Discussion:
Voiture électrique : une idée lumineuse !
Add Reply
Cardinal de Hère
2017-11-20 20:48:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Concevoir des bagnoles en deux parties :
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.

Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).

Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.

Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.

Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
siger
2017-11-20 20:50:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
--
siger
siger
2017-11-20 20:54:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
https://www.google.fr/search?q=voiture+%C3%A9lectrique+remorque+batteri
e&lr=&hl=fr&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjdnfCWhM7XAhUDSRoKHd31
CuUQ_AUICygC&biw=1378&bih=900

ou : http://tinyurl.com/y84jb7k2
--
siger
Cardinal de Hère
2017-11-20 20:58:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
https://www.google.fr/search?q=voiture+%C3%A9lectrique+remorque+batteri
e&lr=&hl=fr&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjdnfCWhM7XAhUDSRoKHd31
CuUQ_AUICygC&biw=1378&bih=900
ou : http://tinyurl.com/y84jb7k2
Les constructeurs y ont déjà pensé. Mais il faudrait que les remorques
soient normalisées et valables pour toutes les voitures. La seule
différence qu'il peut y avoir c'est le choix de la taille de la remorque
selon l'autonomie désirée.
siger
2017-11-20 21:05:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
https://www.google.fr/search?q=voiture+%C3%A9lectrique+remorque+ba
tteri
e&lr=&hl=fr&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjdnfCWhM7XAhUDSRo
KHd31 CuUQ_AUICygC&biw=1378&bih=900
ou : http://tinyurl.com/y84jb7k2
Les constructeurs y ont déjà pensé. Mais il faudrait que les
remorques soient normalisées et valables pour toutes les voitures.
La seule différence qu'il peut y avoir c'est le choix de la taille
de la remorque selon l'autonomie désirée.
Oui, OK, un truc universel.
--
siger
Cardinal de Hère
2017-11-20 20:55:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Solanar
2017-11-21 16:21:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et le
changement dure bien moins de temps qu'un plein

A Shanghai
https://lc.cx/YSGx


Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
--
Solanar
"Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre"
anyone
2017-11-21 16:48:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et le
changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un promesse
selon le patron:
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de
recharge qui surpasse le ravitaillement aux stations-service » promet
William Li,

Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
là aussi on est dans l'annonce:
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur
l'autoroute reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"

Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Solanar
2017-11-21 17:39:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et le
changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un promesse
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de recharge
qui surpasse le ravitaillement aux stations-service » promet William Li,
Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur l'autoroute
reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"
Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.
---
Ca a existé mais faute d'investissements ou de volonté, ca a capoté
https://lc.cx/YSBh
--
Solanar
"Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre"
anyone
2017-11-21 18:46:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Solanar
Post by anyone
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et le
changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de
recharge qui surpasse le ravitaillement aux stations-service » promet
William Li,
  Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur
l'autoroute reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"
Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.
---
Ca a existé mais faute d'investissements ou de volonté, ca a capoté
https://lc.cx/YSBh
J'ai cité ce lien il y a une dizaine de jours.

Si ça a capoté, c'est déjà que le prix du service était exorbitant: 400€
par mois!

Ça ne pas capoté faute d'investissements: ceux-ci ont permis de démarrer
correctement. Ce n'est pas là le problème.

Quant à la volonté, quelle volonté?



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Paul Aubrin
2017-11-21 19:09:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Si ça a capoté, c'est déjà que le prix du service était exorbitant: 400€
par mois!
400€ pour un échange standard qui prend deux ou trois minutes?
anyone
2017-11-21 20:45:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by anyone
Si ça a capoté, c'est déjà que le prix du service était exorbitant: 400€
par mois!
400€ pour un échange standard qui prend deux ou trois minutes?
Pour les échanges pendant un mois.
Je crois que l'automate coutait de l'ordre du million d'euros. Faut
amortir...




---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Solanar
2017-11-21 22:18:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Solanar
Post by anyone
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et le
changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un promesse
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de recharge
qui surpasse le ravitaillement aux stations-service » promet William Li,
  Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur
l'autoroute reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"
Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.
---
Ca a existé mais faute d'investissements ou de volonté, ca a capoté
https://lc.cx/YSBh
J'ai cité ce lien il y a une dizaine de jours.
Si ça a capoté, c'est déjà que le prix du service était exorbitant: 400€ par
mois!
Ça ne pas capoté faute d'investissements: ceux-ci ont permis de démarrer
correctement. Ce n'est pas là le problème.
Quant à la volonté, quelle volonté?
Je pense que si ca marchait trop tôt ca emmerderait pas mal de monde.
Plus tard peut etre et même surement.
--
Solanar
"Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre"
anyone
2017-11-22 16:37:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Solanar
Post by anyone
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et
le changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de
recharge qui surpasse le ravitaillement aux stations-service »
promet William Li,
  Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur
l'autoroute reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"
Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.
---
Ca a existé mais faute d'investissements ou de volonté, ca a capoté
https://lc.cx/YSBh
J'ai cité ce lien il y a une dizaine de jours.
400€ par mois!
Ça ne pas capoté faute d'investissements: ceux-ci ont permis de
démarrer correctement. Ce n'est pas là le problème.
Quant à la volonté, quelle volonté?
Je pense que si ca marchait trop tôt  ca emmerderait pas mal de monde.
tu penses qu'un industriel ne met pas ses innovations sur le marché pour
ne pas emmerder ses concurrents?



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Solanar
2017-11-22 23:21:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Solanar
Post by anyone
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et le
changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un promesse
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de
recharge qui surpasse le ravitaillement aux stations-service » promet
William Li,
  Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur
l'autoroute reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"
Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.
---
Ca a existé mais faute d'investissements ou de volonté, ca a capoté
https://lc.cx/YSBh
J'ai cité ce lien il y a une dizaine de jours.
Si ça a capoté, c'est déjà que le prix du service était exorbitant: 400€
par mois!
Ça ne pas capoté faute d'investissements: ceux-ci ont permis de démarrer
correctement. Ce n'est pas là le problème.
Quant à la volonté, quelle volonté?
Je pense que si ca marchait trop tôt  ca emmerderait pas mal de monde.
tu penses qu'un industriel ne met pas ses innovations sur le marché pour ne
pas emmerder ses concurrents?
Non mais des concurrents costauds veulent du temps pour ecouler leur
stocks et finir de rentabiliser leurs equipements. Disons qu'ils
peuvent mettre des batons (légaux) dans les roues.
--
Solanar
"Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre"
anyone
2017-11-22 23:44:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Solanar
Post by anyone
Post by anyone
Post by Solanar
Post by anyone
Post by Solanar
Post by Cardinal de Hère
Post by siger
  Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Je l'ignore.
Ca existe sous la forme de batteries interchangeables
On laisse sa batterie dans la station et on en prend une pleine
Il y a même des tests de changement de batterie en automatique et
le changement dure bien moins de temps qu'un plein
A Shanghai
https://lc.cx/YSGx
Là c'est un projet, une annonce avec des images de synthèse, un
"« La batterie remplaçable du véhicule fournira une expérience de
recharge qui surpasse le ravitaillement aux stations-service »
promet William Li,
  Donc du vaporware...
Post by Solanar
Et Tesla bien sur
https://lc.cx/YSGA
"L'entrepreneur a annoncé que Tesla déploierait des stations sur
l'autoroute reliant Los Angeles à San Francisco d'ici la fin de l'année,"
Donc les projets existent, mais dire que ça existe, c'est aller un peu vite.
---
Ca a existé mais faute d'investissements ou de volonté, ca a capoté
https://lc.cx/YSBh
J'ai cité ce lien il y a une dizaine de jours.
400€ par mois!
Ça ne pas capoté faute d'investissements: ceux-ci ont permis de
démarrer correctement. Ce n'est pas là le problème.
Quant à la volonté, quelle volonté?
Je pense que si ca marchait trop tôt  ca emmerderait pas mal de monde.
tu penses qu'un industriel ne met pas ses innovations sur le marché
pour ne pas emmerder ses concurrents?
Non mais des concurrents costauds veulent du temps pour ecouler leur
stocks et finir de rentabiliser leurs equipements. Disons qu'ils peuvent
mettre des batons (légaux) dans les roues.
Peut-être, je n'en sais rien d'ailleurs, mais là, ce n'est plus une
question de volonté.

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
bilou
2017-11-21 12:32:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Si ,depuis des lustres,ça s'appelle un tender :-)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tender
jmh
2017-11-21 12:36:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by bilou
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Si ,depuis des lustres,ça s'appelle un tender :-)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tender
Le grand amour d'Elvis??
Paul Aubrin
2017-11-21 12:55:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by jmh
Post by bilou
Post by siger
Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Si ,depuis des lustres,ça s'appelle un tender :-)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tender
Le grand amour d'Elvis??
Ce qui a été proposé et vendu, c'est une remorque avec un moteur
thermique et un alternateur pour alimenter la voiture électrique sur les
longs trajets.
Sisyphe
2017-11-21 15:14:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by jmh
Post by bilou
Post by siger
 Elle n'est pas belle la vie ?
Ça n'existe pas déjà ?
Si ,depuis des lustres,ça s'appelle un tender :-)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tender
Le grand amour d'Elvis??
:-) :-)
German CA.A.R.
2017-11-20 20:54:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
je sais que ce sera la merde pour recycler la fibre de carbone,
mais la ferraille...on en aura vraiment plus besoin ? dans 1000 ans
l'humanité sera encore là ? on n'aura pas souffert pour rien ?
--
Cordialement,

German

échangez un fichier autrement !
http://www.upload-and-print.org
"René Groumal
2017-11-20 23:38:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
J'ai l'impression qu'après ce trollifique message tes batteries
cérébrales doivent être totalement déchargées.
Va te coucher Al Bourrikh....
--
Un fanatique est réfractaire à toute réfutation par les faits et la
logique car il choisi de vivre dans la haine sans égard pour les faits
et la logique
Sisyphe
2017-11-21 18:11:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Je vais vous expliquer pourquoi ça ne peut pas marcher. Encore moins en
Post by Cardinal de Hère
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Beaufinou devra faire demi-tour avec ses tracts(en poussant sa voiture)
car la station service a fait faillite et son patron a fermé durant la
nuit, disparaissant avec le matériel de charge des batteries.
Post by Cardinal de Hère
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Mohamed n'aura pas plus de chance. L'accès à sa station-service est
bloqué par une manif de soutien à Angela Merkel avec, à sa tête Macron
lui-même. Le quartier est bouclé par 500 CRS qui se font un plaisir de
raccompagner Mohamed chez lui, 3 jours plus tard, après sa sortie de
l’hôpital et du coma (il s'était cogné accidentellement la tête contre
la paroi du panier à salade lors de son contrôle d'identité).
Post by Cardinal de Hère
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Mamadou ne verra pas Poutine. La recharge de son énorme batterie a fait
fondre, non seulement le chargeur, mais tout le réseau électrique de la
station-service et du quartier. L'entreprise Bollorée avait sous-traité
l'installation à une entreprise polonaise qui n'a pas respecté les normes.
Post by Cardinal de Hère
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue.
De toute façon, l'autonomie réelle étant toujours plus faible que celle
vantée sur les prospectus, la remorque lâchera au moins 100 km avant le
retour et en rase-campagne où aucun dépanneur ne voudra venir la
remorquer car on est dimanche. 100 km à pied ça use, ça use...

Elle n'est pas belle la vie ?

Un véritable rêve !
Cardinal de Hère
2017-11-21 19:36:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Sisyphe
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie
de quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire
des manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Je vais vous expliquer pourquoi ça ne peut pas marcher. Encore moins en
Post by Cardinal de Hère
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Beaufinou devra faire demi-tour avec ses tracts(en poussant sa voiture)
car la station service a fait faillite et son patron a fermé durant la
nuit, disparaissant avec le matériel de charge des batteries.
:-)
Post by Sisyphe
Post by Cardinal de Hère
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de
manifester contre cette truie de Merkel.
Mohamed n'aura pas plus de chance. L'accès à sa station-service est
bloqué par une manif de soutien à Angela Merkel avec, à sa tête Macron
lui-même. Le quartier est bouclé par 500 CRS qui se font un plaisir de
raccompagner Mohamed chez lui, 3 jours plus tard, après sa sortie de
l’hôpital et du coma (il s'était cogné accidentellement la tête contre
la paroi du panier à salade lors de son contrôle d'identité).
Cet empafé de Macron, toujours dans tous les mauvais coups !
Post by Sisyphe
Post by Cardinal de Hère
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où
il compte demander l'asile politique à Poutine.
Mamadou ne verra pas Poutine. La recharge de son énorme batterie a fait
fondre, non seulement le chargeur, mais tout le réseau électrique de la
station-service et du quartier. L'entreprise Bollorée avait sous-traité
l'installation à une entreprise polonaise qui n'a pas respecté les normes.
:-)
Post by Sisyphe
Post by Cardinal de Hère
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue.
De toute façon, l'autonomie réelle étant toujours plus faible que celle
vantée sur les prospectus, la remorque lâchera au moins 100 km avant le
retour et en rase-campagne où aucun dépanneur ne voudra venir la
remorquer car on est dimanche. 100 km à pied ça use, ça use...
Elle n'est pas belle la vie ?
Un véritable rêve !
Au début ça sera un peu la galère mais très vite le système se rodera et
fonctionnera aux petits oignons.
Philippe RAI
2017-11-21 23:02:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.

Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.

Vous avez encore du boulot !
Cardinal de Hère
2017-11-21 23:33:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.
Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.
Vous avez encore du boulot !
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.

Le fonctionnement des stations services est facile à comprendre : on
paie la consigne une fois pour toute et ensuite c'est juste une question
d'échange comme pour les bouteilles de gaz butane.

Ce qui est plus difficile à maîtriser c'est la R & D du secteur privé.
Ce n'est un secret pour personne, la France est très en retard dans ce
domaine. Toutes les grandes découvertes industrielles ou technologiques
sont faites aux USA, au Japon, en Allemagne, en Corée, en Chine mais
très peu en France, pays dont les élites économiques sont un peu
minables sur les bords et c'est un euphémisme. Il ne faudrait tout de
même pas que la technologie des voitures électriques et surtout des
batteries soient 100% étrangères. Les pouvoirs publics ont peut-être un
rôle à jouer pour distribuer des baffes aux capitalistes et aux
entrepreneurs pour qu'ils arrêtent de faire les beaufs.

Le but doit être double. Primo relancer l'activité économique par des
injections massives dans le secteur de l'énergie qui conditionne la
croissance. Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire. Pour
relancer la croissance il faut impérativement augmenter la consommation
d'énergie primaire. Les investissements seront énormes, créeront des
millions d'emplois. Mais il faut que cela débouche sur un gain net et
c'est là le second point : l'arrêt presque total des importations de gaz
et de pétrole.
Duzz'
2017-11-22 07:17:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Olrik
2017-11-22 07:33:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Cardinal de Hère
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Paul Aubrin
2017-11-22 07:56:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Olrik
Post by Duzz'
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est une
fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Positivement corrélés.

Loading Image...

Loading Image...
Olrik
2017-11-22 08:00:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Olrik
Post by Duzz'
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est une
fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Positivement corrélés.
http://scottishsceptic.co.uk/wp-content/uploads/2013/10/enerconics1_html_m68263661.gif
https://secondlawoflife.files.wordpress.com/2007/05/energy-and-gdp-shop-pro2.jpg
Et? Ça veut dire quoi?
Paul Aubrin
2017-11-22 08:07:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Olrik
Post by Paul Aubrin
Post by Olrik
Post by Duzz'
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est une
fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Positivement corrélés.
http://scottishsceptic.co.uk/wp-content/uploads/2013/10/
enerconics1_html_m68263661.gif
Post by Olrik
Post by Paul Aubrin
https://secondlawoflife.files.wordpress.com/2007/05/energy-and-gdp-
shop-pro2.jpg
Post by Olrik
Et? Ça veut dire quoi?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Corr%C3%A9lation_(statistiques)
Cardinal de Hère
2017-11-22 08:15:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Olrik
Post by Duzz'
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est une
fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Positivement corrélés.
http://scottishsceptic.co.uk/wp-content/uploads/2013/10/enerconics1_html_m68263661.gif
https://secondlawoflife.files.wordpress.com/2007/05/energy-and-gdp-shop-pro2.jpg
Mais la corrélation ne dit pas dans quel sens s'effectue la causalité,
ni même s'il y a causalité. Pour déterminer s'il y a causalité on
utilise les tests de Granger (voir la vidéo dans la réponse de
Mitsubishi de Vichy dans ce fil).

http://youtu.be/vW7WywnOxas
Paul Aubrin
2017-11-22 08:54:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
Post by Olrik
Post by Duzz'
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est une
fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Positivement corrélés.
http://scottishsceptic.co.uk/wp-content/uploads/2013/10/
enerconics1_html_m68263661.gif
Post by Cardinal de Hère
Post by Paul Aubrin
https://secondlawoflife.files.wordpress.com/2007/05/energy-and-gdp-
shop-pro2.jpg
Post by Cardinal de Hère
Mais la corrélation ne dit pas dans quel sens s'effectue la causalité,
ni même s'il y a causalité. Pour déterminer s'il y a causalité on
utilise les tests de Granger (voir la vidéo dans la réponse de
Mitsubishi de Vichy dans ce fil).
http://youtu.be/vW7WywnOxas
Certes.
Duzz'
2017-11-22 08:22:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Olrik
Post by Duzz'
Post by Cardinal de Hère
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Et inversement proportionnelle.
Pour échapper à la sodomisation des diptères, on peut aisément
constater qu'il est facile de consommer de l'énergie sans rien produire
(sauf de la pollution), alors que produire sans consommer d'énergie est
plus aléatoire.
Mitsubishi de Vichy
2017-11-22 07:59:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Cardinal de Hère
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Mais la relation de causalité va dans le sens consommation d'énergie
primaire vers PIB. Cela a été démontré en observant quel est celui des
deux qui systématiquement précède l'autre.
Si c'est le delta PIB alors la variation du PIB est (avec une très forte
probabilité) la cause de la variation de la consommation d'énergie
primaire. Telle est d'ailleurs la *croyance* de la plupart des économistes.
Si c'est le delta consommation d'énergie primaire alors la variation de
la consommation de l'énergie primaire est la cause (avec une très forte
probabilité) de la variation du PIB. Et c'est ce qui est observé.
Si c'est tantôt l'un tantôt l'autre alors aucun des deux n'est la cause
de l'autre. Peut-être ont-ils une cause commune ou peut-être pas.


Duzz'
2017-11-22 08:23:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Mitsubishi de Vichy
Post by Duzz'
Post by Cardinal de Hère
Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire.
Et réciproquement.
Mais la relation de causalité va dans le sens consommation d'énergie
primaire vers PIB. Cela a été démontré en observant quel est celui des
deux qui systématiquement précède l'autre.
Si c'est le delta PIB alors la variation du PIB est (avec une très forte
probabilité) la cause de la variation de la consommation d'énergie
primaire. Telle est d'ailleurs la *croyance* de la plupart des économistes.
Si c'est le delta consommation d'énergie primaire alors la variation de
la consommation de l'énergie primaire est la cause (avec une très forte
probabilité) de la variation du PIB. Et c'est ce qui est observé.
Si c'est tantôt l'un tantôt l'autre alors aucun des deux n'est la cause
de l'autre. Peut-être ont-ils une cause commune ou peut-être pas.
http://youtu.be/vW7WywnOxas
Les économistes jargonnants ont une fâcheuse tendance à confondre la
cause et les effets.
Anna N'hass
2017-11-22 08:44:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Les économistes jargonnants ont une fâcheuse tendance à confondre la
cause et les effets.
Les crétins du genre Duzz' ont la fâcheuse habitude de parler de ce
qu'ils ne comprennent pas.
Duzz'
2017-11-22 08:45:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anna N'hass
Post by Duzz'
Les économistes jargonnants ont une fâcheuse tendance à confondre la
cause et les effets.
Les crétins du genre Duzz' ont la fâcheuse habitude de parler de ce
qu'ils ne comprennent pas.
Chez les crétins jargonnants, il n'y a rien à comprendre.
Quidam, le chien propre
2017-11-22 16:25:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Anna N'hass
Les crétins du genre Duzz' ont la fâcheuse habitude de parler de ce
qu'ils ne comprennent pas.
Chez les crétins jargonnants, il n'y a rien à comprendre.
15 A.
--

jmh
2017-11-22 17:03:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Duzz'
Post by Anna N'hass
Les crétins du genre Duzz' ont la fâcheuse habitude de parler de ce
qu'ils ne comprennent pas.
Chez les crétins jargonnants, il n'y a rien à comprendre.
15 A.
Un Fusible
"René Groumal
2017-11-22 14:40:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.
Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.
Vous avez encore du boulot !
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
Le fonctionnement des stations services est facile à comprendre : on
paie la consigne une fois pour toute et ensuite c'est juste une question
d'échange comme pour les bouteilles de gaz butane.
Ce qui est plus difficile à maîtriser c'est la R & D du secteur privé.
Ce n'est un secret pour personne, la France est très en retard dans ce
domaine. Toutes les grandes découvertes industrielles ou technologiques
sont faites aux USA, au Japon, en Allemagne, en Corée, en Chine mais
très peu en France, pays dont les élites économiques sont un peu
minables sur les bords et c'est un euphémisme. Il ne faudrait tout de
même pas que la technologie des voitures électriques et surtout des
batteries soient 100% étrangères. Les pouvoirs publics ont peut-être un
rôle à jouer pour distribuer des baffes aux capitalistes et aux
entrepreneurs pour qu'ils arrêtent de faire les beaufs.
Le but doit être double. Primo relancer l'activité économique par des
injections massives dans le secteur de l'énergie qui conditionne la
croissance. Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire. Pour
relancer la croissance il faut impérativement augmenter la consommation
d'énergie primaire. Les investissements seront énormes, créeront des
millions d'emplois. Mais il faut que cela débouche sur un gain net et
c'est là le second point : l'arrêt presque total des importations de gaz
et de pétrole.
Incovénients su MSFR
En dépit de tous les avantages "potentiels" et avérés des réacteurs
nucléaires à sels fondus, certains éléments théoriques, expérimentaux,
réglementaires ou de faisabilité restent à préciser afin de passer à
l'échelle industrielle :
Développer un ou des programmes dans le but de traiter les
interrogations en suspens. En effet cette filière a fait l'objet de
moins de développements par rapport à d'autres filières, lever ces
interrogations nécessite donc des programmes de développement
conséquents (prototypage, tête de série) avant d'atteindre l'étape de
commercialisation (voir chapitre ci-après « Projets en cours »).
Spécifier l'installation de retraitement chimique des sels, requise pour
traiter les produits de fission.
Spécifier les mesures conservatoires nécessitées par la production
significative de tritium causée par les sels contenant du lithium ;
production comparable à celle des réacteurs à eau lourde, même en cas
d'utilisation de 7Li pur.
Le sel à base fluor ne peut être stocké à basse température (moins de 93
°C) sur une longue période à cause de la libération de difluor gazeux,
très réactif23. Maintenir une température plus élevée permet de
maintenir l'isolement du fluor dans le sel.
Adapter, si nécessaire, la réglementation afin de prendre en compte les
différences de conception avec les réacteurs actuels.
Confirmer la mise au point de matériaux de construction résistant mieux
aux phénomènes de corrosion par le sel et de détérioration par le flux
des radiations émises.
D'après une étude du CEA, ce type de réacteur « ne présente pas
d’intérêt technico-économique sur le court ou le moyen terme » en
particulier en France, qui dispose déjà d'un réseau de centrale à
l'uranium et des compétences dans ce domaine. Mais cette affirmation
parait discutable dans la mesure où les études de développement de ce
type de réacteur ne sont pas finalisées ; par exemple le coût de
fabrication d'une telle centrale (combustible, exploitation,
retraitement des déchets, coût de démantèlement, risque d'accident) est
a priori moins élevé27 que pour une centrale de type REP ; pour Daniel
Heuer, directeur de recherche au Laboratoire de physique subatomique et
de cosmologie (Grenoble) : « Nous avons l’espoir que le réacteur que
nous concevons serait moins cher qu’un réacteur à eau pressurisée » ; la
France dispose par ailleurs de stocks de thorium suffisants pour couvrir
les besoins du pays pendant 190 ans. Le CEA reconnaît néanmoins que le
thorium pourrait être utilisé par des pays comme l'Inde qui ont des
ressources abondantes en thorium et peu en uranium.

(Wikipédia)
anyone
2017-11-22 15:59:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Le fonctionnement des stations services est facile à comprendre : on
paie la consigne une fois pour toute et ensuite c'est juste une question
d'échange comme pour les bouteilles de gaz butane.
et pour le propane?

