Les contribuables et consommateurs sud-australiens ne seront pas
confrontés au financement de démantèlements de centrales nucléaires,
eux.

Ils n'auront pas à supporter les coûts et le risque des déchets
nucléaires ultimes, eux.

Ils n'ont pas un état qui éponge tranquillement les déboires de la
pathétique firme Areva, eux. Ils n'ont pas un état qui reporte sur la
dette publique les dizaines de milliards de gabegies de la recherche
nucléaire (réacteurs graphite-gaz, Brennilis, Superphénix, EPR, etc).

Ils n'ont pas non plus à supporter le risque d'une catastrophe
nucléaire comme c'est le cas en France, avec une entreprise EDF assurée
pour un montant ridicule (moins de 100 millions d'euros en cas de
sinistre...).

En toute innocence, Paul Aubrin et ses petits camarades peuvent
continuer à jouer.
any.one
2018-01-22 15:13:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Un drôle de pays, "l'Australie du Sud". Mais comme il fallait
sélectionner les preuves...
Les contribuables et consommateurs sud-australiens ne seront pas
confrontés au financement de démantèlements de centrales nucléaires, eux.
Ils n'auront pas à supporter les coûts et le risque des déchets
nucléaires ultimes, eux.
Ils n'ont pas un état qui éponge tranquillement les déboires de la
pathétique firme Areva, eux. Ils n'ont pas un état qui reporte sur la
dette publique les dizaines de milliards de gabegies de la recherche
nucléaire (réacteurs graphite-gaz, Brennilis, Superphénix, EPR, etc).
Ils n'ont pas non plus à supporter le risque d'une catastrophe nucléaire
comme c'est le cas en France, avec une entreprise EDF assurée pour un
montant ridicule (moins de 100 millions d'euros en cas de sinistre...).
et il n'ont pas non plus à supporter Harp !
Harp
2018-01-22 15:28:52 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Un drôle de pays, "l'Australie du Sud". Mais comme il fallait sélectionner
les preuves...
Les contribuables et consommateurs sud-australiens ne seront pas confrontés
au financement de démantèlements de centrales nucléaires, eux.
Ils n'auront pas à supporter les coûts et le risque des déchets nucléaires
ultimes, eux.
Ils n'ont pas un état qui éponge tranquillement les déboires de la
pathétique firme Areva, eux. Ils n'ont pas un état qui reporte sur la dette
publique les dizaines de milliards de gabegies de la recherche nucléaire
(réacteurs graphite-gaz, Brennilis, Superphénix, EPR, etc).
Ils n'ont pas non plus à supporter le risque d'une catastrophe nucléaire
comme c'est le cas en France, avec une entreprise EDF assurée pour un
montant ridicule (moins de 100 millions d'euros en cas de sinistre...).
et il n'ont pas non plus à supporter Harp !
Tu plonkes quand tu veux, petit zizi.
any.one
2018-01-22 17:18:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Un drôle de pays, "l'Australie du Sud". Mais comme il fallait
sélectionner les preuves...
Les contribuables et consommateurs sud-australiens ne seront pas
confrontés au financement de démantèlements de centrales nucléaires, eux.
Ils n'auront pas à supporter les coûts et le risque des déchets
nucléaires ultimes, eux.
Ils n'ont pas un état qui éponge tranquillement les déboires de la
pathétique firme Areva, eux. Ils n'ont pas un état qui reporte sur la
dette publique les dizaines de milliards de gabegies de la recherche
nucléaire (réacteurs graphite-gaz, Brennilis, Superphénix, EPR, etc).
Ils n'ont pas non plus à supporter le risque d'une catastrophe
nucléaire comme c'est le cas en France, avec une entreprise EDF
assurée pour un montant ridicule (moins de 100 millions d'euros en
cas de sinistre...).
et il n'ont pas non plus à supporter Harp !
Tu plonkes quand tu veux, petit zizi.
non, on ne va pas te laisser écrire n'importe quoi, mentir ou falsifier
des rapports sans intervenir.

Harp
2018-01-22 10:10:17 UTC
Permalink
Raw Message
Curieusement, les trois pays [sic] où le prix de détail du kWh est le plus
élevé au monde, sont l'Australie du Sud (médaille d'or), le Danemark
(médaille d'argent) et l'Allemagne (médaille de bronze), les 3 donneurs
de leçon en énergie verte.
Curieusement, la France a une dette de 96% du PIB (année 2015).

Contre 68% pour l'Allemagne, 37% pour le Danemark et 36% pour
l'Australie.
any.one
2018-01-19 13:00:54 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Harp
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur
de prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans
les prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul
Aubrin avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/
Data-dashboard#average-price-table
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie.
Ah ? Dites-nous de combien il était, histoire de voir ce que ça donne
compte tenu d'un "13000-14000$ entre 13H et 18H"...
Pour avoir le prix moyen de la journée, le mieux est d'attendre minuit.
Ensuite, utilisez le site de l'AEMO.
Post by Harp
Post by Harp
Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas nécessairement
un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique
est au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en
tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
Comme d'habitude, vous sélectionnez les faits à votre guise, et vous les
interprétrez seulement dans le sens de vos croyances obsessionnelles.
Non. Il y a dix-sept ans l'Australie a décidé de mettre en place des
mécanismes exemplaires pour développer les énergies vertes. Les
gouvernants de l'époque ont motivé leur décision en disant que l'économie
verte ferait diminuer les prix de l'électricité. Ce n'est pas ce qui est
arrivé. Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud atteignait 1074,12
$ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de -3400%.
hé bien, te voilà embarqué dans une nouvelle aventure!!

Harp ne comprend pas ou comprend de travers avec ses œillères ce qui est
exposé sur le net.
Ce serait un miracle prodigieux qu'il arrive à décoder ce que tu veux
lui dire.
Paul Aubrin
2018-01-19 16:08:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Paul Aubrin
Non. Il y a dix-sept ans l'Australie a décidé de mettre en place des
mécanismes exemplaires pour développer les énergies vertes. Les
gouvernants de l'époque ont motivé leur décision en disant que
l'économie verte ferait diminuer les prix de l'électricité. Ce n'est
pas ce qui est arrivé. Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12 $ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de
-3400%.
hé bien, te voilà embarqué dans une nouvelle aventure!!
On sent toutefois qu'il n'était pas totalement nul en calcul à l'école
primaire et qu'il a bien assimilé que 34 fois plus c'est +3300%. On ne
lui a pas appris à raisonner en ordres de grandeur, ou d'éviter les
décimales qui n'ont pas grande signification ou grand intérêt. Quand à la
diminution négative, j'avoue que c'était une petite provocation qui
semble l'avoir interloqué.
Post by any.one
Harp ne comprend pas ou comprend de travers avec ses œillères ce qui est
exposé sur le net.
Ce serait un miracle prodigieux qu'il arrive à décoder ce que tu veux
lui dire.
Il a assez bien compris d'une part que les tensions se produisent au
voisinage de l'heure de pointe, et qu'en moyenne l'augmentation par
rapport aux années 2000 est colossale. Ce qu'il semble refuser d'admettre
est que c'est la conséquence directe d'une politique énergétique voisine
de celle dans laquelle la France a choisi de s'engager récemment, et
surtout que les difficultés de l'Australie ne feront qu'empirer, par
exemple avec l'arrêt annoncé de la centrale de Lidell qui accroîtra
encore les tensions sur le marché.
Harp
2018-01-19 17:03:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Post by Paul Aubrin
Non. Il y a dix-sept ans l'Australie a décidé de mettre en place des
mécanismes exemplaires pour développer les énergies vertes. Les
gouvernants de l'époque ont motivé leur décision en disant que
l'économie verte ferait diminuer les prix de l'électricité. Ce n'est
pas ce qui est arrivé. Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12 $ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de
-3400%.
hé bien, te voilà embarqué dans une nouvelle aventure!!
On sent toutefois qu'il n'était pas totalement nul en calcul à l'école
primaire et qu'il a bien assimilé que 34 fois plus c'est +3300%. On ne
lui a pas appris à raisonner en ordres de grandeur, ou d'éviter les
décimales qui n'ont pas grande signification ou grand intérêt. Quand à la
diminution négative, j'avoue que c'était une petite provocation qui
semble l'avoir interloqué.
Aubrin essaie de se rattraper aux branches...
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Harp ne comprend pas ou comprend de travers avec ses œillères ce qui est
exposé sur le net.
Ce serait un miracle prodigieux qu'il arrive à décoder ce que tu veux
lui dire.
Il a assez bien compris d'une part que les tensions se produisent au
voisinage de l'heure de pointe, et qu'en moyenne l'augmentation par
rapport aux années 2000 est colossale. Ce qu'il semble refuser d'admettre
est que c'est la conséquence directe d'une politique énergétique voisine
de celle dans laquelle la France a choisi de s'engager récemment, et
surtout que les difficultés de l'Australie ne feront qu'empirer, par
exemple avec l'arrêt annoncé de la centrale de Lidell qui accroîtra
encore les tensions sur le marché.
Aubrin fait ses propres tartines...
Paul Aubrin
2018-01-19 17:15:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Post by Paul Aubrin
Non. Il y a dix-sept ans l'Australie a décidé de mettre en place des
mécanismes exemplaires pour développer les énergies vertes. Les
gouvernants de l'époque ont motivé leur décision en disant que
l'économie verte ferait diminuer les prix de l'électricité. Ce n'est
pas ce qui est arrivé. Hier, le prix moyen du MWh en Australie du Sud
atteignait 1074,12 $ en 2002 c'était 31,61$, soit une diminution de
-3400%.
hé bien, te voilà embarqué dans une nouvelle aventure!!
On sent toutefois qu'il n'était pas totalement nul en calcul à l'école
primaire et qu'il a bien assimilé que 34 fois plus c'est +3300%. On ne
lui a pas appris à raisonner en ordres de grandeur, ou d'éviter les
décimales qui n'ont pas grande signification ou grand intérêt. Quand à
la diminution négative, j'avoue que c'était une petite provocation qui
semble l'avoir interloqué.
Aubrin essaie de se rattraper aux branches...
Pître.
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Harp ne comprend pas ou comprend de travers avec ses œillères ce qui
est exposé sur le net.
Ce serait un miracle prodigieux qu'il arrive à décoder ce que tu veux
lui dire.
Il a assez bien compris d'une part que les tensions se produisent au
voisinage de l'heure de pointe, et qu'en moyenne l'augmentation par
rapport aux années 2000 est colossale. Ce qu'il semble refuser
d'admettre est que c'est la conséquence directe d'une politique
énergétique voisine de celle dans laquelle la France a choisi de
s'engager récemment, et surtout que les difficultés de l'Australie ne
feront qu'empirer, par exemple avec l'arrêt annoncé de la centrale de
Lidell qui accroîtra encore les tensions sur le marché.
Aubrin fait ses propres tartines...
Bouffon.
any.one
2018-01-19 11:36:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by oscar nügel
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain. Dans
l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans les
prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul Aubrin
avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/
Data-dashboard#average-price-table
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
Ce qui n'est pas écrit, mais évident, et cependant oublié par Harp:

