Discussion:
La déglingue des marchés de l'électricité
Add Reply
siger
2018-01-12 18:45:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
"La déglingue des marchés de l'électricité"
https://www.alternatives-economiques.fr/deglingue-marches-de-
lelectricite/00082559

ou : https://preview.tinyurl.com/ya227dlg

Voilà de la critique constructive, à l'oposé de ce qu'on lit sur ce
forum où le raisonnement est : si une pratique mal utilisée marche mal,
donc le problème est cette pratique (exemple de raisonnement de
pseudoscientifique).
--
siger
any.one
2018-01-12 19:41:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
"La déglingue des marchés de l'électricité"
https://www.alternatives-economiques.fr/deglingue-marches-de-
lelectricite/00082559
ou : https://preview.tinyurl.com/ya227dlg
Voilà de la critique constructive, à l'oposé de ce qu'on lit sur ce
forum où le raisonnement est : si une pratique mal utilisée marche mal,
donc le problème est cette pratique (exemple de raisonnement de
pseudoscientifique).
Il y a un bon moment que nous avons évoqué ce problème ici, expliqué ses
causes et discuté des solution possibles, la principale étant la
suppression de l'obligation d'achat des productions pv et éoliennes.

Faut suivre...
siger
2018-01-12 19:49:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by siger
"La déglingue des marchés de l'électricité"
https://www.alternatives-economiques.fr/deglingue-marches-de-
lelectricite/00082559
ou : https://preview.tinyurl.com/ya227dlg
Voilà de la critique constructive, à l'oposé de ce qu'on lit sur
ce forum où le raisonnement est : si une pratique mal utilisée
marche mal, donc le problème est cette pratique (exemple de
raisonnement de pseudoscientifique).
Il y a un bon moment que nous avons évoqué ce problème ici,
expliqué ses causes et discuté des solution possibles, la
principale étant la suppression de l'obligation d'achat des
productions pv et éoliennes.
Faut suivre...
mdr...
--
siger
siger
2018-01-12 19:54:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by any.one
Post by siger
"La déglingue des marchés de l'électricité"
https://www.alternatives-economiques.fr/deglingue-marches-de-
lelectricite/00082559
ou : https://preview.tinyurl.com/ya227dlg
Voilà de la critique constructive, à l'oposé de ce qu'on lit sur
ce forum où le raisonnement est : si une pratique mal utilisée
marche mal, donc le problème est cette pratique (exemple de
raisonnement de pseudoscientifique).
Il y a un bon moment que nous avons évoqué ce problème ici,
expliqué ses causes et discuté des solution possibles, la
principale étant la suppression de l'obligation d'achat des
productions pv et éoliennes.
Faut suivre...
mdr...
Je veux dire : tu me fais rire avec tes solutions simplistes de pilier
de comptoir, et dire que tu ose lescomparer à cet article...
--
siger
any.one
2018-01-12 20:21:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by siger
Post by any.one
Post by siger
"La déglingue des marchés de l'électricité"
https://www.alternatives-economiques.fr/deglingue-marches-de-
lelectricite/00082559
ou : https://preview.tinyurl.com/ya227dlg
Voilà de la critique constructive, à l'oposé de ce qu'on lit sur
ce forum où le raisonnement est : si une pratique mal utilisée
marche mal, donc le problème est cette pratique (exemple de
raisonnement de pseudoscientifique).
Il y a un bon moment que nous avons évoqué ce problème ici,
expliqué ses causes et discuté des solution possibles, la
principale étant la suppression de l'obligation d'achat des
productions pv et éoliennes.
Faut suivre...
mdr...
Je veux dire : tu me fais rire avec tes solutions simplistes de pilier
de comptoir, et dire que tu ose lescomparer à cet article...
La solution évoquée, qui n'est pas la mienne, est le retour à la
situation antérieure ou le renouvelable n’était pas subventionné. Ce
n'est qu'une question politique.
Ce qui est proposé, c'est de sur-subventionner des énergies déjà
dépendantes des subventions, et si l'analyse des productions carbonées
vaut pour l'Allemagne, elle ne vaut pas pour la France: les gogos
libéraux ont oublié que la production d’électricité est quasi-totalement
décartonnée. Une paille!!! donc leur truc s’écroule...

Maintenant, que tu rigoles et que tu penses que je comprends pas le
mécanisme, c'est ton problème.

Parle nous de ton expérience dans le domaine?

Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que coté
technique et financier, on n'aille pas très loin...
Harp
2018-01-13 07:03:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Parle nous de ton expérience dans le domaine?
Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que coté
technique et financier, on n'aille pas très loin...
Ça y est, anyone joue déjà à l'expert pontifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il ne maîtrisait même pas l'écriture de "kWh".


Quant à son expérience à lui, ne vous affolez pas.
any.one
2018-01-13 10:05:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Parle nous de ton expérience dans le domaine?
Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que coté
technique et financier, on n'aille pas très loin...
Ça y est, anyone joue déjà à l'expert pontifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il ne maîtrisait même pas l'écriture de "kWh".
Quant à son expérience à lui, ne vous affolez pas.
ton expérience de la lecture, elle en est où?
Post by Harp
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."

Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe
que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.

Ne serait-ce qu'un mensonge, un hoax, de le désinformation de ta part?
Harp
2018-01-13 21:16:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Parle nous de ton expérience dans le domaine?
Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que coté
technique et financier, on n'aille pas très loin...
Ça y est, anyone joue déjà à l'expert pontifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il ne maîtrisait même pas l'écriture de "kWh".
Quant à son expérience à lui, ne vous affolez pas.
ton expérience de la lecture, elle en est où?
Post by Harp
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en recherche),
sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc actuel de 58
réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe que tu
cites?
Dans quel document cela a été écrit?
Les infos sont pourtant à la page 269:
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000056.pdf
Post by any.one
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.
Il m'a fallu quelques instants pour les retrouver avec un moteur de
recherche. Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas doué.
anyone
2018-01-13 21:40:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by any.one
Parle nous de ton expérience dans le domaine?
Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que coté
technique et financier, on n'aille pas très loin...
Ça y est, anyone joue déjà à l'expert pontifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il ne maîtrisait même pas l'écriture de "kWh".
Quant à son expérience à lui, ne vous affolez pas.
  ton expérience de la lecture, elle en est où?
 > "Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe
que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000056.pdf
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.
Il m'a fallu quelques instants pour les retrouver avec un moteur de
recherche. Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas doué.
page 269, c'est le tableau "Récapitulatif des dépenses d’investissements
ou assimilées"

Une recherche sur "publics et privés" dans le texte ne donne pas de
résultat.

Jamais la cour des comptes n'a écrit:

La Cour des comptes a relevé en 2012 que:
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards.
Harp
2018-01-14 07:41:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by any.one
Parle nous de ton expérience dans le domaine?
Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que coté
technique et financier, on n'aille pas très loin...
Ça y est, anyone joue déjà à l'expert pontifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il ne maîtrisait même pas l'écriture de "kWh".
Quant à son expérience à lui, ne vous affolez pas.
  ton expérience de la lecture, elle en est où?
 > "Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc actuel
de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe que
tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000056.pdf
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.
Il m'a fallu quelques instants pour les retrouver avec un moteur de
recherche. Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas doué.
page 269, c'est le tableau "Récapitulatif des dépenses d’investissements ou
assimilées"
...Et tout y est, dommage pour toi. Les 228 milliards d'euros et les 96
milliards.
Une recherche sur "publics et privés" dans le texte ne donne pas de résultat.
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards.
Plutôt que de te buter, quelques secondes de recherche web t'auraient
permis de trouver la source de ces propos, _que j'ai d'ailleurs citée_
dans le fil qui t'obsèdes tant:

http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-milliards-d-euros-7742930302

Tu n'es pas seulement arrogant, tu es un âne. Comme d'habitude.
anyone
2018-01-14 09:44:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Harp
Post by Harp
Post by any.one
Parle nous de ton expérience dans le domaine?
Ensuite on pourra discuter selon ton niveau, mais je crains que
coté technique et financier, on n'aille pas très loin...
Ça y est, anyone joue déjà à l'expert pontifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il ne maîtrisait même pas l'écriture de "kWh".
Quant à son expérience à lui, ne vous affolez pas.
  ton expérience de la lecture, elle en est où?
 > "Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le
paragraphe que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000056.pdf
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.
Il m'a fallu quelques instants pour les retrouver avec un moteur de
recherche. Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas doué.
page 269, c'est le tableau "Récapitulatif des dépenses
d’investissements ou assimilées"
....Et tout y est, dommage pour toi. Les 228 milliards d'euros et les 96
milliards.
Post by anyone
Une recherche sur "publics et privés" dans le texte ne donne pas de résultat.
  "Les investissements publics et privés dans la filière française
  d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
  recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
  actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards.
Plutôt que de te buter, quelques secondes de recherche web t'auraient
permis de trouver la source de ces propos, _que j'ai d'ailleurs citée_
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-milliards-d-euros-7742930302
Tu n'es pas seulement arrogant, tu es un âne. Comme d'habitude.
ficelle grossière!!

ce ne sont pas les 228 milliards d'investissements que je conteste.
C'est tout à fait exact, le sujet était la recherche sur les REP (les
réacteurs actuelles) mais le *y compris la recherche* .
:
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012

"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."

alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe
comme provenant d'un rapport de la cour des comptes. Mensonge!!!

Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce n'est
pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
siger
2018-01-14 10:12:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
en recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction
du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.

Ou peut-être que je ne la vois pas, qu'est-ce qui justifie les propos
apparemment disproportionnés ci-dessus ?

Je suis moi aussi très attaché à la véracité des citations, mais c'est
parce que souvent celui qui change une citation le fait en douce, avec
des mots ambigus qui lui permettent de dire "c'est pareil" alors que ce
ne l'est pas. Mais ici ?
--
siger
anyone
2018-01-14 12:40:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
en recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction
du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Ou peut-être que je ne la vois pas, qu'est-ce qui justifie les propos
apparemment disproportionnés ci-dessus ?
Je suis moi aussi très attaché à la véracité des citations, mais c'est
parce que souvent celui qui change une citation le fait en douce, avec
des mots ambigus qui lui permettent de dire "c'est pareil" alors que ce
ne l'est pas. Mais ici ?
page 386:
"La Cour indique à juste titre que les dépenses passées de recherche ne
doivent pas être intégrées dans le calcul des coûts de production du
parc actuel. La Cour précise que ces dépenses sont en effet dans les
charges,d’exploitation des exploitants ou dans les dépenses financées
sur crédits publics.

Pourtant Harp prétend le contraire.
anyone
2018-01-14 18:03:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
   d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
   en recherche), sont estimés à *228 milliards*  . La construction
   du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Ou peut-être que je ne la vois pas, qu'est-ce qui justifie les propos
apparemment disproportionnés ci-dessus ?
Je suis moi aussi très attaché à la véracité des citations, mais c'est
parce que souvent celui qui change une citation le fait en douce, avec
des mots ambigus qui lui permettent de dire "c'est pareil" alors que ce
ne l'est pas. Mais ici ?
"La Cour indique à juste titre que les dépenses passées de recherche ne
doivent pas être intégrées dans le calcul des coûts de production du
parc actuel. La Cour précise que ces dépenses sont en effet dans les
charges,d’exploitation des exploitants ou dans les dépenses financées
sur crédits publics.
Pourtant Harp prétend le contraire.
du coup silence radio...
Harp
2018-01-14 20:13:04 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
en recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction
du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Ou peut-être que je ne la vois pas, qu'est-ce qui justifie les propos
apparemment disproportionnés ci-dessus ?
Je suis moi aussi très attaché à la véracité des citations, mais c'est
parce que souvent celui qui change une citation le fait en douce, avec
des mots ambigus qui lui permettent de dire "c'est pareil" alors que ce
ne l'est pas. Mais ici ?
"La Cour indique à juste titre que les dépenses passées de recherche ne
doivent pas être intégrées dans le calcul des coûts de production du parc
actuel. La Cour précise que ces dépenses sont en effet dans les
charges,d’exploitation des exploitants ou dans les dépenses financées sur
crédits publics.
Pourtant Harp prétend le contraire.
*

Truand d'anyone qui oublie de citer sa source, puiqu'il s'agit de la
réponse d'un très malhonnête gouvernement français sous Sarkozy, et non
de l'avis de la Cour des comptes lui-même.


