Discussion:
Les éoliennes provoquent-elles anxiété et troubles du sommeil ?
(trop ancien pour répondre)
Artur Ele
2018-02-05 14:46:28 UTC
Permalink
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via%3Dihub
plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de
symptômes !

Pour mener leur enquête, les chercheurs ont interrogé les habitants
d'une zone rurale de la Basse-Saxe, au nord-ouest de l'Allemagne. Leur
maison se trouve près d'un parc éolien, composé de neuf infrastructures
de 150 mètres de haut. Quand les riverains ont été interrogés la
première fois, en 2012, les éoliennes étaient installées depuis trois
ans. A ce moment, 10% d'entre eux ont déclaré une gêne ou un symptôme
(anxiété, problèmes de sommeil, irritabilité ou troubles de l'humeur).
Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les variations
de sons) qui est dérangeant pour les riverains. Deux ans plus tard, les
chercheurs ont de nouveau procédé à une enquête auprès des mêmes
citoyens. Résultat : la proportion de personnes gênées par les
éoliennes est descendue à 7%.
any.one
2018-02-05 15:10:00 UTC
Permalink
Post by Artur Ele
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via%3Dihub
plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de symptômes !
Pour mener leur enquête, les chercheurs ont interrogé les habitants
d'une zone rurale de la Basse-Saxe, au nord-ouest de l'Allemagne. Leur
maison se trouve près d'un parc éolien, composé de neuf infrastructures
de 150 mètres de haut. Quand les riverains ont été interrogés la
première fois, en 2012, les éoliennes étaient installées depuis trois
ans. A ce moment, 10% d'entre eux ont déclaré une gêne ou un symptôme
(anxiété, problèmes de sommeil, irritabilité ou troubles de l'humeur).
Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les variations
de sons) qui est dérangeant pour les riverains. Deux ans plus tard, les
chercheurs ont de nouveau procédé à une enquête auprès des mêmes
citoyens. Résultat : la proportion de personnes gênées par les éoliennes
est descendue à 7%.
ils ont vieilli et certains sont atteints de surdité.
any.one
2018-02-05 17:53:16 UTC
Permalink
Post by Harp
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
tout comme prétendre qu'on ne l'est pas.
Harp
2018-02-05 15:53:54 UTC
Permalink
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de l'Université
Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via%3Dihub
plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger bruissement
des pales en rotations.

Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Pour mener leur enquête, les chercheurs ont interrogé les habitants d'une
zone rurale de la Basse-Saxe, au nord-ouest de l'Allemagne. Leur maison se
trouve près d'un parc éolien, composé de neuf infrastructures de 150 mètres
de haut. Quand les riverains ont été interrogés la première fois, en 2012,
les éoliennes étaient installées depuis trois ans. A ce moment, 10% d'entre
eux ont déclaré une gêne ou un symptôme (anxiété, problèmes de sommeil,
irritabilité ou troubles de l'humeur). Plus que la vue, c'est surtout le
bruit (en particulier les variations de sons) qui est dérangeant pour les
riverains. Deux ans plus tard, les chercheurs ont de nouveau procédé à une
enquête auprès des mêmes citoyens. Résultat : la proportion de personnes
gênées par les éoliennes est descendue à 7%.
Paul Aubrin
2018-02-05 16:38:06 UTC
Permalink
Post by Harp
Post by Artur Ele
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via
%3Dihub
Post by Harp
Post by Artur Ele
plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger bruissement
des pales en rotations.
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient.
Cette relation dose/réponse est un indice que les perturbations ont un
fondement objectif.
http://sci-hub.hk/10.1121/1.1815091

Une étude qui met en évidence une relation entre l'exposition aux infra-
sons et l'activité du cerveau.
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0174420


http://www.ica2016.org.ar/ica2016proceedings/ica2016/ICA2016-0440.pdf
PROCEEDINGS of the 22nd International Congress on Acoustics
Les effets physiologiques du bruit des éoliennes sur le sommeil.