Quand les prix montent, c'est que la demande est supérieur à l'offre, et
comme en électricité on ne fait pas crédit, on ne peut fournir de
électricité qui sera remboursée plus tard/

Pour équilibrer cela, il faut procéder à des délestages (coupures) ou à
des effacements (qui ne sont que des délestages contractualisés).

C'est grâce à cela que la continuité de service est assurée.
Cependant, toujours comme dit Harp, on ne tient pas compte des couts
cachés des délestages :-)

Le cout n'est pas pour le producteur: c'est l'industriel qui supporte le
cout de l’arrêt de son usine? C'est un cout pour l’économie du pays.

Avant l'arrivée du libéralisme, l’état calculait le cout de l'END:
l’énergie non distribuée. De mémoire on était pas loin de 50 fois le
cout du MWh.
Paul Aubrin
2018-01-19 12:08:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Le cout n'est pas pour le producteur: c'est l'industriel qui supporte le
cout de l’arrêt de son usine? C'est un cout pour l’économie du pays.
L'Australie était un des premiers exportateurs mondiaux d'aluminiumn (le
métal tellement abondant à la surface de la terre que couche de surface
est appelée sial comme silicium-aluminium).
Les prix de l'électricité sont en train de tuer cette industrie, sans
compter les dégâts causés aux bains d'aluminium par les coupures
intempestives).
any.one
2018-01-19 13:04:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Le cout n'est pas pour le producteur: c'est l'industriel qui supporte le
cout de l’arrêt de son usine? C'est un cout pour l’économie du pays.
L'Australie était un des premiers exportateurs mondiaux d'aluminiumn (le
métal tellement abondant à la surface de la terre que couche de surface
est appelée sial comme silicium-aluminium).
Les prix de l'électricité sont en train de tuer cette industrie, sans
compter les dégâts causés aux bains d'aluminium par les coupures
intempestives).
ce n'est pas pire que quand tu coupes une usine de pneus : le caoutchouc
se solidifie dans les machines...

Les dégâts industriels sont importants et n'entrent pas dans le bilan
des ENR.
l***@wanadoo.fr
2018-01-19 12:20:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Plus banalement qu'un président de ..... ( à compléter selon vos goûts) reste assis sur son télésiège pendant plus de trois minutes parce qu'un incident technique dû à un défaut souterrain engendré par un engin de travaux publics coupa l'électricité et les projets se débloqueront ....
--
L.C.
Harp
2018-01-19 12:42:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by l***@wanadoo.fr
Post by Paul Aubrin
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits de
petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit simplement à
rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation électrique avec un
malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
any.one
2018-01-19 13:23:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est
pas nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui la
période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la
conséquence directe des mécanismes mis en place par le gouvernement
australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à l'époque, les
prix allaient baisser. Un autre point gravissime est l'absence de
réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est au
tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer
pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits
esprits de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...)
conduit simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans
alimentation électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle
mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
De groupes électrogènes éoliens, c'est qu'ils on installé à Pontoise?

https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html

ça n'arrive jamais.
any.one
2018-01-19 17:20:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est
pas nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui la
période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la
conséquence directe des mécanismes mis en place par le gouvernement
australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à l'époque, les
prix allaient baisser. Un autre point gravissime est l'absence de
réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est au
tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer
pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits
esprits de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...)
conduit simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans
alimentation électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle
mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Dse groupes électrogènes éoliens, c'est ce qu'ils ont installé à Pontoise?

https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html

ça n'arrive jamais bien entendu.
Harp
2018-01-19 18:39:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui la période de
prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la conséquence directe
des mécanismes mis en place par le gouvernement australien il y a 17 ans.
Selon les promesses faites à l'époque, les prix allaient baisser. Un
autre point gravissime est l'absence de réserve suffisantes, un incident
et le réseau électrique est au tapis. Il y a quand même quelques retours
d'expérience à en tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes
objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits
de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit
simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation
électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Dse groupes électrogènes éoliens, c'est ce qu'ils ont installé à Pontoise?
https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html
ça n'arrive jamais bien entendu.
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.

Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à
l'éolien.
any.one
2018-01-19 19:23:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence
que j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce
n'est pas nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui
la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la
conséquence directe des mécanismes mis en place par le gouvernement
australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à l'époque,
les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est l'absence
de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est au
tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer
pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits
esprits de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...)
conduit simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans
alimentation électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle
mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Dse groupes électrogènes éoliens, c'est ce qu'ils ont installé à Pontoise?
https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html
ça n'arrive jamais bien entendu.
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
le "patate" n'apporte rien.

Et si tous les hôpitaux ont tous des groupe électrogènes, beaucoup ont
des groupes de puissance insuffisante car ils n'ont pas suivi
l’évolution d l'hopital.
Post by Harp
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à l'éolien.
Tout à fait. Et c'est même "normal".

Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.

par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.

https://www.ladepeche.fr/article/1999/02/17/271753-de-grace-ne-coupez-pas.html
Paul Aubrin
2018-01-19 19:36:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
Est-ce que Harp a participé à des essais réguliers des groupes? Est-ce
qu'il a choisi de les faire en pleine heure de pointe tellement il était
confiant? Si dans quelques années on se retrouve à demander aux
possesseurs de groupes de les faire tourner plusieurs fois par an sur de
longues périodes, combien vont connaître des pannes? Faudra-t-il qu'ils
s'équipent en double ou en triple pour minimiser les risques qu'il feront
courir à leurs services essentiels?
Post by any.one
par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.
https://www.ladepeche.fr/article/1999/02/17/271753-de-grace-ne-coupez-
pas.html
Ascadix
2018-01-19 20:20:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
Est-ce que Harp a participé à des essais réguliers des groupes? Est-ce
qu'il a choisi de les faire en pleine heure de pointe tellement il était
confiant? Si dans quelques années on se retrouve à demander aux
possesseurs de groupes de les faire tourner plusieurs fois par an sur de
longues périodes, combien vont connaître des pannes? Faudra-t-il qu'ils
s'équipent en double ou en triple pour minimiser les risques qu'il feront
courir à leurs services essentiels?
C'est pas bien différent des GE pour les grosses salles serveurs ou les
élements "critiques" d'un DataCenter.

Des essais réguliers de GE ne sont pas forcement nuisibles si ils sont
bien conduits, mais ils sont complexes et ont un cout notable. Et ils
doivent êtr ecombiné à un entretient sérieux de l'engin.

Un bon cycle de test/essais doit comporter une mise en charge rééle de
la partie alternateur, ça implique de pouvoir charger l'alternateur,
pas de le laisser tourner à vide sans rien alimenter.