Escroc d'anyone qui "oublie" de citer l'"argument" qui suit ce passage
(car ils ne sont pas vraiment persuadés eux-mêmes de la pertinence de
leur énormité):



"Il conviendrait de compléter cette argumentation : indépendamment
de leur prise en compte comme charge d’exploitation par ailleurs, les
dépenses de recherche ayant permis de mettre au point les réacteurs du
parc
actuel constituent des dépenses non récurrentes qu’il ne serait pas
nécessaire
de répéter si l’on voulait reconstruire un parc à l’identique et pour
lequel il
n’est donc pas nécessaire de reconstituer le capital. Il convient donc
de les
exclure du calcul du coût de production."




Et donc, les contribuables français pourront éponger sur plusieurs
générations ce passif dû au nucléaire qui aura aggravé la dette
publique, "nous nous en lavons les mains, ne mettez pas ça sur le
compte du nucléaire, nous avons une légende du nucléaire "pas cher" à
entretenir."

Et avec l'embourbement économique sidérant dans la construction
actuelle des EPR, l'"argument des "dépenses non récurrentes" serait
drôle si ce n'était pas aussi triste.

Comme ce crétin d'anyone et en vrais politiciens, ils pensent que plus
c'est gros et plus ça passe.
anyone
2018-01-14 21:25:31 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
   d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
   en recherche), sont estimés à *228 milliards*  . La construction
   du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Ou peut-être que je ne la vois pas, qu'est-ce qui justifie les propos
apparemment disproportionnés ci-dessus ?
Je suis moi aussi très attaché à la véracité des citations, mais c'est
parce que souvent celui qui change une citation le fait en douce, avec
des mots ambigus qui lui permettent de dire "c'est pareil" alors que ce
ne l'est pas. Mais ici ?
"La Cour indique à juste titre que les dépenses passées de recherche ne
doivent pas être intégrées dans le calcul des coûts de production du
parc actuel. La Cour précise que ces dépenses sont en effet dans les
charges,d’exploitation des exploitants ou dans les dépenses financées
sur crédits publics.
Pourtant Harp prétend le contraire.
*
Truand d'anyone qui oublie de citer sa source, puiqu'il s'agit de la
réponse d'un très malhonnête gouvernement français sous Sarkozy, et non
de l'avis de la Cour des comptes lui-même.
C'est la source citée par toi ce matin à 8h41.
Post by Harp
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-milliards-d-euros-7742930302
Tu n'es pas seulement arrogant, tu es un âne. Comme d'habitude.
C'est quand même à se pisser dessus, tu ne trouves pas...
Paul Aubrin
2018-01-14 21:31:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Harp
Post by anyone
Pourtant Harp prétend le contraire.
*
Truand d'anyone qui oublie de citer sa source, puiqu'il s'agit de la
réponse d'un très malhonnête gouvernement français sous Sarkozy, et non
de l'avis de la Cour des comptes lui-même.
C'est la source citée par toi ce matin à 8h41.
Harp s'auto-qualifierait de truand? Il est capable de tout.
anyone
2018-01-14 21:32:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
   d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
   en recherche), sont estimés à *228 milliards*  . La construction
   du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Ou peut-être que je ne la vois pas, qu'est-ce qui justifie les propos
apparemment disproportionnés ci-dessus ?
Je suis moi aussi très attaché à la véracité des citations, mais c'est
parce que souvent celui qui change une citation le fait en douce, avec
des mots ambigus qui lui permettent de dire "c'est pareil" alors que ce
ne l'est pas. Mais ici ?
"La Cour indique à juste titre que les dépenses passées de recherche ne
doivent pas être intégrées dans le calcul des coûts de production du
parc actuel. La Cour précise que ces dépenses sont en effet dans les
charges,d’exploitation des exploitants ou dans les dépenses financées
sur crédits publics.
Pourtant Harp prétend le contraire.
*
Truand d'anyone qui oublie de citer sa source, puiqu'il s'agit de la
réponse d'un très malhonnête gouvernement français sous Sarkozy, et non
de l'avis de la Cour des comptes lui-même.
C'est la source citée par toi ce matin à 8h41.
Post by Harp
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-milliards-d-euros-7742930302
Tu n'es pas seulement arrogant, tu es un âne. Comme d'habitude.
C'est quand même à se pisser dessus, tu ne trouves pas...
Post by Harp
"Il conviendrait de compléter cette argumentation : indépendamment
de leur prise en compte comme charge d’exploitation par ailleurs, les
dépenses de recherche ayant permis de mettre au point les réacteurs du parc
actuel constituent des dépenses non récurrentes qu’il ne serait pas nécessaire
de répéter si l’on voulait reconstruire un parc à l’identique et pour lequel il
n’est donc pas nécessaire de reconstituer le capital. Il convient donc de les
exclure du calcul du coût de production."
Il est "expliqué" pudiquement que Westinghouse a amorti ses recherches
et que les licences seront moins chères maintenant.,


Conclusion, il n'y en a pas eu de cout de recherche en France et il n'y
en aura pas si on continue les rep.

Autre conclusion: harp ne comprend pas ce qu'il lit.
Harp
2018-01-14 20:14:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris
en recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction
du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce
paragraphe comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Il n'y a erreur que dans l'interprétation de ce crétin d'anyone,
d'autant plus que j'avais précisé la source RTL dans le fil en
question.
Paul Aubrin
2018-01-14 21:02:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe
comme provenant d'un rapport de la cour des comptes. Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Il n'y a erreur que dans l'interprétation de ce crétin d'anyone,
d'autant plus que j'avais précisé la source RTL dans le fil en question.
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Harp
2018-01-15 09:01:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse
pas trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en
France l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une
farce. C'est parfaitement FAUX.
Paul Aubrin
2018-01-15 09:11:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse pas
trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en France
l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une farce. C'est
parfaitement FAUX.
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.

http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.

http://www.world-nuclear.org/information-library/country-profiles/
countries-a-f/france.aspx "France's present electricity generation mix is
a result of the French government deciding in 1974, just after the first
oil shock, to expand rapidly the country's nuclear power capacity, using
Westinghouse technology. This decision was taken in the context of France
having substantial heavy engineering expertise but few known indigenous
energy resources*. Nuclear energy, with the fuel cost being a relatively
small part of the overall cost, made good sense in minimising imports and
achieving greater energy security."

https://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_power_in_France

The PWR plants were all developed by Framatome (now Areva) from the
initial Westinghouse design.[44][45][46] All currently operating PWR
plants are of three design variations, having output powers of 900 MWe,
1300 MWe, and 1450 MWe. The repeated use of these standard variants of a
design has afforded France the greatest degree of nuclear plant
standardization in the world.
anyone
2018-01-15 09:40:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse pas
trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en France
l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une farce. C'est
parfaitement FAUX.
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
http://www.world-nuclear.org/information-library/country-profiles/
countries-a-f/france.aspx "France's present electricity generation mix is
a result of the French government deciding in 1974, just after the first
oil shock, to expand rapidly the country's nuclear power capacity, using
Westinghouse technology. This decision was taken in the context of France
having substantial heavy engineering expertise but few known indigenous
energy resources*. Nuclear energy, with the fuel cost being a relatively
small part of the overall cost, made good sense in minimising imports and
achieving greater energy security."
https://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_power_in_France
The PWR plants were all developed by Framatome (now Areva) from the
initial Westinghouse design.[44][45][46] All currently operating PWR
plants are of three design variations, having output powers of 900 MWe,
1300 MWe, and 1450 MWe. The repeated use of these standard variants of a
design has afforded France the greatest degree of nuclear plant
standardization in the world.
ce mec est un négationniste.
L'EPR est un aussi un réacteur à eau pressurisée comme les réacteurs
actuels.
Harp
2018-01-15 09:44:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse pas
trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en France
l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une farce. C'est
parfaitement FAUX.
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.
1) Vous confondez encore "EPR" avec "REP". Je vous ai laissé le
bénéfice du doute dans votre précédent post (éventuelle faute de
frappe), elle n'est plus permise. Vous ne maîtrisez vraiment pas le
sujet.



2) Aucune de vos citations n'affirme ce que vous dites ci-dessus, vous
ne comprenez décidément rien à rien.



3) En français, ça passera peut-être mieux:

"six tranches REP de 900 MW,
sous licence Westinghouse, sont lancées entre 1970
et 1973 sur les sites de Fessenheim et de Bugey.
(...)
Dix nouvelles tranches
de 900 MW sont programmées en 1976. L’industrie,
comme l’ingénierie d’EDF, se dotent des capacités
pour tenir un rythme de cinq à six mises en service
par an. Cette même année, EDF lance à Paluel la tête
de série d’un nouveau palier de 1300 MW, qui comprendra
20 unités couplées entre 1984 et 1993. Enfin,
EDF et Framatome conçoivent dès 1978 un palier de
1500 MW qui *s’affranchit de la licence* du constructeur
américain."

https://www.mines-saint-etienne.org/global/gene/link.php?doc_id=1025&fg=1



"A la fin des années soixante-dix, la décision est prise de « franciser
» les
réacteurs nucléaires construits *jusque là* sous licence Westinghouse,
d’où le
lancement du programme N4."
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/014000107.pdf


Savourez la teneur de ces deux dernières phrases, tournez-les en bouche
et vous aurez compris l'ampleur de votre bêtise. Même si vous ne
l'avouerez jamais.
Post by Paul Aubrin
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
http://www.world-nuclear.org/information-library/country-profiles/
countries-a-f/france.aspx "France's present electricity generation mix is
a result of the French government deciding in 1974, just after the first
oil shock, to expand rapidly the country's nuclear power capacity, using
Westinghouse technology. This decision was taken in the context of France
having substantial heavy engineering expertise but few known indigenous
energy resources*. Nuclear energy, with the fuel cost being a relatively
small part of the overall cost, made good sense in minimising imports and
achieving greater energy security."
https://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_power_in_France
The PWR plants were all developed by Framatome (now Areva) from the
initial Westinghouse design.[44][45][46] All currently operating PWR
plants are of three design variations, having output powers of 900 MWe,
1300 MWe, and 1450 MWe. The repeated use of these standard variants of a
design has afforded France the greatest degree of nuclear plant
standardization in the world.
anyone
2018-01-15 10:08:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse pas
trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en France
l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une farce. C'est
parfaitement FAUX.
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.
1) Vous confondez encore "EPR" avec "REP". Je vous ai laissé le bénéfice
du doute dans votre précédent post (éventuelle faute de frappe), elle
n'est plus permise. Vous ne maîtrisez vraiment pas le sujet.
2) Aucune de vos citations n'affirme ce que vous dites ci-dessus, vous
ne comprenez décidément rien à rien.
"six tranches REP de 900 MW,
sous licence Westinghouse, sont lancées entre 1970
et 1973 sur les sites de Fessenheim et de Bugey.
(...)
Dix nouvelles tranches
de 900 MW sont programmées en 1976. L’industrie,
comme l’ingénierie d’EDF, se dotent des capacités
pour tenir un rythme de cinq à six mises en service
par an. Cette même année, EDF lance à Paluel la tête
de série d’un nouveau palier de 1300 MW, qui comprendra
20 unités couplées entre 1984 et 1993. Enfin,
EDF et Framatome conçoivent dès 1978 un palier de
1500 MW qui *s’affranchit de la licence* du constructeur
américain."
https://www.mines-saint-etienne.org/global/gene/link.php?doc_id=1025&fg=1
"A la fin des années soixante-dix, la décision est prise de « franciser
» les
réacteurs nucléaires construits *jusque là* sous licence Westinghouse,
d’où le
lancement du programme N4."
Donc après avoir nié que les réacteurs français avaient été construits
sous licence Westinghouse, tu oses écrire le contraire. Champion !!!

Et en plus, t ignores que l'EPR est un REP ou PAR en anglais.

