Discussion:
Le gouvernement salvadorien interdit les activités minières.
(trop ancien pour répondre)
Paul Aubrin
2017-04-28 07:39:22 UTC
Permalink
Raw Message
Recopie intégrale d'un article posté par Ici Git sur fr.soc.politique.

C'est une première mondiale : le Salvador a interdit, jeudi, les mines de
métaux sur son territoire, par souci environnemental.

Le Salvador est devenu officiellement jeudi le premier pays au monde à
interdire les mines de métaux sur son territoire, estimant qu'il s'agit
d'une activité nuisible pour l'environnement et la santé publique.

«Aucune institution, norme, acte administratif ou résolution ne pourra
autoriser la prospection, l'exploration, l'extraction ou le traitement de
produits miniers métalliques au Salvador», selon cette loi votée le 29
mars, par l'ensemble des partis au parlement, et publiée jeudi au Journal
officiel.

Ce texte fait du petit pays d'Amérique centrale un pionner dans la lutte
contre l'activité minière et ses effets néfastes sur l'environnement et la
population. Le Salvador «a fait quelque chose d'historique», avait alors
salué l'ONG MiningWatch Canada.

«C'est une loi innovante mais surtout nécessaire face à une industrie qui
n'apporte aucun bénéfice aux communautés mais plutôt une grave pollution
aux sources d'eau, à l'environnement. Il faut célébrer cette loi», a réagi
auprès de l'AFP le président de l'Unité écologique salvadorienne (UNES),
Mauricio Sermeño.

«Très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois

En octobre 2016, le Salvador avait remporté un arbitrage face à Pacific
Rim Cayman, filiale d'OceanaGold, qui réclamait au pays d'Amérique
centrale 250 millions de dollars pour lui avoir refusé un permis
d'exploitation pour raisons environnementales.

Au Guatemala voisin, les communautés rurales se battent contre les projets
miniers des groupes canadien Goldcorp et américains Tahoe Resources et
Kappes, Cassidy & Associates (KCA).

Le Nicaragua a lui rejeté des projets d'exploitation minière du Canadien
B2 Gold. Les pays d'Amérique centrale sont parmi les plus pauvres du
continent américain, mais l'activité minière sur leur territoire ne leur
apporte qu'une «très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois,
selon une étude récente menée par plusieurs ONG. (afp/nxp)

Créé: 28.04.2017, 01h27

https://is.gd/kLe509
Paul Aubrin
2017-04-28 12:27:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Recopie intégrale d'un article posté par Ici Git sur fr.soc.politique.
C'est une première mondiale : le Salvador a interdit, jeudi, les mines
de métaux sur son territoire, par souci environnemental.
Ma remarque personnelle: pour être cohérent avec son éthique sur
l'industrie minière, le gouvernement d'El Salvador va t-il interdire
l'usage de tous les objets fabriqué avec les matières premières de cette
industrie malfaisante?
Que vont-ils faire avec les objet en métal exposés dans les musées? les
détruire?

http://www.cultura.gob.sv/las-deidades-prehispanicas-que-se-exhiben-en-el-
muna/
anyone.
2017-04-28 14:10:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Recopie intégrale d'un article posté par Ici Git sur fr.soc.politique.
C'est une première mondiale : le Salvador a interdit, jeudi, les mines de
métaux sur son territoire, par souci environnemental.
Le Salvador est devenu officiellement jeudi le premier pays au monde à
interdire les mines de métaux sur son territoire, estimant qu'il s'agit
d'une activité nuisible pour l'environnement et la santé publique.
«Aucune institution, norme, acte administratif ou résolution ne pourra
autoriser la prospection, l'exploration, l'extraction ou le traitement de
produits miniers métalliques au Salvador», selon cette loi votée le 29
mars, par l'ensemble des partis au parlement, et publiée jeudi au Journal
officiel.
Ce texte fait du petit pays d'Amérique centrale un pionner dans la lutte
contre l'activité minière et ses effets néfastes sur l'environnement et la
population. Le Salvador «a fait quelque chose d'historique», avait alors
salué l'ONG MiningWatch Canada.
«C'est une loi innovante mais surtout nécessaire face à une industrie qui
n'apporte aucun bénéfice aux communautés mais plutôt une grave pollution
aux sources d'eau, à l'environnement. Il faut célébrer cette loi», a réagi
auprès de l'AFP le président de l'Unité écologique salvadorienne (UNES),
Mauricio Sermeño.
«Très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois
En octobre 2016, le Salvador avait remporté un arbitrage face à Pacific
Rim Cayman, filiale d'OceanaGold, qui réclamait au pays d'Amérique
centrale 250 millions de dollars pour lui avoir refusé un permis
d'exploitation pour raisons environnementales.
Au Guatemala voisin, les communautés rurales se battent contre les projets
miniers des groupes canadien Goldcorp et américains Tahoe Resources et
Kappes, Cassidy & Associates (KCA).
Le Nicaragua a lui rejeté des projets d'exploitation minière du Canadien
B2 Gold. Les pays d'Amérique centrale sont parmi les plus pauvres du
continent américain, mais l'activité minière sur leur territoire ne leur
apporte qu'une «très faible» contribution en termes de PIB et d'emplois,
selon une étude récente menée par plusieurs ONG. (afp/nxp)
Créé: 28.04.2017, 01h27
https://is.gd/kLe509
Il n'est pas certain que l'objectif soit seulement écologique: les
relations amériques nord/sud sont aussi complexes de les relation Europe
Afrique.
Donc prudence...
Paul Aubrin
2017-04-28 14:58:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by anyone.
Il n'est pas certain que l'objectif soit seulement écologique: les
relations amériques nord/sud sont aussi complexes de les relation Europe
Afrique.
Donc prudence...
Le Salvador est en litige avec une entreprise canadienne qui avait eu
l'autorisation de prospecter et qui avait investi quelques millions de
dollars, puis s'est vu retirer son permis. Le gouvernement Salvadorien
aurait pu réglementer les exploitations minières pour protéger
l'environnement. Aucun pays au monde ne peut se passer de métal. La
décision revient donc à refuser les nuisances et donc à les renvoyer chez
les autres. Globalement, il faut pourtant bien trouver un compromis
acceptable entre les avantages que l'on tire des ressources matérielles
que l'on utilise et les inconvénient environnementaux de leur
exploitation. Le refus pur et simple est absurde.
siger
2017-04-28 15:55:18 UTC
Permalink
Raw Message
il
faut pourtant bien trouver un compromis acceptable entre les
avantages que l'on tire des ressources matérielles que l'on
utilise et les inconvénient environnementaux de leur exploitation.
Le refus pur et simple est absurde.
sauf spécificités locales
--
siger
siger
2017-04-28 16:02:39 UTC
Permalink
Raw Message
il
faut pourtant bien trouver un compromis acceptable entre les
avantages que l'on tire des ressources matérielles que l'on
utilise et les inconvénient environnementaux de leur exploitation.
Le refus pur et simple est absurde.
Sauf spécificités locales.