à défaut de disposer d'une installation capable de basculer du secteur
vers le GE sans interuption des services alimentés, ça veut dire avoir
une grosse charge fictive prévue et installée, un radiateur géant
généralement. Le résultat c'est une poure perte du carburant brulé pour
le test et qui sert jsute à réchauffer l'atmosphére.

Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.

Et "bien sur", il ne faudra pas oublier de maintenir le plein du
réservoir, et ne pas faire de boulette quand au carburant mis dedans.
Fuel pur, gare aux pbs en cas de contamination aux diesters.
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.
Y a un p'tite batterie, souvent scellée, dans l'engin avec qq minutes
d'autonomies. Le temps de sortir et d'aller jusqu'a l'éolienne la plus
proche.
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
https://www.ladepeche.fr/article/1999/02/17/271753-de-grace-ne-coupez-
pas.html
--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
any.one
2018-01-19 23:12:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
Est-ce que Harp a participé à des essais réguliers des groupes? Est-ce
qu'il a choisi de les faire en pleine heure de pointe tellement il
était confiant? Si dans quelques années on se retrouve à demander aux
possesseurs de groupes de les faire tourner plusieurs fois par an sur
de longues périodes, combien vont connaître des pannes? Faudra-t-il
qu'ils s'équipent en double ou en triple pour minimiser les risques
qu'il feront courir à leurs services essentiels?
C'est pas bien différent des GE pour les grosses salles serveurs ou les
élements "critiques" d'un DataCenter.
Des essais réguliers de GE ne sont pas forcement nuisibles si ils sont
bien conduits, mais ils sont complexes et ont un cout notable. Et ils
doivent êtr ecombiné à un entretient sérieux de l'engin.
Un bon cycle de test/essais doit comporter une mise en charge rééle de
la partie alternateur, ça implique de pouvoir charger l'alternateur, pas
de le laisser tourner à vide sans rien alimenter.
à défaut de disposer d'une installation capable de basculer du secteur
vers le GE sans interuption des services alimentés, ça veut dire avoir
une grosse charge fictive prévue et installée, un radiateur géant
généralement. Le résultat c'est une poure perte du carburant brulé pour
le test et qui sert jsute à réchauffer l'atmosphére.
et à rassurer le chef :-)
Post by Ascadix
Et en fin de test, il faut respecter une phase d’arrêt lente suivant les
spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
Et "bien sur", il ne faudra pas oublier de maintenir le plein du
réservoir, et ne pas faire de boulette quand au carburant mis dedans.
Fuel pur, gare aux pbs en cas de contamination aux diesters.
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.
Y a un p'tite batterie, souvent scellée, dans l'engin avec qq minutes
d'autonomies. Le temps de sortir et d'aller jusqu'a l'éolienne la plus
proche.
:-)

je ne savais pas.
olivier B.
2018-01-20 09:24:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
Est-ce que Harp a participé à des essais réguliers des groupes? Est-ce
qu'il a choisi de les faire en pleine heure de pointe tellement il était
confiant? Si dans quelques années on se retrouve à demander aux
possesseurs de groupes de les faire tourner plusieurs fois par an sur de
longues périodes, combien vont connaître des pannes? Faudra-t-il qu'ils
s'équipent en double ou en triple pour minimiser les risques qu'il feront
courir à leurs services essentiels?
C'est pas bien différent des GE pour les grosses salles serveurs ou les
élements "critiques" d'un DataCenter.
Des essais réguliers de GE ne sont pas forcement nuisibles si ils sont
bien conduits, mais ils sont complexes
mais bien souvent automatisables pour la partie la plus importante des
essais (démarrage/synchronisation/mise en charge fictive), en
l’occurrence ici il s'agissait d'un problème de synchronisation.
Post by Ascadix
et ont un cout notable.
c'est vrai, mais tout relatif, déjà il vaut mieux bruler et renouveler le
carburant que d'avoir à le recycler un jour parce que trop vieux ou ayant
développé une bactérie, sans oublier que ce qui est produit par le
groupe est autant d’énergie défalquée de la facture fournisseur,
ensuite ne pas faire les essais est une économie de fonctionnement
incohérente par rapport à l'investissement qu'à nécessité la solution
secours (mais il est vrai que ce raisonnement ne tient pas face à certains
chefs de service).
Post by Ascadix
Et ils doivent êtr ecombiné à un entretient sérieux de l'engin.
Certes, mais c'est le cas même sans les essais, en gros que tu les fasses
ou pas, c'est le même cout, et coté usure ils sont négligeable au regard
de la durée de vie, par exemple 1h par semaine c'est 52h par ans,
récupérer ces engins lors du démantellement de sites est parfois une
très bonne opération.
Post by Ascadix
Un bon cycle de test/essais doit comporter une mise en charge rééle de
la partie alternateur, ça implique de pouvoir charger l'alternateur,
pas de le laisser tourner à vide sans rien alimenter.
Pour certains diesel c'est un impératif, en deçà d'un certain taux de
charge il y a risque pour les cylindres.
Post by Ascadix
à défaut de disposer d'une installation capable de basculer du secteur
vers le GE sans interuption des services alimentés, ça veut dire avoir
une grosse charge fictive prévue et installée, un radiateur géant
généralement. Le résultat c'est une poure perte du carburant brulé pour
le test et qui sert jsute à réchauffer l'atmosphére.
bah, le maintient en chauffe, c'est pas mal non plus comme dépense :-p
Post by Ascadix
Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
de quoi parles tu exactement ?
Post by Ascadix
Et "bien sur", il ne faudra pas oublier de maintenir le plein du
réservoir, et ne pas faire de boulette quand au carburant mis dedans.
Fuel pur, gare aux pbs en cas de contamination aux diesters.
J'ai souvent vu une petite capacité dont l'autonomie se compte en heures
à pleine charge, alimentée par un réservoir dimensionné en jours, je
suppose qu'en cas de contamination de ce dernier la petite capacité permet
un redémarrage plus rapide.
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.
Y a un p'tite batterie, souvent scellée, dans l'engin avec qq minutes
d'autonomies. Le temps de sortir et d'aller jusqu'a l'éolienne la plus
proche.
je ne sais pas comment sont fichus ces engins, mais quand tu es éloigné
de tout la source d'énergie la plus accessible est souvent le 12v d'une
voiture.
l***@wanadoo.fr
2018-01-20 11:24:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
Est-ce que Harp a participé à des essais réguliers des groupes? Est-ce
qu'il a choisi de les faire en pleine heure de pointe tellement il était
confiant? Si dans quelques années on se retrouve à demander aux
possesseurs de groupes de les faire tourner plusieurs fois par an sur de
longues périodes, combien vont connaître des pannes? Faudra-t-il qu'ils
s'équipent en double ou en triple pour minimiser les risques qu'il feront
courir à leurs services essentiels?
C'est pas bien différent des GE pour les grosses salles serveurs ou les
élements "critiques" d'un DataCenter.
Des essais réguliers de GE ne sont pas forcement nuisibles si ils sont
bien conduits, mais ils sont complexes
mais bien souvent automatisables pour la partie la plus importante des
essais (démarrage/synchronisation/mise en charge fictive), en
l’occurrence ici il s'agissait d'un problème de synchronisation.
Post by Ascadix
et ont un cout notable.
c'est vrai, mais tout relatif, déjà il vaut mieux bruler et renouveler le
carburant que d'avoir à le recycler un jour parce que trop vieux ou ayant
développé une bactérie, sans oublier que ce qui est produit par le
groupe est autant d’énergie défalquée de la facture fournisseur,
ensuite ne pas faire les essais est une économie de fonctionnement
incohérente par rapport à l'investissement qu'à nécessité la solution
secours (mais il est vrai que ce raisonnement ne tient pas face à certains
chefs de service).
Post by Ascadix
Et ils doivent êtr ecombiné à un entretient sérieux de l'engin.
Certes, mais c'est le cas même sans les essais, en gros que tu les fasses
ou pas, c'est le même cout, et coté usure ils sont négligeable au regard
de la durée de vie, par exemple 1h par semaine c'est 52h par ans,
récupérer ces engins lors du démantellement de sites est parfois une
très bonne opération.
Post by Ascadix
Un bon cycle de test/essais doit comporter une mise en charge rééle de
la partie alternateur, ça implique de pouvoir charger l'alternateur,
pas de le laisser tourner à vide sans rien alimenter.
Pour certains diesel c'est un impératif, en deçà d'un certain taux de
charge il y a risque pour les cylindres.
Post by Ascadix
à défaut de disposer d'une installation capable de basculer du secteur
vers le GE sans interuption des services alimentés, ça veut dire avoir
une grosse charge fictive prévue et installée, un radiateur géant
généralement. Le résultat c'est une poure perte du carburant brulé pour
le test et qui sert jsute à réchauffer l'atmosphére.
bah, le maintient en chauffe, c'est pas mal non plus comme dépense :-p
Post by Ascadix
Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
de quoi parles tu exactement ?
Post by Ascadix
Et "bien sur", il ne faudra pas oublier de maintenir le plein du
réservoir, et ne pas faire de boulette quand au carburant mis dedans.
Fuel pur, gare aux pbs en cas de contamination aux diesters.
J'ai souvent vu une petite capacité dont l'autonomie se compte en heures
à pleine charge, alimentée par un réservoir dimensionné en jours, je
suppose qu'en cas de contamination de ce dernier la petite capacité permet
un redémarrage plus rapide.
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.
Y a un p'tite batterie, souvent scellée, dans l'engin avec qq minutes
d'autonomies. Le temps de sortir et d'aller jusqu'a l'éolienne la plus
proche.
je ne sais pas comment sont fichus ces engins, mais quand tu es éloigné
de tout la source d'énergie la plus accessible est souvent le 12v d'une
voiture.
meuh oui tu connais tout du démarrage en Shadock !
--
L.C.
Ascadix
2018-01-20 18:46:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
Est-ce que Harp a participé à des essais réguliers des groupes? Est-ce
qu'il a choisi de les faire en pleine heure de pointe tellement il était
confiant? Si dans quelques années on se retrouve à demander aux
possesseurs de groupes de les faire tourner plusieurs fois par an sur de
longues périodes, combien vont connaître des pannes? Faudra-t-il qu'ils
s'équipent en double ou en triple pour minimiser les risques qu'il feront
courir à leurs services essentiels?
C'est pas bien différent des GE pour les grosses salles serveurs ou les
élements "critiques" d'un DataCenter.
Des essais réguliers de GE ne sont pas forcement nuisibles si ils sont
bien conduits, mais ils sont complexes
mais bien souvent automatisables pour la partie la plus importante des
essais (démarrage/synchronisation/mise en charge fictive), en
l’occurrence ici il s'agissait d'un problème de synchronisation.
Post by Ascadix
et ont un cout notable.
c'est vrai, mais tout relatif, déjà il vaut mieux bruler et renouveler le
carburant que d'avoir à le recycler un jour parce que trop vieux ou ayant
développé une bactérie, sans oublier que ce qui est produit par le
groupe est autant d’énergie défalquée de la facture fournisseur,
ensuite ne pas faire les essais est une économie de fonctionnement
incohérente par rapport à l'investissement qu'à nécessité la solution
secours (mais il est vrai que ce raisonnement ne tient pas face à certains
chefs de service).
Post by Ascadix
Et ils doivent êtr ecombiné à un entretient sérieux de l'engin.
Certes, mais c'est le cas même sans les essais, en gros que tu les fasses
ou pas, c'est le même cout, et coté usure ils sont négligeable au regard
de la durée de vie, par exemple 1h par semaine c'est 52h par ans,
récupérer ces engins lors du démantellement de sites est parfois une
très bonne opération.
Post by Ascadix
Un bon cycle de test/essais doit comporter une mise en charge rééle de
la partie alternateur, ça implique de pouvoir charger l'alternateur,
pas de le laisser tourner à vide sans rien alimenter.
Pour certains diesel c'est un impératif, en deçà d'un certain taux de
charge il y a risque pour les cylindres.
Post by Ascadix
à défaut de disposer d'une installation capable de basculer du secteur
vers le GE sans interuption des services alimentés, ça veut dire avoir
une grosse charge fictive prévue et installée, un radiateur géant
généralement. Le résultat c'est une poure perte du carburant brulé pour
le test et qui sert jsute à réchauffer l'atmosphére.
bah, le maintient en chauffe, c'est pas mal non plus comme dépense :-p
Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
de quoi parles tu exactement ?
Sur la notice, il y a marqué que après utilisation, il faut laisser
tourner à vide jusqu'à ce que les températures repassent sous une
certaine valeur avant d'arrêter, mais sans pour autant laisser tourner
trop longtemps.
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Et "bien sur", il ne faudra pas oublier de maintenir le plein du
réservoir, et ne pas faire de boulette quand au carburant mis dedans.
Fuel pur, gare aux pbs en cas de contamination aux diesters.
J'ai souvent vu une petite capacité dont l'autonomie se compte en heures
à pleine charge, alimentée par un réservoir dimensionné en jours, je
suppose qu'en cas de contamination de ce dernier la petite capacité permet
un redémarrage plus rapide.
Post by Ascadix
Post by Paul Aubrin
Post by any.one
par contre les particuliers sous dialyse ou assistance respiratoire à
domicile n'ont pas de secours.
Y a un p'tite batterie, souvent scellée, dans l'engin avec qq minutes
d'autonomies. Le temps de sortir et d'aller jusqu'a l'éolienne la plus
proche.
je ne sais pas comment sont fichus ces engins, mais quand tu es éloigné
de tout la source d'énergie la plus accessible est souvent le 12v d'une
voiture.
Celui que j'ai vu avait un "scellé" genre rilsan avec un n° de série
dessus qui verrouillait la trappe latérale de l'appareil.
--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
olivier B.
2018-01-20 23:40:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
de quoi parles tu exactement ?
Sur la notice, il y a marqué que après utilisation, il faut laisser
tourner à vide jusqu'à ce que les températures repassent sous une
certaine valeur avant d'arrêter, mais sans pour autant laisser tourner
trop longtemps.
un modèle turbo je suppose ?
Ascadix
2018-01-21 15:34:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
de quoi parles tu exactement ?
Sur la notice, il y a marqué que après utilisation, il faut laisser
tourner à vide jusqu'à ce que les températures repassent sous une
certaine valeur avant d'arrêter, mais sans pour autant laisser tourner
trop longtemps.
un modèle turbo je suppose ?
J'sais pas, c'est le GE d'une des salles serveur dont je m'occupe, mais
à part avoir jeté un coup d'oeuil par curiosité, je ne touche pas au GE
ni à l'onduleur qui y est couplé, c'est le boulot du gars qui à
l'habilitation electrique pour ces équipements.