Tu mélanges tout.
Harp
2018-01-15 10:24:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse pas
trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en France
l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une farce. C'est
parfaitement FAUX.
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.
1) Vous confondez encore "EPR" avec "REP". Je vous ai laissé le bénéfice du
doute dans votre précédent post (éventuelle faute de frappe), elle n'est
plus permise. Vous ne maîtrisez vraiment pas le sujet.
2) Aucune de vos citations n'affirme ce que vous dites ci-dessus, vous ne
comprenez décidément rien à rien.
"six tranches REP de 900 MW,
sous licence Westinghouse, sont lancées entre 1970
et 1973 sur les sites de Fessenheim et de Bugey.
(...)
Dix nouvelles tranches
de 900 MW sont programmées en 1976. L’industrie,
comme l’ingénierie d’EDF, se dotent des capacités
pour tenir un rythme de cinq à six mises en service
par an. Cette même année, EDF lance à Paluel la tête
de série d’un nouveau palier de 1300 MW, qui comprendra
20 unités couplées entre 1984 et 1993. Enfin,
EDF et Framatome conçoivent dès 1978 un palier de
1500 MW qui *s’affranchit de la licence* du constructeur
américain."
https://www.mines-saint-etienne.org/global/gene/link.php?doc_id=1025&fg=1
"A la fin des années soixante-dix, la décision est prise de « franciser »
les
réacteurs nucléaires construits *jusque là* sous licence Westinghouse, d’où
le
lancement du programme N4."
Donc après avoir nié que les réacteurs français avaient été construits sous
licence Westinghouse, tu oses écrire le contraire. Champion !!!
L'abruti fini d'anyone ne comprend toujours rien à rien. Je réfute
encore et toujours, sources à l'appui, que *les* REP construits en
France ont été construits sous licence Westinghouse, c'est un fait.
Et en plus, t ignores que l'EPR est un REP ou PAR en anglais.
L'abruti fini d'anyone s'enfonce encore un peu plus: je n'ignore en
rien que l'EPR est un REP et le pauvre anyone doit _encore_ confondre
les gens. C'est Paul Aubrin qui est en pleine confusion entre REP et
EPR.
Tu mélanges tout.
Hôpital et charité.
anyone
2018-01-15 11:04:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
Je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer avec vous. Si ça ne dépasse pas
trop vos capacités cérébrales, retenez que "les EPR construits en France
l'ont été sous une licence américaine Westinghouse" est une farce. C'est
parfaitement FAUX.
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.
1) Vous confondez encore "EPR" avec "REP". Je vous ai laissé le
bénéfice du doute dans votre précédent post (éventuelle faute de
frappe), elle n'est plus permise. Vous ne maîtrisez vraiment pas le
sujet.
2) Aucune de vos citations n'affirme ce que vous dites ci-dessus,
vous ne comprenez décidément rien à rien.
"six tranches REP de 900 MW,
sous licence Westinghouse, sont lancées entre 1970
et 1973 sur les sites de Fessenheim et de Bugey.
(...)
Dix nouvelles tranches
de 900 MW sont programmées en 1976. L’industrie,
comme l’ingénierie d’EDF, se dotent des capacités
pour tenir un rythme de cinq à six mises en service
par an. Cette même année, EDF lance à Paluel la tête
de série d’un nouveau palier de 1300 MW, qui comprendra
20 unités couplées entre 1984 et 1993. Enfin,
EDF et Framatome conçoivent dès 1978 un palier de
1500 MW qui *s’affranchit de la licence* du constructeur
américain."
https://www.mines-saint-etienne.org/global/gene/link.php?doc_id=1025&fg=1
"A la fin des années soixante-dix, la décision est prise de «
franciser » les
réacteurs nucléaires construits *jusque là* sous licence
Westinghouse, d’où le
lancement du programme N4."
Donc après avoir nié que les réacteurs français avaient été construits
sous licence Westinghouse, tu oses écrire le contraire. Champion !!!
L'abruti fini d'anyone ne comprend toujours rien à rien. Je réfute
encore et toujours, sources à l'appui, que *les* REP construits en
France ont été construits sous licence Westinghouse, c'est un fait.
Post by anyone
Et en plus, t ignores que l'EPR est un REP ou PAR en anglais.
L'abruti fini d'anyone s'enfonce encore un peu plus: je n'ignore en rien
que l'EPR est un REP et le pauvre anyone doit _encore_ confondre les
gens. C'est Paul Aubrin qui est en pleine confusion entre REP et EPR.
Post by anyone
Tu mélanges tout.
Hôpital et charité.
les cons ça ose tout: c'est à ça qu'on les reconnait.
Harp
2018-01-15 12:06:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
les cons ça ose tout: c'est à ça qu'on les reconnait.
Enfin un peu d'autocritique.
any.one
2018-01-15 14:47:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
les cons ça ose tout: c'est à ça qu'on les reconnait.
Enfin un peu d'autocritique.
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."

Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe
que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.

Ne serait-ce qu'un mensonge, un hoax, de le désinformation de ta part?
Harp
2018-01-15 14:58:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
Post by anyone
les cons ça ose tout: c'est à ça qu'on les reconnait.
Enfin un peu d'autocritique.
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en recherche),
sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc actuel de 58
réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe que tu
cites?
Dans quel document cela a été écrit?
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.
Ne serait-ce qu'un mensonge, un hoax, de le désinformation de ta part?
Complètement débile, ce pauvre anyone. Les réponses ont été données
dans ce fil, mais comme il ne sait plus quoi dire...
any.one
2018-01-15 15:07:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
les cons ça ose tout: c'est à ça qu'on les reconnait.
Enfin un peu d'autocritique.
 > "Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe
que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
J'ai beau chercher, je ne trouve pas.
Ne serait-ce qu'un mensonge, un hoax, de le désinformation de ta part?
Les réponses ont été données dans
ce fil,
non.
l***@wanadoo.fr
2018-01-16 10:55:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
les cons ça ose tout: c'est à ça qu'on les reconnaît.
mais Harp est en plus bien gratiné ....
accroché à ses conneries comme un morpion au trou de son cul !
--
L.C.
any.one
2018-01-15 14:50:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
L'abruti fini d'anyone s'enfonce encore un peu plus: je n'ignore en rien
que l'EPR est un REP et le pauvre anyone doit _encore_ confondre les
gens. C'est Paul Aubrin qui est en pleine confusion entre REP et EPR.
il y a deux jours tu confondais toutes les filières au point de ne pas
séparer la recherche pour les UNGG et les autres filières.

Tu as progressé, tu repends des "mots" pour faire savant mais tu ne
comprends pas plus les choses.
Harp
2018-01-15 14:55:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
L'abruti fini d'anyone s'enfonce encore un peu plus: je n'ignore en rien
que l'EPR est un REP et le pauvre anyone doit _encore_ confondre les gens.
C'est Paul Aubrin qui est en pleine confusion entre REP et EPR.
il y a deux jours tu confondais toutes les filières au point de ne pas
séparer la recherche pour les UNGG et les autres filières.
Certainement pas.
any.one
2018-01-15 15:11:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
L'abruti fini d'anyone s'enfonce encore un peu plus: je n'ignore en
rien que l'EPR est un REP et le pauvre anyone doit _encore_ confondre
les gens. C'est Paul Aubrin qui est en pleine confusion entre REP et
EPR.
il y a deux jours tu confondais toutes les filières au point de ne pas
séparer la recherche pour les UNGG et les autres filières.
Certainement pas.
Il y a une différence entre les PWR américains et les PWR français suite
à des problèmes rencontrés en exploitation, EDF a fait une modification
importante. Laquelle?

On t’écoute, toi le spécialiste...
kw
2018-01-15 10:27:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe
comme provenant d'un rapport de la cour des comptes. Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Il n'y a erreur que dans l'interprétation de ce crétin d'anyone,
d'autant plus que j'avais précisé la source RTL dans le fil en question.
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
On se demande alors à quoi a bien pu servir la recherche en France.
C'est donc pire, double peine, un coût pour rien.

Je retourne siphonner la dite recherche avant qu'ils ne s'en rendent
compte...

--
Paul Aubrin
2018-01-15 10:55:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by kw
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
On se demande alors à quoi a bien pu servir la recherche en France.
C'est donc pire, double peine, un coût pour rien.
Elle a servi à développer d'autres filières qui finalement ont été
arrêtées. Vous êtes victimes du syndrome /pas développé ici/.
Post by kw
Je retourne siphonner la dite recherche avant qu'ils ne s'en rendent
compte...
La licence Westinghouse fournissait un modèle industriel prêt à l'emploi.
Après la reprise du savoir faire en France, de nouveaux modèles plus
puissants ont été dérivés.
anyone
2018-01-15 11:07:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by kw
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by siger
Post by anyone
Je dis que la cour des comptes n'a pas écrit en 2012
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards* . La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe
comme provenant d'un rapport de la cour des comptes. Mensonge!!!
Tu as falsifié le rapport. Pris la main dans le sac, tu dis que ce
n'est pas vrai. Nouveau mensonge, nouvelle preuve de malhonnêteté.
Cette citation provient du site de RTL dont le lien a été donné.
Les chiffres proviennent bien du rapport.
Il y a donc une erreur, mais qui n'a pas de conséquence.
Il n'y a erreur que dans l'interprétation de ce crétin d'anyone,
d'autant plus que j'avais précisé la source RTL dans le fil en question.
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
On se demande alors à quoi a bien pu servir la recherche en France.
C'est donc pire, double peine, un coût pour rien.
Aux UNGG,(EDF1, Chinon A1 et A2, St Laurent A1 et A2) Phoenix, la
filière eau lourde (Brennilis), le nucléaire militaire (Cadarache) et le
nucléaire médical.

C'est pourtant évident.
Harp
2018-01-15 12:51:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by kw
Post by Paul Aubrin
A partir du moment où les EPR construits en France l'ont été sous une
licence américaine Westinghouse, il est indiscutable qu'ils ne doivent
rien à la recherche nucléaire française.
On se demande alors à quoi a bien pu servir la recherche en France.
C'est donc pire, double peine, un coût pour rien.
Je retourne siphonner la dite recherche avant qu'ils ne s'en rendent
compte...
Rassurez-vous, "ils ne doivent rien à la recherche nucléaire française"
est encore une farce défendue par Dupond et Dupont.
Paul Aubrin
2018-01-15 14:47:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by kw
Je retourne siphonner la dite recherche avant qu'ils ne s'en rendent
compte...
Rassurez-vous, "ils ne doivent rien à la recherche nucléaire française"
est encore une farce défendue par Dupond et Dupont.
Vous semblez sur le point de comprendre la différence entre recherche et
ingénierie. On ne peut exclure qu'un jour vous sachiez distinguer
développement et exploitation.
any.one
2018-01-15 14:52:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by kw
Je retourne siphonner la dite recherche avant qu'ils ne s'en rendent
compte...
Rassurez-vous, "ils ne doivent rien à la recherche nucléaire française"
est encore une farce défendue par Dupond et Dupont.
Vous semblez sur le point de comprendre la différence entre recherche et
ingénierie. On ne peut exclure qu'un jour vous sachiez distinguer
développement et exploitation.
Tu es ambitieux là, ou rêveur...

Mais il n'est pas interdit d’être optimiste :-)
Harp
2018-01-14 19:43:58 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe comme
provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Absolument pas, tocard. Je ne suis pas responsable de ta bêtise.

Toi qui prend constamment tes adversaire de haut, tu nous donnes un
magnifique aperçu de ton pauvre niveau.
anyone
2018-01-14 20:09:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe
comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Absolument pas, tocard. Je ne suis pas responsable de ta bêtise.
Post by anyone
"Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement
sur crédits publics" "en tout état de cause, l’Etat reste in fine le
garant de la prise en charge du coût des réparations d’un dommage
nucléaire et de ses conséquences, dans leur ensemble."
Post by Harp
Post by anyone
Qui a écrit ça? quand? et à propos de quoi?
Ben cherche un peu, c'est pas si dur à trouver.
Post by anyone
Ça sent la manœuvre malhonnête de ta part!!!
et re toi:

"Il s'agit de la Cour des comptes dans son rapport de 2012.
Visiblement, ça embête beaucoup anyone et ses petits camarades. "*

voila pour le premier acte où tu affirmes que la cour des comptes dit:
"Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement sur
crédits publics".

Mensonge...


le 06/01 à 8h03 tu écris:

Je vous rappelle que d'après la Cour des comptes en 2012:
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à 228 milliards. La construction du parc actuel
de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Post by Harp
Non j'ai répondu exactement: les capitaux ont été empruntés. Ils
n'ont donc rien coûté au contribuable.

Toi:
Toujours du grand n'importe quoi.

Pourtant la cour des comptes dit le contraire.

le lendemain à 20H02

tu écris:La Cour des comptes a relevé en 2012 que:
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."