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Philippe RAI
2017-11-22 22:47:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.
Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.
Vous avez encore du boulot !
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
Post by Cardinal de Hère
Le fonctionnement des stations services est facile à comprendre : on
paie la consigne une fois pour toute et ensuite c'est juste une question
d'échange comme pour les bouteilles de gaz butane.
Pour ce point oui, à condition que ces remorques soient acceptées comme
un standard ce qui est sans doute difficile à obtenir.
Post by Cardinal de Hère
Ce qui est plus difficile à maîtriser c'est la R & D du secteur privé.
Ce n'est un secret pour personne, la France est très en retard dans ce
domaine. Toutes les grandes découvertes industrielles ou technologiques
sont faites aux USA, au Japon, en Allemagne, en Corée, en Chine mais
très peu en France, pays dont les élites économiques sont un peu
minables sur les bords et c'est un euphémisme.
Surtout que cette R&D n'a pas été soutenue, et même mise à mal par les
copieurs asiatiques et autres ...
Post by Cardinal de Hère
Il ne faudrait tout de
même pas que la technologie des voitures électriques et surtout des
batteries soient 100% étrangères. Les pouvoirs publics ont peut-être un
rôle à jouer pour distribuer des baffes aux capitalistes et aux
entrepreneurs pour qu'ils arrêtent de faire les beaufs.
Le but doit être double. Primo relancer l'activité économique par des
injections massives dans le secteur de l'énergie qui conditionne la
croissance. Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire. Pour
relancer la croissance il faut impérativement augmenter la consommation
d'énergie primaire. Les investissements seront énormes, créeront des
millions d'emplois. Mais il faut que cela débouche sur un gain net et
c'est là le second point : l'arrêt presque total des importations de gaz
et de pétrole.
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
anyone
2017-11-22 23:50:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.
Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.
Vous avez encore du boulot !
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Là, il y a erreur: l'EPR, c'est AREVA. EDF s'en bien gardée de s'y
associer, d'où probablement les retard.
Post by Philippe RAI
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
oui, mais pas que... Elle a aussi été saucissonnée pour répondre aux
exigences du marché européen.
Post by Philippe RAI
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
Là, nous sommes d'accord.
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Le but doit être double. Primo relancer l'activité économique par des
injections massives dans le secteur de l'énergie qui conditionne la
croissance. Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire. Pour
relancer la croissance il faut impérativement augmenter la consommation
d'énergie primaire. Les investissements seront énormes, créeront des
millions d'emplois. Mais il faut que cela débouche sur un gain net et
c'est là le second point : l'arrêt presque total des importations de gaz
et de pétrole.
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
Et ce n'est pas pratique pour les créneaux.

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Philippe RAI
2017-11-23 22:14:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.
Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.
Vous avez encore du boulot !
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Là, il y a erreur: l'EPR, c'est AREVA. EDF s'en bien gardée de s'y
associer, d'où probablement les retard.
AREVA est issu de la destruction d'EDF.
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
oui, mais pas que... Elle a aussi été saucissonnée pour répondre aux
exigences du marché européen.
Non, pas aux exigences du marché européen, aux exigences des
bureaucrates européens.
Post by anyone
Post by Philippe RAI
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
Là, nous sommes d'accord.
Tant mieux
anyone
2017-11-23 23:13:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
Bien, il ne vous reste plus qu'à chiffrer, à savoir l'autonomie, la
taille, le poids de la remorque en fonction de chaque cas, et donc la
puissance du moteur nécessaire. Sachant qu'une bonne partie de l'énergie
va être consommée pour tirer cette remorque.
Après il faudra calculer le coût de ces remorques, de leur entretien, de
leur charge, de leur recyclage, et donc un coût de location.
Sans oublier de quantifier la puissance réseau nécessaire pour les
charger et d'où va provenir l'énergie.
Vous avez encore du boulot !
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Là, il y a erreur: l'EPR, c'est AREVA. EDF s'en bien gardée de s'y
associer, d'où probablement les retard.
AREVA est issu de la destruction d'EDF.
De la première destruction, celle de Jospin, avec la perte de
compétences lié à la disparition de la direction de l'équipement...
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
oui, mais pas que... Elle a aussi été saucissonnée pour répondre aux
exigences du marché européen.
Non, pas aux exigences du marché européen, aux exigences des
bureaucrates européens.
On peut le dire comme cela aussi :-)
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
Là, nous sommes d'accord.
Tant mieux
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
l***@wanadoo.fr
2017-11-24 08:13:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Philippe RAI
AREVA est issu de la destruction d'EDF.
De la première destruction, celle de Jospin, avec la perte de
compétences lié à la disparition de la direction de l'équipement...
sur injonction du consistoire !
--
L.C.
Cardinal de Hère
2017-11-22 23:57:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
EPR n'est pas la seule composante de la quatrième génération. Il y a
aussi le MSR (Molten Salt Reactor) qui a fonctionné 5 ans à Oakridge
(USA). Et le CNRS a inventé encore mieux : le MSFR (Molten Salt Fast
Reactor, réacteur à sel fondu à neutrons rapides). Et on a des déchets
des EPR qui peuvent servir de "carburant" pour 100 ans de MSFR !
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Le fonctionnement des stations services est facile à comprendre : on
paie la consigne une fois pour toute et ensuite c'est juste une question
d'échange comme pour les bouteilles de gaz butane.
Pour ce point oui, à condition que ces remorques soient acceptées comme
un standard ce qui est sans doute difficile à obtenir.
C'est à ce moment que l'état ou mieux encore les états doivent
distribuer de gentilles baffes aux constructeurs.
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Ce qui est plus difficile à maîtriser c'est la R & D du secteur privé.
Ce n'est un secret pour personne, la France est très en retard dans ce
domaine. Toutes les grandes découvertes industrielles ou technologiques
sont faites aux USA, au Japon, en Allemagne, en Corée, en Chine mais
très peu en France, pays dont les élites économiques sont un peu
minables sur les bords et c'est un euphémisme.
Surtout que cette R&D n'a pas été soutenue, et même mise à mal par les
copieurs asiatiques et autres ...
Il faut au besoin en faire de même et garantir un marché intérieur à une
filière privée 100% française.
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Il ne faudrait tout de
même pas que la technologie des voitures électriques et surtout des
batteries soient 100% étrangères. Les pouvoirs publics ont peut-être un
rôle à jouer pour distribuer des baffes aux capitalistes et aux
entrepreneurs pour qu'ils arrêtent de faire les beaufs.
Le but doit être double. Primo relancer l'activité économique par des
injections massives dans le secteur de l'énergie qui conditionne la
croissance. Je rappelle que c'est là un théorème économique : le PIB est
une fonction linéaire de la consommation d'énergie primaire. Pour
relancer la croissance il faut impérativement augmenter la consommation
d'énergie primaire. Les investissements seront énormes, créeront des
millions d'emplois. Mais il faut que cela débouche sur un gain net et
c'est là le second point : l'arrêt presque total des importations de gaz
et de pétrole.
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
Les batteries finiront par être de moins en moins lourdes et
volumineuses. Pour produire de l'électricité en très grosse quantité il
va falloir investir beaucoup d'argent dans le MSFR. Par contre le
"carburant" on l'a pour 100 ans au moins ! Et puis après on pourra
exploiter le thorium de Bretagne ou encore en acheter à l'Inde, aux USA,
à l'Australie ou au Brésil. En fait il y en a partout du thorium. Et
puis on pourrait commencer à exploiter l'uranium contenu dans l'eau de
mer à l'aide de moyens passifs.
Philippe RAI
2017-11-23 22:14:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
EPR n'est pas la seule composante de la quatrième génération. Il y a
aussi le MSR (Molten Salt Reactor) qui a fonctionné 5 ans à Oakridge
(USA). Et le CNRS a inventé encore mieux : le MSFR (Molten Salt Fast
Reactor, réacteur à sel fondu à neutrons rapides). Et on a des déchets
des EPR qui peuvent servir de "carburant" pour 100 ans de MSFR !
Peu importe, EDF se révèle incapable de mettre en service le moindre
réacteur.
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
Les batteries finiront par être de moins en moins lourdes et
volumineuses. Pour produire de l'électricité en très grosse quantité il
va falloir investir beaucoup d'argent dans le MSFR. Par contre le
"carburant" on l'a pour 100 ans au moins ! Et puis après on pourra
exploiter le thorium de Bretagne ou encore en acheter à l'Inde, aux USA,
à l'Australie ou au Brésil. En fait il y en a partout du thorium. Et
puis on pourrait commencer à exploiter l'uranium contenu dans l'eau de
mer à l'aide de moyens passifs.
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
anyone
2017-11-23 23:15:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Le problème le plus simple à résoudre est celui de la croissance du
réseau. Il faut investir massivement dans le nucléaire de quatrième
génération et tout particulièrement le MSFR de conception française
(Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie du CNRS),
développer le réseau pour pouvoir couvrir la France de stations de
recharge et d'échange de batteries. Un bel investissement en perspective
à la charge de l'état. C'est du gagnant-gagnant : on remplace les achats
de gaz et de pétrole par des investissements lourds. Il n'est pas
nécessaire de dépenser de l'argent pour acheter l'uranium, puisque les
déchets du nucléaire existant actuellement constituent en eux-mêmes 100
ans de "carburant" pour faire fonctionner les MSFR. Et dans une
cinquantaine d'années, quand les MSFR seront amortis la France pourra
commencer à exploiter son thorium ou à reconstituer ses réserves d'uranium.
C'est en effet une possibilité, sauf que l'organisation (EDF) qui a été
capable de mettre en service 58 tranches nucléaires en une vingtaine
d'années n'a pas été capable de mettre en service un seul EPR en 15 ans!
Cette société a été démantelée, désorganisée et ruinée par des
investissement foireux à l'étranger.
L'urgence c'est d'abord de reconstituer EDF.
EPR n'est pas la seule composante de la quatrième génération. Il y a
aussi le MSR (Molten Salt Reactor) qui a fonctionné 5 ans à Oakridge
(USA). Et le CNRS a inventé encore mieux : le MSFR (Molten Salt Fast
Reactor, réacteur à sel fondu à neutrons rapides). Et on a des déchets
des EPR qui peuvent servir de "carburant" pour 100 ans de MSFR !
Peu importe, EDF se révèle incapable de mettre en service le moindre
réacteur.
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
Les batteries finiront par être de moins en moins lourdes et
volumineuses. Pour produire de l'électricité en très grosse quantité il
va falloir investir beaucoup d'argent dans le MSFR. Par contre le
"carburant" on l'a pour 100 ans au moins ! Et puis après on pourra
exploiter le thorium de Bretagne ou encore en acheter à l'Inde, aux USA,
à l'Australie ou au Brésil. En fait il y en a partout du thorium. Et
puis on pourrait commencer à exploiter l'uranium contenu dans l'eau de
mer à l'aide de moyens passifs.
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
Parce que l'approvisionnement en uranium n'est pas un problème.



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Cardinal de Hère
2017-11-23 23:31:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
Parce que l'approvisionnement en uranium n'est pas un problème.
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on des
actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut résoudre
en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est surrégénérateur,
il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du plutonium, tous les
actinides en fait.
anyone
2017-11-24 00:27:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
Parce que l'approvisionnement en uranium n'est pas un problème.
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on des
actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut résoudre
en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est surrégénérateur,
il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du plutonium, tous les
actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Cardinal de Hère
2017-11-24 02:12:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on des
actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut
résoudre en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est
surrégénérateur, il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du
plutonium, tous les actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...
Et pour ça il faut investir une centaine de milliards d'euros. Une
goutte par rapport à ce que coûtent les foutriquèteries du genre
énergies intermittentes. Mais pour que cela vaille la peine d'investir
il faut un enjeu financier et géopolitique : la substitution du pétrole
ou du gaz qui confèrent un pouvoir extravagant à des crétins comme les
roitelets arabes, Netanyahou, Poutine, Trump etc par le nucléaire de
quatrième génération, autrement dit le remplacement du moteur à
explosion par le moteur électrique.
anyone
2017-11-24 07:39:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on
des actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut
résoudre en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est
surrégénérateur, il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du
plutonium, tous les actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...
Et pour ça il faut investir une centaine de milliards d'euros.
désolé, je ne les ai pas.


---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Cardinal de Hère
2017-11-24 07:49:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on
des actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut
résoudre en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est
surrégénérateur, il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du
plutonium, tous les actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...
Et pour ça il faut investir une centaine de milliards d'euros.
désolé, je ne les ai pas.
C'est le rôle de l'état stratège, pas des particuliers. Mais pour que
l'état soit stratège encore faut-il qu'il soit dirigé par un stratège et
non par une tronche molle, un calamar, un petit poulet ou un acteur de
série B.
anyone
2017-11-24 08:19:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on
des actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut
résoudre en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est
surrégénérateur, il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du
plutonium, tous les actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...
Et pour ça il faut investir une centaine de milliards d'euros.
désolé, je ne les ai pas.
C'est le rôle de l'état stratège, pas des particuliers.
et d'où vient l'argent de l'état?

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Cardinal de Hère
2017-11-24 09:42:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on
des actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut
résoudre en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est
surrégénérateur, il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du
plutonium, tous les actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...
Et pour ça il faut investir une centaine de milliards d'euros.
désolé, je ne les ai pas.
C'est le rôle de l'état stratège, pas des particuliers.
et d'où vient l'argent de l'état?
Des impôts.
anyone
2017-11-24 16:01:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que
fait-on des actinides de longue durée ? C'est ce problème que le
MSFR peut résoudre en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le
MSFR est surrégénérateur, il fonctionne avec de l'uranium, du
thorium, du plutonium, tous les actinides en fait.
quand il existera au stade industriel...
Et pour ça il faut investir une centaine de milliards d'euros.
désolé, je ne les ai pas.
C'est le rôle de l'état stratège, pas des particuliers.
et d'où vient l'argent de l'état?
Des impôts.
donc de moi en partie...