C'est un engin plus gros qu'une voiture, logé au sous-sol.
--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
olivier B.
2018-01-21 15:56:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Ascadix
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Post by olivier B.
Post by Ascadix
Et en fin de test, il faut respecter une phase d'arret lente suivant
les spécification du GE, pour éviter de détériorer l'engin.
de quoi parles tu exactement ?
Sur la notice, il y a marqué que après utilisation, il faut laisser
tourner à vide jusqu'à ce que les températures repassent sous une
certaine valeur avant d'arrêter, mais sans pour autant laisser tourner
trop longtemps.
un modèle turbo je suppose ?
J'sais pas, c'est le GE d'une des salles serveur dont je m'occupe, mais
à part avoir jeté un coup d'oeuil par curiosité, je ne touche pas au GE
ni à l'onduleur qui y est couplé, c'est le boulot du gars qui à
l'habilitation electrique pour ces équipements.
C'est un engin plus gros qu'une voiture, logé au sous-sol.
je vois qu'on fréquente e les même terrains de jeux :-p

Quasiment tout les gros GE que je connais* sont suralimentés, les turbos
imposent un cycle d'arrêt tel que tu le décrit en tout premier lieu pour
ne pas couper la lubrification avec des turbines en pleine rotation, et
aussi l'équilibrage de température dont tu parles, pour des moteurs atmo
j'ai parfois constaté aussi un cycle d'arrêt d'une minute environ au
ralenti, mais je ne saurais dire si c'est un temps de garde pour revenir au
service rapidement des fois que le secteur se barre de nouveau, ou un
besoin lié au moteur en lui même.