Ça fait donc près de 4 milliards de réacteurs payés directement ou
indirectement par les contribuables français, puisque:

- EDF est encore une entreprise à capitaux très majoritairement détenus
par l'Etat français.
- La recherche publique directe a été menée (essentiellement par le CEA)
avant et après le choix de la filière REP en France.
- Les licences Westinghouse, ça n'est pas gratuit, il a bien fallu aussi
payer indirectement le développement des REP (toujours avec des
capitaux ultra-majoritairement publics).
- EDF traîne à l'heure actuelle une dette nette de plus de 30 milliards
d'euros tout en affichant une insuffisance notoire de provisions pour
les démantèlements futurs.
Génial, le nucléaire "pas cher"...Mais pas tant que ça, et ça commence à
se savoir.

*Ta première tentative de révisionnisme!!*

Bon, t'en veux d'autres?
Post by Harp
Toi qui prend constamment tes adversaire de haut, tu nous donnes un
magnifique aperçu de ton pauvre niveau.
Pas adversaire. Contradicteur.
Quant à te prendre de haut, pas du tout: j'admire le gars qui dit que
les éoliennes règlent la fréquence du réseau et prend les autres pour
des imbéciles quand on l'interroge à ce sujet.
Hilarant.


Mensonges, révisionnisme, injures! On peut ne pas être d'accord avec la
politique énergétique qui a soutenu notre expansion , mais tes méthodes
sont inqualifiables...
Harp
2018-01-14 20:26:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe comme
provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Absolument pas, tocard. Je ne suis pas responsable de ta bêtise.
"Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement
sur crédits publics" "en tout état de cause, l’Etat reste in fine le garant
de la prise en charge du coût des réparations d’un dommage nucléaire et de
ses conséquences, dans leur ensemble."
Tiens, anyone crétin essaie de se refaire sur UNE AUTRE citation.
Post by Harp
Qui a écrit ça? quand? et à propos de quoi?
Ben cherche un peu, c'est pas si dur à trouver.
Eh non, anyone crétin, il s'agissait de la réponse de kw. lol



Mais anyone tocard est capable de produire encore 50 posts simplement
pour rattraper sa bévue, il n'a que ça à faire de ses journées.
D'ailleurs, comme il croit que les autres sont scotchés comme lui à
leur écran, il prend l'absence prolongée de réponses à toutes ses
stupidités pour des manques d'arguments. Sors un peu et vas te faire
des amis, abruti. J'admets que ce n'est pas gagné.
anyone
2018-01-14 21:20:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by anyone
alors que dans ton message d'origine tu avais présenté ce paragraphe
comme provenant d'un rapport de la cour des comptes.
Absolument pas, tocard. Je ne suis pas responsable de ta bêtise.
 >>> "Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
 >>> investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement
sur crédits publics" "en tout état de cause, l’Etat reste in fine le
garant de la prise en charge du coût des réparations d’un dommage
nucléaire et de ses conséquences, dans leur ensemble."
Tiens, anyone crétin essaie de se refaire sur UNE AUTRE citation.
 >>>
 >> Qui a écrit ça? quand? et à propos de quoi?
 >
 > Ben cherche un peu, c'est pas si dur à trouver.
Eh non, anyone crétin, il s'agissait de la réponse de kw. lol
Vous vous ressemblez tellement!

Mais tout le reste est de toi.

Et je rajoute le 6/01 a 8H13

Eh oui, tournez-le bien en bouche, c'est aussi la Cour des comptes qui
le dit:

"Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement sur
crédits publics".

MENSONGE.

C'est Harp qui le dit.



alors explique
Post by Harp
Post by Harp
"Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement
sur crédits publics" "en tout état de cause, l’Etat reste in fine le
garant de la prise en charge du coût des réparations d’un dommage
nucléaire et de ses conséquences, dans leur ensemble."
Post by Harp
Qui a écrit ça? quand? et à propos de quoi?
ca c'est *kw* (ca ne change pas grand chose);
Post by Harp
Ben cherche un peu, c'est pas si dur à trouver.
Ça sent la manœuvre malhonnête de ta part!!!
et re toi:

"Il s'agit de la Cour des comptes dans son rapport de 2012.
Visiblement, ça embête beaucoup anyone et ses petits camarades. "*

voila pour le premier acte où tu affirmes que la cour des comptes dit:
"Le développement de l’énergie nucléaire repose sur un fort
investissement dans la recherche qui a été financé majoritairement sur
crédits publics".

*Mensonge...*


le 06/01 à 8h03 tu écris:

Je vous rappelle que d'après la Cour des comptes en 2012:
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à 228 milliards. La construction du parc actuel
de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."
Post by Harp
Non j'ai répondu exactement: les capitaux ont été empruntés. Ils
n'ont donc rien coûté au contribuable.

Toi:
Toujours du grand n'importe quoi.

Pourtant la cour des comptes dit le contraire.

le lendemain à 20H02

tu écris:La Cour des comptes a relevé en 2012 que:
"Les investissements publics et privés dans la filière française
d'électricité nucléaire, toutes dépenses confondues (y compris en
recherche), sont estimés à *228 milliards*. La construction du parc
actuel de 58 réacteurs a quant à elle coûté 96 milliards."

Ça fait donc près de 4 milliards de réacteurs payés directement ou
indirectement par les contribuables français, puisque:

- EDF est encore une entreprise à capitaux très majoritairement détenus
par l'Etat français.
- La recherche publique directe a été menée (essentiellement par le CEA)
avant et après le choix de la filière REP en France.
- Les licences Westinghouse, ça n'est pas gratuit, il a bien fallu aussi
payer indirectement le développement des REP (toujours avec des capitaux
ultra-majoritairement publics).
- EDF traîne à l'heure actuelle une dette nette de plus de 30 milliards
d'euros tout en affichant une insuffisance notoire de provisions pour
les démantèlements futurs.
Génial, le nucléaire "pas cher"...Mais pas tant que ça, et ça commence à
se savoir.

*Ta première tentative de révisionnisme!!*

je rajoute: tentative manquée.
Post by Harp
Toi qui prend constamment tes adversaire de haut, tu nous donnes un
magnifique aperçu de ton pauvre niveau.

Pas adversaire. Contradicteur.
Quant à te prendre de haut, pas du tout: j'admire le gars qui dit que
les éoliennes règlent la fréquence du réseau et prend les autres pour
des imbéciles quand on l'interroge à ce sujet.
Hilarant.


Mensonges, révisionnisme, injures! On peut ne pas être d'accord avec la
politique énergétique qui a soutenu notre expansion , mais tes méthodes
sont inqualifiables...

En plus, lâche: tu n'assumes pas ce que tu écris...

le suivi que tu as positionné vers alt.idiots n'est pas une preuve de
grande intelligence.
siger
2018-01-14 10:00:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le
paragraphe que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics
/124000056.pdf
Je vois p269 55 Md pour la recherche, pourtant les experts de
f.s.environnement n'arrêtent pas de dire qu'il n'y a pas eu de
recherche car on utilise une licence venant des États-Unis. Je ne sais
qui croire...

p69, il est question du coût de la gendarmerie, mais il s'agit de la
somme versée par EDF, il n'est pas dit si ça correspond à la dépense
réelle. Mais ça va faire plaisir à nos experts de f.s.e qui, jusque là,
affirmaient sans prouver.

Je n'ai rien vu concernant l'armée ni le coût de la diplomatie à propos
des mines d'uranium à l'étranger. C'est peut-être négligeable, mais je
pense qu'ils en auraient au moins parlé s'ils l'avaient calculé.
Post by Harp
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-
milliards-d-euros-7742930302
Malheureusement l'infographie ne parle que des gros postes, ce qui
laisse une impression (peut-être fausse) qu'il n'y a pas tout
--
siger
Harp
2018-01-14 19:46:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Harp
Post by any.one
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le
paragraphe que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics
/124000056.pdf
Je vois p269 55 Md pour la recherche, pourtant les experts de
f.s.environnement n'arrêtent pas de dire qu'il n'y a pas eu de
recherche car on utilise une licence venant des États-Unis. Je ne sais
qui croire...
À ton avis, les "experts" de f.s.environnement ou la Cour des comptes ?
Post by siger
p69, il est question du coût de la gendarmerie, mais il s'agit de la
somme versée par EDF, il n'est pas dit si ça correspond à la dépense
réelle. Mais ça va faire plaisir à nos experts de f.s.e qui, jusque là,
affirmaient sans prouver.
Je n'ai rien vu concernant l'armée ni le coût de la diplomatie à propos
des mines d'uranium à l'étranger. C'est peut-être négligeable, mais je
pense qu'ils en auraient au moins parlé s'ils l'avaient calculé.
Post by Harp
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-
milliards-d-euros-7742930302
Malheureusement l'infographie ne parle que des gros postes, ce qui
laisse une impression (peut-être fausse) qu'il n'y a pas tout
Paul Aubrin
2018-01-14 21:20:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by siger
Post by Harp
Post by any.one
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le paragraphe
que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics
/124000056.pdf
Je vois p269 55 Md pour la recherche, pourtant les experts de
f.s.environnement n'arrêtent pas de dire qu'il n'y a pas eu de
recherche car on utilise une licence venant des États-Unis. Je ne sais
qui croire...
À ton avis, les "experts" de f.s.environnement ou la Cour des comptes ?
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.

http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.

http://www.world-nuclear.org/information-library/country-profiles/
countries-a-f/france.aspx
"France's present electricity generation mix is a result of the French
government deciding in 1974, just after the first oil shock, to expand
rapidly the country's nuclear power capacity, using Westinghouse
technology. This decision was taken in the context of France having
substantial heavy engineering expertise but few known indigenous energy
resources*. Nuclear energy, with the fuel cost being a relatively small
part of the overall cost, made good sense in minimising imports and
achieving greater energy security."

https://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_power_in_France

The PWR plants were all developed by Framatome (now Areva) from the
initial Westinghouse design.[44][45][46] All currently operating PWR
plants are of three design variations, having output powers of 900 MWe,
1300 MWe, and 1450 MWe. The repeated use of these standard variants of a
design has afforded France the greatest degree of nuclear plant
standardization in the world.
Post by Harp
Post by siger
p69, il est question du coût de la gendarmerie, mais il s'agit de la
somme versée par EDF, il n'est pas dit si ça correspond à la dépense
réelle. Mais ça va faire plaisir à nos experts de f.s.e qui, jusque là,
affirmaient sans prouver.
Je n'ai rien vu concernant l'armée ni le coût de la diplomatie à propos
des mines d'uranium à l'étranger. C'est peut-être négligeable, mais je
pense qu'ils en auraient au moins parlé s'ils l'avaient calculé.
Post by Harp
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-
milliards-d-euros-7742930302
Malheureusement l'infographie ne parle que des gros postes, ce qui
laisse une impression (peut-être fausse) qu'il n'y a pas tout
Harp
2018-01-15 08:58:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur américain
Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche nucléaire publique
en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Mensonge absolu.


"En 1981, FRAMATOME signe avec WESTINGHOUSE un accord de coopération
technique
qui se *substitue* au contrat de licence et consacre la technologie
propre de FRAMATOME. La
construction des centrales nucléaires se poursuit avec 12 nouvelles
tranches d'une puissance
de 1300 MWe et 4 tranches de 1 450 MWe *de technologie française*. La
dernière tranche a été
couplée au réseau fin 1999 à Civaux."

http://www.vie-publique.fr/documents-vp/doc_asso_rennes_6mai.pdf
Paul Aubrin
2018-01-15 09:10:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately
three quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat
only achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Mensonge absolu.
"En 1981, FRAMATOME signe avec WESTINGHOUSE un accord de coopération
technique qui se *substitue* au contrat de licence et consacre la
technologie propre de FRAMATOME. La construction des centrales
nucléaires se poursuit avec 12 nouvelles tranches d'une puissance de
1300 MWe et 4 tranches de 1 450 MWe *de technologie française*. La
dernière tranche a été couplée au réseau fin 1999 à Civaux."
http://www.vie-publique.fr/documents-vp/doc_asso_rennes_6mai.pdf
Où l'on prouve à nouveau que les centrales françaises actuellement en
fonctionnement sont bien issues du nucléaire civil US.
Harp
2018-01-15 09:45:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately
three quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat
only achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Mensonge absolu.
"En 1981, FRAMATOME signe avec WESTINGHOUSE un accord de coopération
technique qui se *substitue* au contrat de licence et consacre la
technologie propre de FRAMATOME. La construction des centrales
nucléaires se poursuit avec 12 nouvelles tranches d'une puissance de
1300 MWe et 4 tranches de 1 450 MWe *de technologie française*. La
dernière tranche a été couplée au réseau fin 1999 à Civaux."
http://www.vie-publique.fr/documents-vp/doc_asso_rennes_6mai.pdf
Où l'on prouve à nouveau que les centrales françaises actuellement en
fonctionnement sont bien issues du nucléaire civil US.
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.