Et là je ne suis pas d'accord pour payer aussi cher...


---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Cardinal de Hère
2017-11-25 21:11:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
et d'où vient l'argent de l'état?
Des impôts.
donc de moi en partie...
Et là je ne suis pas d'accord pour payer aussi cher...
Dans un pays bien organisé, quand l'intérêt national est en jeu on se
contrefout des avis contraires.
l***@wanadoo.fr
2017-11-24 08:15:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on des
actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut résoudre
en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est surrégénérateur,
il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du plutonium, tous les
actinides en fait.
faut arrêter les conneries de cette espèce ! Parce qu'un prix Nobel a foutu le bordel le plus monstre qui soit contre la filière à neutrons rapides tout en déposant plusieurs brevets pour des procédés qui ne verront jamais le jour ... alors que la solution était LA !
--
L.C.
"René Groumal
2017-11-24 14:18:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
Parce que l'approvisionnement en uranium n'est pas un problème.
Par contre le bilan en fin de course est un problème : que fait-on des
actinides de longue durée ? C'est ce problème que le MSFR peut résoudre
en plus de celui de la sécurité nucléaire. Le MSFR est surrégénérateur,
il fonctionne avec de l'uranium, du thorium, du plutonium, tous les
actinides en fait.
Un vieux dada d'Abourick....

-
Cardinal de Hère
2017-11-23 23:27:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
EPR n'est pas la seule composante de la quatrième génération.
Troisième génération en fait. La quatrième génération c'est ça :

<https://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_international_G%C3%A9n%C3%A9ration_IV>
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Il y a
aussi le MSR (Molten Salt Reactor) qui a fonctionné 5 ans à Oakridge
(USA). Et le CNRS a inventé encore mieux : le MSFR (Molten Salt Fast
Reactor, réacteur à sel fondu à neutrons rapides). Et on a des déchets
des EPR qui peuvent servir de "carburant" pour 100 ans de MSFR !
Peu importe, EDF se révèle incapable de mettre en service le moindre
réacteur.
Les EPR c'est Areva. Il faudrait que EDF crée une filière nucléaire
dédiée au MSFR. Le savoir-faire accumulé dans cette expérience nationale
pourrait très facilement s'exporter vers la Chine, l'Inde, la Corée, le
Japon etc. Les MSFR permettent de "brûler" 90% des déchets issus des
réacteurs à eau pressurisés et de diminuer la demi-vie des déchets
impossibles à recycler. Les MSFR c'est le nucléaire écologiste !
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
Les batteries finiront par être de moins en moins lourdes et
volumineuses. Pour produire de l'électricité en très grosse quantité il
va falloir investir beaucoup d'argent dans le MSFR. Par contre le
"carburant" on l'a pour 100 ans au moins ! Et puis après on pourra
exploiter le thorium de Bretagne ou encore en acheter à l'Inde, aux USA,
à l'Australie ou au Brésil. En fait il y en a partout du thorium. Et
puis on pourrait commencer à exploiter l'uranium contenu dans l'eau de
mer à l'aide de moyens passifs.
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
Parce que le gouvernement n'a aucune stratégie à long terme. Quand je
dis gouvernement il s'agit de Macron bien sûr mais aussi de tous les
gouvernements qui se sont succédés depuis Giscard.
Philippe RAI
2017-11-24 23:02:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
EPR n'est pas la seule composante de la quatrième génération.
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_international_G%C3%A9n%C3%A9ration_IV>
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Il y a
aussi le MSR (Molten Salt Reactor) qui a fonctionné 5 ans à Oakridge
(USA). Et le CNRS a inventé encore mieux : le MSFR (Molten Salt Fast
Reactor, réacteur à sel fondu à neutrons rapides). Et on a des déchets
des EPR qui peuvent servir de "carburant" pour 100 ans de MSFR !
Peu importe, EDF se révèle incapable de mettre en service le moindre
réacteur.
Les EPR c'est Areva.
Alors qu'avant les centrales actuelles c'était EDF. On voit bien la
différence de performance !
Post by Cardinal de Hère
Il faudrait que EDF crée une filière nucléaire
dédiée au MSFR. Le savoir-faire accumulé dans cette expérience nationale
pourrait très facilement s'exporter vers la Chine, l'Inde, la Corée, le
Japon etc. Les MSFR permettent de "brûler" 90% des déchets issus des
réacteurs à eau pressurisés et de diminuer la demi-vie des déchets
impossibles à recycler. Les MSFR c'est le nucléaire écologiste !
C'est juste une question de volonté politique qui jusqu'à présent a
consisté à détruire ce qui fonctionnait bien.
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Oui, mais en attendant, il faut déjà se pencher sur la faisabilité du
projet ... en faisant un bilan énergétique.
Et puis tirer une remorque, c'est assez contraignant ... et énergivore !
Les batteries finiront par être de moins en moins lourdes et
volumineuses. Pour produire de l'électricité en très grosse quantité il
va falloir investir beaucoup d'argent dans le MSFR. Par contre le
"carburant" on l'a pour 100 ans au moins ! Et puis après on pourra
exploiter le thorium de Bretagne ou encore en acheter à l'Inde, aux USA,
à l'Australie ou au Brésil. En fait il y en a partout du thorium. Et
puis on pourrait commencer à exploiter l'uranium contenu dans l'eau de
mer à l'aide de moyens passifs.
Et pourquoi donc cela ne se fait-il pas ?
Parce que le gouvernement n'a aucune stratégie à long terme. Quand je
dis gouvernement il s'agit de Macron bien sûr mais aussi de tous les
gouvernements qui se sont succédés depuis Giscard.
Mais si il a une stratégie : la destruction de nos services publics.
Cardinal de Hère
2017-11-25 03:05:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Il faudrait que EDF crée une filière nucléaire
dédiée au MSFR. Le savoir-faire accumulé dans cette expérience nationale
pourrait très facilement s'exporter vers la Chine, l'Inde, la Corée, le
Japon etc. Les MSFR permettent de "brûler" 90% des déchets issus des
réacteurs à eau pressurisés et de diminuer la demi-vie des déchets
impossibles à recycler. Les MSFR c'est le nucléaire écologiste !
C'est juste une question de volonté politique qui jusqu'à présent a
consisté à détruire ce qui fonctionnait bien.
Depuis Chirac tous les politiciens qui ont dirigé la France sont des
cons malhonnêtes qui obéissent à des intérêts totalement étrangers à la
France.
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Parce que le gouvernement n'a aucune stratégie à long terme. Quand je
dis gouvernement il s'agit de Macron bien sûr mais aussi de tous les
gouvernements qui se sont succédés depuis Giscard.
Mais si il a une stratégie : la destruction de nos services publics.
Oui, mais ce n'est pas la stratégie des politicards, ils n'en ont
aucune, c'est celle de leurs commanditaires originaires des rives de
l'Hudson ou du Jourdain.
"René Groumal
2017-11-25 08:49:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Il faudrait que EDF crée une filière nucléaire
dédiée au MSFR. Le savoir-faire accumulé dans cette expérience nationale
pourrait très facilement s'exporter vers la Chine, l'Inde, la Corée, le
Japon etc. Les MSFR permettent de "brûler" 90% des déchets issus des
réacteurs à eau pressurisés et de diminuer la demi-vie des déchets
impossibles à recycler. Les MSFR c'est le nucléaire écologiste !
C'est juste une question de volonté politique qui jusqu'à présent a
consisté à détruire ce qui fonctionnait bien.
Depuis Chirac tous les politiciens qui ont dirigé la France sont des
cons malhonnêtes qui obéissent à des intérêts totalement étrangers à la
France.
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Parce que le gouvernement n'a aucune stratégie à long terme. Quand je
dis gouvernement il s'agit de Macron bien sûr mais aussi de tous les
gouvernements qui se sont succédés depuis Giscard.
Mais si il a une stratégie : la destruction de nos services publics.
Oui, mais ce n'est pas la stratégie des politicards, ils n'en ont
aucune, c'est celle de leurs commanditaires originaires des rives de
l'Hudson ou du Jourdain.
C'est le vieux bobard du complot judéo-maçonnque arrangé à la sauce
Abourick et devenu le complot américano-judéo-maçonnque.
La première version commençait à sentir le moisi....
--
Un fanatique est réfractaire à toute réfutation par les faits et la
logique car il choisi de vivre dans la haine sans égard pour les faits
et la logique
Archibald Holycow
2017-11-24 15:47:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On Thu, 23 Nov 2017 00:57:35 +0100, Cardinal de Hère
Post by Cardinal de Hère
Post by Philippe RAI
Post by Cardinal de Hère
Le fonctionnement des stations services est facile à comprendre : on
paie la consigne une fois pour toute et ensuite c'est juste une question
d'échange comme pour les bouteilles de gaz butane.
Pour ce point oui, à condition que ces remorques soient acceptées comme
un standard ce qui est sans doute difficile à obtenir.
C'est à ce moment que l'état ou mieux encore les états doivent
distribuer de gentilles baffes aux constructeurs.
Tout cela est bien gentil dans le genre utopie. Avez-vous jamais conduit
un véhicule avec remorque ?
Non seulement c'est difficile à manier, notamment en marche arrière ou
pour se garer mais aussi - surtout avec des tonnes de batteries - cela
pousse au cul et dégrade méchamment le freinage et la tenue de route. En
gros, c'est dangereux et les voitures ne sont pas des tracteurs au
départ. Si vous regardez de plus près, vous verrez d'ailleurs que les
véhicules sont homologués avec des poids de remorque freinées ou non
freinées. Même avec des remorques freinées - ce qui suppose une
installation hydraulique avec des coûts en rapport -, cela reste très
désagréable sinon dangereux à conduire. Personne ne veut une remorque
une fois qu'il en connait les nuisances ne serait-ce que sonores.
bilou
2017-11-25 04:30:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"Archibald Holycow" <***@punint.eu> wrote in message news:***@4ax.com...
Personne ne veut une remorque
Post by Archibald Holycow
une fois qu'il en connait les nuisances ne serait-ce que sonores.
C'est nouveau ça les nuisances sonores des véhicules électriques :-)
Déjà celles des éoliennes c'etait dur a avaler.
Sinon voltage et connectique c'est standard au niveau européen ?
Parce que la prise USB ou l'allume cigare ça va pas le faire AMHA.
olivier B.
2017-11-25 13:03:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Archibald Holycow
Personne ne veut une remorque
Post by Archibald Holycow
une fois qu'il en connait les nuisances ne serait-ce que sonores.
C'est nouveau ça les nuisances sonores des véhicules électriques :-)
il parle de la remorque, et je suis d'accord avec lui sur l'ensemble des
nuisances que cela comporte, rédhibitoire pour une grande majorité
lorsqu'il s'agit d'avoir plus d'autonomie, si des packs additionnels devait
occasionnellement trouver place sur une voiture, il faudrait trouver une
meilleure solution.
Post by Archibald Holycow
Déjà celles des éoliennes c'etait dur a avaler.
C'est comme un silence assourdissant
Paul Aubrin
2017-11-25 13:21:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Archibald Holycow
Personne ne veut une remorque
Post by Archibald Holycow
une fois qu'il en connait les nuisances ne serait-ce que sonores.
C'est nouveau ça les nuisances sonores des véhicules électriques :-)
il parle de la remorque, et je suis d'accord avec lui sur l'ensemble des
nuisances que cela comporte, rédhibitoire pour une grande majorité
lorsqu'il s'agit d'avoir plus d'autonomie, si des packs additionnels
devait occasionnellement trouver place sur une voiture, il faudrait
trouver une meilleure solution.
Post by Archibald Holycow
Déjà celles des éoliennes c'etait dur a avaler.
C'est comme un silence assourdissant
Un enregistrement fait dans une ferme en Australie.