(*) un des GE que j'ai vu était motorisé par une turbine d'hélico, un
gros turbo à lui tout seul.

bon, pas grand chose à voir avec l'environnement, j'arrête la digression
;-)
Harp
2018-01-19 19:59:16 UTC
Permalink
Raw Message
Et si tous les hôpitaux ont tous des groupe électrogènes, beaucoup ont des
groupes de puissance insuffisante car ils n'ont pas suivi l’évolution d
l'hopital.
C'est ça vas-y, brode.
Post by Harp
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à l'éolien.
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
anyone le rigolo a ses idées toutes faites. Quand à montrer les
éléments de preuves statistiques, c'est une autre histoire.
Paul Aubrin
2018-01-19 20:13:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Et si tous les hôpitaux ont tous des groupe électrogènes, beaucoup ont
des groupes de puissance insuffisante car ils n'ont pas suivi
l’évolution d l'hopital.
C'est ça vas-y, brode.
Post by any.one
Post by Harp
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à l'éolien.
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
anyone le rigolo a ses idées toutes faites. Quand à montrer les éléments
de preuves statistiques, c'est une autre histoire.
Ce genre de plans est déjà en vigueur en Grande-Bretagne où le réseau
électrique national a des accords de plusieurs millions de livres
sterling avec de nombreuses entreprises pour qu'ils s'effacent si on leur
demande. Et pourquoi les britanniques prévoient-ils cela? Parce qu'avec
leurs marges de sécurité réduites à néant, si leur production éolienne
vient à manquer, ils n'ont pas de moyens conventionnels suffisants.
Harp
2018-01-19 20:44:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by any.one
Et si tous les hôpitaux ont tous des groupe électrogènes, beaucoup ont
des groupes de puissance insuffisante car ils n'ont pas suivi
l’évolution d l'hopital.
C'est ça vas-y, brode.
Post by any.one
Post by Harp
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à l'éolien.
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque de
coupure est accru.
anyone le rigolo a ses idées toutes faites. Quand à montrer les éléments
de preuves statistiques, c'est une autre histoire.
Ce genre de plans est déjà en vigueur en Grande-Bretagne où le réseau
électrique national a des accords de plusieurs millions de livres
sterling avec de nombreuses entreprises pour qu'ils s'effacent si on leur
demande. Et pourquoi les britanniques prévoient-ils cela? Parce qu'avec
leurs marges de sécurité réduites à néant, si leur production éolienne
vient à manquer, ils n'ont pas de moyens conventionnels suffisants.
Blabla. Quant à montrer les éléments de preuves statistiques, c'est une
autre histoire.
Paul Aubrin
2018-01-19 21:16:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by any.one
Et si tous les hôpitaux ont tous des groupe électrogènes, beaucoup
ont des groupes de puissance insuffisante car ils n'ont pas suivi
l’évolution d l'hopital.
C'est ça vas-y, brode.
Post by any.one
Post by Harp
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à l'éolien.
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque
de coupure est accru.
anyone le rigolo a ses idées toutes faites. Quand à montrer les
éléments de preuves statistiques, c'est une autre histoire.
Ce genre de plans est déjà en vigueur en Grande-Bretagne où le réseau
électrique national a des accords de plusieurs millions de livres
sterling avec de nombreuses entreprises pour qu'ils s'effacent si on
leur demande. Et pourquoi les britanniques prévoient-ils cela? Parce
qu'avec leurs marges de sécurité réduites à néant, si leur production
éolienne vient à manquer, ils n'ont pas de moyens conventionnels
suffisants.
Blabla. Quant à montrer les éléments de preuves statistiques, c'est une
autre histoire.
Il ne s'agit pas de statistiques, mais de contrats entre l'opérateur du
réseau et des consommateurs (services ou industries) pour qu'ils
s'effacent (utilisent leurs moyens de secours) si on leur demande. Le
plan a été effectivement activé, à titre de précaution, il y a deux ans
et ça a coûté une fortune.
any.one
2018-01-19 23:21:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by any.one
Et si tous les hôpitaux ont tous des groupe électrogènes, beaucoup
ont des groupes de puissance insuffisante car ils n'ont pas suivi
l’évolution d l'hopital.
C'est ça vas-y, brode.
Post by any.one
Post by Harp
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à l'éolien.
Tout à fait. Et c'est même "normal".
Avec l’éolien, ils devront fonctionner plus souvent, donc le risque
de coupure est accru.
anyone le rigolo a ses idées toutes faites. Quand à montrer les
éléments de preuves statistiques, c'est une autre histoire.
Ce genre de plans est déjà en vigueur en Grande-Bretagne où le réseau
électrique national a des accords de plusieurs millions de livres
sterling avec de nombreuses entreprises pour qu'ils s'effacent si on
leur demande. Et pourquoi les britanniques prévoient-ils cela? Parce
qu'avec leurs marges de sécurité réduites à néant, si leur production
éolienne vient à manquer, ils n'ont pas de moyens conventionnels
suffisants.
Blabla. Quant à montrer les éléments de preuves statistiques, c'est une
autre histoire.
Il ne s'agit pas de statistiques, mais de contrats entre l'opérateur du
réseau et des consommateurs (services ou industries) pour qu'ils
s'effacent (utilisent leurs moyens de secours) si on leur demande. Le
plan a été effectivement activé, à titre de précaution, il y a deux ans
et ça a coûté une fortune.
En France l'effacement est un "marché":

https://tinyurl.com/y8rqs3bw

"L’appel d’offres « Effacements de consommation » mené par RTE pour
l’année 2016 a distingué deux catégories conformément aux orientations
de la ministre de l’énergie dans le cadre de la Loi de Transition
Energétique. Ces deux catégories ont permis de retenir jusqu’à 200 MW
d’effacement diffus et près de *1900 MW* d’effacement industriel."

"n offrant un espace dédié à la valorisation de la capacité des
consommateurs à s’effacer pendant les périodes de tension sur
l’équilibre offre-demande, ce dispositif participe au développement de
la filière des effacements de consommation en France et contribue à la
sécurité d’approvisionnement électrique. Au total, près de *30M€* seront
versés aux opérateurs d’effacement"

On a une idée des puissances et du prix. Le reste est du domaine
contractuel et ne regarde pas Harp.

Pour les particuliers les contrats EJP TEMPO sont des contrats avec
effacement.
Paul Aubrin
2018-01-19 21:25:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Ce genre de plans est déjà en vigueur en Grande-Bretagne où le réseau
électrique national a des accords de plusieurs millions de livres
sterling avec de nombreuses entreprises pour qu'ils s'effacent si on
leur demande. Et pourquoi les britanniques prévoient-ils cela? Parce
qu'avec leurs marges de sécurité réduites à néant, si leur production
éolienne vient à manquer, ils n'ont pas de moyens conventionnels
suffisants.
Blabla. Quant à montrer les éléments de preuves statistiques, c'est une
autre histoire.
Ca semble s'appeler "flexibility requirement". Ce ne sont pas juste des
possibilités, l'opérateur du réseau a été amené à faire jouer les dites
"flexibilités" (demander à certains consommateurs consentants de
s'effacer moyennant de sérieuses compensations).

L'introduction de cette étude explique très bien la relation entre le
taux de pénétration de l'énergie éolienne et les "flexibility
requirements".
https://www.oxfordenergy.org/wpcms/wp-content/uploads/2016/07/Flexibility-
Enabling-Contracts-in-Electricity-Markets.pdf
any.one
2018-01-19 20:35:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
C'est ça vas-y, brode.
mauvais perdant.
olivier B.
2018-01-19 19:24:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui la période de
prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la conséquence directe
des mécanismes mis en place par le gouvernement australien il y a 17 ans.
Selon les promesses faites à l'époque, les prix allaient baisser. Un
autre point gravissime est l'absence de réserve suffisantes, un incident
et le réseau électrique est au tapis. Il y a quand même quelques retours
d'expérience à en tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes
objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits
de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit
simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation
électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Dse groupes électrogènes éoliens, c'est ce qu'ils ont installé à Pontoise?
https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html
ça n'arrive jamais bien entendu.
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à
l'éolien.
il n'y a strictement aucun rapport entre l'éolien et la panne de cet
hôpital, ni de près ni de loin, au contraire on peut constater que la
grande disponibilité d'un réseau électrique peut amener à des secours
tellement peut sollicité qu'on ne s'aperçoit de leur faiblesse que le
jour ou on en a réellement besoin, pour éviter cela, quand je bossais au
service énergie d'une grande entreprise ferroviaire, il y avait démarrage
des groupes hebdomadaire avec passage en charge mensuel 1/2 heure, le coups
de la double panne, ha ha ha...
Paul Aubrin
2018-01-19 19:39:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
il n'y a strictement aucun rapport entre l'éolien et la panne de cet
hôpital, ni de près ni de loin, au contraire on peut constater que la
grande disponibilité d'un réseau électrique peut amener à des secours
tellement peut sollicité qu'on ne s'aperçoit de leur faiblesse que le
jour ou on en a réellement besoin, pour éviter cela, quand je bossais au
service énergie d'une grande entreprise ferroviaire, il y avait
démarrage des groupes hebdomadaire avec passage en charge mensuel 1/2
heure, le coups de la double panne, ha ha ha...
Il y a des entreprises qui ont une double alimentation électrique avec
double adduction *et* des groupes suffisants.
any.one
2018-01-19 20:34:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by olivier B.
il n'y a strictement aucun rapport entre l'éolien et la panne de cet
hôpital, ni de près ni de loin, au contraire on peut constater que la
grande disponibilité d'un réseau électrique peut amener à des secours
tellement peut sollicité qu'on ne s'aperçoit de leur faiblesse que le
jour ou on en a réellement besoin, pour éviter cela, quand je bossais au
service énergie d'une grande entreprise ferroviaire, il y avait
démarrage des groupes hebdomadaire avec passage en charge mensuel 1/2
heure, le coups de la double panne, ha ha ha...
Il y a des entreprises qui ont une double alimentation électrique avec
double adduction *et* des groupes suffisants.
Et quelquefois ça ne suffit pas: a Fukushima il y avait deux groupes
électrogènes par réacteur.
Harp
2018-01-19 20:47:29 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Paul Aubrin
Post by olivier B.
il n'y a strictement aucun rapport entre l'éolien et la panne de cet
hôpital, ni de près ni de loin, au contraire on peut constater que la
grande disponibilité d'un réseau électrique peut amener à des secours
tellement peut sollicité qu'on ne s'aperçoit de leur faiblesse que le
jour ou on en a réellement besoin, pour éviter cela, quand je bossais au
service énergie d'une grande entreprise ferroviaire, il y avait
démarrage des groupes hebdomadaire avec passage en charge mensuel 1/2
heure, le coups de la double panne, ha ha ha...
Il y a des entreprises qui ont une double alimentation électrique avec
double adduction *et* des groupes suffisants.
Et quelquefois ça ne suffit pas: a Fukushima il y avait deux groupes
électrogènes par réacteur.
lol lol
any.one
2018-01-19 20:58:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Paul Aubrin
Post by olivier B.
il n'y a strictement aucun rapport entre l'éolien et la panne de cet
hôpital, ni de près ni de loin, au contraire on peut constater que la
grande disponibilité d'un réseau électrique peut amener à des secours
tellement peut sollicité qu'on ne s'aperçoit de leur faiblesse que le
jour ou on en a réellement besoin, pour éviter cela, quand je bossais au
service énergie d'une grande entreprise ferroviaire, il y avait
démarrage des groupes hebdomadaire avec passage en charge mensuel 1/2
heure, le coups de la double panne, ha ha ha...
Il y a des entreprises qui ont une double alimentation électrique avec
double adduction *et* des groupes suffisants.
Et quelquefois ça ne suffit pas: a Fukushima il y avait deux groupes
électrogènes par réacteur.
lol lol
la double panne ça existe, tu as perdu, encore une fois!!!
RH
2018-01-21 17:14:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Et quelquefois ça ne suffit pas: a Fukushima il y avait deux groupes
électrogènes par réacteur.
lol lol
la double panne ça existe, tu as perdu, encore une fois!!!
On a dit à l'époque que les deux groupes ont été noyés ensemble par le
tsunami, n'étant pas assez surélevés comme ils auraient dû l'être.

