Discussion:
Article intéressant sur le réchauffement climatique
Add Reply
Philippe RAI
2017-12-04 09:23:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
C'est ici

https://www.contrepoints.org/2017/12/04/304690-parlons-climat-i-contexte-temperatures-gaz-carbonique

Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique

Il y a aussi celui là qui n'est pas mal :

https://www.contrepoints.org/2017/10/08/300398-en-marche-5-affirmations-fallacieuses

Climat : les 5 affirmations fallacieuses du parti « En Marche »
dujardin
2017-12-04 09:26:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
C'est ici
https://www.contrepoints.org/2017/12/04/304690-parlons-climat-i-contexte-temperatures-gaz-carbonique
Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique
https://www.contrepoints.org/2017/10/08/300398-en-marche-5-affirmations-fallacieuses
Climat : les 5 affirmations fallacieuses du parti « En Marche »
Personne ne nie le réchauffement climatique, en parler c'est enfoncer
des portes ouvertes.

L'amalgame se situe dans la relation cause à effet: quelle est la cause
? Les pays riches veulent imposer l'idée que c'est à cause des humains
:) aucun scientifique sérieux n'a prouvé une telle relation, bien que
des courbes montrent une corrélation sans prouver la relation cause à effet.

En effet, l'activité humaine peut très bien être le résultat du
réchauffement climatique, et non pas l'inverse :) il est bien connu que
les bactéries frétillent plus dans un milieu chaud que dans un milieu
froid, donc les humains aussi frétillent plus lorsqu'il fait chaud.
siger
2017-12-04 11:09:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by dujardin
Personne ne nie le réchauffement climatique
Je dirais plutôt que les nieurs sont moins nombreux qu'avant.
En consultant les archives de f.s.environnement, on en trouverait
beaucoup.
Ils ont d'ailleurs inventé le terme "réchauffiste", c'est parlant.
--
siger
l***@wanadoo.fr
2017-12-04 17:53:47 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by dujardin
Post by Philippe RAI
C'est ici
https://www.contrepoints.org/2017/12/04/304690-parlons-climat-i-contexte-temperatures-gaz-carbonique
Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique
https://www.contrepoints.org/2017/10/08/300398-en-marche-5-affirmations-fallacieuses
Climat : les 5 affirmations fallacieuses du parti « En Marche »
Personne ne nie le réchauffement climatique, en parler c'est enfoncer
des portes ouvertes.
L'amalgame se situe dans la relation cause à effet: quelle est la cause
? Les pays riches veulent imposer l'idée que c'est à cause des humains
:) aucun scientifique sérieux n'a prouvé une telle relation, bien que
des courbes montrent une corrélation sans prouver la relation cause à effet.
En effet, l'activité humaine peut très bien être le résultat du
réchauffement climatique, et non pas l'inverse :) il est bien connu que
les bactéries frétillent plus dans un milieu chaud que dans un milieu
froid, donc les humains aussi frétillent plus lorsqu'il fait chaud.
Eh bien je regrette mais vu la fréquence des ouragans ... LE CLIMAT SE REFROIDIT , notamment en altitude ... et notamment parce que les différentes COP n'ont pas réussi à éliminer le principe de Carnot...
Et là c'est de plus en plus clair !
De plus la bande de zigs qui officie aussi bien au GIEC qu'ici et lors des COP a oublié que :
La capacité calorifique de l'atmosphère terrestre est équivalente à celle de 3 (trois) mètres d'océan ... lesquels sont thermiquement stables ....
certains auteurs et des plus sérieux ramènent cette capacité à seulement deux mètres ....
--
L.C.
Philippe RAI
2017-12-04 22:33:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by dujardin
Post by Philippe RAI
C'est ici
https://www.contrepoints.org/2017/12/04/304690-parlons-climat-i-contexte
-temperatures-gaz-carbonique
Post by dujardin
Post by Philippe RAI
Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique
https://www.contrepoints.org/2017/10/08/300398-en-marche-5-affirmations-
fallacieuses
Post by dujardin
Post by Philippe RAI
Climat : les 5 affirmations fallacieuses du parti « En Marche »
Personne ne nie le réchauffement climatique, en parler c'est enfoncer
des portes ouvertes.
Ah bon ? vous avez lu ce qu'il y a dans les pages citées ?