Archibald Holycow
2017-11-25 16:28:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Archibald Holycow
Personne ne veut une remorque
Post by Archibald Holycow
une fois qu'il en connait les nuisances ne serait-ce que sonores.
C'est nouveau ça les nuisances sonores des véhicules électriques :-)
Je présume que vous vivez au 35ème étage d'une tour pour n'avoir jamais
entendu le chahut d'une remorque sur la moindre inégalité du revêtement.
Post by Archibald Holycow
Déjà celles des éoliennes c'etait dur a avaler.
Sinon voltage et connectique c'est standard au niveau européen ?
Parce que la prise USB ou l'allume cigare ça va pas le faire AMHA.
Mais de quoi diable parlez vous ? Préférez vous vous exprimer dans une
langue que vous maîtriseriez un tantinet ?
l***@wanadoo.fr
2017-11-23 18:09:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
Exemple 1
Beaufinou Lafranchouille a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la petite
remorque-batterie dont il a besoin pour parcourir une centaine de
kilomètres pour distribuer des tracts et des affiches aux cellules
locales du Parti Contre l'Europe (PCE).
Exemple 2
Mohamed al-Beaufin a rechargé sa petite batterie intérieure et avec sa
bagnole il va à la station service où il prend la remorque-batterie
moyenne dont il a besoin pour aller de Paris à Berlin afin de manifester
contre cette truie de Merkel.
Exemple 3
Mamadou Beaubeaufinouladio a rechargé sa petite batterie intérieure et
avec sa bagnole il va à la station service où il prend la
remorque-batterie énorme dont il a besoin pour faire Paris-Moscou où il
compte demander l'asile politique à Poutine.
Et quand la remorque batterie est déchargée on la ramène à la station
service où elle sera rechargée voire même échangée contre une remorque
batterie chargée de la dimension et de la capacité voulue. Elle n'est
pas belle la vie ?
reste à trouver selon le type de batteries le lithium, le nickel, le plomb nécessaires pour équiper plus d'un milliard de véhicules ..

Pour le lithium c'est facile ... il suffit de se lier à la mafia colombienne, elle arrangera cela et pourra en même temps faire passer sa cocaïne !
--
L.C.
MAIxxx
2017-11-24 10:16:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie de
quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire des
manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
[snip·]
Le problème n'est pas dans l'autonomie du véhicule, mais dans le
gaspillage stupide qui consiste à fabriquer des trucs avec 1 kWh
d'énergie et dépenser 10 kwh pour le livrer au client.
Moi j'appelle ça de la sottise économique ou plutôt gaspillique.

Quant aux déplacement des personnes, avec "la fibre" on devrait pouvoir
éviter de se balader 20 % du temps de travail et faire la plus grande
partie du job à la maison. Bien sûr, si on va sur un chantier, il faut
se déplacer, mais tout le monde n'est pas dans le BTP.
Pour les objets manufacturés, il faut faire la balance entre le coût de
livraison et celui de fabrication en terme de ressources (et non d'argent).
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Cardinal de Hère
2017-11-24 10:25:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie
de quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire
des manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
[snip·]
Le problème n'est pas dans l'autonomie du véhicule, mais dans le
gaspillage stupide qui consiste à fabriquer des trucs avec 1 kWh
d'énergie et dépenser 10 kwh pour le livrer au client.
Moi j'appelle ça de la sottise économique ou plutôt gaspillique.
Les MSFR peuvent être placés à côté de l'endroit où l'électricité est
utilisée, tant ils sont sûrs. Ce qui limite les pertes par effet joule.
Post by MAIxxx
Quant aux déplacement des personnes, avec "la fibre" on devrait pouvoir
éviter de se balader 20 % du temps de travail et faire la plus grande
partie du job à la maison.
Excellente idée mais uniquement pour le travail intellectuel. Le travail
en usine demande un déplacement du travailleur vers son lieu de travail.
Et dans une société saine le travail en usine devrait représenter au
moins la moitié de l'emploi total.
Post by MAIxxx
Bien sûr, si on va sur un chantier, il faut
se déplacer, mais tout le monde n'est pas dans le BTP.
Pour les objets manufacturés, il faut faire la balance entre le coût de
livraison et celui de fabrication en terme de ressources (et non d'argent).
anyone
2017-11-24 16:14:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by MAIxxx
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie
de quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire
des manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
[snip·]
Le problème n'est pas dans l'autonomie du véhicule, mais dans le
gaspillage stupide qui consiste à fabriquer des trucs avec 1 kWh
d'énergie et dépenser 10 kwh pour le livrer au client.
Moi j'appelle ça de la sottise économique ou plutôt gaspillique.
Les MSFR peuvent être placés à côté de l'endroit où l'électricité est
utilisée, tant ils sont sûrs. Ce qui limite les pertes par effet joule.
oui c'est ça: l’été sur la cote, a noël et à pâques dans les stations de
sports d'hiver et le reste de l'année dans les zones industrielles...
Post by Cardinal de Hère
Post by MAIxxx
Quant aux déplacement des personnes, avec "la fibre" on devrait
pouvoir éviter de se balader 20 % du temps de travail et faire la plus
grande partie du job à la maison.
Excellente idée mais uniquement pour le travail intellectuel.
non, voir l'exemple du prof.

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Cardinal de Hère
2017-11-25 21:16:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Les MSFR peuvent être placés à côté de l'endroit où l'électricité est
utilisée, tant ils sont sûrs. Ce qui limite les pertes par effet joule.
oui c'est ça: l’été sur la cote, a noël et à pâques dans les stations de
sports d'hiver et le reste de l'année dans les zones industrielles...
Il se trouve que la route des vacances passe par des localités très
peuplées qui auront de toute manière l'usage de l'électricité.
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Excellente idée mais uniquement pour le travail intellectuel.
non, voir l'exemple du prof.
On peut le faire à distance et c'est le cas dans les zones isolées en
Australie, au Canada etc. Avec Internet on peut se passer de la présence
physique de l'enseignant.
Duzz'
2017-11-25 22:12:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by anyone
Post by Cardinal de Hère
Les MSFR peuvent être placés à côté de l'endroit où
l'électricité est
utilisée, tant ils sont sûrs. Ce qui limite les pertes par effet joule.
oui c'est ça: l’été sur la cote, a noël et à pâques dans les stations de
sports d'hiver et le reste de l'année dans les zones industrielles...
Il se trouve que la route des vacances passe par des localités très
peuplées qui auront de toute manière l'usage de l'électricité.
Réponse stupide, les autoroutes des vacances ne passent par aucune
localité très peuplée.
anyone
2017-11-24 16:11:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie
de quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire
des manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
[snip·]
Le problème n'est pas dans l'autonomie du véhicule, mais dans le
gaspillage stupide qui consiste à fabriquer des trucs avec 1 kWh
d'énergie et dépenser 10 kwh pour le livrer au client.
Moi j'appelle ça de la sottise économique ou plutôt gaspillique.
Quant aux déplacement des personnes, avec "la fibre" on devrait pouvoir
éviter de se balader 20 % du temps de travail et faire la plus grande
partie du job à la maison. Bien sûr, si on va sur un chantier, il faut
se déplacer, mais tout le monde n'est pas dans le BTP.
Et le coiffeur, le pharmacien, le kiné, le jardinier, l'éboueur, le
livreur, ils font comment?

D'autant qu'on s'est aperçus que le télétravail n'est pas forcement une
source d'économie énergétique.

Par exemple, un prof avec 30 gamins et 8 lampes dans une classe consomme
moins d’énergie qu'une téléformation qui nécessite 31 ordinateurs, 31
lampes et le chauffage de 31 locaux.





---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Philippe RAI
2017-11-26 09:38:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by MAIxxx
Post by Cardinal de Hère
- La bagnole elle-même avec une petite batterie offrant une autonomie
de quelques kilomètres à tout casser. Cette batterie permet de faire
des manoeuvres locales avec la bagnole.
- La remorque contenant la batterie.
[snip·]
Le problème n'est pas dans l'autonomie du véhicule, mais dans le
gaspillage stupide qui consiste à fabriquer des trucs avec 1 kWh
d'énergie et dépenser 10 kwh pour le livrer au client.
Moi j'appelle ça de la sottise économique ou plutôt gaspillique.
Quant aux déplacement des personnes, avec "la fibre" on devrait pouvoir
éviter de se balader 20 % du temps de travail et faire la plus grande
partie du job à la maison. Bien sûr, si on va sur un chantier, il faut
se déplacer, mais tout le monde n'est pas dans le BTP.
Et le coiffeur, le pharmacien, le kiné, le jardinier, l'éboueur, le
livreur, ils font comment?
D'autant qu'on s'est aperçus que le télétravail n'est pas forcement une
source d'économie énergétique.
Par exemple, un prof avec 30 gamins et 8 lampes dans une classe consomme
moins d'énergie qu'une téléformation qui nécessite 31 ordinateurs, 31
lampes et le chauffage de 31 locaux.
Vous oubliez l'énergie nécessaire pour transporter les 30 gamins et le
prof. ! Il y a plus que 8 lampes dans une classe qu'il faut aussi
chauffer. Les 31 locaux sont de toute manière chauffés.
Le bilan n'est pas évident.

Mais le télétravail concerne surtout les centaines de milliers de
personnes qui passent chaque jour des heures de transport pour faire
devant un ordinateur ce qu'ils pourraient faire de chez eux.
olivier B.
2017-11-26 10:00:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Vous oubliez l'énergie nécessaire pour transporter les 30 gamins et le
prof. ! Il y a plus que 8 lampes dans une classe qu'il faut aussi
chauffer. Les 31 locaux sont de toute manière chauffés.
Le bilan n'est pas évident.
Mais le télétravail concerne surtout les centaines de milliers de
personnes qui passent chaque jour des heures de transport pour faire
devant un ordinateur ce qu'ils pourraient faire de chez eux.
Exactement, vouloir l'appliquer à toutes les professions est un non sens.

Le télétravail est bon pour l'environnement, par contre socialement c'est
pas évident.
Philippe RAI
2017-11-26 10:22:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Philippe RAI
Vous oubliez l'énergie nécessaire pour transporter les 30 gamins et le
prof. ! Il y a plus que 8 lampes dans une classe qu'il faut aussi
chauffer. Les 31 locaux sont de toute manière chauffés.
Le bilan n'est pas évident.
Mais le télétravail concerne surtout les centaines de milliers de
personnes qui passent chaque jour des heures de transport pour faire
devant un ordinateur ce qu'ils pourraient faire de chez eux.
Exactement, vouloir l'appliquer à toutes les professions est un non sens.
Le télétravail est bon pour l'environnement, par contre socialement c'est
pas évident.
En général il y a toujours des journées prévues de rencontre physique.
Et puis les systèmes de vidéo conférence sont performants.
anyone
2017-11-26 13:43:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d’énergie.



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Philippe RAI
2017-11-26 14:27:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
anyone
2017-11-26 17:01:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.

Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).

Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.

En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.

L’augmentation de la consommation d’électricité certains mercredis après
midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est flagrante quand
on superpose la courbe du mercredi avec les courbes du mardi ou de jeudi.


---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Philippe RAI
2017-11-26 17:20:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
Post by anyone
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).
Pas du tout ! une chaise, un bureau, un ordinateur, presque tout le
monde a cela.
Post by anyone
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.
Vous avez déjà dit, vous oubliez de compter le déplacement des 31 élèves
et du prof ! et que chez eux c'est déjà chauffé.

En plus ce n'est pas le cas le plus représentatif.
Post by anyone
L'augmentation de la consommation d'électricité certains mercredis après
midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est flagrante quand
on superpose la courbe du mercredi avec les courbes du mardi ou de jeudi.
Source ?
anyone
2017-11-26 18:03:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
les études sérieuses sur le sujet.
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).
Pas du tout ! une chaise, un bureau, un ordinateur, presque tout le
monde a cela.
Ben ça serait trop simple. Le bureau de télétravail est un local
professionnel et doit répondre aux normes professionnelles (APAVE par
exemple).
Puis si un couple travaille à la maison , il faudra deux bureaux, donc 2
pièces supplémentaires.
Il y aurait économie sur le poste bureau si l'entreprise ferme les
locaux équivalents aux bureau et les parties communes en proportion.
C'est loin d’être gagné.
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.
Vous avez déjà dit, vous oubliez de compter le déplacement des 31 élèves
et du prof ! et que chez eux c'est déjà chauffé.
Je le compte et c'est le chauffage de 31 bureaux et la conso de 31
ordinateurs que je mets en face et pensez au problème de ceux qui ont
trois gamins (3 bureaux?) et si on ajoute le père et la mère on fait
comment?

Je doute qu'en région parisienne, la majorité des ménages puissent
s’offrir ce luxe... et au prix du m² le cout du télétravail explose.

Par exemple 3 bureaux de 8 m² (c'est un minimum) ça fait 24 m² soit à 4
ou 5000 euros le m², ça fait cher le télétravail.
Post by Philippe RAI
En plus ce n'est pas le cas le plus représentatif.
quel serait le cas le plus représentatif?
Post by Philippe RAI
Post by anyone
L'augmentation de la consommation d'électricité certains mercredis après
midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est flagrante quand
on superpose la courbe du mercredi avec les courbes du mardi ou de jeudi.
Source ?
Les exploitants de RTE.



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Philippe RAI
2017-11-27 22:14:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
les études sérieuses sur le sujet.
Lesquelles ?
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).
Pas du tout ! une chaise, un bureau, un ordinateur, presque tout le
monde a cela.
Ben ça serait trop simple. Le bureau de télétravail est un local
professionnel et doit répondre aux normes professionnelles (APAVE par
exemple).
Très simple à réaliser. En plus c'est l'employeur qui s'en charge.
Post by anyone
Puis si un couple travaille à la maison , il faudra deux bureaux, donc 2
pièces supplémentaires.
Facilement disponible pour pas cher hors grandes agglomérations.
Post by anyone
Il y aurait économie sur le poste bureau si l'entreprise ferme les
locaux équivalents aux bureau et les parties communes en proportion.
C'est loin d'être gagné.
Les prix des locaux ne sont pas les mêmes ! Et puis 3h de trajet gagnés
par jour, ça pèse dans la balance !