extrait:
"La présence de battements et d'une importante modulation d'amplitude
contribue à perturber le sommeil, ce qui est reflété par des réveils
électrophysiologiques plus fréquents, un accroissement du sommeil léger
et de la propension à l'éveil ainsi que d'un sommeil profond réduit."
Post by Harp
Post by Artur Ele
Pour mener leur enquête, les chercheurs ont interrogé les habitants
d'une zone rurale de la Basse-Saxe, au nord-ouest de l'Allemagne. Leur
maison se trouve près d'un parc éolien, composé de neuf infrastructures
de 150 mètres de haut. Quand les riverains ont été interrogés la
première fois, en 2012, les éoliennes étaient installées depuis trois
ans. A ce moment, 10% d'entre eux ont déclaré une gêne ou un symptôme
(anxiété, problèmes de sommeil, irritabilité ou troubles de l'humeur).
Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les variations
de sons) qui est dérangeant pour les riverains. Deux ans plus tard, les
chercheurs ont de nouveau procédé à une enquête auprès des mêmes
citoyens. Résultat : la proportion de personnes gênées par les
éoliennes est descendue à 7%.
RH
2018-02-05 18:13:54 UTC
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Tout de suite malveillant .....;;
Post by Paul Aubrin
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient.
Cette relation dose/réponse est un indice que les perturbations ont un
fondement objectif.
http://sci-hub.hk/10.1121/1.1815091
Une étude qui met en évidence une relation entre l'exposition aux infra-
sons et l'activité du cerveau.
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0174420
Les infrasons sont probablement la cause de la gêne éprouvée. C'est ce
que suggèrent les références citées. Je me souviens qu'il y a des années
on parlait déjà de leur caractère nocif ou dérangeant, et je crois que
les infrasons portent fort loin (à confirmer).

--
any.one
2018-02-06 08:53:47 UTC
Permalink
Post by RH
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Tout de suite malveillant .....;;
Post by Paul Aubrin
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient.
Cette relation dose/réponse est un indice que les perturbations ont un
fondement objectif.
http://sci-hub.hk/10.1121/1.1815091
Une étude qui met en évidence une relation entre l'exposition aux infra-
sons et l'activité du cerveau.
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0174420
Les infrasons sont probablement la cause de la gêne éprouvée. C'est ce
que suggèrent les références citées. Je me souviens qu'il y a des années
on parlait déjà de leur caractère nocif ou dérangeant, et je crois que
les infrasons portent fort loin (à confirmer).
--
il a mème existé des systèmes d’émission infrason d'appartement. La mise
en service de ce système devait mettre mal a l'aise les occupants et
ainsi chasser des invités trop "collants" :-)
Harp
2018-02-05 22:47:30 UTC
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Artur Ele
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via
%3Dihub plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de
symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger bruissement
des pales en rotations.
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient.
Cette relation dose/réponse est un indice que les perturbations ont un
fondement objectif.
Justement pas. C'est purement déclaratif et subjectif.
Le sondage sur le bruit centre d'ailleurs ses classes statistiques sur
35dBA, ce qui est un très modeste niveau sonore (le calme nocturne à la
campagne). Même un peu au-delà de 40dB, ça reste très calme. Ce qui
confirme le fait que les "riverains " n'entendent rien en pratique.
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
any.one
2018-02-06 08:23:00 UTC
Permalink
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Artur Ele
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via
%3Dihub plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de
symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger bruissement
des pales en rotations.
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses
des gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils
subissaient. Cette relation dose/réponse est un indice que les
perturbations ont un fondement objectif.
Justement pas. C'est purement déclaratif et subjectif.
Le sondage sur le bruit centre d'ailleurs ses classes statistiques sur
35dBA, ce qui est un très modeste niveau sonore (le calme nocturne à la
campagne). Même un peu au-delà de 40dB, ça reste très calme.
les infrasons sont en dessous de la limite d'audition: ils ne sont pas
mesurés par les sonomètres qui ont un filtre en entrée.