Et puis :

http://notrickszone.com/2017/12/03/7-major-signs-the-globes-surface-has-been-cooling-and-will-continue-to-cool/

7 Major Signs The Globe's Surface Has Been Cooling, And Will Continue To
Cool

http://notrickszone.com/2017/11/30/2-more-new-papers-affirm-there-is-more-arctic-ice-coverage-today-than-during-the-1400s/
Dobb
2017-12-05 00:10:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by dujardin
Personne ne nie le réchauffement climatique, en parler c'est enfoncer
des portes ouvertes.
Ah bon ? vous avez lu ce qu'il y a dans les pages citées ?
http://notrickszone.com/2017/11/30/2-more-new-papers-affirm-there-is-more-arctic-ice-coverage-today-than-during-the-1400s/
Il faudrait quand même un jour veiller à sortir son nez des
graphiques à court terme. Le court terme, c'est comme des
oeillères : vous pouvez lui faire dire absolument tout ce que
vous voulez, en fonction de l'intervalle de temps que vous
prenez soin de sélectionner.

L'intervalle minimal pour comprendre comment les choses
fonctionnent doit au moins comprendre un cycle complet
période glaciaire/période chaude, càd au minimum 200 000
ans. Si vous prenez une période de 800 000 ans, vous avez,
en plus, une vue sur l'évolution de l'amplitude des cycles,
ce qui n'est certainement pas un mal.

Voilà le graphique sur 800 000 ans :
Loading Image...

Avec ce graphique, il n'est quand même pas compliqué de
voir que (1) la tendance globale actuelle des températures
est à la hausse, (2) les amplitudes étant en croissance
constante d'un cycle à l'autre, la température moyenne sur
la planète devrait certainement atteindre 20 à 21°C lors du
prochain pic, (3) qu'on est loin d'avoir atteint ce prochain
pic, (4) que le rythme de la hausse actuelle est tout à fait
conforme à ce qui a existé par le passé sans que l'homme
y soit pour quoi que ce soit.

Sur ce graphique, on peut zoomer un peu, et voir les 2
derniers cycles (sur 250 000 ans) :
Loading Image...

On remarque que si l'on prend comme référence la rapidité
de l'ascension de la courbe lors du dernier gros réchauffement
(entre -140 000 et -130 000, la températures moyenne de la
Terre a grimpé de 6°C à 19°C en seulement 10 000 ans), on
constate qu'une anomalie s'est produite au cours du cycle
actuel, vu que la hausse des T° a été brusquement interrompue
voici environ 15 000 ans, où on a atteint une sorte de "plateau"
d'où on n'est sorti qu'il y a quelques dizaines d'années, lorsque
le réchauffement a repris son cours normal.

Une activité volcanique plus importante a été observée
lors de cette période, activité qui a ensuite diminué
fortement au début du 19ème siècle. Les cendres dégagées
par l'activité volcanique arrêtent le rayonnement solaire, et
font office de frigo pour la planète. La Terre a donc très bien
pu, pendant cette période, être soumise à 2 tendances
opposées qui se sont annulées : une tendance au réchauffement
via l'activité solaire (selon les cycles observés sur les graphiques),
et - pour la toute dernière période incluse entre -15 000 et +1800 -
une tendance au refroidissement provoquée par le volcanisme.
Le "plateau" observé entre -15 000 et +1800 serait donc la
résultante de ces 2 tendances opposées. Et la reprise actuelle
du réchauffement serait simplement due à l'atténuation de
l'activité volcanique globale observée depuis le 19ème siècle,
qui fait qu'en quelque sorte, on "rattrape" la courbe à toute
vitesse, jusque là où elle aurait dû être si l'activité volcanique
n'était pas venue la perturber.

Maintenant, vous pouvez encore zoomer vers le très court
terme - les 2000 dernières années par exemple - et là, vous
échappez à toute observation du réel : vous êtes sur le
plateau (et des politicaillo-climatologues peuvent alors
omettre, pour les besoins de la cause taxatrice, de vous
expliquer qu'on se trouve sur un quelconque plateau, sur
une quelconque "anomalie" qui n'a pas eu lieu au cours
des cycles précédents), et on peut vous raconter n'importe
quoi. Même que c'est l'homme qui provoque le réchauffement
climatique ! Que c'est lui qui provoque les variations des
températures dont les courbes, sans lui, seraient pareilles
à un encéphalogramme plat. Et qu'il faut absolument faire
quelque chose dans le but de raboter le graphique vers
le modèle de l'électro-encéphalogramme plat.
Loading Image...