Et puis rien n'empêche de créer des espaces de télétravail qui
regroupent plusieurs personnes.
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.
Vous avez déjà dit, vous oubliez de compter le déplacement des 31 élèves
et du prof ! et que chez eux c'est déjà chauffé.
Je le compte et c'est le chauffage de 31 bureaux et la conso de 31
ordinateurs que je mets en face et pensez au problème de ceux qui ont
trois gamins (3 bureaux?) et si on ajoute le père et la mère on fait
comment?
Chauffage et ordinateurs, c'est pareil que pour les bureaux. Sauf que
quand on se déplace on paye le transport et le chauffage dans son
domicile et au bureau.
Post by anyone
Je doute qu'en région parisienne, la majorité des ménages puissent
s'offrir ce luxe... et au prix du m? le cout du télétravail explose.
Par exemple 3 bureaux de 8 m? (c'est un minimum) ça fait 24 m? soit à 4
ou 5000 euros le m?, ça fait cher le télétravail.
Vous n'avez pas compris ! le télé travail permet d'aller vivre loin des
zones à fort coup immobilier !
Post by anyone
Post by Philippe RAI
En plus ce n'est pas le cas le plus représentatif.
quel serait le cas le plus représentatif?
Et bien les centaines de milliers de gens qui passent tous les jours 3
heures dans les transports juste pour travailler avec un ordinateur.
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
L'augmentation de la consommation d'électricité certains mercredis après
midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est flagrante quand
on superpose la courbe du mercredi avec les courbes du mardi ou de jeudi.
Source ?
Les exploitants de RTE.
Mais encore ! donnez un lien, prouvez le.
olivier B.
2017-11-28 08:14:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
les études sérieuses sur le sujet.
Lesquelles ?
ça tarde à sortir, probablement une constipation mentale, pourtant
associer les mots "pollution" et "teletravail" dans un moteur de recherche
pour se renseigner à minima sur le sujet avant de s'inscrire en faux n'est
pas compliqué :-/
Paul Aubrin
2017-11-28 10:33:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser
des transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent
à cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
les études sérieuses sur le sujet.
Lesquelles ?
ça tarde à sortir, probablement une constipation mentale, pourtant
associer les mots "pollution" et "teletravail" dans un moteur de
recherche pour se renseigner à minima sur le sujet avant de s'inscrire
en faux n'est pas compliqué :-/
Le travail à la pièce à domicile était pratiqué au 19ème siècle, et au
début du 20ème, par exemple par les dentellières du Puy en Velay. C'était
presque une forme de servage.

Une entreprise, ce sont des gens qui travaillent ensemble.
Ceux qui produisent de l'information peuvent effectivement travailler en
dehors de leur entreprise. Les informations de l'entreprise sont le plus
souvent confidentielles (soumises à la règlementation CNIL, par exemple).
Le travail à domicile suppose donc des moyens dédiés et une
infrastructure capable de protéger le capital intellectuel de
l'entreprise.
Les télécommunications ne remplacent pas toute la communication entre les
équipes. Le travail ne peut pas être 100% à domicile. Des locaux, des
déplacements, des moyens techniques doivent être conservés, en plus de
ceux du domicile.
anyone
2017-11-28 11:48:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
les études sérieuses sur le sujet.
Lesquelles ?
ça tarde à sortir, probablement une constipation mentale, pourtant
associer les mots "pollution" et "teletravail" dans un moteur de recherche
pour se renseigner à minima sur le sujet avant de s'inscrire en faux n'est
pas compliqué :-/
non, je ne vois pas pourquoi je fournirai des études alors que P. R.
n'aurait rien à apporter pour prouver sa contradiction.



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
olivier B.
2017-11-26 20:52:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
oui, lesquelles :-p
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).
Pas du tout ! une chaise, un bureau, un ordinateur, presque tout le
monde a cela.
qui n'est plus nécessaire coté entreprise
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.
Vous avez déjà dit, vous oubliez de compter le déplacement des 31 élèves
et du prof ! et que chez eux c'est déjà chauffé.
En plus ce n'est pas le cas le plus représentatif.
certes, le télé-enseignement n'a pas fait ses preuves
anyone
2017-11-26 21:53:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Quelles études ?
oui, lesquelles :-p
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).
Pas du tout ! une chaise, un bureau, un ordinateur, presque tout le
monde a cela.
qui n'est plus nécessaire coté entreprise
Post by Philippe RAI
Post by anyone
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.
Vous avez déjà dit, vous oubliez de compter le déplacement des 31 élèves
et du prof ! et que chez eux c'est déjà chauffé.
En plus ce n'est pas le cas le plus représentatif.
certes, le télé-enseignement n'a pas fait ses preuves
c'est surtout que vous parlez sans savoir. Un peu comme les éoliennes...



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
MAIxxx
2017-11-27 08:35:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de fonctionnement
(chauffage, entretien).
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs. Le
chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le chauffage
de 31 bureaux.
L’augmentation de la consommation d’électricité certains mercredis après
midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est flagrante quand
on superpose la courbe du mercredi avec les courbes du mardi ou de jeudi.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le
logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Il faut mettre en balance le coût du déplacement (y compris celui des
infrastructures!) en énergie [libre] et celui du travail à distance avec
des chiffres précis (une lampe led de bureau c'est 3.5w, la maison est
quand même chauffée si on n'y est pas, par contre la "clim" dans les
pays chauds, c'est à voir, mais là on a du photovoltaïque possible)..

Pour les études, a-t-on bien pris en compte les fameuses "externalités"
qui bouffent l'environnent ? Certains n'hésitent pas à biaiser pour
donner un résultat qu'ils avaient décidé d'avance, se méfier du "à qui
le crime profite".

Si on veut une salle de classe "physique" pour 31 mômes, il me semble
bien plus raisonnable de faire du ramassage scolaire intelligent que
d'avoir 31 mamans qui viennent conduire leur petit et le reprendre le
soir. Quand j'étais môme, c'était "à pattes" ou en bus pour aller en
cours, avant l'explosion de la voiture individuelle vers 1960. Il y a
beaucoup trop de bagnoles sur la route et en stationnement, ça a un tas
d'inconvénients.

Le travail en usine "metro-boulo-dodo", ça existe encore en France ?????
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
anyone
2017-11-27 11:09:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc plus
de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de
fonctionnement (chauffage, entretien).
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs.
Le chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le
chauffage de 31 bureaux.
L’augmentation de la consommation d’électricité certains mercredis
après midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est
flagrante quand on superpose la courbe du mercredi avec les courbes du
mardi ou de jeudi.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le
logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Il faut mettre en balance le coût du déplacement (y compris celui des
infrastructures!) en énergie [libre] et celui du travail à distance avec
des chiffres précis (une lampe led de bureau c'est 3.5w, la maison est
quand même chauffée si on n'y est pas, par contre la "clim" dans les
pays chauds, c'est à voir, mais là on a du photovoltaïque possible)..
C'est ce que font les études sérieuses à ce sujet.
Par contre, il y a un oubli dans ton raisonnement: si la maison est
"quand même chauffée" elle est plus grande. Il faut une pièce
supplémentaire pour la tranquillité et stocker les documents.

Le cout d'acquisition de la pièce supplémentaire est important, son
entretien et son chauffage aussi. Je rappelle ce que je disais: cette
pièce devient légalement un local professionnel et doit répondre à ces
normes.
Post by MAIxxx
Pour les études, a-t-on bien pris en compte les fameuses "externalités"
qui bouffent l'environnent ? Certains n'hésitent pas à biaiser pour
donner un résultat qu'ils avaient décidé d'avance, se méfier du "à qui
le crime profite".
oui, et c'est ce qui les conduit à conclure que le télétravail n'est pas
forcement bon pour l'écologie.
Post by MAIxxx
Si on veut une salle de classe "physique" pour 31 mômes, il me semble
bien plus raisonnable de faire du ramassage scolaire intelligent que
d'avoir 31 mamans qui viennent conduire leur petit et le reprendre le
soir. Quand j'étais môme, c'était "à pattes" ou en bus pour aller en
cours, avant l'explosion de la voiture individuelle vers 1960. Il y a
beaucoup trop de bagnoles sur la route et en stationnement, ça a un tas
d'inconvénients.
Le travail en usine "metro-boulo-dodo", ça existe encore en France ?????
oui pour ceux qui travaillent en usine, ceux qui travaillent en équipe,
ceux qui reçoivent du public, pour ceux qui travaillent en environnement
"sécurisé" ou pour ceux qui travaillent sur des document authentiques
(clercs de notaires par exemple).

Et souvent pour des nécessités de cohésion de l'entreprise et de
management, le temps de télétravail n'est que partiel: 2 ou 3 jours par
semaine, ce qui ne permet pas de supprimer de locaux dans l'entreprise.

Je comprends que le télétravail trouve un écho chez ceux qui souhaitent
une "uberisation" complète de la société et exercer leur activité comme
un libéral. C'est cela qui biaise les raisonnements.

une remarque technique:
"par contre la "clim" dans les pays chauds, c'est à voir, mais là on a
du photovoltaïque possible"

Dans les pays chauds, il faut chaud la nuit aussi :-)
Et là on n'a pas de PV.

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
MAIxxx
2017-11-27 12:16:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by MAIxxx
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc
plus de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de
fonctionnement (chauffage, entretien).
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs.
Le chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le
chauffage de 31 bureaux.
L’augmentation de la consommation d’électricité certains mercredis
après midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est
flagrante quand on superpose la courbe du mercredi avec les courbes
du mardi ou de jeudi.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par
le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Il faut mettre en balance le coût du déplacement (y compris celui des
infrastructures!) en énergie [libre] et celui du travail à distance
avec des chiffres précis (une lampe led de bureau c'est 3.5w, la
maison est quand même chauffée si on n'y est pas, par contre la "clim"
dans les pays chauds, c'est à voir, mais là on a du photovoltaïque
possible)..
C'est ce que font les études sérieuses à ce sujet.
Par contre, il y a un oubli dans ton raisonnement: si la maison est
"quand même chauffée" elle est plus grande. Il faut une pièce
supplémentaire pour la tranquillité et stocker les documents.
Le cout d'acquisition de la pièce supplémentaire est important, son
entretien et son chauffage aussi. Je rappelle ce que je disais: cette
pièce devient légalement un local professionnel et doit répondre à ces
normes.
Post by MAIxxx
Pour les études, a-t-on bien pris en compte les fameuses
"externalités" qui bouffent l'environnent ? Certains n'hésitent pas à
biaiser pour donner un résultat qu'ils avaient décidé d'avance, se
méfier du "à qui le crime profite".
oui, et c'est ce qui les conduit à conclure que le télétravail n'est pas
forcement bon pour l'écologie.
Post by MAIxxx
Si on veut une salle de classe "physique" pour 31 mômes, il me semble
bien plus raisonnable de faire du ramassage scolaire intelligent que
d'avoir 31 mamans qui viennent conduire leur petit et le reprendre le
soir. Quand j'étais môme, c'était "à pattes" ou en bus pour aller en
cours, avant l'explosion de la voiture individuelle vers 1960. Il y a
beaucoup trop de bagnoles sur la route et en stationnement, ça a un
tas d'inconvénients.
Le travail en usine "metro-boulo-dodo", ça existe encore en France ?????
oui pour ceux qui travaillent en usine, ceux qui travaillent en équipe,
ceux qui reçoivent du public, pour ceux qui travaillent en environnement
"sécurisé" ou pour ceux qui travaillent sur des document authentiques
(clercs de notaires par exemple).
Et souvent pour des nécessités de cohésion de l'entreprise et de
management, le temps de télétravail n'est que partiel: 2 ou 3 jours par
semaine, ce qui ne permet pas de supprimer de locaux dans l'entreprise.
Le télétravail est plutôt choisi. Mon ex-voisin le pratiquait sans avoir
l'air de se soucier de la "rentabilité" énergétique et préférait sans
doute ne pas passer 2h par jour dans les embouteillages et mettre son
portable sur la table de la salle à manger, voire sur la terrasse ou
dans la veranda les jours de beau temps, sortir faire ses courses quand
il veut - malgré le smartphone qui peut vous attraper n'importe où.

Quoi qu'il en soit, je pense qu'une bonne partie des salariés
préfèreraient travailler chez eux, même dans la cuisine -et zut pour la
"loi" qui veut une pièce spéciale- que de prendre le train de banlieue
ou la bagnole et faire 50X2 km en 2X1h pour un environnement souvent
assez hostile : vous connaissez les "open space" où chacun a un box de
4m² et jouit de la promiscuité déshumanisée des camarades sans avoir
le droit de "personnaliser" son poste de travail.