--
any.one
2018-01-21 17:28:35 UTC
Permalink
Raw Message
Post by RH
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Et quelquefois ça ne suffit pas: a Fukushima il y avait deux groupes
électrogènes par réacteur.
lol lol
la double panne ça existe, tu as perdu, encore une fois!!!
On a dit à l'époque que les deux groupes ont été noyés ensemble par le
tsunami, n'étant pas assez surélevés comme ils auraient dû l'être.
--
C'est ce qu'on appelle un "mode commun", pas toujours aisément détectable.

Le doublement des équipements ne vaut que s'ils n'ont pas de mode commun.

Un exemple de mode commun qui, bien qu’évident, n'avait pas été détecté:
Une Centrale EDF au fuel de 5 groupes était alimenté par un pipe_line
commun: le jour il y a eu un problème en amont sur le pipe, les 5
groupes ont déclenche simultanément...

La "double panne" est un casse tête, et dire que ça n'existe pas comme
notre honorable correspondant est faux.

Dans le même style: lors d'un même déplacement on ne transporte pas le
président et le premier ministre dans la même voiture, ni dans le même
convoi, ni sur le même trajet.
any.one
2018-01-19 20:30:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui la période de
prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la conséquence directe
des mécanismes mis en place par le gouvernement australien il y a 17 ans.
Selon les promesses faites à l'époque, les prix allaient baisser. Un
autre point gravissime est l'absence de réserve suffisantes, un incident
et le réseau électrique est au tapis. Il y a quand même quelques retours
d'expérience à en tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes
objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits
de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit
simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation
électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Dse groupes électrogènes éoliens, c'est ce qu'ils ont installé à Pontoise?
https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html
ça n'arrive jamais bien entendu.
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à
l'éolien.
il n'y a strictement aucun rapport entre l'éolien et la panne de cet
hôpital,
le sujet n'est pas la cause de cette panne. Le sujet le risque accru de
coupure avec une augmentation de l’éolien.

L'exemple que j'ai donné était pour montrer à Harp que tout ne
fonctionne pas comme sur le papier.

ni de près ni de loin, au contraire on peut constater que la
Post by olivier B.
grande disponibilité d'un réseau électrique peut amener à des secours
tellement peut sollicité qu'on ne s'aperçoit de leur faiblesse que le
jour ou on en a réellement besoin,
voilà.
Post by olivier B.
pour éviter cela, quand je bossais au
service énergie d'une grande entreprise ferroviaire, il y avait démarrage
des groupes hebdomadaire avec passage en charge mensuel 1/2 heure,
et des fois ça ne démarre pas.. Preuve que si on en avait eu besoin une
heure plus tôt ça aurait foiré.

le coups
Post by olivier B.
de la double panne, ha ha ha...
ça s’appelle le mode commun quelque fois.
l***@wanadoo.fr
2018-01-20 08:05:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Le  prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant. Aujourd'hui la période de
prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il est la conséquence directe
des mécanismes mis en place par le gouvernement australien il y a 17 ans.
Selon les promesses faites à l'époque, les prix allaient baisser. Un
autre point gravissime est l'absence de réserve suffisantes, un incident
et le réseau électrique est au tapis. Il y a quand même quelques retours
d'expérience à en tirer pour les pays qui souhaitent atteindre les mêmes
objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits
de petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit
simplement à rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation
électrique avec un malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Dse groupes électrogènes éoliens, c'est ce qu'ils ont installé à Pontoise?
https://www.lci.fr/faits-divers/panne-d-electricite-de-8-heures-a-l-hopital-de-pontoise-2004387.html
ça n'arrive jamais bien entendu.
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
Si l'un de ces groupes est défaillant, ce n'est pas la faute à
l'éolien.
TU ES UN CONNARD IGNARE ET ANONYME CE QUI AGGRAVE TON CAS
CE QUE JE REPROCHE A EDF C'EST DE NE PAS AVOIR POURSUIVI DES MECS COMME TOI POUR DIFFUSION DE FAUX RENSEIGNEMENTS AFIN DE FAVORISER DES INTERETS ETRANGERS .......
l***@wanadoo.fr
2018-01-20 08:03:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Post by Paul Aubrin
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits de
petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit simplement à
rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation électrique avec un
malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
JE LE SAIS MIIEUX QUE TOI

L'ENNUI C'EST QU'ILS NE DÉMARRENT PAS ...! DANS BIEN DES CAS !
T'AS L'AIR DE MIEUX t'Y CONNAITRE EN SEMAGE DE MERDE QU'EN ÉLECTROTECHNIQUE ....
ET POUR LA FRÉQUENCE TU LA TIENS COMMENT DU CON !
--
L.C.
l***@wanadoo.fr
2018-01-20 08:03:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by l***@wanadoo.fr
Post by Paul Aubrin
Le prix moyen du jour apparaissait parfaitement sur la référence que
j'ai fournie. Il est anormalement élevé, c'est vrai, mais ce n'est pas
nécessairement un signal le plus inquiétant.
Aujourd'hui la période de prix extravagants à duré de 13:30 à 18:30. Il
est la conséquence directe des mécanismes mis en place par le
gouvernement australien il y a 17 ans. Selon les promesses faites à
l'époque, les prix allaient baisser. Un autre point gravissime est
l'absence de réserve suffisantes, un incident et le réseau électrique est
au tapis. Il y a quand même quelques retours d'expérience à en tirer pour
les pays qui souhaitent atteindre les mêmes objectifs.
je vais être cynique parce que l'attitude siger ou de harp, petits esprits de
petits-bourgeois rétrogrades ( et même homopolaires...) conduit simplement à
rappeler que si un hôpital se trouve sans alimentation électrique avec un
malade de "HAUTE" qualité (fût-elle mafieuse...)
Tous les hôpitaux ont des groupes électrogènes de secours, patate.
TU ES UN CONNARD IGNARE ET ANONYME CE QUI AGGRAVE TON CAS
CE QUE JE REPROCHE A EDF C'EST DE NE PAS AVOIR POURSUIVI DES MECS COMME TOI POUR DIFFUSION DE FAUX RENSEIGNEMENTS AFIN DE FAVORISER DES INTERETS ETRANGERS .......
François Guillet
2018-01-19 19:32:45 UTC
Permalink
Raw Message
Après mûre réflexion, Harp a écrit :
...
Si tu connaissais le vrai prix que coûte le nucléaire français, tu serais
content de tes 16 centimes. Pour faire croire au mythe du kWh nucléaire pas
cher, l'Etat français a usé pendant plus de 40 ans de subterfuges
Idée ridicule. L'Etat essaie toujours de faire payer au citoyen le
maximum possible, il a même ponctionné pendant des décennies les
telecoms à une époque où c'était monopole d'Etat. Le prix du KW/h, bas
en France, signe que la technologie est effectivement bon marché. les
faits sont là.
any.one
2018-01-19 20:37:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
....
Post by Harp
Si tu connaissais le vrai prix que coûte le nucléaire français, tu
serais content de tes 16 centimes. Pour faire croire au mythe du kWh
nucléaire pas cher, l'Etat français a usé pendant plus de 40 ans de
subterfuges
Idée ridicule. L'Etat essaie toujours de faire payer au citoyen le
maximum possible, il a même ponctionné pendant des décennies les
telecoms à une époque où c'était monopole d'Etat. Le prix du KWh, bas
en France, signe que la technologie est effectivement bon marché. les
faits sont là.
je l'ai déjà écrit: si EDF vend à perte, on devrait voir quelque part
qui renfloue les comptes de l'entreprise...