Ce qui
Post by Harp
confirme le fait que les "riverains " n'entendent rien en pratique.
tout à fait. C'est dans le définition des infrasons: ceux qu'on ne peut
pas entendre.
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
Harp
2018-02-06 09:10:44 UTC
Permalink
Post by any.one
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui concerne
les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
Dans le 1er post de le fil:

"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les variations
de sons) qui est dérangeant pour les riverains."


Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
any.one
2018-02-06 11:09:13 UTC
Permalink
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les variations
de sons) qui est dérangeant pour les riverains."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
PA et RH ont corrigé en expliquant que le problème était probablement
lié aux infrasons, et toi tu débarques avec une argumentaire abscon sur
les sons, probablement pour détourner la conversation;

tu nous prends pour des perdreaux de l'année?
roaringriri
2018-02-06 11:16:51 UTC
Permalink
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les
variations de sons) qui est dérangeant pour les riverains."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
PA et RH ont corrigé en expliquant que le problème était probablement
lié aux infrasons, et toi tu débarques avec une argumentaire abscon sur
les sons, probablement pour détourner la conversation;
tu nous prends pour des perdreaux de l'année?
C'est idiot.
Il est évident que les éoliennes ne provoquent des troubles du sommeil
que chez les gardiens de parc éolien, et les salariés des cartels de
nécrotechnologies.
Mais il s'agit de maladies professionnelles, et les second sont payés en
heure sup, pour leur présence nocturne sur le forum écolos.
any.one
2018-02-06 11:29:11 UTC
Permalink
Post by roaringriri
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les
variations de sons) qui est dérangeant pour les riverains."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
PA et RH ont corrigé en expliquant que le problème était probablement
lié aux infrasons, et toi tu débarques avec une argumentaire abscon
sur les sons, probablement pour détourner la conversation;
tu nous prends pour des perdreaux de l'année?
C'est idiot.
Il est évident que les éoliennes ne provoquent des troubles du sommeil
que chez les gardiens de parc éolien, et les salariés des cartels de
nécrotechnologies.
Mais il s'agit de maladies professionnelles, et les second sont payés en
heure sup, pour leur présence nocturne sur le forum écolos.
très bonne remarque: il ne faut implanter des éoliennes que dans les
coins ou tout le monde est d'accord et même militant. Du coup plus de
problème...
Harp
2018-02-06 12:10:26 UTC
Permalink
Post by any.one
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les variations de
sons) qui est dérangeant pour les riverains."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
PA et RH ont corrigé en expliquant que le problème était probablement lié aux
infrasons
Paul Aubrin a aussi affirmé:
"Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses
des gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils
subissaient."


Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.

Le problème, c'est que tu es d'une bêtise tellement épaisse qu'elle
tourne au comique. Et de mauvaise foi en plus.
any.one
2018-02-06 17:06:41 UTC
Permalink
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les
variations de sons) qui est dérangeant pour les riverains."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
PA et RH ont corrigé en expliquant que le problème était probablement
lié aux infrasons
"Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
Le problème, c'est que tu es d'une bêtise tellement épaisse qu'elle
tourne au comique. Et de mauvaise foi en plus.
une des caractéristiques des gens intelligents, c'est de savoir
s'adapter rapidement au changement de contexte.

Je constate que ce n'est pas ton cas...

La redirection que tu a choisie ver alt.idiots confirme le point précédent.
any.one
2018-02-06 18:31:15 UTC
Permalink
Post by any.one
Post by Harp
Post by any.one
Post by Harp
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Le bruit (c'est toi qui en a parlé) c'est différent des infrasons.
Les autres intervenants n'ont pas parlé de bruit.
"Plus que la vue, c'est surtout le bruit (en particulier les
variations de sons) qui est dérangeant pour les riverains."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
PA et RH ont corrigé en expliquant que le problème était probablement
lié aux infrasons
"Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient."
Tu viens encore rater une bonne occasion de te taire.
Le problème, c'est que tu es d'une bêtise tellement épaisse qu'elle
tourne au comique. Et de mauvaise foi en plus.
une des caractéristiques des gens intelligents, c'est de savoir
s'adapter rapidement au changement de contexte.