Quand à la supervision managériale, elle est sûrement moins pesante chez
soi que dans un espace avec le bureau vitré du chef qui vous surveille
et 40 personnes dans la même salle en train de tapoter sur des claviers
sans avoir le droit d'aller aux chiottes quand besoin.
Ah, évidemment, les centres d'appel ! Mais, ça, c'est au Maroc ou encore
plus loin.
Et puis si besoin la visio-conférence via VPN et j'en passe.
Post by anyone
Je comprends que le télétravail trouve un écho chez ceux qui souhaitent
une "uberisation" complète de la société et exercer leur activité comme
un  libéral. C'est cela qui biaise les raisonnements.
Tout le monde n'a pas les même intérêts, ni les même contraintes, le
tout est de trouver uin compromis acceptable qui optimise ce que chacun
est tenu de "dépenser" : temps, voiture, réseaux, locaux. AMA les
solutions peuvent être variées, mais on ne /devrait/ pas rester dans la
situation stupide que j'ai encore connu avant ma retraite il y a une
dizaine d'années dans une grande entreprise.
Post by anyone
"par contre la "clim" dans les  pays chauds, c'est à voir, mais là on a
du photovoltaïque possible"
Dans les pays chauds, il faut chaud la nuit aussi :-)
Et là on n'a pas de PV.
Et les batteries ???
Post by anyone
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le
logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
Paul Aubrin
2017-11-27 13:47:28 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Dans les pays chauds, il faut chaud la nuit aussi Et là on n'a pas de
PV.
Et les batteries ???
Le PV est cher. Avec les batteries il devient très cher. Surtout pour des
appareils gourmands comme des clims.
anyone
2017-11-27 16:01:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by MAIxxx
Dans les pays chauds, il faut chaud la nuit aussi Et là on n'a pas de
PV.
Et les batteries ???
Le PV est cher. Avec les batteries il devient très cher. Surtout pour des
appareils gourmands comme des clims.
D'autant qu'il faudra au moins doubler la surface des panneaux: la
moitié pour le fonctionnement de jour, l'autre moitié pour la recharge
des batteries. (doublement d'un rendement de 100%)

---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
anyone
2017-11-27 15:15:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by anyone
Post by MAIxxx
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc
plus de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de
fonctionnement (chauffage, entretien).
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs.
Le chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le
chauffage de 31 bureaux.
L’augmentation de la consommation d’électricité certains mercredis
après midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est
flagrante quand on superpose la courbe du mercredi avec les courbes
du mardi ou de jeudi.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par
le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Il faut mettre en balance le coût du déplacement (y compris celui des
infrastructures!) en énergie [libre] et celui du travail à distance
avec des chiffres précis (une lampe led de bureau c'est 3.5w, la
maison est quand même chauffée si on n'y est pas, par contre la
"clim" dans les pays chauds, c'est à voir, mais là on a du
photovoltaïque possible)..
C'est ce que font les études sérieuses à ce sujet.
Par contre, il y a un oubli dans ton raisonnement: si la maison est
"quand même chauffée" elle est plus grande. Il faut une pièce
supplémentaire pour la tranquillité et stocker les documents.
Le cout d'acquisition de la pièce supplémentaire est important, son
entretien et son chauffage aussi. Je rappelle ce que je disais: cette
pièce devient légalement un local professionnel et doit répondre à ces
normes.
Post by MAIxxx
Pour les études, a-t-on bien pris en compte les fameuses
"externalités" qui bouffent l'environnent ? Certains n'hésitent pas à
biaiser pour donner un résultat qu'ils avaient décidé d'avance, se
méfier du "à qui le crime profite".
oui, et c'est ce qui les conduit à conclure que le télétravail n'est
pas forcement bon pour l'écologie.
Post by MAIxxx
Si on veut une salle de classe "physique" pour 31 mômes, il me semble
bien plus raisonnable de faire du ramassage scolaire intelligent que
d'avoir 31 mamans qui viennent conduire leur petit et le reprendre le
soir. Quand j'étais môme, c'était "à pattes" ou en bus pour aller en
cours, avant l'explosion de la voiture individuelle vers 1960. Il y a
beaucoup trop de bagnoles sur la route et en stationnement, ça a un
tas d'inconvénients.
Le travail en usine "metro-boulo-dodo", ça existe encore en France ?????
oui pour ceux qui travaillent en usine, ceux qui travaillent en
équipe, ceux qui reçoivent du public, pour ceux qui travaillent en
environnement "sécurisé" ou pour ceux qui travaillent sur des document
authentiques (clercs de notaires par exemple).
Et souvent pour des nécessités de cohésion de l'entreprise et de
management, le temps de télétravail n'est que partiel: 2 ou 3 jours
par semaine, ce qui ne permet pas de supprimer de locaux dans
l'entreprise.
Le télétravail est plutôt choisi.
C'est vrai: et pas par n'importe qui. Tout le monde n'est pas autonome
dans sont boulot.
Post by MAIxxx
Mon ex-voisin le pratiquait sans avoir
l'air de se soucier de la "rentabilité" énergétique et préférait sans
doute ne pas passer 2h par jour dans les embouteillages et mettre son
portable sur la table de la salle à manger, voire sur la terrasse ou
dans la veranda  les jours de beau temps, sortir faire ses courses quand
il veut - malgré le smartphone qui peut vous attraper n'importe où.
oui, il m'est aussi arrivé de faire du télétravail le week-end et
pendant mes vacances et ce n'était pas complètement choisi.
Post by MAIxxx
Quoi qu'il en soit, je pense qu'une bonne partie des salariés
préfèreraient travailler chez eux, même dans la cuisine -et zut pour la
"loi" qui veut une pièce spéciale-
L'employeur doit s'assurer que son employé à des conditions décentes de
travail.
Post by MAIxxx
que de prendre le train de banlieue
ou la bagnole et faire 50X2 km en 2X1h  pour un environnement souvent
oui, mais ça l'employer s'en moque..
.
vous connaissez les "open space" où chacun a un box de
Post by MAIxxx
4m² et jouit de la promiscuité déshumanisée  des camarades sans avoir le
droit de "personnaliser" son poste de travail.
Non, et je n'accepterai jamais de travailler dans ces conditions.
Mais soyons clairs: le télétravail ne s'adresse probablement pas à cette
catégorie de personnel.
Post by MAIxxx
Quand à la supervision managériale, elle est sûrement moins pesante chez
soi que dans un espace avec le bureau vitré du chef qui vous surveille
et 40 personnes dans la même salle en train de tapoter sur des claviers
sans avoir le droit d'aller aux chiottes quand besoin.
oui tout à fait. N’empêche que, sans tomber dans l’excès un chef c'est
utile (ou ça peut l’être de temps en temps!!) :-)
Post by MAIxxx
Ah, évidemment, les centres d'appel ! Mais, ça, c'est au Maroc ou encore
plus loin.
oui, mais ce n'est pas du télétravail.
Post by MAIxxx
Et puis si besoin la visio-conférence via VPN et j'en passe. >
Post by anyone
Je comprends que le télétravail trouve un écho chez ceux qui
souhaitent une "uberisation" complète de la société et exercer leur
activité comme un  libéral. C'est cela qui biaise les raisonnements.
Tout le monde n'a pas les même intérêts, ni les même contraintes, le
tout est de trouver uin compromis acceptable qui optimise ce que chacun
est tenu de "dépenser" : temps, voiture, réseaux, locaux. AMA les
solutions peuvent être variées, mais on ne /devrait/ pas rester dans la
situation stupide que j'ai encore connu avant ma retraite il y a une
dizaine d'années dans une grande entreprise.
C'est pour cela que toutes les études sérieuses ont de la peine à
conclure sur ce sujet: trop de diversité, trop de cas où ça ne le "fait
pas": c'est quoi le télétravail d'un représentant de commerce, ou d'un
cadre ayant des équipes dissimilées?

Tout ce que j'ai lu de la part d'auteurs honnêtes est que le bonus/malus
écologique du télétravail est très compliqué à calculer et que les
études macroscopiques encore grossières montrent qu'il n'y a pas
vraiment d'avantage.

Il faut donc être prudents en ne pas "pousser" dans la voie du
télétravail inconsidérément. On a déjà des exemples où des solutions
dites écologiques ont révélé des effets inattendus comme l'incinération
des ordures ménagères qui a créé des générateurs de dioxine dans les
quartiers périphériques ou la préconisation du diesel en lieu et place
de l'essence en ne considérant que l'aspect CO2.

Et les solutions dont on va s’apercevoir qu'elles ne sont pas aussi
intéressantes écologiquement que ce qu'on pense: chauffage au bois &
particules fines, circuits courts de vente à la ferme & total des km
parcourus, transports en commun & épidémies gastro en ce moment), le
remplacement du nucléaire allemand par des centrales au lignite...

Tout ce qui est "télé-quelque-chose" revient en général moins cher.
Cependant il faut garder à l'esprit qu'une grande partie de la réduction
des couts est due à l'augmentation de la productivité liée à la
concentration de l'activité (par exemple Amazon) et non pas à la
réduction de la consommation d'énergie.
Post by MAIxxx
Post by anyone
"par contre la "clim" dans les  pays chauds, c'est à voir, mais là on
a du photovoltaïque possible"
Dans les pays chauds, il faut chaud la nuit aussi :-)
Et là on n'a pas de PV.
Et les batteries ???
oui, quand on saura les recycler :-)



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
MAIxxx
2017-11-27 16:20:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
[snip]
.
Post by anyone
Post by MAIxxx
Le télétravail est plutôt choisi.
C'est vrai: et pas par n'importe qui. Tout le monde n'est pas autonome
dans sont boulot.
Post by MAIxxx
Mon ex-voisin le pratiquait sans avoir l'air de se soucier de la
"rentabilité" énergétique et préférait sans doute ne pas passer 2h par
jour dans les embouteillages et mettre son portable sur la table de la
salle à manger, voire sur la terrasse ou dans la veranda  les jours de
beau temps, sortir faire ses courses quand il veut - malgré le
smartphone qui peut vous attraper n'importe où.
oui, il m'est aussi arrivé de faire du télétravail le week-end et
pendant mes vacances et ce n'était pas complètement choisi.
Post by MAIxxx
Quoi qu'il en soit, je pense qu'une bonne partie des salariés
préfèreraient travailler chez eux, même dans la cuisine -et zut pour
la "loi" qui veut une pièce spéciale-
L'employeur doit s'assurer que son employé à des conditions décentes de
travail.
Post by MAIxxx
que de prendre le train de banlieue ou la bagnole et faire 50X2 km en
oui, mais ça l'employer s'en moque..
.
 vous connaissez les "open space" où chacun a un box de
Post by MAIxxx
4m² et jouit de la promiscuité déshumanisée  des camarades sans avoir
le droit de "personnaliser" son poste de travail.
Non, et je n'accepterai jamais de travailler dans ces conditions.
Mais soyons clairs: le télétravail ne s'adresse probablement pas à cette
catégorie de personnel.
Post by MAIxxx
Quand à la supervision managériale, elle est sûrement moins pesante
chez soi que dans un espace avec le bureau vitré du chef qui vous
surveille et 40 personnes dans la même salle en train de tapoter sur
des claviers sans avoir le droit d'aller aux chiottes quand besoin.
oui tout à fait. N’empêche que, sans tomber dans l’excès un chef c'est
utile (ou ça peut l’être de temps en temps!!) :-)
Post by MAIxxx
Ah, évidemment, les centres d'appel ! Mais, ça, c'est au Maroc ou
encore plus loin.
oui, mais ce n'est pas du télétravail.
Post by MAIxxx
Et puis si besoin la visio-conférence via VPN et j'en passe. >
Post by anyone
Je comprends que le télétravail trouve un écho chez ceux qui
souhaitent une "uberisation" complète de la société et exercer leur
activité comme un  libéral. C'est cela qui biaise les raisonnements.
Tout le monde n'a pas les même intérêts, ni les même contraintes, le
tout est de trouver uin compromis acceptable qui optimise ce que
chacun est tenu de "dépenser" : temps, voiture, réseaux, locaux. AMA
les solutions peuvent être variées, mais on ne /devrait/ pas rester
dans la situation stupide que j'ai encore connu avant ma retraite il y
a une dizaine d'années dans une grande entreprise.
C'est pour cela que toutes les études sérieuses ont de la peine à
conclure sur ce sujet: trop de diversité, trop de cas où ça ne le "fait
pas": c'est quoi le télétravail d'un représentant de commerce, ou d'un
cadre ayant des équipes dissimilées?
Tout ce que j'ai lu de la part d'auteurs honnêtes est que le bonus/malus
écologique du télétravail est très compliqué à calculer et que les
études macroscopiques encore grossières montrent qu'il n'y a pas
vraiment d'avantage.
Il faut donc être prudents en ne pas "pousser" dans la voie du
télétravail inconsidérément. On a déjà des exemples où des solutions
dites écologiques ont révélé des effets inattendus  comme l'incinération
des ordures ménagères qui a créé des générateurs de dioxine dans les
quartiers périphériques ou la préconisation du diesel en lieu et place
de l'essence en ne considérant que l'aspect CO2.
Et les solutions dont on va s’apercevoir qu'elles ne sont pas aussi
intéressantes écologiquement que ce qu'on pense: chauffage au bois &
particules fines, circuits courts de vente à la ferme & total des km
parcourus, transports en commun & épidémies gastro en ce moment), le
remplacement du nucléaire allemand par des centrales au lignite...
Tout ce qui est "télé-quelque-chose" revient en général moins cher.
Cependant il faut garder à l'esprit qu'une grande partie de la réduction
des couts est due à l'augmentation de la productivité liée à la
concentration de l'activité (par exemple Amazon) et non pas à la
réduction de la consommation d'énergie.
On ne peut pas réduire l'économie à la notion de coût financier d'une
activité, surtout si cette activité dégrade de façon non réversible
l'environnement, ou pour mieux dire, la "nature"".