Harp va certainement nous le dire.
oscar nügel
2018-01-19 21:21:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by oscar nügel
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans les
prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul Aubrin
avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-dashboard#average-price-table
Post by oscar nügel
et 16 centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on
n'était pas obligé de subventionner ces absurdités.
Si tu connaissais le vrai prix que coûte le nucléaire français, tu
serais content de tes 16 centimes. Pour faire croire au mythe du kWh
nucléaire pas cher, l'Etat français a usé pendant plus de 40 ans de
subterfuges: report des coûts de recherches faramineux vers la feuille
d'impôts ou vers la dette publique, sous-estimation notoire des coûts de
démantèlements et de traitements de déchets, prise en charge de la
quasi-faillite d'AREVA, assurance dérisoire du risque d'accident majeur,
etc.
pour ma part, je ne vois pas l'utilité de démanteler les centrales
nucléaires quand on aurait besoin de les arrêter dans 20 ou 30 ans. donc
pour moi, le vrai coût du démantèlement, c'est zéro, car je ne
démantèlerais rien du tout.
à 5 km au sud de ma ville, il y a un château fort qui a plus de 1 000
d'histoire. la dernière fois qu'il a servi, c'était pendant la guerre de
70-71 contre les prussiens, depuis, il n'a plus jamais servi et il ne
servira plus jamais. mais on ne l'a pas démantelé, il est toujours en
place. il est même devenu un musée et il y a dans une cour intérieure un
festival de pièces de théâtre tous les étés pendant 6 semaines.

oscar nügel
any.one
2018-01-19 23:27:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by oscar nügel
Post by oscar nügel
soit 9 euros le kwh !
pour comparaison, on est à 16 centimes d'euros le kwh en france.
Et pan, dans le piège qui consiste à comparer une pointe et une moyenne.
Les prévisions indiquent aussi des prix moyens dans les 70$/MWh dans
les prochains jours. Ça, il ne vous l'a évidemment pas dit, le Paul
Aubrin avec son anecdotique 13000-14000$...
https://www.aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-dashboard#average-price-table
Post by oscar nügel
et 16 centimes est déjà trop cher par rapport au vrai prix si l'on
n'était pas obligé de subventionner ces absurdités.
Si tu connaissais le vrai prix que coûte le nucléaire français, tu
serais content de tes 16 centimes. Pour faire croire au mythe du kWh
nucléaire pas cher, l'Etat français a usé pendant plus de 40 ans de
subterfuges: report des coûts de recherches faramineux vers la feuille
d'impôts ou vers la dette publique, sous-estimation notoire des coûts
de démantèlements et de traitements de déchets, prise en charge de la
quasi-faillite d'AREVA, assurance dérisoire du risque d'accident
majeur, etc.
pour ma part, je ne vois pas l'utilité de démanteler les centrales
nucléaires quand on aurait besoin de les arrêter dans 20 ou 30 ans. donc
pour moi, le vrai coût du démantèlement, c'est zéro, car je ne
démantèlerais rien du tout.
à 5 km au sud de ma ville, il y a un château fort qui a plus de 1 000
d'histoire. la dernière fois qu'il a servi, c'était pendant la guerre de
70-71 contre les prussiens, depuis, il n'a plus jamais servi et il ne
servira plus jamais. mais on ne l'a pas démantelé, il est toujours en
place. il est même devenu un musée et il y a dans une cour intérieure un
festival de pièces de théâtre tous les étés pendant 6 semaines.
oscar nügel
Par conte il y a un site que les grecs auraient du s'abstenir de
démanteler: le stade d'Olympie. Les paysans se sont allégement servis
pendant des siècles.
Harp
2018-01-20 06:33:53 UTC
Permalink
Raw Message
pour ma part, je ne vois pas l'utilité de démanteler les centrales nucléaires
quand on aurait besoin de les arrêter dans 20 ou 30 ans. donc pour moi, le
vrai coût du démantèlement, c'est zéro, car je ne démantèlerais rien du tout.
Toi non. Les personnes sérieuses, si.
à 5 km au sud de ma ville, il y a un château fort qui a plus de 1 000
d'histoire. la dernière fois qu'il a servi, c'était pendant la guerre de
70-71 contre les prussiens, depuis, il n'a plus jamais servi et il ne servira
plus jamais. mais on ne l'a pas démantelé, il est toujours en place. il est
même devenu un musée et il y a dans une cour intérieure un festival de pièces
de théâtre tous les étés pendant 6 semaines.
Tu devrais aller nager un peu. Vas à la centrale de Flamanville et
demande la piscine.
any.one
2018-01-20 08:52:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by oscar nügel
pour ma part, je ne vois pas l'utilité de démanteler les centrales
nucléaires quand on aurait besoin de les arrêter dans 20 ou 30 ans.
donc pour moi, le vrai coût du démantèlement, c'est zéro, car je ne
démantèlerais rien du tout.
Toi non. Les personnes sérieuses, si.
Post by oscar nügel
à 5 km au sud de ma ville, il y a un château fort qui a plus de 1 000
d'histoire. la dernière fois qu'il a servi, c'était pendant la guerre
de 70-71 contre les prussiens, depuis, il n'a plus jamais servi et il
ne servira plus jamais. mais on ne l'a pas démantelé, il est toujours
en place. il est même devenu un musée et il y a dans une cour
intérieure un festival de pièces de théâtre tous les étés pendant 6
semaines.
Tu devrais aller nager un peu. Vas à la centrale de Flamanville et
demande la piscine.
on sent l'intello.. On dirait du Yannix :-)
François Guillet
2018-01-20 13:48:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by oscar nügel
pour ma part, je ne vois pas l'utilité de démanteler les centrales
nucléaires quand on aurait besoin de les arrêter dans 20 ou 30 ans. donc
pour moi, le vrai coût du démantèlement, c'est zéro, car je ne
démantèlerais rien du tout.
Toi non. Les personnes sérieuses, si.
Post by oscar nügel
à 5 km au sud de ma ville, il y a un château fort qui a plus de 1 000
d'histoire. la dernière fois qu'il a servi, c'était pendant la guerre de
70-71 contre les prussiens, depuis, il n'a plus jamais servi et il ne
servira plus jamais. mais on ne l'a pas démantelé, il est toujours en
place. il est même devenu un musée et il y a dans une cour intérieure un
festival de pièces de théâtre tous les étés pendant 6 semaines.
Tu devrais aller nager un peu. Vas à la centrale de Flamanville et demande la
piscine.
Argumentum ad personam et remarque oiseuse, signe que Harp n'a aucun
argument valable à opposer.
Evidemment qu'à une époque où se profile le développement massif des
véhicules électriques, il est prématuré d'arrêter toute centrale
nucléaire, et que si cela est fait, c'est par concession au nouveau
totalitarisme démagogique, l'écologisme, qui fait tout contre la
prospérité.
Harp
2018-01-20 19:14:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by oscar nügel
pour ma part, je ne vois pas l'utilité de démanteler les centrales
nucléaires quand on aurait besoin de les arrêter dans 20 ou 30 ans. donc
pour moi, le vrai coût du démantèlement, c'est zéro, car je ne
démantèlerais rien du tout.
Toi non. Les personnes sérieuses, si.
Post by oscar nügel
à 5 km au sud de ma ville, il y a un château fort qui a plus de 1 000
d'histoire. la dernière fois qu'il a servi, c'était pendant la guerre de
70-71 contre les prussiens, depuis, il n'a plus jamais servi et il ne
servira plus jamais. mais on ne l'a pas démantelé, il est toujours en
place. il est même devenu un musée et il y a dans une cour intérieure un
festival de pièces de théâtre tous les étés pendant 6 semaines.
Tu devrais aller nager un peu. Vas à la centrale de Flamanville et demande
la piscine.
Argumentum ad personam et remarque oiseuse, signe que Harp n'a aucun argument
valable à opposer.
Je dirais même plus: nananère.
Evidemment qu'à une époque où se profile le développement massif des
véhicules électriques
Guillet soutient ce truc d'écolos, c'est rigolo.
il est prématuré d'arrêter *toute* centrale nucléaire,
et que si cela est fait, c'est par concession au nouveau totalitarisme
démagogique, l'écologisme, qui fait tout contre la prospérité.
Et donc si l'on arrête une centrale qui risque l'accident majeur, c'est
par concession au nouveau totalitarisme démagogique. On n'a pas fini de
rigoler.
François Guillet
2018-01-21 16:43:16 UTC
Permalink
Raw Message
...
il est prématuré d'arrêter *toute* centrale nucléaire, et que si cela est
fait, c'est par concession au nouveau totalitarisme démagogique,
l'écologisme, qui fait tout contre la prospérité.
Et donc si l'on arrête une centrale qui risque l'accident majeur, c'est par
concession au nouveau totalitarisme démagogique. On n'a pas fini de rigoler.
Le risque n'est pas avéré. Par contre la décroissance économique, comme
celle qui se produit en Australie du fait du courant payé hors de prix
parce que produit par éoliennes (hors black-out), est une certitude.
Harp
2018-01-21 19:02:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
il est prématuré d'arrêter *toute* centrale nucléaire, et que si cela est
fait, c'est par concession au nouveau totalitarisme démagogique,
l'écologisme, qui fait tout contre la prospérité.
Et donc si l'on arrête une centrale qui risque l'accident majeur, c'est par
concession au nouveau totalitarisme démagogique. On n'a pas fini de rigoler.
Le risque n'est pas avéré.
Bien sûr que si. Three Mile Island, Technorbyl, Fukushima ont montré
entre autres que les taux de défaillance du nucléaire sont
épouvantablement élevés.