Sauf s'ils ont déjà payé un lourd crédit au développement du monde, ou
s'ils le payent encore dans d'autres domaines.

Et aussi il faudrait pouvoir savoir si ça ne se fait pas dans d'autres
pays. Par exemple on exporte nos déchèts électroniques, c'est aussi une
manière de rejeter le problème chez les autres.

Il y a aussi le fameux "not in my garden", on veut bien des prisons,
des centrales nucléaires, mais pas à côté de chez soit.
--
siger
Paul Aubrin
2017-04-29 05:44:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
il faut pourtant bien trouver un compromis acceptable entre les
avantages que l'on tire des ressources matérielles que l'on utilise et
les inconvénient environnementaux de leur exploitation.
Le refus pur et simple est absurde.
Qu'on m'entende bien. Les mines d'or sauvages saccagent l'environnement.
Il est totalement normal qu'un pays aie une législation pour réguler
l'activité minière, et des services de contrôle.
Post by siger
Sauf spécificités locales.
Non. Pourquoi? Pourquoi interdire les activités minières si elles sont
correctement encadrées?
Post by siger
Sauf s'ils ont déjà payé un lourd crédit au développement du monde, ou
s'ils le payent encore dans d'autres domaines.
Je ne crois pas que l'environnement d'El Salvador ait particulièrement
souffert de l'utilisation des ressources naturelles. Avez-vous des
critères, des comparaisons globales? Ses paysages ont été bien moins
transformé que ceux de France par l'activité humaine, qu'elle soit
industrielle ou agricole.
Post by siger
Et aussi il faudrait pouvoir savoir si ça ne se fait pas dans d'autres
pays. Par exemple on exporte nos déchèts électroniques, c'est aussi une
manière de rejeter le problème chez les autres.
Suppositions vagues. Ils n'ont pas la télévision ni de téléphones
portables, au Salvador? Ils se passent d'automobiles et de Camions? Ils
n'ont pas l'électricité? Alors, ils utilisent le métal. Renseignez-vous,
ils ont inventé la métallurgie indépendamment tout aussi bien qu'en
Europe et en Asie. Comme la presque totalité de l'humanité, ils trouvent
très utiles un certain nombre de découvertes comme l'éclairage électrique
ou les réfrigérateurs.
Post by siger
Il y a aussi le fameux "not in my garden", on veut bien des prisons,
des centrales nucléaires, mais pas à côté de chez soit.
C'est exactement mon reproche. L'interdiction de toute forme
d'exploitation minière au Salvador ne résout pas le problème, elle le
transfère ailleurs. C'est le paroxysme de la réaction néo-malthusienne.
Paul Aubrin
2017-04-29 07:05:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by siger
il faut pourtant bien trouver un compromis acceptable entre les
avantages que l'on tire des ressources matérielles que l'on utilise et
les inconvénient environnementaux de leur exploitation.
Le refus pur et simple est absurde.
Sauf spécificités locales.
Une thèse de doctorat d'une université salvadorienne qui explique que
les principales atteintes à l'environnement au Salvador résultent des
pratiques désordonnées de l'exploitation agricole.

http://www.uca.edu.sv/deptos/economia/media/archivo/
dfdd83_014usodelsuelo,crecimientoeconomicoysostenibilidadambientalenelsalvador.hacialaconstruc.pdf

Puisqu'il interdit l'exploitation (raisonnable) des ressources minières,
pour importer les biens dont il a besoin pour une population qui
s'enrichit progressivement, le Salvador devra augmenter sa production
agricole. Au final, cela aura une incidence négative sur l'environnement.
Le mieux est l'ennemi du bien.

François Guillet
2017-04-28 15:17:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Recopie intégrale d'un article posté par Ici Git sur fr.soc.politique.
C'est une première mondiale : le Salvador a interdit, jeudi, les mines de
métaux sur son territoire, par souci environnemental.
Encore des radicalisés, au modèle binaire.
Loading...