Maintenant, Paul Aubrin cherche à noyer le poisson.
anyone
2018-01-15 10:11:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately
three quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat
only achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Mensonge absolu.
"En 1981, FRAMATOME signe avec WESTINGHOUSE un accord de coopération
technique qui se *substitue* au contrat de licence et consacre la
technologie propre de FRAMATOME. La construction des centrales
nucléaires se poursuit avec 12 nouvelles tranches d'une puissance de
1300 MWe et 4 tranches de 1 450 MWe *de technologie française*. La
dernière tranche a été couplée au réseau fin 1999 à Civaux."
http://www.vie-publique.fr/documents-vp/doc_asso_rennes_6mai.pdf
Où l'on prouve à nouveau que les centrales françaises actuellement en
fonctionnement sont bien issues du nucléaire civil US.
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Aujourd'hui il ne reste plus que des PWR, modelè de réacteur développé
par Westinghouse.

Pour montrer que PA se trompe, cite un réacteur EDF actuellement en
service qui n'est pas un PWR.
Post by Harp
Maintenant, Paul Aubrin cherche à noyer le poisson.
C'est plutôt toi.
Harp
2018-01-15 10:27:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
(...)
Post by anyone
Post by Harp
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
Paul Aubrin
2018-01-15 11:00:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
(...)
Post by anyone
Post by Harp
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
Tout au contraire. Je mentionnais les réacteurs de la filière française
qui n'a pas été maintenue. Les autres, qui sont encore en service, sont
tous dérivés du modèle de Westinghouse et de la recherche aux US.
Harp
2018-01-15 12:03:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France. (...)
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
*Tout au contraire*. Je mentionnais les réacteurs de la filière française
qui n'a pas été maintenue.
Vous écriviez:

"*Les EPR français* ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.

*Ceux* qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés."



Chez vous, "Les EPR français" incluent les UNGG et EL4 ??

Arrêtez de ramer, vous êtes sur le sable.
Paul Aubrin
2018-01-15 12:21:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France. (...)
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
*Tout au contraire*. Je mentionnais les réacteurs de la filière
française qui n'a pas été maintenue.
"*Les EPR français* ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Post by Harp
Chez vous, "Les EPR français" incluent les UNGG et EL4 ??
Un EPR est un réacteur de troisième génération à eau pressurée. Concluez.

Ceux se référait, quand j'ai écrit la phrase, ce référait aux réacteurs
nucléaires en général.
Post by Harp
Arrêtez de ramer, vous êtes sur le sable.
Vous êtes le seul responsable de vos interprétations tortueuses.
Les réacteurs actuellement en opération en France sont des réacteurs de
troisième génération à eau pressurisée dont Framatome avait acquis la
licence auprès de Westinghouse et qui ont été construits en série et
raccordés au réseau de la fin des années 70 jusqu'au début des années
2000.
Harp
2018-01-15 12:40:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
*Tout au contraire*. Je mentionnais les réacteurs de la filière
française qui n'a pas été maintenue.
"*Les EPR français* ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Post by Harp
Chez vous, "Les EPR français" incluent les UNGG et EL4 ??
Un EPR est un réacteur de troisième génération à eau pressurée. Concluez.
La conclusion est simple: "Les EPR français ont été construit sous
licence du constructeur américain Westinghouse" est une énorme bêtise,
mais vous ne l'avouerez jamais.
Post by Paul Aubrin
Ceux se référait, quand j'ai écrit la phrase, ce référait aux réacteurs
nucléaires en général.
Admettons donc que vous ne maîtrisez pas votre expression écrite. Ça
donnerait alors:

"[Les réacteurs en général] qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés."


C'est encore une énorme bêtise, mais vous ne l'avouerez jamais.
Entre autres, les réacteurs de la centrale de Civaux n'ont pas été
construits sous licence Westinghouse et figurez-vous qu'ils n'ont pas
encore été arrêtés.


Continuez donc à vous enfoncer.
any.one
2018-01-15 13:58:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
*Tout au contraire*. Je mentionnais les réacteurs de la filière
française qui n'a pas été maintenue.
"*Les EPR français* ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately three
quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat only
achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Post by Harp
Chez vous, "Les EPR français" incluent les UNGG et EL4 ??
Un EPR est un réacteur de troisième génération à eau pressurée. Concluez.
La conclusion est simple: "Les EPR français ont été construit sous
licence du constructeur américain Westinghouse" est une énorme bêtise,
mais vous ne l'avouerez jamais.
Post by Paul Aubrin
Ceux se référait, quand j'ai écrit la phrase, ce référait aux
réacteurs nucléaires en général.
Admettons donc que vous ne maîtrisez pas votre expression écrite. Ça
"[Les réacteurs en général] qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés."
C'est encore une énorme bêtise, mais vous ne l'avouerez jamais.
Entre autres, les réacteurs de la centrale de Civaux n'ont pas été
construits sous licence Westinghouse et figurez-vous qu'ils n'ont pas
encore été arrêtés.
Continuez donc à vous enfoncer.
Le sujet est: les dépenses de recherches pour les réacteurs (900, 1300
et 1450 MW) actuellement en service.

L'EPR est un PWR jusqu’à preuve du contraire. C'est la continuation de
la montée en puissance des PWR et la sécurisation de ceux ci.

Si maintenant, tu sais des choses qui permettent d’accréditer la thèse
que les EPR ne sont pas des réacteurs à eau pressurisée, cite tes sources.

Autrement, le débat est clos.

Je te rappelle que tu t'es déjà lamentablement vautré sur les UNGG et
les PWR actuels, tu tiens aussi à te ridiculiser avec les EPR?
kw
2018-01-15 14:20:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Le sujet est: les dépenses de recherches pour les réacteurs (900,
1300 et 1450 MW) actuellement en service.
Ha tien vous avez changé de sujet pendant que j'étais pas là ?

Au départ c'était les coûts d'ensemble de la filière parce que certains
disaient que pour l'éolien il faut prendre en compte les coûts induits.

Anymachin a donc réussi une fois de plus à amener la conversation dans
ses retranchements stériles. J'ai pas perdu grand chose.

--
any.one
2018-01-15 14:57:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by kw
Post by any.one
Le sujet est: les dépenses de recherches pour les réacteurs (900,
1300 et 1450 MW) actuellement en service.
Ha tien vous avez changé de sujet pendant que j'étais pas là ?
Non, on explique à Harp. Mieux, on lui apprend à décoder les documents
qu'il lit.
Post by kw
Au départ c'était les coûts d'ensemble de la filière parce que certains
disaient que pour l'éolien il faut prendre en compte les coûts induits.
Tout à fait, mais Harp a tenu à s'accrocher à la version "hoax" que tu
connais bien: celle de sortir du nucléaire.
Post by kw
Anymachin a donc réussi une fois de plus à amener la conversation dans
ses retranchements stériles. J'ai pas perdu grand chose.
Non, c'est Harp qui a foutu le bordel... il veut avoir raison envers et
contre tout, même avec les preuves sous les yeux.

Mais je te conseille de lire le fil en entier: ça t'instruira.

Et peut-être auras tu quelque chose d'intelligent à dire :-)
Harp
2018-01-15 15:32:46 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by kw
Post by any.one
Le sujet est: les dépenses de recherches pour les réacteurs (900,
1300 et 1450 MW) actuellement en service.
Ha tien vous avez changé de sujet pendant que j'étais pas là ?
Au départ c'était les coûts d'ensemble de la filière parce que certains
disaient que pour l'éolien il faut prendre en compte les coûts induits.
Anymachin a donc réussi une fois de plus à amener la conversation dans
ses retranchements stériles. J'ai pas perdu grand chose.
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.

anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du monde sur usenet.
any.one
2018-01-15 15:58:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by kw
Le sujet est: les dépenses de recherches pour les réacteurs  (900,
1300 et 1450 MW) actuellement en service.
Ha tien vous avez changé de sujet pendant que j'étais pas là ?
Au départ c'était les coûts d'ensemble de la filière parce que
certains disaient que pour l'éolien il faut prendre en compte les
coûts induits.
Anymachin a donc réussi une fois de plus à amener la conversation dans
ses retranchements stériles. J'ai pas perdu grand chose.
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un champion
du monde sur usenet.
Je conçois que tu aies cette perception et que tu trouves mes propos
incompréhensibles voir incohérents: il n'est pas possible qu'un mec qui
pense que l’éolien pilote la fréquence ne peut pas comprendre ce que lui
dit un technicien.

D'ailleurs, j'aimerai bien connaitre tes prétention coté technique...
Harp
2018-01-16 10:35:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile), mais
faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un champion du
monde sur usenet.
Je conçois que tu aies cette perception et que tu trouves mes propos
incompréhensibles voir incohérents: il n'est pas possible qu'un mec qui pense
que l’éolien pilote la fréquence *ne* peut *pas* comprendre ce que lui dit un
technicien.
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de
basculer vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la maîtrise.

Dans sa phrase, le mec arrive même à exprimer le contraire de ce qu'il
veut dire. Pauvre anyone.
siger
2018-01-16 11:04:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
(...)
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de
basculer vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la
maîtrise.
C'est le problème du petit technicien qui veut se la jouer : il voit
le titre d'un message, ça lui parle, il participe à la discussion, il
perd rapidement pied parce que ça s'aloigne de son domaine.
Alors plutôt de faire comme tout le monde, il s'accroche (pourquoi ?
fierté mal placée, ...) et tire la conversation vers quelque chose
qu'il connait, hors sujet et dont tout le monde se fou, puis il se
moque des gens qui ne savent ou veulent pas lui répondre. Nous ne
sommes pas que 2 à lui avoir fait la remarque à plusieurs reprises.

Idem pour faire dire aux autres ce qu'ils n'ont pas dit : il n'aime pas
ce qu'il lit, il voudrait répondre mais n'a rien à répondre, alors il
répond comme si l'autre avait dit autre chose tout en faisant croire
que c'est une réponse à la phrase initiale.

Je ne dis rien sur Aubrin, ce serait trop long car sa palette de
manoeuvres malhonnêtes est bien plus fournie.
--
siger
Harp
2018-01-16 11:32:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Je ne dis rien sur Aubrin, ce serait trop long car sa palette de
manoeuvres malhonnêtes est bien plus fournie.
En la matière, il n'a pas attendu bien longtemps pour le mettre en
évidence. :-)
any.one
2018-01-16 11:37:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by Harp
(...)
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de
basculer vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la maîtrise.
C'est le problème du petit technicien qui veut se la jouer : il voit
le titre d'un message, ça lui parle, il participe à la discussion, il
perd rapidement pied parce que ça s'aloigne de son domaine.
Avec toi, et tes absconneries, c'est vrai on perd vite pied.
Post by siger
Alors plutôt de faire comme tout le monde, il s'accroche (pourquoi ?
fierté mal placée, ...) et tire la conversation vers quelque chose
qu'il connait, hors sujet et dont tout le monde se fou, puis il se
moque des gens qui ne savent ou veulent pas lui répondre. Nous ne
sommes pas que 2 à lui avoir fait la remarque à plusieurs reprises.
Non, la conversation revient à la réalité, pas à vos truc de
pseudo-intellos qui se la pètent, et là, ignorants, vous étes paumés.
Comme si on pouvait parler d’éolien, de cout de production sans évoquer
les services systèmes.