Aux Etats-Unis, pas un seul programme nucléaire n'a été lancé depuis 4
décennies. Quand il s'agit d'assurer le risque à sa juste valeur, il
n'y a plus grand monde du côté des investisseurs.

En France évidemment, il suffit que l'Etat éponge d'une manière ou
d'une autre les errements et les gabegies, c'est facile.
Post by François Guillet
Par contre la décroissance économique, comme celle
qui se produit en Australie du fait du courant payé hors de prix parce que
produit par éoliennes (hors black-out), est une certitude.
Il n'y a pas de décroissance économique en Australie. Le rapport de
cause à effet suggéré est d'autant plus ridicule.
any.one
2018-01-21 20:01:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by François Guillet
...
Post by Harp
il est prématuré d'arrêter *toute* centrale nucléaire, et que si
cela est fait, c'est par concession au nouveau totalitarisme
démagogique, l'écologisme, qui fait tout contre la prospérité.
Et donc si l'on arrête une centrale qui risque l'accident majeur,
c'est par concession au nouveau totalitarisme démagogique. On n'a pas
fini de rigoler.
Le risque n'est pas avéré.
Bien sûr que si. Three Mile Island, Technorbyl, Fukushima ont montré
entre autres que les taux de défaillance du nucléaire sont
épouvantablement élevés.
"Épouvantablement" ça commence à combien quand c'est exprimé en chiffres?
bilou
2018-01-19 10:40:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien pour
faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
Ben on charge sa voiture electrique quand le courant est pas cher
et on revend 50% de sa capacité sur le reseau quand il est cher :-)
Paul Aubrin
2018-01-19 11:23:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
Ben on charge sa voiture electrique quand le courant est pas cher et on
revend 50% de sa capacité sur le reseau quand il est cher :-)
Excellent. Chauffeurs de taxis, livreurs et ambulanciers vont pouvoir
gagner confortablement leur vie en restant chez eux entre 14 et 17H,
plutôt que passer 10-12H par jour à travailler pour des clients.
Harp
2018-01-19 11:37:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur de
prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
Ben on charge sa voiture electrique quand le courant est pas cher et on
revend 50% de sa capacité sur le reseau quand il est cher :-)
Excellent. Chauffeurs de taxis, livreurs et ambulanciers vont pouvoir
gagner confortablement leur vie en restant chez eux entre 14 et 17H,
plutôt que passer 10-12H par jour à travailler pour des clients.
Ce ne sont pas les consommateurs en bout de chaîne qui paient à ces
tarifs, en temps réel et avec de telles fluctuations de prix. Vous êtes
résolument stupide, comme d'habitude.
Paul Aubrin
2018-01-19 12:18:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur
de prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
Ben on charge sa voiture electrique quand le courant est pas cher et
on revend 50% de sa capacité sur le reseau quand il est cher :-)
Excellent. Chauffeurs de taxis, livreurs et ambulanciers vont pouvoir
gagner confortablement leur vie en restant chez eux entre 14 et 17H,
plutôt que passer 10-12H par jour à travailler pour des clients.
Ce ne sont pas les consommateurs en bout de chaîne qui paient à ces
tarifs, en temps réel et avec de telles fluctuations de prix. Vous êtes
résolument stupide, comme d'habitude.
Je complétais la réponse de Bilou qui pense qu'il y a de l'argent à se
faire en utilisant les batteries de sa voiture pour spéculer sur le prix
de l'électricité.
bilou
2018-01-19 13:53:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Je complétais la réponse de Bilou qui pense qu'il y a de l'argent à se
faire en utilisant les batteries de sa voiture pour spéculer sur le prix
de l'électricité.
Tout a fait les particuliers équipés en photovoltaique le font
bien et on leur achète cher a des heures ou il n'y a pas de besoin.
Le tarif de nuit existe depuis des decennies pour le particulier.
Tant qu'a mettre des compteurs intelligents au moins qu'ils profitent
aussi a l'usager.
any.one
2018-01-19 13:28:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by bilou
Post by Paul Aubrin
Je complétais la réponse de Bilou qui pense qu'il y a de l'argent à se
faire en utilisant les batteries de sa voiture pour spéculer sur le prix
de l'électricité.
Tout a fait les particuliers équipés en photovoltaique le font
bien et on leur achète cher a des heures ou il n'y a pas de besoin.
Justement, il ne faut pas reproduire les erreurs du passé.
Post by bilou
Le tarif de nuit existe depuis des decennies pour le particulier.
Le tarif de nuit n'existe pas. C'est le tarif heures creuses qui existe
et les heures varient selon les régions. Par exemple pour limiter
l'appel de consommation à 22h, la Bretagne a des heures creuses dites
méridiennes.
Post by bilou
Tant qu'a mettre des compteurs intelligents au moins qu'ils profitent
aussi a l'usager.
Compteur communicant seulement, faut pas exagérer.
any.one
2018-01-19 13:06:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur
de prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
Ben on charge sa voiture electrique quand le courant est pas cher et
on revend 50% de sa capacité sur le reseau quand il est cher :-)
Excellent. Chauffeurs de taxis, livreurs et ambulanciers vont pouvoir
gagner confortablement leur vie en restant chez eux entre 14 et 17H,
plutôt que passer 10-12H par jour à travailler pour des clients.
Ce ne sont pas les consommateurs en bout de chaîne qui paient à ces
tarifs, en temps réel et avec de telles fluctuations de prix. Vous êtes
résolument stupide, comme d'habitude.
Je complétais la réponse de Bilou qui pense qu'il y a de l'argent à se
faire en utilisant les batteries de sa voiture pour spéculer sur le prix
de l'électricité.
voilà comment Harp lit les messages: en fonction de ce qu'il pense,
probable parce que comprendre la pensée d'un autre est trop complexe.
any.one
2018-01-19 13:29:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
En Australie du Sud prix du MWh a atteint 14000$ (A$) hier.
Il est prévu qu'il atteigne 13000-14000$ entre 13H et 18H demain.
Dans l'état de Victoria voisin, c'est environ 13000.
Les politiciens avaient promis de développer le solaire et l'éolien
pour faire baisser les prix. Il semble qu'ils aient fait une erreur
de prévision.
http://aemo.com.au/Electricity/National-Electricity-Market-NEM/Data-
dashboard
Entre 14 et 17H le 19 janvier, l'AEMO annonce l'état de manque de
réserves LOR1: 1100MW nécessaires, 679MW disponibles.
Ben on charge sa voiture electrique quand le courant est pas cher et
on revend 50% de sa capacité sur le reseau quand il est cher :-)
Excellent. Chauffeurs de taxis, livreurs et ambulanciers vont pouvoir
gagner confortablement leur vie en restant chez eux entre 14 et 17H,
plutôt que passer 10-12H par jour à travailler pour des clients.
Ce ne sont pas les consommateurs en bout de chaîne qui paient à ces
tarifs, en temps réel et avec de telles fluctuations de prix. Vous êtes
résolument stupide, comme d'habitude.
Je complétais la réponse de Bilou qui pense qu'il y a de l'argent à se
faire en utilisant les batteries de sa voiture pour spéculer sur le prix
de l'électricité.
voilà comment Harp lit les messages: en fonction de ce qu'il pense,
probablement parce que comprendre la pensée d'un autre est trop complexe.
Loading...