Il faut sans doute ne pas penser uniquement "énergie libre" style kwh
d'électricité, mais plus généralement entropie de tout l'environnement
qui en prend un bon coup avec l'activité dite "économique", c'est-à-dire
les *dégradations non réversibles*. Cette notion est complètement
ignorée des économistes mais reste la clé de la "durabilité" de notre
mode de vie.

Enfin, bien sûr qu'il faut se déplacer, mais AMA c'est trop souvent une
contrainte et pas un facteur de liberté. C'est selon, la voiture
individuelle ou le train/bus peut conduire à une perversion pour cause
de facilité (au départ, mais c'est souvent une difficulté d'aller au
boulot désormais, je pense aux gens qui sortent du chomdu et doivent
chercher du travail à 50km de leur domicile).

Je pensais aussi à la messe à le télé plutôt qu'à l'église à 20 km de
chez vous voire plus.:-)
--
La folie blesse, le génie [du mal] tue
anyone
2017-11-28 15:01:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
[snip]
..
Post by anyone
Tout ce que j'ai lu de la part d'auteurs honnêtes est que le
bonus/malus écologique du télétravail est très compliqué à calculer et
que les études macroscopiques encore grossières montrent qu'il n'y a
pas vraiment d'avantage.
Il faut donc être prudents en ne pas "pousser" dans la voie du
télétravail inconsidérément. On a déjà des exemples où des solutions
dites écologiques ont révélé des effets inattendus  comme
l'incinération des ordures ménagères qui a créé des générateurs de
dioxine dans les quartiers périphériques ou la préconisation du diesel
en lieu et place de l'essence en ne considérant que l'aspect CO2.
Et les solutions dont on va s’apercevoir qu'elles ne sont pas aussi
intéressantes écologiquement que ce qu'on pense: chauffage au bois &
particules fines, circuits courts de vente à la ferme & total des km
parcourus, transports en commun & épidémies gastro en ce moment), le
remplacement du nucléaire allemand par des centrales au lignite...
Tout ce qui est "télé-quelque-chose" revient en général moins cher.
Cependant il faut garder à l'esprit qu'une grande partie de la
réduction des couts est due à l'augmentation de la productivité liée à
la concentration de l'activité (par exemple Amazon) et non pas à la
réduction de la consommation d'énergie.
On ne peut pas réduire l'économie à la notion de coût financier d'une
activité, surtout si cette activité dégrade de façon non réversible
l'environnement, ou pour mieux dire, la "nature"".
je veux bien... mais: est ce qu'une carrière est un outrage irréversible
à la nature? Une mine?
Est ce que bruler du charbon, fabriquer de l'acier est un outrage
irréversible à la nature?

Et pêcher?

Je ne suis pas convaincu que le critère irréversibilité soit le bon
critère.
Post by MAIxxx
Il  faut sans doute ne pas penser uniquement "énergie libre" style kwh
d'électricité, mais plus généralement entropie de tout l'environnement
qui en prend un bon coup avec l'activité dite "économique", c'est-à-dire
les *dégradations non réversibles*.  Cette notion est complètement
ignorée des économistes mais reste la clé de la "durabilité" de notre
mode de vie.
Enfin, bien sûr qu'il faut se déplacer, mais AMA c'est trop souvent une
contrainte et pas un facteur de liberté. C'est selon, la voiture
individuelle ou le train/bus peut conduire à une perversion pour cause
de facilité (au départ, mais c'est souvent une difficulté d'aller au
boulot désormais, je pense aux gens qui sortent du chomdu et doivent
chercher du travail à 50km de leur domicile).
Je pensais aussi à la messe à le télé plutôt qu'à l'église à 20 km de
chez vous voire plus.:-)
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus

anyone
2017-11-27 15:57:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by anyone
Post by MAIxxx
Post by anyone
Post by Philippe RAI
Post by olivier B.
Le télétravail est bon pour l'environnement
en général, non. il fait consommer plus d'énergie.
Certainement pas ! Il vaut mieux rester chez soi que d'utiliser des
transports pour faire la même chose que chez soi.
Il y a sur-consommation d'énergie et perte de temps, donc d'argent à
cause du transport.
Ce n'est pas ce que montent les études sur ce sujet.
Le télétravail nécessite de disposer un "bureau à domicile", donc
plus de surface, donc plus de dépenses d'investissement et de
fonctionnement (chauffage, entretien).
Un exemple qui montre le problème: le téléenseignement.
Un prof et ses 30 élèves consomment la puissance de 8 lampes.
En télétravail, il faut une lampe par participant et 31 ordinateurs.
Le chauffage d'une salle de classe économisé est remplacé par le
chauffage de 31 bureaux.
L’augmentation de la consommation d’électricité certains mercredis
après midi (surtout les jours d'hiver à faible luminosité) est
flagrante quand on superpose la courbe du mercredi avec les courbes
du mardi ou de jeudi.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par
le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Il faut mettre en balance le coût du déplacement (y compris celui des
infrastructures!) en énergie [libre] et celui du travail à distance
avec des chiffres précis (une lampe led de bureau c'est 3.5w, la
maison est quand même chauffée si on n'y est pas, par contre la
"clim" dans les pays chauds, c'est à voir, mais là on a du
photovoltaïque possible)..
C'est ce que font les études sérieuses à ce sujet.
Par contre, il y a un oubli dans ton raisonnement: si la maison est
"quand même chauffée" elle est plus grande. Il faut une pièce
supplémentaire pour la tranquillité et stocker les documents.
Le cout d'acquisition de la pièce supplémentaire est important, son
entretien et son chauffage aussi. Je rappelle ce que je disais: cette
pièce devient légalement un local professionnel et doit répondre à ces
normes.
Post by MAIxxx
Pour les études, a-t-on bien pris en compte les fameuses
"externalités" qui bouffent l'environnent ? Certains n'hésitent pas à
biaiser pour donner un résultat qu'ils avaient décidé d'avance, se
méfier du "à qui le crime profite".
oui, et c'est ce qui les conduit à conclure que le télétravail n'est
pas forcement bon pour l'écologie.
Post by MAIxxx
Si on veut une salle de classe "physique" pour 31 mômes, il me semble
bien plus raisonnable de faire du ramassage scolaire intelligent que
d'avoir 31 mamans qui viennent conduire leur petit et le reprendre le
soir. Quand j'étais môme, c'était "à pattes" ou en bus pour aller en
cours, avant l'explosion de la voiture individuelle vers 1960. Il y a
beaucoup trop de bagnoles sur la route et en stationnement, ça a un
tas d'inconvénients.
Le travail en usine "metro-boulo-dodo", ça existe encore en France ?????
oui pour ceux qui travaillent en usine, ceux qui travaillent en
équipe, ceux qui reçoivent du public, pour ceux qui travaillent en
environnement "sécurisé" ou pour ceux qui travaillent sur des document
authentiques (clercs de notaires par exemple).
Et souvent pour des nécessités de cohésion de l'entreprise et de
management, le temps de télétravail n'est que partiel: 2 ou 3 jours
par semaine, ce qui ne permet pas de supprimer de locaux dans
l'entreprise.
Le télétravail est plutôt choisi.
C'est vrai: et pas par n'importe qui. Tout le monde n'est pas autonome
dans sont boulot.
Post by MAIxxx
Mon ex-voisin le pratiquait sans avoir
l'air de se soucier de la "rentabilité" énergétique et préférait sans
doute ne pas passer 2h par jour dans les embouteillages et mettre son
portable sur la table de la salle à manger, voire sur la terrasse ou
dans la veranda  les jours de beau temps, sortir faire ses courses quand
il veut - malgré le smartphone qui peut vous attraper n'importe où.
oui, il m'est aussi arrivé de faire du télétravail le week-end et
pendant mes vacances et ce n'était pas complètement choisi.
Post by MAIxxx
Quoi qu'il en soit, je pense qu'une bonne partie des salariés
préfèreraient travailler chez eux, même dans la cuisine -et zut pour la
"loi" qui veut une pièce spéciale-
L'employeur doit s'assurer que son employé à des conditions décentes de
travail.
Post by MAIxxx
que de prendre le train de banlieue
ou la bagnole et faire 50X2 km en 2X1h  pour un environnement souvent
oui, mais ça l'employeur s'en moque..
..
Post by MAIxxx
vous connaissez les "open space" où chacun a un box de
4m² et jouit de la promiscuité déshumanisée  des camarades sans avoir le
droit de "personnaliser" son poste de travail.
Non, et je n'accepterai jamais de travailler dans ces conditions.
Mais soyons clairs: le télétravail ne s'adresse probablement pas à cette
catégorie de personnel.
Post by MAIxxx
Quand à la supervision managériale, elle est sûrement moins pesante chez
soi que dans un espace avec le bureau vitré du chef qui vous surveille
et 40 personnes dans la même salle en train de tapoter sur des claviers
sans avoir le droit d'aller aux chiottes quand besoin.
oui tout à fait. N’empêche que, sans tomber dans l’excès un chef c'est
utile (ou ça peut l’être de temps en temps!!) :-)
Post by MAIxxx
Ah, évidemment, les centres d'appel ! Mais, ça, c'est au Maroc ou encore
plus loin.
oui, mais ce n'est pas du télétravail.
Post by MAIxxx
Et puis si besoin la visio-conférence via VPN et j'en passe. >
Post by anyone
Je comprends que le télétravail trouve un écho chez ceux qui
souhaitent une "uberisation" complète de la société et exercer leur
activité comme un  libéral. C'est cela qui biaise les raisonnements.
Tout le monde n'a pas les même intérêts, ni les même contraintes, le
tout est de trouver uin compromis acceptable qui optimise ce que chacun
est tenu de "dépenser" : temps, voiture, réseaux, locaux. AMA les
solutions peuvent être variées, mais on ne /devrait/ pas rester dans la
situation stupide que j'ai encore connu avant ma retraite il y a une
dizaine d'années dans une grande entreprise.
C'est pour cela que toutes les études sérieuses ont de la peine à
conclure sur ce sujet: trop de diversité, trop de cas où ça ne le "fait
pas": c'est quoi le télétravail d'un représentant de commerce, ou d'un
cadre ayant des équipes dissimilées?

Tout ce que j'ai lu de la part d'auteurs honnêtes est que le bonus/malus
écologique du télétravail est très compliqué à calculer et que les
études macroscopiques encore grossières montrent qu'il n'y a pas
vraiment d'avantage.

Il faut donc être prudents en ne pas "pousser" dans la voie du
télétravail inconsidérément. On a déjà des exemples où des solutions
dites écologiques ont révélé des effets inattendus comme l'incinération
des ordures ménagères qui a créé des générateurs de dioxine dans les
quartiers périphériques ou la préconisation du diesel en lieu et place
de l'essence en ne considérant que l'aspect CO2.

Et les solutions dont on va s’apercevoir qu'elles ne sont pas aussi
intéressantes écologiquement que ce qu'on pense: chauffage au bois &
particules fines, circuits courts de vente à la ferme & total des km
parcourus, transports en commun & épidémies gastro en ce moment), le
remplacement du nucléaire allemand par des centrales au lignite...

Tout ce qui est "télé-quelque-chose" revient en général moins cher.
Cependant il faut garder à l'esprit qu'une grande partie de la réduction
des couts est due à l'augmentation de la productivité liée à la
concentration de l'activité (par exemple Amazon) et non pas à la
réduction de la consommation d'énergie.
Post by MAIxxx
Post by anyone
"par contre la "clim" dans les  pays chauds, c'est à voir, mais là on
a du photovoltaïque possible"
Dans les pays chauds, il faut chaud la nuit aussi :-)
Et là on n'a pas de PV.
Et les batteries ???
oui, quand on saura les recycler :-)



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le
logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus


---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Loading...