Je constate que ce n'est pas ton cas...

La redirection que tu a choisie vers alt.idiots confirme le point précédent.
Paul Aubrin
2018-02-06 10:51:24 UTC
Permalink
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Artur Ele
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?
via
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Artur Ele
%3Dihub plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent
de symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger
bruissement des pales en rotations.
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient.
Cette relation dose/réponse est un indice que les perturbations ont un
fondement objectif.
Justement pas. C'est purement déclaratif et subjectif.
C'est une opinion. Les trois publications que j'ai citées fournissent des
observations et des interprétations qui semblent vous contredire. Il
semble difficile de les classer dans la catégorie subjectif et de
mauvaise foi sans autre forme de procès.

http://sci-hub.hk/10.1121/1.1815091

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0174420

http://www.ica2016.org.ar/ica2016proceedings/ica2016/ICA2016-0440.pdf
Post by Harp
Le sondage sur le bruit centre d'ailleurs ses classes statistiques sur
35dBA, ce qui est un très modeste niveau sonore (le calme nocturne à la
campagne). Même un peu au-delà de 40dB, ça reste très calme. Ce qui
confirme le fait que les "riverains " n'entendent rien en pratique.
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Harp
2018-02-07 04:54:44 UTC
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
Post by Harp
Post by Artur Ele
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de
l'Université Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304? via
%3Dihub plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent
de symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger
bruissement des pales en rotations.
Alors prétendre qu'on est gêné par le bruit à quelques centaines de
mètres de distance, c'est simplement de la mauvaise foi.
Des études ont trouvé une relation significative entre les réponses des
gens potentiellement impactés et le niveau de bruit qu'ils subissaient.
Cette relation dose/réponse est un indice que les perturbations ont un
fondement objectif.
Justement pas. C'est purement déclaratif et subjectif.
C'est une opinion. Les trois publications que j'ai citées fournissent des
observations et des interprétations qui semblent vous contredire.
Pas vraiment, non. Au-delà des copier-coller faciles, il faudrait que
vous les lisiez sérieusement. Comme d'habitude, ce n'est pas gagné.
Post by Paul Aubrin
Il
semble difficile de les classer dans la catégorie subjectif et de
mauvaise foi sans autre forme de procès.
http://sci-hub.hk/10.1121/1.1815091
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0174420
http://www.ica2016.org.ar/ica2016proceedings/ica2016/ICA2016-0440.pdf
Post by Harp
Le sondage sur le bruit centre d'ailleurs ses classes statistiques sur
35dBA, ce qui est un très modeste niveau sonore (le calme nocturne à la
campagne). Même un peu au-delà de 40dB, ça reste très calme. Ce qui
confirme le fait que les "riverains " n'entendent rien en pratique.
Réponses psychosomatiques et idéologiques, en tous cas pour ce qui
concerne les déclarations de gêne concernant le bruit.
Paul Aubrin
2018-02-07 05:46:45 UTC
Permalink
Post by Harp
Post by Paul Aubrin
C'est une opinion. Les trois publications que j'ai citées fournissent
des observations et des interprétations qui semblent vous contredire.
Pas vraiment, non. Au-delà des copier-coller faciles, il faudrait que
vous les lisiez sérieusement. Comme d'habitude, ce n'est pas gagné.
Le dénigrement n'est pas un argument valide.

François Guillet
2018-02-06 17:57:45 UTC
Permalink
Selon une enquête réalisée par des psychologues allemands de l'Université
Martin Luther d'Halle
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421517306304?via%3Dihub
plus on est opposé à ces infrastructures et plus on ressent de symptômes !
À 50m d'une grande éolienne, on ne perçoit qu'un très léger bruissement des
pales en rotations.
Seulement quand on ne les reçoit pas dans la gueule les jours de grand
vent :

Loading...