Je suis à mon plus bas niveau d'explication technique, et malgré cela,
tu ne comprends rien.
Paul Aubrin
2018-01-16 11:08:13 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du monde sur usenet.
Je conçois que tu aies cette perception et que tu trouves mes propos
incompréhensibles voir incohérents: il n'est pas possible qu'un mec qui
pense que l’éolien pilote la fréquence *ne* peut *pas* comprendre ce
que lui dit un technicien.
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de basculer
vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la maîtrise.
Dans sa phrase, le mec arrive même à exprimer le contraire de ce qu'il
veut dire. Pauvre anyone.
Il y a bien un certain Harp qui a affirmé qu'il n'y avait pas de problème
de stabilité du réseau électrique puisque les éoliennes produisent du
50Hz. Il n'a, par la suite, pas souhaité expliquer par quel moyen on
régulait la puissance fournie par les éoliennes pour suivre les
fluctuations de la consommation. L'argument massue de la démonstration
se lisait:
"Ben non crétin: l'énergie produite par les éoliennes finit bien en
courant à 50Hz, c'est un fait indéniable et même si tu as compris autre
chose."
Si ça finit en 50Hz, la question de la stabilisation de la fréquence par
les éoliennes est réglée. C'est facile yaka régler les éoliennes sur 50hz.
Harp
2018-01-16 11:30:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du monde sur usenet.
Je conçois que tu aies cette perception et que tu trouves mes propos
incompréhensibles voir incohérents: il n'est pas possible qu'un mec qui
pense que l’éolien pilote la fréquence *ne* peut *pas* comprendre ce
que lui dit un technicien.
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de basculer
vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la maîtrise.
Dans sa phrase, le mec arrive même à exprimer le contraire de ce qu'il
veut dire. Pauvre anyone.
Il y a bien un certain Harp qui a affirmé qu'il n'y avait pas de problème
de stabilité du réseau électrique puisque les éoliennes produisent du
50Hz. Il n'a, par la suite, pas souhaité expliquer par quel moyen on
régulait la puissance fournie par les éoliennes pour suivre les
fluctuations de la consommation. L'argument massue de la démonstration
"Ben non crétin: l'énergie produite par les éoliennes finit bien en
courant à 50Hz, c'est un fait indéniable et même si tu as compris autre
chose."
Si ça finit en 50Hz, la question de la stabilisation de la fréquence par
les éoliennes est réglée. C'est facile yaka régler les éoliennes sur 50hz.
Comme de juste, voilà l'autre Dupont qui tente la même technique
d'enfoiré.

Non, je n'ai jamais affirmé "qu'il n'y avait pas de problème de
stabilité du réseau électrique puisque les éoliennes produisent du
50Hz", ni textuellement, ni en substance. C'était encore l'une de ces
manoeuvres desespérées de strawman de nos deux zozos quand ils sont
pris au dépourvu.

Vous venez de commettre assez d'énormités dans ce fil, n'agravez pas
votre cas.
any.one
2018-01-16 11:46:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du monde sur usenet.
Je conçois que tu aies cette perception et que tu trouves mes propos
incompréhensibles voir incohérents: il n'est pas possible qu'un mec qui
pense que l’éolien pilote la fréquence *ne* peut *pas* comprendre ce
que lui dit un technicien.
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de basculer
vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la maîtrise.
Dans sa phrase, le mec arrive même à exprimer le contraire de ce qu'il
veut dire. Pauvre anyone.
Il y a bien un certain Harp qui a affirmé qu'il n'y avait pas de
problème de stabilité du réseau électrique puisque les éoliennes
produisent du 50Hz. Il n'a, par la suite, pas souhaité expliquer par
quel moyen on régulait la puissance fournie par les éoliennes pour
suivre les fluctuations de la consommation.  L'argument massue de la
"Ben non crétin: l'énergie produite par les éoliennes finit bien en
courant à 50Hz, c'est un fait indéniable et même si tu as compris autre
chose."
Si ça finit en 50Hz, la question de la stabilisation de la fréquence
par les éoliennes est réglée. C'est facile yaka régler les éoliennes
sur 50hz.
Comme de juste, voilà l'autre Dupont qui tente la même technique d'enfoiré.
Non, je n'ai jamais affirmé "qu'il n'y avait pas de problème de
stabilité du réseau électrique puisque les éoliennes produisent du
50Hz", ni textuellement, ni en substance. C'était encore l'une de ces
manoeuvres desespérées de strawman de nos deux zozos quand ils sont pris
au dépourvu.
Vous venez de commettre assez d'énormités dans ce fil, n'agravez pas
votre cas.
si tu l'as dit. Amnésique en plus!!!
any.one
2018-01-16 11:34:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du monde sur usenet.
Je conçois que tu aies cette perception et que tu trouves mes propos
incompréhensibles voir incohérents: il n'est pas possible qu'un mec
qui pense que l’éolien pilote la fréquence *ne* peut *pas* comprendre
ce que lui dit un technicien.
Toujours cette technique d'enfoiré qui consiste à attribuer à
l'adversaire des propos qu'il n'a jamais tenu, dans l'espoir de basculer
vers une discussion où anyone le zozo croit avoir la maîtrise.
Dans sa phrase, le mec arrive même à exprimer le contraire de ce qu'il
veut dire. Pauvre anyone.
Tu n'as pas dit que les éoliennes règlent la fréquence?

C'est trop facile de te débiner en évoquant des dérives du sujet: ça
dérive parce que tu racontes des conneries et qu'il faut de recadrer en
permanence.

As tu une vie responsable en dehors de USENET. Vues tes remarques, il y
a un fort doute sur des compétences en électrotechnique et en te
connaissant mieux, sur tes compétence en général.

Avec Siger tu fais la paire: tout dans l’esbroufe, rien dans le ciboulot.
any.one
2018-01-15 16:19:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by kw
Le sujet est: les dépenses de recherches pour les réacteurs  (900,
1300 et 1450 MW) actuellement en service.
Ha tien vous avez changé de sujet pendant que j'étais pas là ?
Au départ c'était les coûts d'ensemble de la filière parce que
certains disaient que pour l'éolien il faut prendre en compte les
coûts induits.
Anymachin a donc réussi une fois de plus à amener la conversation dans
ses retranchements stériles. J'ai pas perdu grand chose.
Remarquez sa façon de faire dans son dernier post: ne pas répondre
précisément à ce que l'adversaire a vraiment écrit (trop difficile),
mais faire allusion à des affirmations imaginaires.
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un champion
du monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/

voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...

Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
Harp
2018-01-16 10:36:55 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un champion du
monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/
voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...
Rien. :D
Post by any.one
Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
T'auras vraiment tout osé...
Paul Aubrin
2018-01-16 10:48:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un champion du
monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/
document/867598/
Post by Harp
Post by any.one
voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...
Rien. :D
Post by any.one
Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
T'auras vraiment tout osé...
Le site "le chat noir" retrace l'histoire des luttes antinucléaires.
Il confirme que la filière à eau pressurisée a bien été construite sous
licence américaine:
"Le choc pétrolier de 1973 fut, de ce point de vue, une aubaine pour le
pouvoir le lancement à grande échelle du programme nucléaire civil en
France (en 1974) fut approuvé par l'ensemble de la classe politique. Au
cours des débats parlementaires qui eurent lieu à ce sujet, tous les
partis y virent l'affirmation d'une spécificité française.
Paradoxalement, l'abandon de la filière obsolète graphite-gaz passait par
le lancement de la filière eau sous pression sous licence américaine,
jusqu'à la mise en route de ce qui devait être le fleuron de la
technologie française ; la filière à neutrons rapides, avec surgénérateur
de Creys-Malville."
any.one
2018-01-16 11:44:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/
document/867598/
Post by Harp
Post by any.one
voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...
Rien. :D
Post by any.one
Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
T'auras vraiment tout osé...
Le site "le chat noir" retrace l'histoire des luttes antinucléaires.
Il confirme que la filière à eau pressurisée a bien été construite sous
"Le choc pétrolier de 1973 fut, de ce point de vue, une aubaine pour le
pouvoir le lancement à grande échelle du programme nucléaire civil en
France (en 1974) fut approuvé par l'ensemble de la classe politique. Au
cours des débats parlementaires qui eurent lieu à ce sujet, tous les
partis y virent l'affirmation d'une spécificité française.
Paradoxalement, l'abandon de la filière obsolète graphite-gaz passait par
le lancement de la filière eau sous pression sous licence américaine,
jusqu'à la mise en route de ce qui devait être le fleuron de la
technologie française ; la filière à neutrons rapides, avec surgénérateur
de Creys-Malville."
Harp est un vrai mal-comprenant. Il ne simule pas.
Vu le nombres de conneries qu'il raconte, souvent contraires aux lois de
la physique, ça ne peut être l’œuvre d'un cerveau malade.
any.one
2018-01-16 12:00:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/
document/867598/
Post by Harp
Post by any.one
voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...
Rien. :D
Post by any.one
Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
T'auras vraiment tout osé...
Le site "le chat noir" retrace l'histoire des luttes antinucléaires.
Il confirme que la filière à eau pressurisée a bien été construite sous
"Le choc pétrolier de 1973 fut, de ce point de vue, une aubaine pour le
pouvoir le lancement à grande échelle du programme nucléaire civil en
France (en 1974) fut approuvé par l'ensemble de la classe politique. Au
cours des débats parlementaires qui eurent lieu à ce sujet, tous les
partis y virent l'affirmation d'une spécificité française.
Paradoxalement, l'abandon de la filière obsolète graphite-gaz passait par
le lancement de la filière eau sous pression sous licence américaine,
jusqu'à la mise en route de ce qui devait être le fleuron de la
technologie française ; la filière à neutrons rapides, avec surgénérateur
de Creys-Malville."
Harp est un vrai mal-comprenant. Il ne simule pas.
Vu le nombres de conneries qu'il raconte, souvent contraires aux lois de
la physique, ça ne peut être que l’œuvre d'un cerveau malade.
any.one
2018-01-16 11:41:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un
champion du monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/
voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...
Rien. :D
Post by any.one
Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
T'auras vraiment tout osé...
j'avais supprimé le message.

C'est ce systeme qui a sauvé par 2 fois l'ouest de la France du blackout.


Et toi, tu as fait quoi?
Tu as réglé la fréquence avec les éoliennes, si j'ai bien compris?

Tu fait paraitre le résultat de tes recherches quand?

Guignol.
Harp
2018-01-16 12:05:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
anyone, ça vaut 2/20 en connaissances techniques, mais c'est un champion
du monde sur usenet.
http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/http://ieeexplore.ieee.org/document/867598/
voila ce que mon 2/20 en technique me permet d'écrire...
Rien. :D
Post by any.one
Comment ça, tu n'as jamais fait de communications lors de conférences
internationales?
T'auras vraiment tout osé...
j'avais supprimé le message.
Ducon ne s'en est pas aperçu tout seul.
Post by any.one
C'est ce systeme qui a sauvé par 2 fois l'ouest de la France du blackout.
Rien que ça. ;-)


Mais dis donc, elles sont où les traces de tes "communications lors de
conférences internationales?"

Harp
2018-01-15 15:03:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Si maintenant, tu sais des choses qui permettent d’accréditer la thèse que
les EPR ne sont pas des réacteurs à eau pressurisée, cite tes sources.
Je n'ai jamais soutenu "la thèse que les EPR ne sont pas des réacteurs
à eau pressurisée". Mais comme tu dois meubler...
Autrement, le débat est clos.
Je te rappelle que tu t'es déjà lamentablement vautré sur les UNGG et les PWR
actuels, tu tiens aussi à te ridiculiser avec les EPR?
Tu as décidément choisi la tactique du chien fou: faire très vaguement
allusion à des affirmations qui n'existent pas. Et faire du foin ad
nauseum. Pauvre anyone.
any.one
2018-01-15 15:14:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Si maintenant, tu sais des choses qui permettent d’accréditer la thèse
que les EPR ne sont pas des réacteurs à eau pressurisée, cite tes sources.
Je n'ai jamais soutenu "la thèse que les EPR ne sont pas des réacteurs à
eau pressurisée". Mais comme tu dois meubler...
Non, tu as prétendu que la recherche pour les PWR avait été financée par
les contribuables français.