Alors que si vous regardez le graphique des 800 000 ans,
vous pouvez vous demander "mais que comptent faire ces
connards pour faire mine de contrer des forces naturelles
qui opèrent depuis toujours ?"

La réalité est que les humains ont profité d'une toute
petite pause - d'un "plateau" des températures de
quelques milliers d'années - pour construire une
civilisation 100% rigide, inadaptable à la moindre
modification climatique naturelle (la moindre montée
des eaux engloutirait pour des milliers de milliards de
$ d'infrastructrures, et ruinerait l'ensemble du système
financier, et, de là, du système politique de la planète).

Et maintenant que le plateau est passé, les politiciens
suent à grosses gouttes, leurs aisselles puent de leurs
auréoles à l'idée du sort que leur réserve l'avenir, lorsque
le château de cartes s'écroulera sous l'effet de la moindre
vague. Leur seul salut étant dans la religion, ils sont en
train - dans un environnement où la pire religion moyen-
âgeuse est sponsorisée - de bâtir une religion climatique
spécifique, paraissant bien sage à côté de l'islam, où la
formule chimique de Satan est "CO2", et où les politicaillons
de bas étage se poseront comme le rempart de l'humanité
face au satanique CO2.

Dobb
Paul Aubrin
2017-12-05 09:04:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by dujardin
Personne ne nie le réchauffement climatique, en parler c'est enfoncer
des portes ouvertes.
Ah bon ? vous avez lu ce qu'il y a dans les pages citées ?
http://notrickszone.com/2017/11/30/2-more-new-papers-affirm-there-is-
more-arctic-ice-coverage-today-than-during-the-1400s/
Il faudrait quand même un jour veiller à sortir son nez des graphiques à
court terme. Le court terme, c'est comme des oeillères : vous pouvez lui
faire dire absolument tout ce que vous voulez, en fonction de
l'intervalle de temps que vous prenez soin de sélectionner.
L'intervalle minimal pour comprendre comment les choses fonctionnent
doit au moins comprendre un cycle complet période glaciaire/période
chaude, càd au minimum 200 000 ans. Si vous prenez une période de 800
000 ans, vous avez, en plus, une vue sur l'évolution de l'amplitude des
cycles, ce qui n'est certainement pas un mal.
Le réchauffement climatique qui agite les organismes onusiens depuis une
vingtaine d'année n'est pas une histoire d'ères géologiques mais de
tendances sur 20-30 ans. L'observation systématique des calottes polaires
remontent à peu près à la même chose. Le début semble coïncider avec un
maximum local.
l***@wanadoo.fr
2017-12-05 16:22:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Philippe RAI
Post by Philippe RAI
Post by dujardin
Personne ne nie le réchauffement climatique, en parler c'est enfoncer
des portes ouvertes.
Ah bon ? vous avez lu ce qu'il y a dans les pages citées ?
http://notrickszone.com/2017/11/30/2-more-new-papers-affirm-there-is-
more-arctic-ice-coverage-today-than-during-the-1400s/
Il faudrait quand même un jour veiller à sortir son nez des graphiques à
court terme. Le court terme, c'est comme des oeillères : vous pouvez lui
faire dire absolument tout ce que vous voulez, en fonction de
l'intervalle de temps que vous prenez soin de sélectionner.
L'intervalle minimal pour comprendre comment les choses fonctionnent
doit au moins comprendre un cycle complet période glaciaire/période
chaude, càd au minimum 200 000 ans. Si vous prenez une période de 800
000 ans, vous avez, en plus, une vue sur l'évolution de l'amplitude des
cycles, ce qui n'est certainement pas un mal.
Le réchauffement climatique qui agite les organismes onusiens depuis une
vingtaine d'année n'est pas une histoire d'ères géologiques mais de
tendances sur 20-30 ans. L'observation systématique des calottes polaires
remontent à peu près à la même chose. Le début semble coïncider avec un
maximum local.
Pour la calotte arctique on peut se rappeler la très célèbre photo des années soixante lorsque trois sous-marins US sont au pôle Nord libre de glace : la photo figure sur le web ...
--
L.C.

Loading...