Discussion:
Transition énergétique : le gouvernement en marche... arrière
Add Reply
Artur Ele
2017-12-23 20:58:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
le gouvernement a demandé et obtenu, lors du vote définitif de la loi
de Finances à l’Assemblée nationale, la suppression d’un amendement
voté précédemment par le Sénat qui prévoyait de reverser une part des
recettes de la taxe carbone aux intercommunalités et aux régions, à
hauteur de 300 millions d’euros (soit moins de 5 % du rendement de la
taxe en 2018), afin de soutenir la mise en œuvre de la politique climat
au niveau des territoires, tant en matière d’économies d’énergies que
de développement des énergies renouvelables. La réalisation des
engagements climatiques internationaux de la France passe pourtant par
la mobilisation des territoires et des acteurs locaux : ménages,
entreprises et administrations. Cherchez l’erreur.

https://www.alternatives-economiques.fr/transition-energetique-gouvernement-marche-arriere/00082291
Paul Aubrin
2017-12-24 06:58:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
le gouvernement a demandé et obtenu, lors du vote définitif de la loi de
Finances à l’Assemblée nationale, la suppression d’un amendement voté
précédemment par le Sénat qui prévoyait de reverser une part des
recettes de la taxe carbone aux intercommunalités et aux régions, à
hauteur de 300 millions d’euros (soit moins de 5 % du rendement de la
taxe en 2018), afin de soutenir la mise en œuvre de la politique climat
au niveau des territoires, tant en matière d’économies d’énergies que de
développement des énergies renouvelables. La réalisation des engagements
climatiques internationaux de la France passe pourtant par la
mobilisation des territoires et des acteurs locaux : ménages,
entreprises et administrations. Cherchez l’erreur.
https://www.alternatives-economiques.fr/transition-energetique-
gouvernement-marche-arriere/00082291


Mon avis: La politique énergétique, et la taxe carbone en particulier,
pénaliseront l'économie française d'une manière telle qu'elle sera la
cause à terme de l'échec économique de la présidence Macron, et ceci
quelque soit la façon dont ces taxes seront réparties. L'économie
florissante de l'Allemagne souffre énormément de l'Energiewende. C'est
une des causes des difficultés de Mme Merkel. L'économie faiblarde de la
France ne peut pas se permettre de pareilles excentricités. La Planète
sera peut-être sauvée (j'en doute), mais Macron coulera.

Loading...