Quand tu auras admis ton erreur, on pourra avancer.
Post by any.one
Autrement, le débat est clos.
Je te rappelle que tu t'es déjà lamentablement vautré sur les UNGG et
les PWR actuels, tu tiens aussi à te ridiculiser avec les EPR?
Tu as décidément choisi la tactique du chien fou: faire très vaguement
allusion à des affirmations qui n'existent pas. Et faire du foin ad
nauseum. Pauvre anyone.
Non, j'ai des billes, je n'affirme pas sans preuve.
Paul Aubrin
2018-01-15 14:42:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Chez vous, "Les EPR français" incluent les UNGG et EL4 ??
Un EPR est un réacteur de troisième génération à eau pressurée. Concluez.
La conclusion est simple: "Les EPR français ont été construit sous
licence du constructeur américain Westinghouse" est une énorme bêtise,
mais vous ne l'avouerez jamais.
Je vous souffle: Tous les réacteurs français actuellement en exploitation
sont sont des réacteurs de troisième génération à eau bouillante.
Ils ont été construit à partir de la technologie licenciée à
Westinghouse. Par conséquent, ils ne sont pas dérivés de la recherche
nucléaire publique française.
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Ceux se référait, quand j'ai écrit la phrase, ce référait aux réacteurs
nucléaires en général.
Admettons donc que vous ne maîtrisez pas votre expression écrite. Ça
Votre biais cognitif vous fais interpréter ce que vous lisez de travers.
A cela on peut ajouter une certaine dose de mauvaise foi: tous les
réacteurs qui produisent actuellement de l'électricité sont des EPR et
donc aucun n'a bénéficié de la recherche nucléaire publique en France.
C'était le point en discussion.
Post by Harp
"[Les réacteurs en général] qui n'ont pas été construit sous licence
Westinghouse ont été arrêtés."
C'est encore une énorme bêtise, mais vous ne l'avouerez jamais.
Non. C'est la réalité. Le nier est du révisionnisme.
Post by Harp
Entre autres, les réacteurs de la centrale de Civaux n'ont pas été
construits sous licence Westinghouse et figurez-vous qu'ils n'ont pas
encore été arrêtés.
Les réacteurs de Civeaux sont des réacteurs de troisième génération à eau
pressurisée, même s'il s'agit d'un palier (variante) de 1450MW.
Le palier CP0 900MW comprend 6 réacteurs.
Le palier CPY 900MW comprend 28 réacteurs.
Le palier P4 1300MW comprend 8 réacteurs.
Le palier p'4 1300MW comprend 12 réacteurs.
Le palier N4 1450MW comprend 4 réacteurs.
Total 58 réacteurs à eau pressurisée de troisième génération construit
sur le principe de la technologie Westinghouse qui n'a pas fait l'objet
de /recherche publique/ en France.
Post by Harp
Continuez donc à vous enfoncer.
Je n'essaierai pas d'aller vous chercher au fond de votre trou.
Harp
2018-01-15 15:25:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Chez vous, "Les EPR français" incluent les UNGG et EL4 ??
Un EPR est un réacteur de troisième génération à eau pressurée. Concluez.
La conclusion est simple: "Les EPR français ont été construit sous
licence du constructeur américain Westinghouse" est une énorme bêtise,
mais vous ne l'avouerez jamais.
Je vous souffle: Tous les réacteurs français actuellement en exploitation
sont sont des réacteurs de troisième génération à eau bouillante.
Perdu. Les 58 réacteurs actuels destinés à la production sont des
réacteurs de deuxième génération à eau pressurisée (REP) et non à eau
bouillante.
Post by Paul Aubrin
Ils ont été construit à partir de la technologie licenciée à
Westinghouse. Par conséquent, ils ne sont pas dérivés de la recherche
nucléaire publique française.
C'est ça, esssayez de rattraper besogneusement le coup.
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Ceux se référait, quand j'ai écrit la phrase, ce référait aux réacteurs
nucléaires en général.
Admettons donc que vous ne maîtrisez pas votre expression écrite. Ça
Votre biais cognitif vous fais interpréter ce que vous lisez de travers.
Aucune biais cognitif, vous dites des conneries dans un français très
ordinaire. En désespoir de cause, vous deviez essayer ce coup-là.
Post by Paul Aubrin
A cela on peut ajouter une certaine dose de mauvaise foi: tous les
réacteurs qui produisent actuellement de l'électricité sont des EPR et
donc aucun n'a bénéficié de la recherche nucléaire publique en France.
C'était le point en discussion.
Je vous avais pourtant laissé une chance, vous venez de vous
déconsidérer définitivement. Un EPR, c'est seulement ça:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Réacteur_pressurisé_européen


Aucun EPR n'a encore jamais produit d'électricité en France, et ce sont
eux, les "troisième génération".

Vous, vous appelez "EPR" les réacteurs de deuxième génération et vous
croyez en plus que ce sont des réacteurs à eau bouillante. La totale.


Vous avez inconsciemment entrepris de faire un concours avec anyone
pour savoir lequel des deux serait la plus belle nullité.

Je vous laisse continuer de creuser. Le noyau terrestre n'est plus très
loin.
any.one
2018-01-15 13:46:12 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Arrêtez de ramer, vous êtes sur le sable.
ho, l'intello. C'est là qu'on mesure l'intelligence du personnage :-)
anyone
2018-01-15 11:14:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
(...)
Post by anyone
Post by Harp
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
Pas grave: dans ton inculture Chooz A, réacteur PWR à été arrêté en 1991.

Pour information:

La conception du premier réacteur à eau pressurisée de Chooz provient
d'une licence américaine de la société Westinghouse, cédée à la
Franco-Américaine de Constructions Atomiques (Framatome) en février
1959. Basé sur le modèle du réacteur de la centrale nucléaire de Yankee
Rowe, Chooz A est un REP à quatre boucles avec une puissance et une
pression primaire plus élevées que celles de Yankee Rowe5.


Essaye d'etre moins injurieux, ça ne nous impressionne pas, et en plus
pour raconter des conneries c'est risible.
any.one
2018-01-15 13:44:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by anyone
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
(...)
Post by anyone
Post by Harp
Où le mensonge de Paul Aubrin "Ceux qui n'ont pas été construit sous
licence Westinghouse ont été arrêtés" est mis à nu.
Les UNGG et EL4 n'ont pas été arrêtées?
Le "Ceux" de la phrase d'Aubrin ne concerne pas "Les UNGG et EL4",
pauvre abruti d'anyone. Tu n'as décidément aucun complexe.
L'abruti voit très bien que tu est en train de jouer sur les mots pour
tenter de t'en sortir.

Bon on revient au vrai sujet:

contrairement à ce que tu prétends en t'appuyant sur on rapport de la
cour des comptes que tu as falsifié, il n'y a pas de couts de recherche
cachés pour le développement en France de la filière REP.

Tes gesticulations, injures et mensonges n'y changeront rien.
anyone
2018-01-15 09:47:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately
three quarters of all French reactors were built within 8 years, a feat
only achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Mensonge absolu.
"En 1981, FRAMATOME signe avec WESTINGHOUSE un accord de coopération
technique qui se *substitue* au contrat de licence et consacre la
technologie propre de FRAMATOME. La construction des centrales
nucléaires se poursuit avec 12 nouvelles tranches d'une puissance de
1300 MWe et 4 tranches de 1 450 MWe *de technologie française*. La
dernière tranche a été couplée au réseau fin 1999 à Civaux."
http://www.vie-publique.fr/documents-vp/doc_asso_rennes_6mai.pdf
Où l'on prouve à nouveau que les centrales françaises actuellement en
fonctionnement sont bien issues du nucléaire civil US.
Restons simple avec Harp: c'est comme les voitures: le même modèle mais
avec un moteur plus puissant, un 2,2 l à la place d'un moteur de 1,8 l.
anyone
2018-01-15 09:45:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Les EPR français ont été construit sous licence du constructeur
américain Westinghouse. Ils ne doivent donc rien à la recherche
nucléaire publique en France.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/burke1/
Most of these were Pressurized Water Reactors (PWRs), built under the
license of the Westinghouse Electric Corporation. [1] Approximately
three quarters of all French reactors were built within 8 years, a
feat only achieved in 35% of US reactors. [2]
Ceux qui n'ont pas été construit sous licence Westinghouse ont été
arrêtés.
Mensonge absolu.
"En 1981, FRAMATOME signe avec WESTINGHOUSE un accord de coopération
technique
qui se *substitue* au contrat de licence et consacre la technologie
propre de FRAMATOME. La
ce qui prouve que l'ensemble du palier 900 a été construit sous licence
Westinghouse. Tu viens de l’écrire toi même.

Le passage au palier 1300 MW n'a pas généré de travail dans les labos
(donc de recherche). C'est uniquement de ingénierie: les 1300 MW sont
une extrapolation des 900: pour preuve, le contrôle-commande est
quasiment identique.
anyone
2018-01-14 21:37:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by siger
Post by Harp
Post by any.one
Alors monsieur Harp, la cour des comptes à t elle écrit le
paragraphe que tu cites?
Dans quel document cela a été écrit?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics
/124000056.pdf
Je vois p269 55 Md pour la recherche, pourtant les experts de
f.s.environnement n'arrêtent pas de dire qu'il n'y a pas eu de
recherche car on utilise une licence venant des États-Unis. Je ne sais
qui croire...
À ton avis, les "experts" de f.s.environnement ou la Cour des comptes ?
Post by siger
p69, il est question du coût de la gendarmerie, mais il s'agit de la
somme versée par EDF, il n'est pas dit si ça correspond à la dépense
réelle. Mais ça va faire plaisir à nos experts de f.s.e qui, jusque
là, affirmaient sans prouver.
Je n'ai rien vu concernant l'armée ni le coût de la diplomatie à
propos des mines d'uranium à l'étranger. C'est peut-être négligeable,
mais je pense qu'ils en auraient au moins parlé s'ils l'avaient calculé.
Post by Harp
http://www.rtl.fr/actu/la-filiere-nucleaire-francaise-a-coute-228-
milliards-d-euros-7742930302
Malheureusement l'infographie ne parle que des gros postes, ce qui
laisse une impression (peut-être fausse) qu'il n'y a pas tout
Après nous avoir fait un caca nerveux sur le cout de la recherche, voila
qu'il nous dit que les sommes ne sont pas importantes...
any.one
2018-01-12 22:44:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by siger
Post by any.one
Post by siger
"La déglingue des marchés de l'électricité"
https://www.alternatives-economiques.fr/deglingue-marches-de-
lelectricite/00082559
ou : https://preview.tinyurl.com/ya227dlg
Voilà de la critique constructive, à l'oposé de ce qu'on lit sur
ce forum où le raisonnement est : si une pratique mal utilisée
marche mal, donc le problème est cette pratique (exemple de
raisonnement de pseudoscientifique).
Il y a un bon moment que nous avons évoqué ce problème ici,
expliqué ses causes et discuté des solution possibles, la
principale étant la suppression de l'obligation d'achat des
productions pv et éoliennes.
Faut suivre...
mdr...
Je veux dire : tu me fais rire avec tes solutions simplistes de pilier
de comptoir, et dire que tu ose lescomparer à cet article...
L'UFE, Union Française de l’Électricité qui regroupe tous les pro de
France y compris EDF et le gestionnaire de réseau écrit:

"Ces offres sont le reflet de coûts et de contraintes d’exploitation
incontournables qui ne sont pas nouvelles, et l’apparition
de prix négatifs dans ces conditions traduirait une
réalité économique : il est coûteux ou impossible de diminuer
la production.

Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe, qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, *ce qui n’est
pas le cas.* "

La solution est bien la suppression de l'obligation d'achat.
Ce sont des économistes qui comme celui que tu cites qui nous ont
envoyés dans le mur. Dans les années 2007/2008 quand les premiers prix
négatifs sont apparus, les gestionnaires de réseau ont sonné l'alarme.
Les doctrinaires de l'UE n'ont rien compris.

Ne pas oublier qu'un prix négatif est une destruction de valeur.

La prochaine fois, présente nous des articles pertinents, pas des
articles idéologiques.

http://ufe-electricite.fr/IMG/pdf/30.pdf
siger
2018-01-12 23:02:23 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Ne pas oublier qu'un prix négatif est une destruction de valeur.
C'est aussi ce qu'il critique.
Mais bon, peut-être qu'on avait oublié, merci du rappel.
--
siger
any.one
2018-01-12 23:30:01 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by any.one
Ne pas oublier qu'un prix négatif est une destruction de valeur.
C'est aussi ce qu'il critique.
Mais bon, peut-être qu'on avait oublié, merci du rappel.
Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. Lui, c'est un
doctrinaire, prêt à tout pour imposer son idéologie. Toi, tu gobes tout
sans réfléchir.

Et comme d'habitude tu coupes le texte qui ne te convient pas et auquel
tu ne peux répondre.

La solution proposée par UFE (150 000 salariés, 40 Md€ de CA au total)
est la possibilité d’arrêter des éoliennes en cas de sur-production,
donc la suppression de l'obligation d'achat.
Post by siger
Je veux dire : tu me fais rire avec tes solutions simplistes de pilier
de comptoir, et dire que tu ose lescomparer à cet article...
renseigne toi.
any.one
2018-01-12 23:33:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by any.one
Ne pas oublier qu'un prix négatif est une destruction de valeur.
C'est aussi ce qu'il critique.
Mais bon, peut-être qu'on avait oublié, merci du rappel.
Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. Lui, c'est un
doctrinaire, prêt à tout pour imposer son idéologie. Toi, tu gobes tout
sans réfléchir.

Par contre, ton gus, avec sa théorie du prix du carbone à oublié que la
production électrique en France est quasiment décarbonée. Donc sont
dispositif punitif fumeux ne marchera pas...

Tu penses qu'il est au courant

Et comme d'habitude tu coupes le texte qui ne te convient pas et auquel
tu ne peux répondre.

La solution proposée par UFE (150 000 salariés, 40 Md€ de CA au total)
est la possibilité d’arrêter des éoliennes en cas de sur-production,
donc la suppression de l'obligation d'achat.
Post by siger
Je veux dire : tu me fais rire avec tes solutions simplistes de pilier
de comptoir, et dire que tu ose lescomparer à cet article...
renseigne toi.
siger
2018-01-13 12:03:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
(...)
OK, tu as raison sur toute la ligne
--
siger
j'ai bon, là ?
any.one
2018-01-13 12:07:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
(...)
OK, tu as raison sur toute la ligne
Avec toi, c'est facile, il suffit d'un peu de rigueur pour te faire
battre en retraite.
Tu ne cites jamais de référence extérieure et le jour ou tu le fais tu
fait référence à une théorie décriée par toute la profession. Pas de chance.

A vaincre sans danger, on triomphe sans gloire.

Donc rien de bien inintéressant intellectuellement parlant.
siger
2018-01-13 12:29:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Tu ne cites jamais de référence extérieure et le jour ou tu le
fais tu fait référence à une théorie décriée par toute la
profession.
Hahaha, monsieur "toute la profession", toujours ce besoin de mentir,et
toujours à propos de discussions anciennes car tu sais que je n'irais
pas chercher.

Donc tu as raison, voilà.
--
siger
anyone
2018-01-13 18:41:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by siger
Post by any.one
Tu ne cites jamais de référence extérieure et le jour ou tu le
fais tu fait référence à une théorie décriée par toute la
profession.
Hahaha, monsieur "toute la profession", toujours ce besoin de mentir,et
toujours à propos de discussions anciennes car tu sais que je n'irais
pas chercher.
Donc tu as raison, voilà.
Oui, l'UFE qui prend le contrepied de l’idéologie que tu as citée
représente tous les intervenants français sur la marché de gros de
l'électricité. Le gars qui a écrit l'article ne représente que lui et ne
connait probablement rien à l'exploitation des grands réseaux. La preuve
en 2000, lui et ses frères n'avaient jamais prévu les prix négatifs et
quand ceux-ci sont apparus en 2007, ils n'ont rien fait.
Indéboulonnables dans leurs certitudes!!! dogmatiques.

Une fois de plus je ne peux que te conseiller de te renseigner. Tu viens
encore de parler sans savoir.

Et leur solution proposée pour sauver le système est la suppression de
l'obligation d'achat de l’éolien , surement pas la création d'une taxe
carbone supplémentaire complètement absconse surtout avec 75% de
nucléaire en France.
Harp
2018-01-13 07:13:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
L'UFE, Union Française de l’Électricité qui regroupe tous les pro de France y
"Ces offres sont le reflet de coûts et de contraintes d’exploitation
incontournables *qui ne sont pas nouvelles*, et l’apparition
de prix négatifs dans ces conditions traduirait une
réalité économique : il est coûteux ou impossible de diminuer
la production.
Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe, qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, *ce qui n’est
pas le cas.* "
Il faut lire aussi:

"Un producteur peut préférer payer pour écouler sa production
plutôt que d’arrêter une usine de production. En effet,
l’arrêt de *certains moyens de production thermiques* pour
quelques heures étant onéreux du fait de leurs contraintes
techniques et économiques (coût de démarrage, seuil technique
de puissance minimum, durée minimale d’arrêt…),
le producteur est prêt à produire en perdant de l’argent
pendant quelques heures plutôt que d’arrêter son usine et
d’en perdre encore plus."


Dommage que la fiche ne mentionne aucune donnée chiffrée pour permettre
d'apprécier l'ampleur du procédé.
La solution est bien la suppression de l'obligation d'achat.
Ça, c'est seulement toi qui le dis.
http://ufe-electricite.fr/IMG/pdf/30.pdf
any.one
2018-01-13 10:17:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
L'UFE, Union Française de l’Électricité qui regroupe tous les pro de
"Ces offres sont le reflet de coûts et de contraintes d’exploitation
incontournables *qui ne sont pas nouvelles*, et l’apparition
de prix négatifs dans ces conditions traduirait une
réalité économique : il est coûteux ou impossible de diminuer
la production.
Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe, qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, *ce qui n’est
pas le cas.* "
"Un producteur peut préférer payer pour écouler sa production
plutôt que d’arrêter une usine de production. En effet,
l’arrêt de *certains moyens de production thermiques* pour
quelques heures étant onéreux du fait de leurs contraintes
techniques et économiques (coût de démarrage, seuil technique
de puissance minimum, durée minimale d’arrêt…),
le producteur est prêt à produire en perdant de l’argent
pendant quelques heures plutôt que d’arrêter son usine et
d’en perdre encore plus."
Tu découvres le mécanisme des prix négatifs seulement maintenant?
Si on lui impose de s’arrêter, c'est qu'il y a trop de production
éolienne, qui bien que plus chère, n'est pas réduite.
C'est comme si un consommateur avait l'obligation d’achat le plus cher
de deux produits identiques.
Post by Harp
Dommage que la fiche ne mentionne aucune donnée chiffrée pour permettre
d'apprécier l'ampleur du procédé.
Post by any.one
La solution est bien la suppression de l'obligation d'achat.
Ça, c'est seulement toi qui le dis.
l'UFE le dit clairement: demander l’arrêt de l’éolien en cas de
sur-production, c'est bien supprimer l'obligation d'achat.

Tu ne comprends pas plus les textes de l'UFE que ceux de la Cour des
Comptes.

Illettrisme?


Qu'est ce que tu n'as pas compris dans:

"Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe, qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, * ce qui n’est
pas le cas. * "

Le risque est qu'à terme comme en Australie ces producteurs qui vont
finir par perdre top d'argent vont faire faillite. Si c'est du privé les
usines fermeront, avec le risque de manque d’énergie le jours sans vent
et si c'est du public, le contribuable payera encore et encore.
any.one
2018-01-13 10:43:34 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
L'UFE, Union Française de l’Électricité qui regroupe tous les pro de
"Ces offres sont le reflet de coûts et de contraintes d’exploitation
incontournables *qui ne sont pas nouvelles*, et l’apparition
de prix négatifs dans ces conditions traduirait une
réalité économique : il est coûteux ou impossible de diminuer
la production.
Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe, qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, *ce qui n’est
pas le cas.* "
"Un producteur peut préférer payer pour écouler sa production
plutôt que d’arrêter une usine de production. En effet,
l’arrêt de *certains moyens de production thermiques* pour
quelques heures étant onéreux du fait de leurs contraintes
techniques et économiques (coût de démarrage, seuil technique
de puissance minimum, durée minimale d’arrêt…),
le producteur est prêt à produire en perdant de l’argent
pendant quelques heures plutôt que d’arrêter son usine et
d’en perdre encore plus."
Tu découvres le mécanisme des prix négatifs seulement maintenant?
Si on lui impose de s’arrêter, c'est qu'il y a trop de production
éolienne, qui bien que plus chère, n'est pas réduite.
C'est comme si un consommateur avait l'obligation d’achat du plus cher
de deux produits absolument identiques. On marche sur la tête !!!
Post by Harp
Dommage que la fiche ne mentionne aucune donnée chiffrée pour permettre
d'apprécier l'ampleur du procédé.
Post by any.one
La solution est bien la suppression de l'obligation d'achat.
Ça, c'est seulement toi qui le dis.
l'UFE le dit clairement: demander l’arrêt de l’éolien en cas de
sur-production, c'est bien supprimer l'obligation d'achat.

Sentant la catastrophe arriver, et voulant favoriser le développement de
l’éolien offshore, le gouvernement le dit à voix basse dans le décret du
18 avril 2017.


Tu ne comprends pas plus les textes de l'UFE que ceux de la Cour des
Comptes.

Illettrisme?


Qu'est ce que tu n'as pas compris dans:

"Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe, qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, * ce qui n’est
pas le cas. * "

Le risque est qu'à terme comme en Australie ces producteurs qui vont
finir par perdre top d'argent vont faire faillite. Si c'est du privé les
usines fermeront, avec le risque de manque d’énergie le jours sans vent
et si c'est du public, le contribuable payera encore et encore.
Harp
2018-01-13 21:19:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by any.one
Post by Harp
"Un producteur peut préférer payer pour écouler sa production
plutôt que d’arrêter une usine de production. En effet,
l’arrêt de *certains moyens de production thermiques* pour
quelques heures étant onéreux du fait de leurs contraintes
techniques et économiques (coût de démarrage, seuil technique
de puissance minimum, durée minimale d’arrêt…),
le producteur est prêt à produire en perdant de l’argent
pendant quelques heures plutôt que d’arrêter son usine et
d’en perdre encore plus."
Tu découvres le mécanisme des prix négatifs seulement maintenant?
Si on lui impose de s’arrêter, c'est qu'il y a trop de production éolienne,
qui bien que plus chère, n'est pas réduite.
On lui fait part d'un commentaire sur *certains moyens de production
thermiques*, il trouve le moyen d'évoquer une production éolienne, ce
crétin...
Post by any.one
C'est comme si un consommateur avait l'obligation d’achat du plus cher de
deux produits absolument identiques. On marche sur la tête !!!
Post by Harp
Dommage que la fiche ne mentionne aucune donnée chiffrée pour permettre
d'apprécier l'ampleur du procédé.
Post by any.one
La solution est bien la suppression de l'obligation d'achat.
Ça, c'est seulement toi qui le dis.
l'UFE le dit clairement: demander l’arrêt de l’éolien en cas de
sur-production, c'est bien supprimer l'obligation d'achat.
Sentant la catastrophe arriver, et voulant favoriser le développement de
l’éolien offshore, le gouvernement le dit à voix basse dans le décret du 18
avril 2017.
Tu ne comprends pas plus les textes de l'UFE que ceux de la Cour des Comptes.
Illettrisme?
"Des offres à prix négatifs résultent également de la production
bénéficiant de contrats à prix contractuel fixe
Qu'est-ce que tu n'as pas compris dans "également" ?
Post by any.one
qui les
incitent à produire de l’électricité quel que soit le prix du
marché. Tel est le cas de la production renouvelable et de la
cogénération bénéficiant d’une obligation d’achat.
Leur production de plus en plus importante se retrouve
donc offerte sur le marché à des prix négatifs comme s’il
était techniquement impossible ou économiquement non
souhaitable d’interrompre leur fonctionnement, * ce qui n’est
pas le cas. * "
Le risque est qu'à terme comme en Australie ces producteurs qui vont finir
par perdre top d'argent vont faire faillite. Si c'est du privé les usines
fermeront, avec le risque de manque d’énergie le jours sans vent et si c'est
du public, le contribuable payera encore et encore.
anyone
2018-01-13 21:29:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
"Un producteur peut préférer payer pour écouler sa production
plutôt que d’arrêter une usine de production. En effet,
l’arrêt de *certains moyens de production thermiques* pour
quelques heures étant onéreux du fait de leurs contraintes
techniques et économiques (coût de démarrage, seuil technique
de puissance minimum, durée minimale d’arrêt…),
le producteur est prêt à produire en perdant de l’argent
pendant quelques heures plutôt que d’arrêter son usine et
d’en perdre encore plus."
Tu découvres le mécanisme des prix négatifs seulement maintenant?
Si on lui impose de s’arrêter, c'est qu'il y a trop de production
éolienne, qui bien que plus chère, n'est pas réduite.
On lui fait part d'un commentaire sur *certains moyens de production
thermiques*, il trouve le moyen d'évoquer une production éolienne, ce
crétin...
Parce que les deux sont liés. Tu viens de montrer encore une fois ton
incompétence dans le domaine.

Tu es aussi mauvais ici que pour falsifier les rapports de la cour des
comptes.
Loading...